The Farthest Land

The Farthest Land

Par Onink Blog créé le 21/01/11 Mis à jour le 19/04/14 à 18h30

Ajouter aux favoris
Signaler
Japanimation / Manga



Cet article ne contient aucun spoil.

Fiche technique

Auteur : Jun Maeda, Key
Studio : Visual Arts, Kyoto Animation
Genre : Drame, Tranche de vie
Sortie : 2008
Episodes : 22 épisodes de 20 minutes par saison
Stream / DDL :
Clannad (saison 1), Clannad After Story (saison 2) (très bonne qualité de streaming)

Synopsis 

Okazaki Tomoya est un adolescent un peu rebelle, cancre en cours et qui n'a pas beaucoup d'amis, excepté Sunohara, également fouteur de merde. Durant la première saison, nous suivons son parcours en fin de lycée, qui va changer suite à sa rencontre avec Furukawa Nagisa, une jeune fille fragile également esseulée.
Lors de la deuxième saison, After Story, la plupart des protagonistes ont quitté le lycée et découvrent la vie d'adulte. Tomoya va chercher un emploi et trouver une maison où s'installer, tout en parcourant diverses épreuves de la vie plus ou moins difficiles aux côtés de ses proches. Que ce soit sa relation compliquée avec son père ou les déboires de Nagisa qui ne cesse de redoubler, le quotidien de Tomoya est mouvementé!

 

Tomoya et Nagisa, les personnages principaux

 

Mon avis 

Clannad, 3e oeuvre des studios Key et de Jun Maeda, est à la base un visual novel. Comme Kanon et Air avant lui, il a été adapté en anime par les talentueux studios Kyoto Animation, reprenant quasi à l'identique les évenements racontés dans le jeu.
Il s'agit d'un anime de type tranche de vie avec une part importante consacrée au drame : c'est assez lent, la trame prend son temps pour se construire de manière à mettre en avant les différents personnages qui portent le récit.

Clannad, la première partie, pose en quelques sortes les bases de l'anime. Le premier épisode est d'ailleurs assez représentatif de cette première saison : beaucoup d'humour, quelques passages dramatiques et une galerie de personnages conséquente. On y découvre également un style graphique assez sobre, très japonais, avec de grands yeux et beaucoup de couleur. L'ensemble est plutôt joli et encore au top techniquement aujourd'hui.

La structure de l'anime fonctionne par arcs narratifs : nous allons suivre, tour à tour, des séries de 4 ou 5 épisodes dédiés à un seul personnage. Nous allons en apprendre plus sur le personnage en question, que ce soit au niveau de sa psychologie ou de son passé, généralement peu joyeux. Un peu à la manière d'un RPG, ces arcs représenteraient des quêtes annexes tandis que le fil rouge de l'histoire serait l'évolution du personnage de Tomoya, ainsi que ses relations avec les personnages principaux.
Autant être clair, ces arcs sont très inégaux. Certains sont franchement longuets (je pense au tout premier qui débute vers l'épisode 4), tandis que d'autres sont beaucoup plus agréables à suivre. Mais ce qui va nous tenir en haleine tout le long de l'anime, c'est la trame principale, "incarnée" par Tomoya, héros malgré lui. 
Il s'agit selon moi de la grande force de Clannad : un héros attachant, qui sort quelques peu des clichés habituels. Il ne s'agit ni d'un gamin timide qui ne peut pas aligner trois mots, ni d'un fou furieux casse cou insupportable. C'est un personnage sûr de lui, imperturbable, qui garde constamment son sang froid, mais également sarcastique et avec beaucoup d'humour. Un narrateur très humain, tantôt blagueur, tantôt torturé, et le tout sans en faire des tonnes. Signalons également la performance du doubleur, Yuichi Nakamura, qui n'y est pas pour rien et qui incarne parfaitement le personnage et contribue énormément à son charisme. L'alchimie fonctionne à merveille et Key a créé selon moi et le  héros le plus attachant qu'il m'ait été donné de voir dans un anime de type tranche de vie.

Tomoya et son entourage vont, tout le long de l'anime, être confrontés à diverses situations, parfois très drôles mais surtout dramatiques, avec une petite touche de fantastique. Certains pans du scénario sont parfaitement réalistes, comme celui de Kotomi, personnage au départ horipilant mais qui va se reveler au fil de son arc. A l'inverse, d'autres arcs, comme le tout premier, sont bien plus ancrés dans le domaine du fantastique avec des histoires assez mystérieuses. On aime ou on n'aime pas, c'est un parti pris des créateurs, qui ont néanmoins eu la bonne idée de ne pas surcharger leur oeuvre d'élements trop improbables, conservant ce faisant un peu de crédibilité. 

La première saison n'est pas un chef d'oeuvre. Quelques épisodes sont assez ennuyeux, le facepalm est de rigueur pour certaines scènes un peu lourdingues et certains personnages peuvent nous taper sur le système (même si ça reste bien raisonnable comparé à d'autres productions). Par contre, d'autres sont réellement attachants et l'on a, quoi qu'il arrive, envie de savoir ce que le destin va reserver à notre cher Tomoya, héros charismatique de l'animé. C'est pour moi une très bonne introduction pour la suite de la saga Clannad. Des questions resteront en suspens, les réponses seront présentes dans la deuxième saison...

 

Sunohara, le meilleur pote de Tomoya, et Akio, le père de Nagisa, sont les figures délirantes de l'anime

Passons donc à Clannad After Story, la seconde saison. Dès le départ, on peut constater une légère progression graphique. Techniquement, les transitions sont mieux faites,  les traits sont plus fins, mais c'est surtout esthétiquement que le travail est plus soigné. Les 40 premières secondes de l'opening, très inspirées au niveau des couleurs et des jeux de lumières, illustrent bien cette avancée.
After Story débute dans la droite lignée de la saison précédente. On est toujours au lycée, on a le droit à quelques arcs narratifs dédiés à certains personnages qu'on a peu vu auparavant. Première réussite de cette suite : ces arcs sont bien plus condensés et intéressants. Le premier, consacré à une relation frère-soeur compliquée met tout de suite le ton : on sent qu'un gap a été franchi. Le suivant, bien qu'un peu hors sujet, fait également de l'effet.
Petit à petit, l'anime monte en puissance. On quitte peu à peu le cadre écolier, les personnages se séparent, vivent leur vie. La dimension de l'oeuvre est toute autre et se concentre désormais sur le thème du passage à l'âge adulte, toujours du point de vue de Tomoya, qui va décider d'être indépendant, et de faire face seul aux difficultés de cette période de la vie. Petits boulots, recherche d'habitation, vie en couple... Les thèmes abordés sont plus sérieux et le ton naïf des premiers épisodes disparait progressivement. La trame s'éparpille moins dans des histoires annexes parfois superflues et se concentre sur la vie quotidienne de notre héros.
C'est à environ la moitié de l'anime qui celui ci va complètement prendre son envol. C'est là qu'on se rend compte de l'utilité de la première saison : l'affect qui s'est créé entre le spectateur et ces personnages principaux (presque) tous réussis renforce considérablement l'impact de cette deuxième partie de saison. Les 10 derniers épisodes sont des purs chef d'oeuvre. Les épreuves que va endurer Tomoya seront ainsi aussi dures pour lui qu'éprouvantes pour nous... L'émotion monte crescendo au cours de ces épisodes, au point que certaines scènes poignantes ont fait verser quelques larmes à plus d'un. Ces passages très marquants font rapidement oublier les quelques petits défauts de l'anime qui restent au demeurant assez légers et largement supportables.
Malgré une fin assez spéciale, on ne ressort pas indemne de Clannad : After Story...

 

Le drame tient une place centrale, surtout lors de la seconde saison

Clannad fait partie de ces animes dont j'aimerais qu'on m'efface les souvenirs pour que je puisse le revoir encore et encore, avec toute la magie et la surprise de la première fois. L'oeuvre n'est pourtant pas maitrisée de bout en bout : la première saison souffre de longueurs dont on aurait bien aimé se passer. Mais ceci parait bien dérisoire une fois l'anime terminé : la trame reste relativement classique mais est littéralement subjuguée par un arc final majestueux. Pour moi, l'anime vaut le coup d'être regardé juste pour ces 10 derniers épisodes, d'une intensité émotionnelle rarement atteinte dans ce type de production. Indispensable : on touche ici selon moi au must de la tranche de vie dramatique, que tout amateur du genre se doit d'avoir regardé.

Et une cuvette de toilette.

