Le Blog de Parker
Signaler
Jeu vidéo

Disponible depuis septembre au japon, Dark Souls foule enfin le territoire Européen depuis le 7 octobre. Jeu tout droit sorti des studio de From Software, Dark Souls est en quelque sorte le fils spirituel de Demon Souls, jeu sorti uniquement sur PS3 sorti lui en 2009 au japon et 2010 pour le reste du monde. 

Pourquoi fils spirituel ? Dark Souls n'étant pas une suite direct mais une suite dans le gameplay, l'approche et la difficulté du jeu. Les mécaniques étant similaires mais prenant place dans un monde complétement diffèrent. 

Demon Souls, à défaut de se vendre par caisses entières, bénéficiera d'un bon bouche à oreille, voyant ainsi naitre une communauté solide sur le jeu. 

Mais trèves de bavardages et entrons dans le vif du sujet ! 

Au commencement...

Au commencement, il n'y avait rien, les dragons reignaient en maitre sur le monde. Puis vint le feu, l'age du feu. De cet age, 4 seigneurs s'unirent pour mettre fin au règne des dragons. C'est au terme d'une longue et éprouvante bataille que les seigneurs réussirent à occire les grands dragons. Mais l'age du feu est arrivé à terme, les ténèbres s'apprêtant à envahir le monde pour lui succéder. 

Vous, jeune carcasse croupissant au fond d'une geôle humide, venez tout juste de vous libérer. Réussissant tant bien que mal à vous enfuir de cet endroit, l'asyle des morts vivants, vous parvenez à quitter ce lieu maudit. 

Quel est votre lien avec tout ça ? Une prophétie. Celle annonçant qu'un jour, un mort vivant réussira à fuir ce lieu et jouera un rôle important des les évenements à venir...

C'est sur ces phrases que débute votre aventure dans l'univers impitoyable de Dark Souls. Monde où chaque recoin, chaque zone peut vous conduire à la mort. 

Notez que Dark Souls ne bénéficie pas de scénario à proprement parler, on ne vous dira pas quoi faire ni quels sont les enjeux de votre aventure, à vous de l'imaginer grâce aux quelques éléments que l'on vous donne. Utilisez votre imagination, créez votre histoire. 

Préparez vous à plonger dans un concentré de Dark Fantasy absolument magique. Le jeu bénéficiant d'une ambiance tout simplement hallucinante, la direction artistique étant tout simplement somptueuse. Vous plongerez au coeur d'un chateau où chaque recoin semble dangereux, dans des maraix poisseux ou alors dans des catacombes où chaque ombre semble en vouloir à votre vie. 

Il est certain que le jeu n'est pas le plus beau jeu du moment, il est toutefois sauvé par l'ambiance et la diversité des décors. De plus, comptez sur un bestiaire tout simplement gigantesque et très inspiré pour vous barrer la route. Le design des ennemis étant toujours réussis, toujours malsain et effrayant. Les amateurs du manga Berserk seront aux anges...


Une histoire de classe !

Cependant, avant de vous lancer gaiement dans l'aventure, vous devrez tout d'abord choisir une classe. Vous aurez le choix entre : 

- Guerrier : Classe de base, bon un peu partout pour pouvoir commencer le jeu sans trop de mal

-Chevalier : Un bon gros bourrin des familles, bonne défense, mobilité réduite mais tape fort et ne sent pas les coups.

-Wanderer : Un monsieur equilibré se portant tout de même un peu plus sur l'esquive et la vitesse pour pouvoir taper. Une sorte de samurai/vagabond en fait.

-Voleur : Les fourbes. Agissant vite, frappant vite mais possédant une défense en mousse, le voleur est une classe difficile à maitriser en première partie.

-Bandit : Maitre de la hache et de la bonne défense. Lui aussi n'est pas un grand fan de la magie à cause de ses stats assez basse en intelligence. 

- Chasseur : Le sniper du groupe, se jouant à distance grâce à sa bonne dextérité mais pouvant tout aussi bien se jouer au corps à corps. Bonne classe de base. 

- Sorcier : Les gens qui aiment souffrir. Personnage en mousse encore une fois pour la défense mais se sortant de bon nombre de situation grâce à ses sorts. Difficile à prendre en main mais bon, comme tout bon mage/sorcier, il fait très très mal quand on le monte un minimum. 

-Pyromancien : Classe de base très sympathique. Aussi fort à distance grâce aux sorts qu'à courte portée avec sa bonne hache. Excellente classe pour débuter le jeu.

-Clerc : Adeptes du soins et autres sorts miraculeux. Tapant fort à coup de masse et soignant bien.

-Démuni : LA classe du jeu. Un mec en slip armé d'un gourdin ( dans sa main hein...). Le personnage à prendre uniquement si l'on connait bien le jeu. Son armure étant ce qu'elle est, évitez de vous prendre un coup en début de jeu...

La grande force de Dark Souls au delà de sa bonne diversité de classe et sa capacité de pouvoir vous permettre de créer votre style de jeu. Ici, en prenant un chevalier par exemple, rien ne vous empêchera de vous spécialiser dans la magie. Vous voulez que votre mage frappe comme une brute ? Aucun souci, augmentez sa force. Qu'il porte de grosses armures ? Aucun problème vous n'aurez qu'à monter la dextérité. 

Ainsi libre à vous de faire votre personnage. Les classes servant surtout à vous faire commencer le jeu avec un style que vous apprécierez.  

 

Qui dit jeu à l'ancienne, dit maniabilité et gameplay à l'ancienne ?

Alors c'est un peu complexe et ça va prendre un peu de temps, prenez donc vos aises, tenez je vous offre une bière et écoutez attentivement. 

Le gameplay, le tout se contrôle plus ou moins facilement, on bouge et esquive sans trop de souci. Votre rapidité et vos capacités d'esquive dépendant avant tout du poids de votre armure et de vos armes. Ainsi, pas la peine de se plaindre de manaibilité hasardeuse si vous n'avez pas vérifiez que vous portez une armure un peu trop lourde pour votre petit personnage. Les animations du héros sont tout à fait convaincantes, il ne se déplace pas avec un balai dans les fesses et bouge de manière crédible. 

Les contrôles se résument ainsi, roulade, esquive, attaque, contre-attaque et attaque sautée ainsi que les sorts et autres objets de votre inventaire. Les gachettes droites de la manette pour taper et celle de gauche pour parer. Les boutons de la manette servant à parler/utliser un objet/ faire une roulade ou alors changer de style de combat ( arme dans une main ou alors à deux mains pour frapper plus fort ). 

Abordons dès à présent les mécaniques de jeu. Ici, pas de Nexus comme dans Demon Souls mais des Bonfire éparpillés dans le jeu, ces bonfire servent à vous reposer, recharger votre vie, vos fioles de soins ou encore dépenser votre expérience. Ils servent aussi à dépenser votre humanité ( point obtenue de diverses manières, soit sur des ennemis ou alors en ouvrant des coffres ) pour reprendre forme humaine. La forme humaine vous octroyant ainsi plus de force et de resistance. 

Autre aspect à ne pas oublier. Chaque repos au coin du feu, fera réapparaitre tous les ennemis de la zone. Sauf les boss bien sur. 

Ajoutez à cela des forgerons, vendeurs, mages vous apprenant des sorts et vous obtenez de quoi faire un bon perso. 

Ce qui m'amène à vous parler de la monnaie et expérience du jeu. Les âmes. Chaque ennemi occi vous rapporte un nombre d'âme. Ces âmes peuvent être dépensées pour augmenter votre personnage et ainsi gagner des niveaux mais servent aussi à acheter. Chaque objet/armes/sorts s'achétent grâces aux âmes. C'est donc à vous de bien choisir ce que vous voulez privilégier. Un bon perso avec un bon niveau mais avec une dague rouillé ou alors un perso moyen avec une bonne grosse épée fraichement obtenue auprés du forgeron du coin. 


If it bleeds...

Et là on arrive à ce qui fait toute la force du jeu. Sa difficulté. Préparez vous à mourir. Et à aimer ça. Souvenez vous de la réputation de Demon Souls, jugé comme un des jeux les plus difficiles. Dark Souls reprend le flambeau. Chaque ennemi peut vous tuer, chaque ennemi est un danger potentiel. Et c'est sans compter les boss tout simplement gigantesques, faisant pour la plupart la taille d'une bonne maison, prêt à vous tuer dans la joie et la bonne humeur.

Petite parenthèses sur vos morts. Chaque mort vous fera perdre vos âmes obtenues, vous pouvez les récuperer si vous réussissez à revenir à l'endroit de votre mort. Mourrez juste avant et faites une croix dessus. C'est dit. 

Mais là où Dark Souls tire son originalité c'est dans ses affrontements. Là où chaque jeu privilégie la puissance sur le skill, ici c'est l'inverse. Il est toutefois certains que posséder une bonne arme aide à tuer plus vite un adversaire. Cependant ici, tout est fait pour que votre aptitude à analyser, comprendre les patterns de vos adversaires vous octroie la victoire. Et ça fait plaisir. Pour une fois qu'un jeu privilégie l'intelligence du joueur sur sa puissance de frappe, c'est très agréable. 

 


Pour Conclure ?

Indispensable de l'année, bénéficiant d'une somptueuse ambiance, excellent challenge pour les joueurs cherchant du défi, durée de vie tout simplement hallucinante, comptez une bonne cinquantaine d'heure en y allant tranquillement. Doublez si vous voulez visiter les alentours. Darks Souls est un jeu dur mais poussant toujours le joueur à recommencer, à comprendre sa défaite. On meurt mais dans la joie et on en redemande. 

Plongez dans l'univers de Dark Souls et préparez vous à entrer dans un monde sans pitié, refusant de vous prendre par la main ou alors pour mieux la lacher au dessus du vide. 

Bonne chance.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Parker32
Signaler
Parker32
Entièrement d'accord. Le jeu te retire en plus tout ce que tu as l'habitude d'avoir dans un jeu actuel, checkpoint à foison, ennemi avec une difficulté variable, flèche d'indications etc...T'es dans un monde ou on te dit " demmerde toi mais fais quand même un peu gaffe ça craint un peu dans le coin quand même."
Le Tcheque
Signaler
Le Tcheque
En fin de compte quand j'y repense, je me dis que c'est juste un jeu qui au lieu de tabler sur une difficulté absurde (tiens cet ennemi il ferat des dégats énormes, mais que en hard hein, sinon c'est une merde), place le joueur dans un monde ou en fin de compte, il n'est qu'un zombi parmi tant d'autres. Pas besoin de monter le niveau de difficulté quand un seul ennemi peut se révéler basiquement dangereux si le joueur ne suit pas quelques principes de bases (parer, contrer, rouler, faire attention quoi)...

Le Blog de Parker

Par Parker32 Blog créé le 21/07/11 Mis à jour le 07/04/14 à 08h51

Un blog pour réfléchir sur le cinéma, les livres et les jeux vidéos

Ajouter aux favoris

Édito

 

Voila un petit moment déjà que je voulais commencer un blog. Ayant pour ambition le journalisme, je me suis dit :

Quoi de mieux qu'un blog pour s'entrainer à écrire des articles ?

Alors que va être ce blog ? Normalement un Blog sur notre culture Geek, je m'explique: je vais tenter de faire des critiques, analyses , sur le ciné, les bouquins ou encore les jeux vidéos. 

Bon, je suis conscient que ma visibilité ne sera peut être pas énorme mais tant que quelques personnes me lisent et soit donnent un avis sur l'article ou sur le style d'écriture, bah ça me va ! 

 

Voila ! Bonne (prochaine) lecture ! 

 

Archives

Favoris