Open City Games

Par Ouichelorraine Blog créé le 14/09/11 Mis à jour le 20/06/12 à 14h09

Open City Games est un blog consacré aux jeux proposant de la conduite en monde ouvert. Tous ces jeux où l'on peut slalomer dans le trafic, échapper à la police et faire un peu tout et n'importe quoi au volant d'un véhicule.

Ajouter aux favoris

Édito

Véritablement lancées en 1999 avec les jeux Driver et Midtown Madness, les simulations de conduite en ville se multiplient de plus en plus. Qu'on soit dans un GTA-like ou dans un jeu de course arcade, proposer une ville comme terrain de jeu est devenu  classique voire une obligation.

Ce blog a pour but de vous faire découvrir ces jeux en mettant en avant la façon dont ils profitent de ce monde ouvert. Gestion du trafic routier, qualité des poursuites avec la police, gestion des dégâts et des collisions, etc. ces éléments, primordiaux à mon sens, ne sont pas assez mis en avant lors des tests. Ici, ils seront les points sur lesquels on se focalisera.

Pour retrouver la liste des jeux en monde ouvert testés, allez au sommaire.

 

Archives

Catégories

Signaler
Test

Ce jeu développé par les créateurs de Midtown Madness et sorti en 2002 sur PS2 est, à mon avis, une petite perle sous-estimé du jeu de course arcade. Proposant un vrai challenge en terme de difficulté, des courses endiablées avec des concurrents coriaces et du fun à revendre, ce jeu mérite bien qu'on lui rende un petit hommage.

Technique
Le jeu n'était déjà pas très beau au moment de sa sortie. Les voitures sont peu détaillées et les décors sont sommaires. Mais il tourne sans ralentissement avec un trafic fournit et beaucoup de concurrents gérés par l'IA dans une ville ouverte. C'est un bon compromis. Cela donne un aspect très propre au jeu qui ne le rend supportable à l'oeil contrairement à sa suite.
12/20


Bon ça rend mieux en mouvement que les images...

Déroulement du jeu
Très classique. On affronte les concurrents les uns après les autres sur une ou plusieurs courses. On a droit à des petites cinématiques avant chaque course, où l'adversaire tente de nous intimider. Ca ne va pas très loin et ce n'est pas vraiment l'intérêt du jeu.
Lors de chaque course le circuit est ouvert donc on peut choisir le chemin que l'on veut. Cependant en course de checkpoints ceux-ci sont tellement rapprochés qu'il n'y a qu'un seul chemin à suivre, en choisir un autre revient à faire une croix sur la victoire. Mais il existe aussi des courses d'orientation où l'on peut décider de l'ordre de passage au checkpoint et dans ce cas là la ville ouverte prend tout son sens car il faut se créer soi même son itinéraire. Une bonne connaissance de la ville et des raccourcis est primordiale pour ces courses.
De façon générale la difficulté devient extrême lors des dernières courses qui exigent sang froid et préparation.
-/20

Conduite
La conduite est très arcade. On fonce à toute berzingue en ville, on tourne en relâchant l'accélérateur. Le jeu n'est pas un grand fan des dérapages et autre drift cela dit. Notre voiture est capable de quelques acrobaties (rouler sur 2 roues, gadget mais rigolo). Globalement les commandes répondent au doigt et à l'oeil et on s'amuse tout de suite.
14/20

Phase à pied
Il n'y en a pas.
-/20

Gestion des dégâts et moteur physique
Les dégâts sont apparents mais très discrets. On remarque surtout la perte du pare choc ou du capot. Le coffre se soulève, les vitres s'étoilent et le toit s'enfonce (assez rare pour être souligné). Le reste des dégâts consiste à des rayures sur la carrosserie. Une jauge marque l'importance des dégâts sur votre voiture. Quand elle est pleine votre voiture est immobilisée et réparée. En cas de choc important avec une jauge de dégât quasi pleine, votre voiture explose. Il en va de même lorsqu'on percute une station service.
Les voitures composant le trafic n'ont aucun dégât apparent.
13/20

Gestion du trafic
Le point fort du titre. En optant pour des voitures de trafic peu détaillées et sans dégât, les développeurs ont pu se permettre de proposer un trafic très dense. Les rues et voies rapides grouillent de trafic et il faudra apprendre à slalomer au travers.
Mais de simple obstacle, le trafic peut devenir une arme, il est très facile de dévier les voitures de leur trajectoire avec une simple touchette sur le côté. On peut ainsi mettre un obstacle sur la voie dégagée du concurrent qui nous suit. Jouissif et très utile tant les courses sont serrées.
De plus trafic dense oblige, il ne sera pas rare de voir des collisions entre les concurrents et les voitures du trafic. Il faudra donc zigzaguer entre les voitures qui roulent et celles en travers de la route. La situation du trafic en face de nous peut se modifier à tout moment. C'est vraiment l'élément qui, conjugué à l'agressivité des adversaires, rendent les courses vraiment palpitantes et accrochées.
Enfin, détail réaliste, sur voie rapide, les voitures roulent plus vite et donc ont des distances de freinage plus longues. Ainsi un simple carambolage peut se transformer en carambolage puis en embouteillage (c'était déjà le cas avec Midtown Madness). C'est un détail réaliste et amusant, dommage que peu de jeu gère le trafic de cette façon.
17/20