  

 

  

Voir aussi

Jeux : 
Clannad
Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

Onink
Signaler
Onink
Merci Stinky, et comme toi cette série m'a beaucoup marqué, elle est sans doute dans mon top 3. :)
Stinky57
Signaler
Stinky57
Superbe article!
Probablement LA série animé qui m'aura le plus marqué!
Mais je plussoie, attends d'être à A Tale Of Melodies, et tu en auras pour ton argent (un peu comme pour la S2 de Clannad)!
Onink
Signaler
Onink
Ah, tu me vend beaucoup de rêve là! Bon bah je verrais, j'aurais surement terminé la saison 1 demain. :)
Voron
Signaler
Voron
Tu verra quand tu sera sur melodies.
Parce que je pense que l'inverse est vrai aussi: regardé Clannad s1 après ef- A tale of, ça doit être un peu fade!
Onink
Signaler
Onink
Je parlais des animes Key qui sont assez édulcorés (même Air et Kanon) ^^Après je demande pas un truc trash hein, j'aime bien l'ambiance reposante et assez naïve de l'anime mais évoquer quelques sujets plus chauds n'aurait pas été une mauvaise idée selon moi!

Je suis au 10e Tale of Memories... C'est pas mal mais je ne me sens pas encore touché comme dans Clannad. J'ai peur qu'il souffre de la comparaison avec celui ci, vu que je viens de le regarder. :(
Voron
Signaler
Voron
Quand je repense à cet anime... c'est un des premier de ce genre que j'ai regardé, et j'étais absolument pas au courant de la fin. Genre on m'a pas dit "regarde Clannad tu va voir c'est génial", non non je suis juste tombé dessus en me disant "tiens je vais regarder ça". La claque que je me suis pris sur les derniers épisodes...
Mais d'ailleurs je me demande bien comment j'en suis venu à regarder ça de ma propre initiative... avant de me mettre aux animes, j'aurai jamais regardé de la romance comme ça... grand mystère...

"Mais ça reste du Key et ça s'adresse au plus grand nombre!"
Heuuu Air et Kanon c'est des eroge à la base :P pas Clannad en revanche. Mais je trouve qu'elle est bien placé cette pudeur justement, je préfère qu'on nous montre que deux perso sont amoureux l'un de l'autre par un autre moyen que le contact physique. Surtout dans un anime où le thème principal est l'amitié, la famille et l'entraide, je vois pas bien ce que ça viendrais faire là.

Bon maintenant go ef - a tale of. :P Tu vas voir la deuxième saison c'est "after story syndrome", en moins déchirant, mais tout aussi surprenant.
Onink
Signaler
Onink
@Kaos : Je ne peux qu'approuver ^^ J'ai pas touché au VN mais apparemment c'est le même déroulement que l'anime (en surement plus complet), donc je sais pas si il te serait utile de te mater l'anime, à moins que tu sois vraiment fan (ou que tu veuilles profiter du gap graphique entre le VN et l'anime, bien plus joli!).
C'est vrai que j'en ai pas beaucoup parlé dans l'article mais l'humour est très important, et surtout très réussis, sans être trop lourd (à part Fuko... toujours... xD) sans empiéter sur les passages dramatiques.
Onink
Signaler
Onink
@Donald : Si tu aimes un tant sois peu les animes et que les clichés qui en découlent ne te dérangent pas, je ne peux que t'encourager. :)

@ljitu : Yep, j'en ai pas parlé dans ma critique mais c'est vrai que la relation père fils est une des histoires "annexes" les plus réussies!

@Migaru : C'est clairement ce qui fait la grande force de la seconde saison par rapport à la première, le cadre change complètement. Les passages avec Yoshino quand Tomoya commence à travailler sont vraiment très bons!
Et pour le côté clean, c'est japonais j'ai envie de dire :P Et c'est Key, surtout! C'est vrai que c'est un peu regrettable, mais on fait avec et c'est pas si gênant que ça.

@Eilandis : Encourager les gens à regarder cette pépite, c'était le but, content que tu sois convaincu :) Ne te laisse pas rebuter par les quelques longueurs de la première saison!

@Sirtank : Je ne sais plus si tu me l'a dit, mais t'as été jusqu'à la fin? Si ce n'est pas le cas, je ne peux que te conseiller de persévérer en essayant de passer outre les quelques passages un peu niais...

@Conker : L'histoire est assez classique donc c'est les personnages qui ont la lourde tache de donner du corps à l'anime! Et c'est clair que la plupart sont réussis (à part Fuko, je m'y ferais jamais xD) et surtout évoluent vraiment.
Jamais vu Lucky Star, mais il y a clairement un clin d'oeil entre les jumelles (j'ai tapé sur google image, c'est assez flagrant!).
Et c'est marrant que tu dises que Clannad t'es touché personnellement, c'est aussi un peu mon cas. C'est ptet con, mais même si je suis encore chez mes vieux ça m'a donné envie de devenir autonome, de fonder une famille...

Et oui comme le disait Migaru, cette pudeur excessive est surement le seul gros défaut de l'anime... Que je lui pardonne néanmoins, mais ça aurait été cool d'avoir des thématiques plus "matures" (désolé j'avais pas d'autre mot), plus ancrées dans la réalité et qui touche les jeunes dans cette période de la vie, comme l'alcool, la découverte de la sexualité... Mais ça reste du Key et ça s'adresse au plus grand nombre!
Conk3r
Signaler
Conk3r
Ah ben tu l'as fait alors ton article ! Clannad est un animé que j'ai vraiment apprécié : déjà Tomoya, le "héros" de l'histoire, est comme tu l'as dit loin de certains clichés qu'on retrouve dans certains animés, on retrouve un mec comme on en voit dans la vie réelle et qui va vraiment évoluer au cours de ses 2 saisons. J'ai beaucoup aimé certains personnages comme Sunohara, je trouvais dans la première saison qu'il était sous-utilisé car y'avait moyen de le mettre dans des situations sérieuse, heureusement que c'est le cas dans la seconde saison (c'est pas du spoil ça ... enfin j'espère pas...). Aussi, rassurez-moi, je suis pas le seul à avoir remarquer des ressemblances entre les jumelles de Clannad et Lucky Star ^^ (de KyoAni aussi d'ailleurs ...). En général, les personnages ont vraiment des personnalités intéressantes et leurs relations va, comme Tomoya, bien évoluer tout au fil des épisodes ce qui donnent vraiment l'impression de suivre la vie des protagonistes.

Sur le plan graphique, je trouve ça super joli, KyoAni a fait du super boulot, au début je trouvais le design des persos un peu vieillot avec les yeux tombants (surtout Nagisa) mais on s'y habitue très vite. En fait, la première saison est une sorte de GROSSE introduction à After Story, tout est fait pour qu'on s'habitue aux personnages pour vraiment ressentir une différence lorsqu'on visionne la seconde saison. D'ailleurs Clannad m'a vraiment touché car en ce moment (comme quelques un ici) je suis en train de faire mes études en habitant toujours chez mes vieux et je me prépare bientôt à la vie active, un peu comme Tomoya à partir d'un certain moment de l'animé. La toute dernière partie de l'animé ne m'a pas fait pleurer mais j'ai eu plus d'une fois la larme à l'oeil. Par contre comme l'a dit Migaru, la relation entre deux certaines personnes est beaucoup trop clean, enfin ceux qui ont déjà vu Clannad sauront de qui et de quoi je parle. Il y a aussi un bon mélange humour-drama mais c'est sûrement dû à Jun Maeda ^^

Et une cuvette de toilette.
Sirtank
Signaler
Sirtank
Bel article même si comme évoqué sur tes statuts je n'ai pas succomber à l'ambiance. Tu me donne envie de retenter toutefois.
Eilandis
Signaler
Eilandis
Bravo pour avoir réussi à vendre l'anime sans raconter d'anecdotes et tomber dans le spoil, j'irai voir ça :)
Kaos
Signaler
Kaos
Bel article, en plus sans spoil c'est vraiment sympa, même si je n'ai jamais maté les différents version animés de Clannad ( deux versions animés assez distinctes apparemment), mise à part un bout d'une OAV, j'ai juste fait le Visual Novel de bout en bout :P (je me suis même choppé la version ps2, et bientôt la version ps3 ^^). En ce qui concerne Clannad, je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est une histoire à lire ou à regarder, pour amateur d'animé ou de VN, dans le genre tranche de vie , il n'y pas mieux je trouve:

L'(es) histoire(s) et les personnages restent classiques au premier abord mais ce n'est qu'avec le développement de cette première qu'on remarque sa profondeur (notamment dramatique) et le détail personnel apporté à chaque personnage pour finalement le rendre plus original qu'un banal stéréotype. Chaque problème d'un personnage peut refléter un maux parmi d'autres à travers la société. L'humour coopère avec le dramatique, mais ne cherche à s'annuler entre eux à aucun moment. Il y a un tant pour chacune de ces choses, un peu comme dans la vie quoi :P
Migaru
Signaler
Migaru
Je rejoins assez ce que tu as écrit; autant la première saison n'est pas transcendante (sympathique, mais pas inoubliable), autant la seconde est juste exceptionnelle, en ce qu'elle va plus loin que la plupart des animés du même genre. On y explore ainsi toute la complexité de la vie post-scolaire, avec ce que ça implique de responsabilités, et de difficultés une fois sorti du cocon protecteur de l'adolescence. Je trouve cette approche assez rare finalement, et puis, pour rejoindre encore une fois ce que tu as dit, l'impact des derniers épisodes ne serait clairement pas le même s'il n'y avait pas eu au préalable cette première saison, histoire de mieux nous enticher des personnages et de mieux nous faire ressentir leurs ennuis et leurs drames. Là-dessus, c'est une totale réussite.

Bon après ça reste EXTRÊMEMENT "clean", tant sur le plan visuel que sur le plan scénaristique. Entre les parents qui donnent l'impression d'avoir découvert le secret de jouvence, et le voile pudique qui est jeté sur la relation des deux protagonistes, ça lui donne un côté très très pur, peut-être même un peu trop. Mais je chipote :P
ljitu
Signaler
ljitu
J'ai adoré clannad que ce soit la saison 1 ou la 2 , même si la 2 est plus dramatique .
D'ailleurs j'adore l'évolution de la relation de tomoya avec son père qui est vraiment touchante !
Donald87
Signaler
Donald87
Faudra que je vois ça ...

Édito

Yo!

Bienvenue dans mon antre, faites comme chez vous!

Je me suis lancé il y a environ deux ans avec ma rubrique principale "Ma sélection musicale". C'est en quelques sortes le fil rouge de mon blog, les articles qui arriveront le plus fréquemment, même si, ayant déjà passé les 100 articles de cette catégorie, je vais un peu baisser la cadance et m'essayer à d'autres types d'articles, que ce soient des critiques, des sélections d'artwork ou des articles plus personnels.
Bref, faites comme chez vous, et n'hésitez pas à donner votre avis!

_______________________________

Au passage, allez écouter le podcast mensuel ORIGINAL SOUND BLOGGERS, consacré aux musiques de jeux vidéo, animé par  Poulpyblast, Vicporc et moi-même. Le podcast est également disponible sur Itunes, n'hesitez pas à vous abonner et à donner votre avis!

_______________________________




PSN :
Onink
Steam : Onink
Guild Wars 2 : Onink - Asura Envoûteur - Place Vizunah


  

 

  

Top 10 :

1. Final Fantasy XII
2. Shadow of the Colossus
3. The Legend of Zelda : The Wind Waker
4. Nier
5. Journey
6. The Elder Scrolls IV : Oblivion 
7. Braid
8. Final Fantasy IX
9. Bioshock
10. To the Moon


Top 5 - 2013 :
 

Jeux terminés en 2013 :
Journey, Dragon Quest VIII : L'Odyssée du Roi Maudit, Final Fantasy VI, Hitman Absolution, Dear Esther, El Shaddai, World of Goo, To the Moon, Bioshock Infinite, The Unfinished Swan, The Last Story, Thomas Was Alone, The Witcher, The Secret of Monkey Island, Enslaved : Odyssey to the West, Cave Story, Spec Ops : The Line, GTA V.

Jeux terminés en 2014 :
C'est le néant ma bonne dame! 

_______________________________
 

Wishlist :
Catherine, The Walking Dead, LA Noire, 999, Max Payne 3, Resonance of Fate, Tales of Xillia, Fragile, Lost Odyssey, Alan Wake, Castlevania Lord of Shadow...

Wishlist retro :
Silent Hill 2 à 4, Xenogears, FF IV, Tactics Ogre, FF Tactics, The Void, Metal Gear Solid (1 à 4), In Memoriam, Flashback, Persona 3, SystemShock 2...

Raptr Forum Signature

Archives

Favoris