Premium
Olive Roi du Bocal

Olive Roi du Bocal

Par oliveroidubocal Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 30/11/16 à 12h58

J'ai pas la prétention de t'apprendre des trucs, de te faire réfléchir ou de t'imposer un rictus, mais je vais quand même essayer. De toute façon, je suis tellement cool que tu pourras pas t'empêcher de venir et de revenir. Tu vois, tu viens déjà de lire ce texte avec un plaisir non dissimulé :)

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Le journal du Hardware (Jeu vidéo)

Test du T300RS Thrustmaster

Thrustmaster a le vent en poupe sur les consoles de nouvelle génération. Pour preuve, ne serait ce que sur PS4, il est le seul constructeur à s'engager sur une nouvelle gamme de volants, et surtout le seul à s'assurer d'être compatible avec les jeux de la console. Avec une telle configuration de monopole, on aurait pu s'attendre à des modèles sans effort particulier, basés sur d'anciennes versions. Le T300RS est la preuve du contraire et nous montre que Thrustmaster tient à se placer en référence, quel que soit le support. 

C'est en Juin 2014 que Thrustmaster annonce son T300RS, dédié d'abord à la PS4. Le constructeur est déjà présent sur la console avec le T80 et le T500RS alors qu'aucun jeu de course "sérieux" n'est encore disponible. En attendant Drive Club, The Crew, et surtout Project Cars et Gran Turismo 7, le T300RS se paye donc une arrivée assez étrange. Un volant dédié à la PS4, compatible avec la PS3 et désormais compatible PC, ces deux derniers supports étant bien plus fournis en jeux de course que le premier. Avec un prix de 369 euros (prix public conseillé), l'objet s'adresse avant tout aux véritables passionnés et amateurs de course, prêts à débourser un peu plus que le raisonnable. Mais ce qui est étonnant, c'est que le T500RS est aujourd'hui commercialisé à moins de 400 euros et se retrouve finalement en concurrence frontale avec son petit frère. Une situation étrange qui va être difficile à clarifier pour Thrustmaster même si il faut le dire, le "petit dernier" m'a vraiment impressionné. Et s'il damait finalement le pion du T500RS, âgé de 5 ans maintenant?

Présentation :

Comme d'habitude, il me faut d'abord vous parler de l'emballage, sinon je n'arrive pas à dormir. Celui ci, sans être aussi démesuré que celui du T500RS, fait très bien son travail. Thrustmaster n'hésite pas à protéger ses volants, même si ça doit leur coûter un peu en volume de stockage. Nous avons donc droit à un carton renforcé, des éléments bien séparés par du papier compressé compartimenté, pour un résultat facile à ranger et à déplacer si nécessaire. On y trouve le moteur (pas celui de la voiture hein, celui du volant), le volant détachable et le pédalier d'origine. Pas d'alimentation séparée puisque le T300RS l'intègre dans son carénage et c'est donc un simple câble (avec un format de fiche jamais rencontré auparavant, et pourtant j'en ai vu beaucoup) qui reliera votre volant à la prise de courant. Il est aussi important de noter qu'une documentation claire et complète se trouve bien à votre disposition dès l'ouverture du paquet... pas besoin de télécharger quoi que ce soit, à part les drivers sur PC.


