Premium
Olive Roi du Bocal

Olive Roi du Bocal

Par oliveroidubocal Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 30/11/16 à 12h58

J'ai pas la prétention de t'apprendre des trucs, de te faire réfléchir ou de t'imposer un rictus, mais je vais quand même essayer. De toute façon, je suis tellement cool que tu pourras pas t'empêcher de venir et de revenir. Tu vois, tu viens déjà de lire ce texte avec un plaisir non dissimulé :)

Ajouter aux favoris
Signaler
Histoires parallèles du Jeu Vidéo (Jeu vidéo)

Et bien nous y voilà ! Mes 10 dernières baffes du jeu vidéo. Les 10 dernières d'un point de vue chronologique.... Et si vous cherchez les 10 premières, elles sont là ! Et à la fin de cet article, les résultats du petit concours organisé pour les 500 000 vues de ce blog. Et surtout, commentez histoire que je sache quels sont les jeux qui vous ont marqué le plus.

On reprends ce top 20 où on l'avait laissé, en plein milieu de l'ère Playstation !

10. L'oddysee d'Abe

Tiens, un vieux pote ! La première fois que j'ai touché à Abe, c'était à une soirée avec un ami. On a joué au mode multijoueurs où l'on doit avancer chacun notre tour. Le coup de coeur immédiat parce que Abe mélange habilement la plateforme, le puzzle et la stratégie en temps réel. Et parce qu'avec son mode multi, on a passé une super soirée. Et ça, ça marque.

En plus, ce qui est bien avec Abe, c'est qu'il est porteur d'un message quant à l'esclavagisme et l'asservissement des populations. Un message simple, proche de "Soleil Vert" par moments, et qui marque les consciences. On est loin des jeux où il faut simplement sauter pour survivre à des hordes de méchants. De la même veine qu'un Flash Back, l'odyssée d'Abe donne de la substance à la plateforme. Rien d'incroyable, juste qu'il ne prend pas les joueurs pour des écervelés.

N'empêche, Abe est donc ma première claque portant sur le fond d'un jeu vidéo. En plus d'être un grand jeu de plateforme et de puzzle, il montre qu'on peut jouer pour d'autres choses que le skill, sans pour autant offrir un gameplay insipide. A essayer absolument si vous ne connaissez pas... surtout qu'une réédition HD est sortie il y a peu.

9. Chu Chu Rocket

Ca me fait toujours quelque chose de parler de ChuChu Rocket. Ce jeu était livré avec la Dreamcast, un peu à la manière de Tetris avec la Gameboy. Graphismes mignons mais sommaires (on est très loin des capacités de la console) et gameplay simple au possible. Mais alors quel jeu !!! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un puzzle game où l'on doit guider des souris vers des fusées avant que des chats ne les mangent. Les souris foncent toujours tout droit, courant plus vite que les chats, et ne tournent que si elles rencontrent un mur ou une des flèches que vous avez placée sur leur chemin. Je vous ai fait une vidéo d'exemple depuis l'iphone pour ceux qui ne connaissent absolument pas.

 

Un jeu doté d'une mécanique de malade qui prend son envol dès les premiers tableaux. Les puzzles de plus en plus démoniaques trouvent de moins en moins de solutions possibles et poussent à faire des essais parfois complètement farfelus, mais qui fonctionnent et paraissent finalement évidents. Un délice pour qui aime se torturer la tête sans stress, juste pour la beauté de la réflexion. Surtout que le level design frôle parfois le génie et contient des clins d'oeils à l'univers de Sega.

Bref, un jeu magique, une claque monumentale qui remet l'importance des graphismes bien loin derrière l'intelligence du jeu. Aujourd'hui disponible sur Dreamcast, Android, GameBoy Advance et iphone. A tester absolument. 

8. Virtua Tennis

Ma rencontre avec Virtua Tennis s'est faite en salle d'arcade. Et même si je le trouvais plutôt joli, je n'avais pas été particulièrement attiré. Du coup, j'ai un peu trainé à me l'acheter sur Dreamcast alors même qu'à l'époque je pratiquais le tennis. Mais quand il a enfin le seuil de la maison, j'ai découvert son premier pouvoir: un gameplay hyper addictif et vraiment accessible à tous. Du coup, tout le monde s'y est mis autour de moi et les parties à 2, 3 ou 4 se sont multipliées comme jamais. On se croyait vraiment à Roland Garros, mais avec Cedric Pioline.

Mais s'il y a une claque que Virtua Tennis m'a mise, c'est bien celle du rendu, entre graphismes, animations et réalisme des situations. Autant le dire de suite, c'était juste du jamais vu, et de très loin. A tel point que certains entraient dans la pièce en me demandant quel match je regardais. Et je trouvais ça extraordinaire, me remémorant mes premières expériences de jeu vidéo ou tout était moche et pixélisé. Avec Virtua Tennis, j'ai enfin vu des joueurs de tennis adultes se prendre au jeu, s'y croire et apprécier mon passe temps à sa juste valeur. Juste parce que pour une fois, il était suffisamment proche de la réalité et parfaitement jouissif en tant que jeu vidéo.

7. Gran Turismo 3

En voilà un qui m'a scotché à bien des égards. J'ai fait l'acquisition de Gran Turismo 3 en même temps que mon premier volant à retour de force. La double claque, avec deux grosses baffes simultanées. La première, et c'est une évidence, vint de la qualité même du jeu. Avant Gran Turismo 3, j'en était resté à 24h du Mans ou F355 sur Dreamcast. Des jeux bons, mais pas exceptionnels à mes yeux. Avec Gran Turismo, un passage sous les arbres de Trial Mountain, juste après le tunnel, m'a laissé bouché bée. 

Et puis surtout, c'est avec GT3 que j'ai découvert les joies du volant à retour de forces, mes premiers modèles étant un Logitech GT Force, puis un G25. Et suite aux premiers tours de course courbé sur le canapé (et au mal de doos qui va avec), je suis vite passé au cockpit, bien installé dans un siège baquet. Et là, c'est un peu comme avec la piscine... tu découvres que t'as plein d'amis!

N'empêche qu'on a passé là de super moments, à se tirer la bourre sur un circuit pendant des heures, gratant petit à petit les quelques dixièmes de secondes qui nous rapprochaient des meilleurs. Un vrai kiff de gosse que d'avoir l'équivalent d'une borne d'arcade à la maison et surtout de profiter des jeux de caisses au maximum de leur potentiel. Bref, GT3 est le premier responsable d'une longue liste de courbatures aux bras et rien que pour ça, il mérite tout mon respect !

6. Metal Gear Solid 2

Tout commence avec mes souvenirs de Metal Gear Solid sur Playstation 1. Franchement,  j'avais trouvé le jeu génial par certains aspects, mais relou au possible par bien d'autres, à commencer par la maniabilité (cochonnerie de bouton X) et le gamedesign (mais on voit rien !!!!). Donc quand MGS2 a été annoncé, testé, encencé ... ben ça ne m'a fait ni chaud ni froid. Je ne me suis pas jeté dessus, attendant tranquillement qu'il passe en platinium, ou qu'une bonne occasion se présente à moi. Et c'est donc très tardivement, après tout le monde, que je me suis lancé dans l'aventure.

Néanmoins, j'ai apprécié ce jeu pour toutes ses qualités et quand j'en suis arrivé au moment "4ème mur", je me suis rendu compte des qualités de Kojima. Un génie, peut être pas... mais un mec intelligent et talentueux, surement. Reste que MGS2 m'a happé. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais je suis allé chercher toutes les Dogs-tags, un par un. J'y ai passé tellement de temps, que j'ai même réalisé par moi même qu'on pouvait shooter les "!" et les "?" pour les faire disparaitre (Et ça tu le savais peut être même pas).  Bref, un des jeux que je connais par coeur et qui m'a mangé des centaines d'heures.  

5. XIII

En 2003, mon vieux G3 rend l'âme (non sans avoir été un partenaire de qualité), ce qui me pousse à me racheter une machine. Et comme mes finances ne sont pas au beau fixe, j'opte pour un PC. Et en rangeant ma boite de carte graphique, je tombe sur le DVD de XIII. Ce jeu, je ne l'aurais probablement jamais acheté, quand bien même les visuels étaient alléchants, parce que mon PC était vraiment dédié à la création musicale, mais je me suis laissé tenter. 

Et XIII fut mon premier FPS joué au clavié/souris. Oui oui, j'avais déjà quasiment zappé ce style de jeu sur console, et comme je n'avais jamais eu de PC de gamer, j'étais totalment passé à côté du genre. Hors voilà que me tombe dessus ce XIII, au scénario intéressant (tiré directement de la BD), aux armes multiples et aux graphismes vraiment attachants. Alors clairement, on peut dire que j'étais vraiment nul. Déjà, passer le premier niveau fut d'une difficulté abominable. Je n'arrivais pas à me faire au style, aux contrôles, et je n'avais aucune logique adaptée au genre. Rien que le fait de courir latéralement tout en visant un ennemi en face, et bien il m'a fallu plusieurs tableaux pour le maîtriser. La honte pour un gamer comme moi.

Bref, arrivé au bout d'un mois à la fin du jeu, je me suis dit "Chouette, voilà une série que je vais suivre de près" ... et la frustration évidemment des années plus tard en réalisant qu'elle ne viendra probablement jamais. On finit sur un cliffhanger et si on veut connaitre la suite... ben il faut lire la BD. J'ai bien essayé, mais ça ne me fait pas le même effet. Dommage. 

4. Patapon

Soyons franc. Comment voulez vous être totalement heureux dans la vie si vous n'avez pas joué à Patapon. Dans le genre perle innatendue, le voilà qui se pose tout en haut des marches. Avec ses airs de petit jeu indé, il a illuminé ma PSP comme aucun autre jeu n'a su le faire. Vous êtes un dieu et vos sujets n'attendent que les différents sons de votre tambour pour réagir: Pata, Pon, Chaka et Don. Voilà qui suffit à motiver tout un peuple à partir en guerre contre les méchants monstres de la région. Un peu absurde quand même.... non?

Non mais au delà de ça, Patapon n'est pas vraiment un jeu musical. Il faut du rythme certes, mais c'est incomparable avec un Guitar Hero ou un Bust a Groove. Ici, les frappes sur le tambour sont libres, sans piste musicale apparante, et n'ont qu'un seul intérêt, diriger vos troupes, leur donner des ordes d'attaque, de défense, de repli.... C'est donc un jeu de stratégie au tambour ! Classe comme idée, non? Surtout que Sony a très certainement passé un accord commercial avec les fabricants de casques, parce que pour vous je sais pas, mais chez moi ce fut obligatoire.

Et j'en ai passé des heures, dans le train, dans l'avion, sous la couette, avec mon casque sur les oreilles, à affronter des crabes géants, des chateaux super-forts ou des regards étranges des gens ne comprenant pas mon sens du rythme. Bref, j'espère encore aujourd'hui un quatrième épisode, pourquoi pas multijoueurs sur PS4, tant retrouver les patapons me ferait vraiment plaisir. 

3. Call Of Duty Modern Warfare

Toutes les baffes ne sont pas bonnes à prendre. Celle de Call Of Duty 4 - Modern Warfare ne fût pas des plus agréables. Faut dire, je venais d'avoir ma PS3 et les jeux n'étaient pas légion. J'ai donc craqué pour ce FPS classique qui, ma foi, était super bien noté un peu partout. La guerre, c'est pas trop mon truc, mais après avoir joué Resistance, je me disais qu'un nouveau shoot ne me ferait pas du mal.  Sauf que voilà, à un moment, cette scène est arrivée:

Et moi, ça m'a vraiment choqué. Les petites scénettes en arrière plan, le tir en pleine tête avec la vue du joueur, et ce réalisme visuel bien plus impressionnant qu'avec la génération précédente. Je me suis dit que là on jouait vraiment à la guerre et que ça ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. Et puis j'ai appris que quelques gosses autour de moi y jouaient aussi, avec parfois la bénédiction des parents. Ca m'a juste cloué.

C'est donc là la première fois que je me suis demandé si la loi française était bien adaptée. Et évidemment, quand on cherche un peu :

Le système de classification PEGI est basé sur le volontariat. Il est étayé par la législation dans quelques pays seulement. Dans d’autres pays, toutefois, le système PEGI est généralement considéré comme étant quasiment obligatoire par presque tous les revendeurs de jeux dans le cadre de leur politique d’entreprise. Nous encourageons le public à informer systématiquement les responsables des points de vente lorsque les classifications par âge sont clairement ignorées par leur personnel.

Mouais, et comme en France il n'y a aucune législation dans ce sens, rien n'interdit aux vendeurs comme aux parents de laisser jouer un enfant. Ils ont bon dos les politiques à faire les malins à coups de belles phrases s'il n'y a rien de concret derrière. Bref, COD4MW aura au moins eu le mérite de me montrer que la polémique autour des jeux violents est entretenue autant par les créateurs de jeux que par la société. Un bien bel exemple.

2. Gran Theft Auto 4

Ah, les GTA ... ils m'accompagnent depuis le premier opus sur PS1. D'abord avec de gentils graphismes en 2D, puis en 3D un peu moches quand même, leur concept d'intégrer la pègre pour vivre une histoire forte m'a toujours plu. Et quand GTA4  a débarqué à la maison, il a juste tout chamboulé. C'est pour moi le premier grand jeu de cette génération de consoles, quand bien même il n'était pas tout à fait au niveau des autres d'un point de vue technique (ce qui s'explique vu qu'on parle d'un monde ouvert). Et c'est surtout la première fois qu'une histoire de gangsters était aussi bien dépeinte, avec une vraie justification des clichés et une profondeur des personnages inédite.

Et puis voilà, le fait que le personnage principal soit un non américain, un peu paumé, pas si talentueux que ça, et qu'il rencontre toutes sortes de personnages issus de cultures différentes, ça a énormément contribué à mon implication dans l'histoire. Une histoire qui n'est pas "incroyable" et qui ressemble finalement beaucoup aux précédents épisodes, mais elle porte tellement de messages avec elle que j'ai dévoré le jeu bien plus vite qu'à mon habitude, pour le refaire aussi tôt une deuxième fois. Quelque chose d'extrêmement rare chez moi. Et ce qui est étonnant, c'est que malgré toute la supériorité du cinquième épisode en termes de contenu, de possibilités et de liberté, je n'ai pas retrouvé cette sensation. Comme quoi, c'était bien avec Niko que j'avais rendez vous!

1. Civilisation 5

Pour finir ce top (qui est chronologique, je vous le rappelle), je fonce vers un jeu vraiment étonnant quand on connait mon parcours vidéoludique. J'ai téléchargé Civilization 5 suite à une grosse promo Steam, sans conviction autre que d'essayer un genre que je ne connaissais qu'à travers quelque Age Of Empire (Ca devait être le 2 si je ne m'abuse). Avec ma connexion pourrave, ça a mis plus d'une semaine à se télécharger mais quand j'ai appuyé pour la première fois sur "Nouvelle Partie"...

Cette image résume à elle seule ce qui s'est passé pendant les deux semaines suivantes. J'ai joué 140 heures en 15 jours... en plus de mes heures de travail. J'avais jamais vécu ça, moi qui picore en général les jeux, laissant un peu trainer, ayant du mal à m'y remettre. Là j'ai été pris dans le tourbillon, mais d'une force ! L'effet "Juste un tour de plus", parce que tu gères plein de trucs en simultané et qu' à chaque tour tu as un nombre incroyable de recherches qui se finissent, de batiments qui se construisent, d'équipes qui sont arrivées à destination. Il est donc hyper difficile de s'arrêter. SAUF QUE J'AI TROUVÉ LA SOLUTION ULTIME !

 

J'ai tenu bon, j'ai viré Civilization 5 de mon ordinateur et je lutte un peu tous les jours pour ne pas le réinstaller. Rien que d'en parler maintenant, ça fait monter en moi l'envie d'y jouer. Un truc de fou, parce que quand on analyse les mécaniques et le contenu du jeu, il n'est finalement pas si incroyable que ça. On en voit vite le bout et toutes les parties se ressemblent quand même un peu... mais c'est plus fort que moi. J'ai envie de mettre en place des projets de construction, de construire une armée de folie, de faire des alliances puis de les démonter à coups de bombes ... la nature humaine en pleine explosion. 

Conclusion

Voici donc mon Top 20 personnel. Celui des meilleurs baffes que j'ai prises avec le jeu vidéo au fil du temps:

20. Pong

19. Pole Position

18. Teenage Mutant Hero Turtle

17. Castle of Illusion

16. Street Fighter 2

15. View Point

14. Sega Rally

13. WipeOut

12. SoulBlade

11. Final Fantasy 7

10. L'odyssee d'Abe

09. Chu Chu Rocket

08. Virtua Tennis

07. Gran Turismo 3

06. Metal Gear Solid 2

05. XIII

04. Patapon

03. Call Of Duty 4 - Modern Warfare

02. Grand Theft Auto 4

01. Civilization 5

Evidemment, cette liste aurait pu être plus longue, j'ai par exemple écarté quelques jeux qui auraient mérité de se trouver parmi les meilleurs. Her Story, Final Fantasy Tactics, Portal 2, Metropolis Street Racer, Démineur ... bref, il a fallu faire des choix et je suis assez content du résultat qui résume assez bien mon parcours. Et vous? Ca donnerait quoi?

Olive Roi du Bocal.

Concours

Et bien nous y voilà. J'avais organisé un petit concours pour mes 500000 visiteurs du blog. ce concours consistait à deviner mes baffes 1 à 10. Et à ce petit jeu, c'est nikolah et Waldotarie qui me la jouent égalité. Je vais donc les départager dans les statuts et enverrai un petit casque de gamer collector (puisque je l'ai porté le temps du test) au gagnant. 

A bientôt!

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

ahouru
Signaler
ahouru
GTA4 fut une baffe aussi pour moi à l'époque. Je me rappelle avoir séché les cours du lycée pour aller faire 5km a pied pour l'acheter à micromania. Ce qui est bluffant à l'époque, c'est que Rockstar n'avait dévoilé aucune vidéo de gameplay, du coup quand j'ai lancé le jeux sur ma vielle 360, ce fut INCROYABLE. J'ai joué toute la nuit au mode mutli, jusqu'a faire nuits blanches. Mes parent ont gueulés le lendemain matin. Ma 1ere baffe next gen ! Rockstar a remis le coup avec GTA5 en fin de période de vie des consoles ps3 et 360, et ce fut encore plus bluffant. Comment les mecs ont réussi a faire tourner un jeux comme ça sur nos machines !!!
gauffreman
Signaler
gauffreman
Un top de grande qualité et j'aime le fait de les classer par ordre chronologique, ça a même plus de sens qu'un top classique, chaque jeu correspondant avec une époque bien précise!

Le mien serait différent (Crash 2, GTA III, Jak 2, Ico & SotC, Wipeout Pure, LBP2,...) mais je comprend parfaitement tes choix. Et intéressant de voir que même si on partage la même passion on à tous un parcours différent, avec des moments marquant différents.
Sinon, un grand respect pour le mot sur la violence dans les jeux, et qu'ils ne sont pas à placer entre toutes les mains. L'opinion générale à tendance à penser que le jeu vidéo n'est qu'un simple divertissement alors qu'il peut être tellement plus que ça. (parfois pour le meilleur et d'autre fois pour le pire)
cyberFUTUR3
Signaler
cyberFUTUR3
Bon top, même si je ne suis pas d'accord avec tout. : )
+1 en particulier pour Patapon.
Pimousse_Fraise
Signaler
Pimousse_Fraise
Bon top, avec des jeux que je ne connais pas dedans ! Civilization est aussi sorti sur ps3, et j'ai un fan à la maison qui y passe beaucoup d'heures... Dur de dire les jeux qui m'ont marqué comme ça mais j'y songe pour une prochaine fois ;)
nikolah
Signaler
nikolah
Je trouve ton illustration sur civilzation on ne peut plus juste. Meme la version ds j'ai passé des dizaines heures dessus!
Shawn
Signaler
Shawn
Rien que pour avoir cité le Trial Mountain, qui est le meilleur circuit des GT depuis tous les temps, tu mérites un like ;)
Dranzer G
Signaler
Dranzer G
Non ?? WALDO??? gagné ????
Omg !!!
Plus sérieusement, bravo les gars et gloire au Grand Huileux !!
Karcel
Signaler
Karcel
Rien que pour Patapon un gros like!!
Même si à l'époque j'avais préféré les Locoroco.

Édito

 

 

 

 

  

 

Archives

Favoris