Opium Testing : Le BLOG

Par Opium Testing Blog créé le 11/02/16 Mis à jour le 18/12/16 à 02h02

Bienvenue sur le blog de la chaîne Youtube : Opium Testing !!!
Chaque semaine je propose sur ma chaîne des vidéos sur le jeu vidéo, des chroniques, des découvertes, des Top 10 ou du rétrogaming, il y en a pour tous les goûts, pour tous les amoureux du jeu !
https://www.youtube.com/user/opiumtesting

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Opium Découverte (Jeu vidéo)

 FIREWATCH

Découverte | Test | Gameplay

Salut à toutes et à tous, 

On se retrouve pour un nouvel épisode d'Opium Découverte, avec le jeu Firewatch, je vais tenter de vous en parler sans spoiler le scénario qui est le point central du jeu, tout simplement, on ne va pas parler du scénario. 

 

On va donc commencer par le début, ça fait deux ans que le jeu est en projet, et le trailer à l'E3 2015 avait suscité pas mal d'encouragement pour ce titre. 

Firewatch est donc finalement sorti ce 9 février sur PC et PS4, et autant le dire tout de suite, il est entièrement en anglais, avec sous titre possible mais pas en français, paraît qu'un patch pourrait bientôt sortir, mais en tout cas, si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare, vous pouvez déjà arrêter cet test et ne pas tenter le jeu. 

Bref, Firewatch est le premier jeu du studio Campo Santo et autant dire que l'équipe derrière ce projet avait de quoi attirer les lumières, puisqu'on retrouve des anciens de chez Telltale Games, de Double Fine Studios ou de Klei Entertainment, autant dire des spécialistes du jeu d'aventure. On a donc un scénario et des dialogues écrits par les auteurs de la saison 1 de The Walking Dead, Sean Vanaman, ça commence bien et ensuite, des programmeurs de Bioshock 2, Mark of the Ninja, Gone Home ou Ori and the blind forest. Une belle équipe donc aux commandes, pour ce Firewatch que beaucoup qualifient péjorativement de simulateur de marche, alors, c'est vrai qu'on va beaucoup marcher, mais le jeu est surtout basé sur une aventure, avec énormément de dialogues et du suspense. 

Le jeu débute par une introduction qui nous explique qui nous sommes et un peu notre histoire dans une interface des plus basiques avec quelques réponses alternatives, qui nous prendra un bon quart d'heures à lire et nos réponses n'auront aucune influence sur la suite. 

En gros, l'histoire se passe en 1989 et nous allons jouer le rôle d'un certain Henry, qui vit quelques difficultés sentimentales avec sa femme Julia, qui est malade, le mariage est consumé, et Henry décide de prendre un job d'été loin de la civilisation afin de ressourcer et de se retrouver. Il choisit donc de rejoindre une forêt du Wyoming, complétement paumé afin de tenir le rôle d'un genre de garde forestier devant surveiller le moindre départ de feu autour de lui et de sa tour de contrôle, la fameuse Firewatch.

A notre arrivée à la tour, nous allons faire la connaissance d'une certaine Delilah, qui notre chef, qui fait ça depuis plus de 10 ans, qui connaît bien son job et la région et qui va grandement nous aider à apprendre notre job. Elle occupe une autre firewatch, on dit plutôt lookout dans le jeu, qui est situé à quelques kms de là, et toutes nos discussions vont se passer à l'aide de talkies-walkies, tout le jeu sera basé sur les dialogues entre les deux protagonistes quadragénaire, sur leur relation, avec des embranchements, des réponses alternatives, mais qui malheureusement suivent tout au long de l'aventure un fil directeur, dont on s'écarte quasiment pas, même si la qualité des dialogues est tout de même à souligner pour leur qualité. 

Henry n'est pas vraiment un super héros, il n'a pas d'armes, il n'est pas peureux mais pas toujours rassuré en forêt, cette aventure va en apprendre beaucoup sur lui même, c'est un jeu assez mature, un genre d'introspection, qui ne touchera sans doute pas un joueur adolescent, donc anglophile de moins de 18 ans, passez votre chemin. 

Heureusement, Delilah est là, elle va souvent rassurer Henry, elle est toujours pendu à sa radio avec ses mots croisés et sa bouteille de tequila à porter de main, elle a une personnalité très attachante, une magnifique voix douce, elle a beaucoup d'humour malgré un petit coté dépressive et torturée, elle nous sera d'une grande aide pour nous guider dans le jeu. Les deux acteurs qui prêtent leur voix à Henry et Delilah sont vraiment excellents et rendent l'aventure très immersive. 

Je savais que le jeu était assez court, en effet, il ne vous faudra qu'à peine 4/5 heures pour le finir, et afin de mieux en parler, il fallait que je le finisse, mais même sans y être obligé, c'est vrai que le scénario nous tient en haleine tout le long, c'est très prenant et si on est receptif, on a du mal à décrocher. 

Alors, je ne vais pas spoiler le scénario, mais l'histoire commence quand Delilah aperçoit des feux d'artifice en pleine forêt proche de notre tour de contrôle et nous ordonne d'aller voir ce qui se passe. L'histoire se déroule sous forme de jour, jour 1, jour 2 et 3, bon par contre après, on passe au jour 9, 15, 34, 64 etc, c'est assez bizarre, alors que l'histoire se met en place avec pas mal de suspense, on saute une quinzaine de jours sans que rien ne se passe, plutôt étrange. 

Après avoir découvert les feux d'artifice, on se rend compte qu'il s'agit de deux jeunes filles qui sont venues en randonnée et qui s'amusent, on les retrouve inbibées d'alcool, à poil dans le petit lac et on leur demande gentillement de dégager du site et d'arrêter les feux d'artifice et les filles vont tout simplement disparaître, et, voilà, je n'en dirais pas plus sur le scénario, seulement que même si l'histoire est intriguante et plutôt bien ficelé, on reste souvent sur notre fin, il n'y a d'ailleurs qu'une seule fin qui devient vite prévisible, beaucoup de joueurs signaleront leur deception quant au scénario, donc si vous comptez essayer le jeu, éviter de lire trop d'avis sur le scénario, sinon, ça vous foirera complétement votre aventure, qui du coup, se plie en à peine 4h, et donc, sans aucune rejouabilité.

Un article sur jeuxvideo.com cette semaine a parlé d'une recrudescence de remboursement du jeu sur Steam, puisqu'en effet, Steam permet de rembourser un jeu si on y a joué moins de 2h sur un jeu acheté il y a moins de 15 jours. Et 2h est quand même une durée importante pour faire la moitié du jeu, voire tout le jeu si on explore quedal et qu'on part en ligne droite. 

Les développeurs du Campo Santo ont alors répondu à ces remboursements, en disant en gros, que le studio avait passé deux ans sur le jeu, une dizaine de personnes travaillant dans un petite salle, qu'ils avaient fait leur jeu avec le coeur, avaient beaucoup travaillé, ne sachant pas si d'autres apprécieraient le jeu autant qu'eux quand ils l'ont fait, bref, un message très personnel et touchant pour faire comprendre aux joueurs d'éviter le remboursement abusive, mais bon en même temps le jeu coûte 20 euros sur Steam pour 5h de jeu, le prix semblait raisonnable pour Campo Santo, étant donné l'expérience vécue, mais tous les joueurs ne sont pas de cet avis.

 

Bref, on revient un peu au jeu en lui même, je l'ai fini, donc je peux vous dire qu'il m'a bien accroché, les dialogues, même s'ils manquent cruellement d'embranchement, sont très bien écrits, la relation entre Henry et Delilah est très touchante, sa douce voix et son humour sont toujours là pour nous rassurer et nous guider.

J'ai pas toujours saisi le sens des dialogues, il y a bien les sous-titres en anglais, mais dans certains cas, il faut un minimum de vocabulaire, mais sinon, on arrive à suivre à peu près l'histoire même si on est pas bilingue. 

Passons maintenant à l'aspect technique du jeu. Tout d'abord, il faut reconnaître que la direction artistique est impeccable, on en prend pleins les yeux, c'est pas du photo réalisme, le jeu a été fait avec le logiciel Unity, donc il est assez gourmand et demandera minimum 6 Go de ram, donc moi avec mes 4 Go, ça passait, excepté à quelques moments.

Le jeu est beau, les décors sont magiques, on est rarement en pleine nuit, on dort à chaque fois dans notre tour, la carte n'est pas très grande mais l'exploration est bien présente, le fameux simulateur de marche, on va en effet beaucoup marcher, d'un point A à un point B, mais ça reste toujours agréable, à la fin de l'aventure, on connaîtra parfaitement les alentours, on aura de moins en moins besoin de notre carte et de notre petite boussole, on repasse souvent aux mêmes endroits, ce qui pourrait lasser parfois, mais les jeux de lumière du matin, de l'après midi et les couchers de soleil sont très bien réalisés dans cet environnement très vide, il n'y a pas de vie sauvage, juste des arbres, des plaines et des putains de rochers et de murs invisibles qui nous bloquent le passage parfois, on a aussi des cordes illimitées qui nous permettent de prendre des raccourcis et on se perd volontiers dans cette nature. C'est très beau de loin, par contre de près, le jeu est assez faiblard techniquement, dans les textures, paraît que la version PS4 a plus de problèmes sur ce point que la version PC, mais l'ensemble reste très correct, c'est surtout pour l'ambiance qu'il faut aller vers le jeu. 

La musique est très discréte, de petites mélodies qui lancent agréablement quand un évènement important de l'histoire va survenir, très immersive et qui renforce le suspense, la couardise de notre héros à certains passages. 

Le gameplay dans l'ensemble est très simpliste, on peut collecter des objets, d'autres objets sont là juste pour le décor, comme ce ski posait contre un arbre, pas compris qu'est ce qu'il foutait là, on n'a pas d'armes, juste nos mains, et certains objets sortent de notre sac toujours au moment où on en aura besoin, l'interface est simple, pas de chichis sur ce coté là, pas de gestion de nourriture ou d'items, c'est avant tout une aventure, pas un survival, mais si l'ambiance nous fait penser parfois à du survival en plein jour, ça prouve que le jeu est très réussi, mais pourra ne pas accrocher certains joueurs, car comme je l'ai déjà dit, on marche beaucoup, mais notre talkie-walkie nous permet souvent de passer le temps en discutant avec Delilah et en lui racontant tout ce qu'on voit, tout ce qu'on croise, tout ce qu'on ramasse, bref, un jeu beaucoup basé sur cette relation entre les deux héros du jeu. 

Que dire d'autres sur ce jeu, que l'ambiance visuelle et sonore nous plonge complétement dans l'aventure, les dialogues sont très bien écrits, on en attendait pas moins de la part de l'auteur de The Walking Dead Saison 1, une excellente narration donc, même si la fin laisse un sentiment bizarre tout de même, on s'attendait à autre chose, même si le jeu est bon, c'est un petit jeu indé, qui n'a pas l'ambition d'un gros jeu d'aventure à la Telltale Games, c'est vendu quand même 20 euros, donc c'est pas donné, malgré d'excellentes notes sur Metacritic, avec un 17/20 pour jeuxvideo.com voire même un 93 sur 100 pour IGN, les joueurs sont eux plus partagés sur la qualité du titre.

Moi perso, j'ai bien aimé, c'est assez dirigiste et très scripté par contre, Delilah va nous interpellé à certains passages, pas avant. Certains jour ne dure que quelques minutes et sans gameplay, juste quelques dialogues, genre une cinématique, par exemple, pendant le jour n°x, alors qu'une partie de la forêt s'embrase, Henry et Delilah discutent paisiblement sur le balcon de leur tour et parle de tequila dans une banalité déconcertante, on saute du jour 34 au jour 64 en quelques minutes, en quelques phases sans gameplay, c'est assez bizarre. 

Bref, voilà ce que je pouvais dire sur ce Firewatch, un titre à essayer, si vous aimez les jeux d'aventure, avec de l'exploration assez dirigiste, je sais, c'est contradictoire, mais c'est Firewatch. L'aventure et le scénario reste tout de même très satisfaisant pour ma part, même si 20 euros, c'est assez cher. J'espère donc vous avoir donner envie d'essayer, en tout cas, donner des pistes pour voir si le jeu peut vous plaire, vous serez sans doute plus touché si vous avez la trentaine que si vous avez 15 ans, c'est pas méchant, mais c'est un peu vrai. 

Merci en tout cas d'avoir suivi ce test, si vous souhaitez voir d'autres Opium Découverte, je vous donne rendez vous sur ce blog ou directement sur ma chaîne Youtube, en plus du texte, vous aurez des images et ma belle voix. Merci de votre soutien, à bientôt...

Voir aussi

Jeux : 
Firewatch
Sociétés : 
Campo Santo Studio
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Ce blog a pour vocation de reprendre les vidéos que je propose sur ma chaîne Youtube, dans une version texte. Si vous voulez voir la vidéo, il suffit de vous rendre directement sur ma chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCtSL7Kr0QP65uoHpSzQBr_A

Archives