Le design de l'ensemble est très sobre, complètement dans l'esprit du T500RS, avec un avant tout en courbes et un volant de série fin et léger. Ce dernier possède une armature métallique peinte et un revêtement en plastique d'une excellente qualité, une habitude chez Thrustmaster. Sa surface est légèrement texturée pour donner le grip nécessaire tout en restant discrète au toucher. La taille du volant est très légèrement inférieure à celle du T500RS et je dois avouer préférer finalement cette configuration, plus confortable et plus précise, bien que la différence soit à peine perceptible. Côté pédalier, on s'éloigne clairement du modèle de folie fourni avec le T500RS, pour retrouver un format plus classique. Avec son aspect plus jouet, il offre une finition plastique bien moins sympa que celle du volant, ce qui dénote un peu. Si la partie pédale à proprement parler, est en métal, son support est en plastique et cache probablement un système  mécanique des plus simples. Le frein est légèrement plus dur sur sa fin de course que l'accélérateur. Première petite déception personnelle avec ce pédalier qui s'avère néanmoins très largement suffisant pour la majorité des joueurs mais qui, vu le prix de l'ensemble, aurait pu bénéficier d'un effort. A noter aussi qu'il ne possède que deux pédales, l'embrayage étant passé à la trappe. Ceux qui en veulent plus seront heureux d'apprendre que le T300 RS offre une compatibilité totale avec le modèle de pédalier vendu en option sur le site de Thrustmaster (le T3PA), comme avec le pédalier du T500RS d'ailleurs. Il en va de même pour la roue du volant qui, à l'instar du T500RS est totalement interchangeable avec les autres modèles de la gamme.

Côté fonctionnalités, voici un petit schéma explicatif:

 

Le volant inclus offre toutes les touches nécessaires au fonctionnement sur PS3 ou PS4 avec l'intégralité des boutons d'une manette, à l'exception des sticks analogiques. Vous noterez le placement très "extérieur" des touches L2 et R2. Et bien c'est clairement le meilleur placement qui soit. Ces touches tombent la plupart du temps sous les doigts en une fraction de seconde et leur épaisseur permet de les actionner tout aussi rapidement. L'ensemble des boutons est assez dur au toucher, ce qui évitera les mauvaises manipulations, sans pour autant gêner à la navigation dans les menus. La croix directionnelle est peut être un peu dure (peut être et un peu!). En tout cas, vous trouverez sur le volant d'origine tout ce qu'il faut pour pratiquer la course en loisir, mais les plus férus de réglages iront voir du côté du volant F1 qui offre certes moins de confort à la longue, mais une pléthore de possibilités en course (et un look extraordinaire).


Je regrette, mais vous en avez l'habitude si vous lisez mes tests, qu'aucune solution ne soit prévue pour le déport du frein à main. Les bricoleurs trouveront néanmoins une possibilité avec les touches L3 et R3 situées sur le châssis du moteur et facilement accessibles une fois le carénage démonté. Néanmoins les épreuves de drift sont tout à fait praticables avec les touches R2 ou L2, pour peu que la rotation choisie ne soit pas trop élevée.

Evidemment, le débat fixe vs rotatif est toujours d'actualité pour les palettes de passage de vitesse. Avec le T300RS ce sera rotatif, point. Pour ma part, le choix des palettes fixes me paraissait le plus réaliste et aussi le plus pratique, mais la "mauvaise" réputation du T500RS venant probablement de ce point précis, Thrustmaster aura peut être préféré revenir en arrière. En tout cas, ces palettes sont larges et offrent une réponse rapide et dynamique. Légèrement plus rigides que celles du T500RS, elles offrent au final une très bonne efficacité en course et c'est bien ça le plus important. Vous noterez l'absence de levier de vitesses de série, essentiel pour les jeux de rallye qui imposent souvent des rotations extrêmes du volant, la seule possibilité étant la boite  TH8 en option. Celle ci offre d'ailleurs bien deux modes de fonctionnement, en H ou séquentielle.


 

Compatible PS3 et PS4 avec un interrupteur discret pour passer d'un mode à l'autre, le T300RS permet la navigation dans les menus de chaque console sans qu'aucune manette supplémentaire ne soit nécessaire. Sur ce point, il s'avère donc supérieur au T500RS, lequel n'offre qu'une compatibilité partielle sur PS4. Un bouton Mode est aussi disponible sur le châssis du volant. Comme pour le T500RS, celui ci donne accès à quelques réglages comme la sensibilité en mode PS3 pour les jeux n'offrant pas de compatibilité native, la rotation du volant ou l'orientation du pédalier. Gros point positif, le réglage de la zone morte en mode manette offre enfin la possibilité de jouer dans de bonnes conditions à des jeux qui n'étaient pas vraiment prévus pour le volant. Néanmoins, si tous ces réglages s'avèrent efficaces, on peut regretter qu'il n'y ait aucun moyen de les stocker et les sauvegarder sur le volant ou sur la console, imposant de les modifier à chaque fois que l'on change de jeu...ce qui s'avère assez fastidieux et oblige surtout à noter la bonne config.  Ces dernières fonctions sont donc les bienvenues pour la compatibilité, mais peuvent être largement améliorées.