La police
La police n'est présente qu'en course durant le mode carrière. Elle sera donc absente si vous décidez d'explorer les villes du jeu sans but ce qui est dommage. Par contre vous pouvez explorer les villes au volant des voitures de police que vous aurez débloqué au préalable.
La police est plutôt anecdotique dans le jeu. Elle vous suit sans être trop agressive. Les voitures sont plutôt lourdes, donc les percuter ne les feront pas énormément dévier de leurs trajectoires. Les poursuites ne sont pas palpitantes, elles sont plus là pour renforcer l'ambiance des courses illégales avec la lumière des gyrophares et le bruit des sirènes. D'autant qu'un hélicoptère peut aussi vous suivre. Bref l'ambiance est là mais pas la pression.
Petite mention spéciale aux discussions radio des policiers, notamment à Paris où les flics utilisent des mots anglais avec un fort accent français.
12/20

La ville
Ou plutôt les villes car 3 villes réelles sont présentes dans le jeu: Los Angeles, Paris et Tokyo.
Au moins ce ne sont pas 3 villes américaines donc elles ont chacun leur propre ambiance. Et bien qu'elles ne soient pas très détaillées et leur carte très simplifiée, les principaux monuments sont là et on arrive à retrouver son chemin.
Les villes sont amusantes à explorer car elles disposent de nombreux raccourcis, sauts et éléments destructibles (à votre risque et péril pour les stations service). On s'amuse donc à utiliser la pyramide du Louvres comme tremplin (!) (un exemple parmi tant d'autres). Et outre l'aspect fun, la connaissance des raccourcis est primordiale pour certaines courses du jeu.
Le trafic est dense sur la route, les piétons se baladent sur les trottoirs et nous crient dessus quand on leur fonce dessus ou percute des voitures.
Globalement les villes sont intéressantes à explorer et attachantes.
15/20

Liberté
En mode carrière on se balade librement en ville pour chercher ses futurs opposants. Une fois trouvé, on le défie en faisant des appels de phare. Cela lance une cinématique puis la course.
Il n'y a rien d'autre à faire en ville. Que ce soit en mode carrière ou en mode balade libre. Cependant comme les villes foisonnent de raccourcis, de saut, d'un trafic fourni et amusant on peut perdre pas mal de temps à les sillonner sans but précis.
De plus les sauts dantesque possible au dessus des immeubles ne donnent pas l'impression de rouler dans des couloirs et accentue l'effet de liberté.
Durant les courses on est également libre car la ville reste ouverte et vous pouvez prendre le chemin de votre choix pour passer les différents checkpoints.
15/20

Musiques et son
Les musiques font très "underground", elles ne plairont pas à tout le monde et peuvent taper sur les nerfs.
Les dialogues pendant la course sont sympa mais ils se résument à nos concurrents qui nous chambrent et notre supportrice qui nous encourage. Sans oublier les conversations de la police et les remarques des piétons. Tout cela permet de mettre un peu d'animation supplémentaire pendant des courses qui n'en manquent déjà pas.
Les bruits de moteurs sont quelconques.
13/20

Durée de vie
Le mode carrière est assez long et très dur. Il faudra bien batailler pour remporter les dernières courses. Globalement le jeu est très complet car il propose un mode de course arcade, la possibilité de se balader librement en ville (seul ou à 2), un éditeur de course, un mode 2 joueurs très complet avec différentes règles de jeux et un mode on-line.
17/20

Divers

  • L'introduction manque vraiment de pêche.
  • Les menus sont simples et tout est facile d'accès. On peut même changer de voiture en course sans repasser par le menu principale, pratique.
  • Les temps de chargements ne sont pas très longs
  • Les véhicules sont fictifs mais très largement inspirées de véhicules réelles (de la clio sport à la Skyline).

 

Note d'intérêt
Ce jeu propose des courses vraiment dynamiques, serrées, palpitantes et pleines de surprises. On s'amuse beaucoup, dommage que la police ne soit pas présente en mode balade en ville.
16/20


Retour au sommaire

 

Voir aussi

Jeux : 
Midnight Club II
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires