Mon Bric-à-Brachiosaure

Mon Bric-à-Brachiosaure

Par Olivier56 Blog créé le 21/08/11 Mis à jour le 12/11/11 à 17h52

"Pour quelqu'un comme moi qui a facilement tendance à la dépression c'est très important ce que vous faites, parce que... Comment vous dire... C'est systématiquement débile mais c'est toujours inattendu. Et ça c'est très important pour la... la santé du... du cigare"

Ajouter aux favoris
Signaler

 L'autre jour, je me promenais dans la Fnac locale, à la recherche d'un tome des fameuses Rubriques-à-Brac de Gotlib. Au détour de la tête de gondole du rayon BD, mon regard se pose sur cet ouvrage :

 

Evidemment, ça sent le lancement ultra réfléchi par les mecs du marketing (la sortie de Tintin et le secret de la licorne est prévu pour dans quelques semaines). Mais bon, en feuilletant un peu, je me suis aperçu qu'il y avait un contenu solide, et que pour 9 euros, ça ne me ferait pas de mal de me replonger dans les aventures du reporter Belge et de me cultiver par la même occasion...

Comment s'articule cet ouvrage ? Chaque chapitre reprend une aventure de Tintin, et y rattache l'apparition d'un personnage récurrent de la série, et un fait historique réel qui a inspiré le contexte de l'album en question.

Prenons le cas de L'oreille cassée. Dans un 1er temps, un petit texte présente le général Alcazar, qui fait ici sa première apparition : sources d'inspiration de l'auteur, évolution du personnage au fil des aventures, critique des dictateurs sud américains... Vient ensuite un article plus consistant sur la guerre du Gran Chaco, territoire pour lequel la Bolivie et le Paraguay se sont déchirés entre 1932 et 1935. Hergé s'en est clairement inspiré pour créer les Etats du San Theodoros et celui du Nuevo Rico qui, dans la fiction, s'affrontent dans la guerre du Gran Chapo (!). Depuis L'oreille cassée jusqu'à Tintin et les Picaros, les prises de pouvoirs successives par Alcazar ou sont ennemi Tapioca sont la caricature de l'instabilité politique de ces pays à cette époque. Le tout est entrecoupé d'anecdotes qui vont chercher d'autres sources d'inspiration de l'auteur belge.

Une ultime partie s'attache aux relations entre Tintin et le grand écran. Hergé a toujours rêvé de voir une adaptation cinématographique digne de ce nom. Mais de multiples péripéties l'ont empêché de voir son voeu se réaliser de son vivant.

Ce livre m'a permis d'apporter un éclairage totalement différent sur les aventures du reporter à la houppette. Si j'ai grandi avec les BDs et leurs adaptations télévisées, je ne m'étais jamais penché sur ce lien entre fiction et réalité historique. Par contre, je reproche juste à cet ouvrage de ne s'attarder que sur 10 des 23 aventures de Tintin. Mais cela est sans doute volontaire, de manière à sortir un second volume dans quelques temps (pourquoi pas juste avant la sortie du Temple du soleil de Peter Jackson...).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives