Omaké books
Signaler

Vous le savez peut-être déjà mais nous avons appris hier le décès du créateur Kenji Eno (iino de son vrai nom), à l'âge de 42 ans, suite à des problèmes cardiaques. Cette info aussi surprenante que soudaine a soulevé au Japon de très nombreuses réactions et a fait l'objet de beaucoup de grands titres, même dans les médias généralistes.

Kenji Eno était relativement méconnu ici mais au Japon, il était l'un des créateurs les plus respectés et médiatisés de l'ère 32bits. Il a fondé le studio WARP, célèbre pour ses prouesses techniques et graphiques. Kenji Eno était aussi un artiste multitalent (musicien très proche de Ryuichi Sakamoto, écrivain, designer, etc.)

Il a débuté sa carrière très jeune sur Famicom. Mais ses jeux les plus connus sont D no Shokutaku ("D" chez nous sur SEGA Saturn), Enemi Zero (3DO, Saturn, PC, etc.), D2 (Dreamcast), Kaze No Regret (Saturn). Les plus jeunes parmi vous ne s'en souviennent sûrement pas. Mais D et Enemi Zero figuraient comme les jeux les plus révolutionnaires et flippants de l'époque. Kaze no Regret, lui aussi, était révolutionnaire. Mais pour une autre raison : il était en effet conçu pour... les aveugles !

Kenji Eno était aussi célèbre pour ses coups de poings sur la table qui ont, à plusieurs reprises, ébranlé la tranquille industrie du jeu vidéo japonais. Il a soulevé des montagnes et dit tout haut ce que tout le monde pensait en silence. Il s'est rebellé contre SONY et son système de distribution, il a lancé un scandale en fustigeant le système de notation de Famitsû, etc. Bref, c'était une grande gueule, mais il avait toujours la légitimité avec lui.

Bref, Kenji Eno était un grand créateur et une incroyable personnalité qui, au début des années 2000, a pourtant quitté le jeu vidéo pour se consacrer à d'autres projets très différents (la réalisation d'auberges traditionnelles touristiques, etc.). Il est certes revenu à quelques reprises pour quelques petits jeux (toujours conceptuels) sur iOS (Newtonica, One Dot Enemies) ou sur Wii Ware (You, me and the Cubes).

Pour l'avoir déjà rencontré et passé de très belles heures en sa compagnie, j'avoue avoir été chamboulé hier en apprenant sa disparition. C'était un homme pour qui j'avais une profonde admiration, un amoureux de la vie original et très ouvert d'esprit. Quelqu'un qui donnait vraiment l'envie de mieux le découvrir. Lundi aura lieu sa veillée funéraire à Tôkyô et plusieurs de mes amis japonais doivent s'y rendre. La news concernant son décès a fait le tour de France des sites de jeux vidéo et les commentaires des gamers, toujours élogieux et respectueux, toucheront, j'en suis persuadé, sa famille. J'ai ainsi traduit une compilation de vos messages et j'ai demandé à ce qu'elle soit transmise à la famille de Kenji Eno, de la part de ses fans français...

Pour ma part, le hasard a voulu que j'écrive deux épisodes de mon émission "Les Oubliés de la Playhistoire" au sujet de ce créateur. Je vous les upload, pour que vous puissiez, un tout petit peu mieux, vous rendre compte de qui était ce génial bonhomme.

Paix à son âme.

ご冥福をお祈りします。

Les Oubliés de la Playhistoire #18 consacré à Kaze No Regret (environ 6 min) :

 

Les Oubliés de la Playhistoire #20 consacré à Enemy Zero (environ 6 min) :

En dernier lieu, une photo rarissime mais d'une grande valeur historique : Kenji Eno et Gunpei Yokoi qui discutent, en 1996. Tous les deux, des créateurs géniaux, nous ont déjà quittés...

 

Twitter :

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Ceki
Signaler
Ceki
Je le connaissais pas mais RIP à ce grand monsieur (Square Enix et Nintendo vont pas tarder à le rejoindre)
Wandsoul
Signaler
Wandsoul
RIP iino San.
Enemy Zero m' avait marqué à l' époque... ça me donne envie de le relancer!
Je n' étais pas au courant pour cette anecdote avec Sony, moi je dis: quel classe! Ou quel culot, enfin bref, j' aurais aimé qu' un tel homme ait plus d' impact dans l' industrie.
Merci pour cet hommage.
gasmok2
Signaler
gasmok2
Pour moi, même si chez nous il n'était pas médiatisé il restera un très grand créateur
RIP mister Kenji Eno et encore merci pour toutes vos oeuvres qui ont marqué ma vie de gamer
streum13
Signaler
streum13
J' avais adoré Enemy Zero à l'époque.

R.I.P. Kenji Eno. T_T
mimix
Signaler
mimix
roh bon sang quel caractère ! une sacrée personnalité s'en est allée...
Olicrazy75
Signaler
Olicrazy75
Merci Florent! Je l avais connus et découvert grâce a toi! Je suis chamboulé... Encore merci et respect Monsieur Kenji Eno!
Alexia
Signaler
Alexia
Merci beaucoup pour ce partage, j'ai découvert de nombreux éléments sur sa vie, je connaissais Kaze no Regret sans jamais avoir poussé les recherches à son sujet, cette vidéo fut instructive et j'aimerais bien avoir des retours de personnes aveugles pour savoir ce qu'ils en pensent, je vais chercher.
L'émission sur EZ était excellente en tout cas et me rend bien nostalgique de bout en bout, c'est une pépite à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas. Merci en tout cas, c'est vraiment un grand monsieur qui nous a quittés et j'espère qu'il en a inspiré quelques-uns.

Omaké books

Par Omake Blog créé le 05/10/10 Mis à jour le 05/12/15 à 16h01

Blog de la maison d'édition indépendante et éclectique :
http://omakebooks.com

Ajouter aux favoris

Édito

Omaké Books : maison d'édition spécialisée Japon, geekeries et jeux vidéo. Productrice de l'émission "Les Oubliés de la Playhistoire" sur Nolife.

NOUVEAUTÉ !!

 

Site officiel : http://omakebooks.com

Twitter : 

Archives

Favoris