Le Blog de PascalS

Le Blog de PascalS

Par Pascougnou Blog créé le 13/11/12 Mis à jour le 14/11/12 à 18h23

Un moyen d'expression comme un autre. Pardonnez d'avance ce qui ne vous intéressera pas, et si vous lisez quelque chose de rigolo tant mieux.

Ajouter aux favoris
Signaler

Bonsoir

Ce soir j'ai choisi de vous parler d'une  série très complexe à suivre, avec qui j'entretiens un rapport ambigüe bien symbolisé par les deux mains de Robert Michum dans La nuit du chasseur. Il s'agit de la série des Kingdom Hearts.

 

Cette série est des plus complexes à suivre puisqu'elle contient des jeux sortis sur de nombreuses plateformes (PS2, Gba, Ds, Psp, 3DS...) et même des épisodes inédits sur notre vieux continent (les épisodes Final Mix). Une fois passé la barrière du support nous allons nous intéresser au jeu lui-même et là on découvre une série qui oscille entre le pire et le meilleur.

 


Commençons par ce qui fâche* dans cette série. Pour ceux qui l'ignore la particularité de cette dernière est de réunir dans un seul jeu les univers Disney (Mickey, Mulan, Roi Lion...) et Square Enix (FF, The World Ends With You...) et là attention les yeux... Vous vous souvenez de tous ces Final Fantasy où vous étiez impressionnés par la classe des personnages principaux (amis ou ennemis)? Et bien après quelques heures de KH vous serez définitivement libéré de ce fardeau, et peut être que comme moi vous en arriverez à haïr tout ce qui se rapproche du personnage de Dingo (hohuho pour les connaisseurs). De plus le personnage principal, inventé pour l'occasion atteint des sommets de laideur. Je ne m'étendrai pas ici sur les caméras souvent (toujours ?) catastrophique ainsi que la pseudo plateforme épuisante d'approximation...

EDIT: On m'a (douleur...) rappelé l'éxistence du pire personnage/gameplay de la série,  les parties avec Winnie l'ourson... Je refuse de m'étendre dessus ici pour cause de crise de larmes de beurk...

 

Et maintenant le pourquoi du comment. Qu'est ce qui nous pousse à suivre une série sur tant de plateforme? Pourquoi accepte-t-on de suivre Sora pendant des dizaines (des centaines?) d'heures de gameplay répétitif? Et bien pour ma part je me suis complètement fais happé par la mythologie de la série. L'histoire en elle-même est assez classique et décrit l'histoire d'amour entre Sora et Kaïri son amie d'enfance mais aussi son amitié (maladive) avec Riku son autre camarade de jeu... Alors attention de l'extérieur tout paraît idiot, les dialogues sont creux les situations loufoques, les cinématiques agaçantes... Le principal problème étant que jamais (ou presque) le jeu n'apporte de véritable réponse aux questions soulevées, vous renvoyant toujours à l'épisode suivant. Et c'est là que votre pad glisse dans l'engrenage, il devient difficile de décrocher et chaque vidéo (secrète ou non) de fin d'épisode donne terriblement envie de jouer au suivant même après des heures de frustration.

 Vous l'aurez compris je ne comprend pas véritablement moi-même pourquoi je continue à suivre les aventures de Sora Riku et Kaïri (et Dingo...) mais je conseillerai tout de même de tenter de jouer au premier opus, à vos risques et périls...

Pour en savoir plus je vous renvoi chez les spécialistes de KH Destiny.

 *Oui cette série m'énerve, au plus haut point. Il s'agit sans doute du seul jeu qui m'a poussé à jeter une manette par terre (je me suis excusé après promis).  Je pris les inconditionnels de me pardonné de ne pas être de leur avis.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

Un dernier article ce soir promis, juste pour vous faire partager un petit projet Kickstarter "The 31 days of Zero Suit Samus" il s'agît d'un recueil de dessin de Chris Furniss (& co)  un artiste américain. Celui-ci a réalisé en parallèle avec des amis des dessins où il réalisait un événement particulier en mettant en scène le personnage de Zero Suit Samus découvert dans le très fun Super Smash Bros Brawl.

Je vous encourage à découvrir son travail sur son site, et si vous êtes intéressé les articles de la campagne Kickstarter sont disponible sur la boutique FanGamer

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

 

Singeant ici le titre du (célèbre) film de Marguerite Duras ( Hiroshima mon amour pour les incultes ou les jeunes ou les autres) je cherche bien évidement à attirer votre attention sur la dernière née de Sony qui ne nous le cachons pas est très mal en point.

Alors je pourrais rejoindre mes petits camarades en vous vantant sa ludothèque connue (Uncharted, Gravity Rush...) et inconnue pour cause d'import nécessaire (Persona...) mais j'ai choisi de parler de la Vita comme une déclaration, une déclaration d'amour aux jeux vidéo « d'avant ».

On ne cesse de nous parler de nouveau styles de jeux, de jouabilités novatrices qui vont donner à notre loisir un aspect différent qui ne plaît pas à tous mais qui attire le plus grand nombre. La PsVita est sans doute le dernier jouet de ceux qui aime les jeux vidéo à l'ancienne. Ici il n'est pas question d'opposer vrais joueurs à faux joueurs mais simplement de se rappeler que dans le cinéma on a le droit d'aimer les vieux films et en même temps espéré en revoir de nouveaux qui resteront cohérents.

La Vita est une vision du jeu comme il a commencé, pour les passionnés par les passionnés. Et ce n'est pas parce que tout le monde à joué à Angry Birds que c'est à ça que l'on veut jouer pour toujours.

Bref vous l'avez compris je ne suis pas très novateur dans ma tête et  je vous conseil d'investir dans la PsVita en vous rappelant qu'un jour vous n'aurez peut être plus le choix et vous serez forcez de vous replonger dans de vieux titres faute de nouveaux.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

 

Bonsoir

 

J'ai décidé de ma lancer dans la "grande" aventure d'un blog sur ce site à vocation communautaire qu'est Gameblog à la lecture d'un Tweet du ménestrel (sans doute...) le plus connu des français. J'ai suivi, je l'avoue d'un oeil distrait et distant la création de l'association / du groupe / du rassemblement des MAB (ou ménestrels anti *blasitude). Pour en savoir plus et pour éviter de faire transparaitre mon avis dans une  description je vous renvoi au post créateur.

 

Il s'agit sans aucun doute d'une initiative louable qu'aucun amateur (je rejette volontairement le terme de gamer) de jeux vidéo ne peu réellement contester. Partager sa passion avec enthousiasme avec d'autre ne peut être considéré comme répréhensible même si l'on n'est pas obligé de vouloir y participer.

 

Le but de cet article n'est pas de fournir un résumé des épisodes précédents à un lecteur perdu mais bien de me permettre d'émettre une réflexion ou un commentaire, je vais donc l'écrire. Il est peut être louable de s'enthousiasmer et de faire partager une passion mais il n'est pas et n'a jamais été interdit  d'être déçu, de ne pas être d'accord avec des choix de certains ou même des avis.

 

Alors oui une minorité bruyante écrase (trop ?) souvent une majorité silencieuse, mais n'est ce pas à la majorité de prendre  ses responsabilités? Plutôt que de blâmer toujours les mêmes, ceux qui sont tellement passionnés que parfois ils se laissent emportés dans leurs propos blâmons les autres, ceux qui ne cherche pas à s'affirmer quand ils ont un avis positif sur un produit / une oeuvre / une idée.

 

Une fois de plus on revient à une idée de responsabilité, personne n'aime les Haters mais eux aux moins font l'effort de participer. Je n'aime pas les Haters mais je n'aime pas non plus les gens qui ne s'impliquent pas. Si quelqu'un trouve un meilleur terme que Dormeurs je l'adopterai avec plaisir.

 

*Je trouve dommage d'utiliser un mot non français pour défendre une belle idée, lassitude était il trop ancien ?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

 En une soirée de l’automne 2012 je prend la plume sous mon vrai nom, «  n’ayez pas peur ». Tout va bien se passer, enfin je l'espère.

Archives

Favoris