Le système de fixation offre deux possibilités. D'abord, une fixation par vis lui permet de s'harnacher durablement aux cockpits du marché comme le Playseat. Dans ce cas, le volant est parfaitement immobilisé et vraiment rigide, rien à dire. Les propriétaires de cockpits "fait maison" apprécieront d'ailleurs les schémas proposés par Thrustmaster pour l'entraxe des points de fixation, la longueur maximale des vis à utiliser, etc. Preuve encore une fois que le T300RS s'adresse bien aux passionnés avant tout.

Vous pouvez d'ailleurs télécharger ce fichier en cliquant sur l'image ci dessous. Tous les éléments nécessaires pour vérifier la compatibilité du volant avec votre cockpit y sont:


Sinon, pour les installations éphémères, le T300RS adopte le même système de pattes déportées que le T500RS. Rapide à mettre en place, j'ai néanmoins trouvé qu'il manquait un peu de force aux premiers serrages...ce qui est assez étonnant puisqu'il ne présentait pas ce problème avec le T500RS. Après plusieurs essais et comparatifs, il me semble que le poids et la surface prise par le volant (le T300RS est plus léger et plus petit que son grand frère) y sont pour beaucoup. Il ne faut donc pas hésiter à vraiment serrer la patte au plus fort. D'ailleurs, tant qu'on en est à parler de défauts, comme chez le T500RS la patte de fixation reste en place après le serrage. Rien de bien grave, mais juste quelques risques pour vos genoux si jamais vous l'oubliez en sortant de votre siège (expérience personnelle douloureuse).

La stabilité du pédalier par défaut est assez bonne, même si une fixation reste nécessaire pour s'assurer qu'il reste en position lors de freinages brusques. La position des pédales est réglable offrant un confort maximal quel que soit le type de chaussure utilisé. Les possesseurs de Playseats et autres cockpits avec barre centrale apprécieront évidemment de pouvoir écarter les pédales au maximum.

L'inévitable comparaison avec le pédalier du T500RS n'est pas à l'avantage du T300RS. Le manque d'embrayage est certes dommageable pour ceux qui s'en servent, mais c'est surtout l'absence de position GT du pédalier (quand les pédales sont fixées par le haut et non reposées au sol, comme sur une voiture grand public) qui fait la différence. Encore une fois, le bricolage est tout à fait possible et facile d'accès une fois le carénage du pédalier retiré, même si ce faisant vous tomberez probablement des nues sur le contenu du pédalier. On est vraiment loin de la gamme à laquelle le volant prétend. En tout cas, quand la bonne position est trouvée, le pédalier s'avère confortable, précis et parfaitement progressif. De quoi satisfaire la plus grande partie des joueurs.

Côté stabilité, comme tous les pédaliers de ce type il s'avère évidemment glissant sur des surfaces qui accrochent peu, et particulièrement lorsque vous jouez en position allongée. Il faut donc absolument le maintenir avec quelque chose de lourd ou d'immobile. Pourtant, un simple accessoire équipant le pédalier de ventouses ou de griffes permettrait de s'adapter autant aux carrelages qu'aux moquettes et remplacerait allègrement les petits tampons de caoutchouc qui servent actuellement à le maintenir en place.

La fixation à un support de type Playseat se fait sans problème et pour les bricoleurs, Thrustmaster vous propose aussi le schéma complet du pédalier avec l'entraxe de fixation:

 

Encore une preuve de l'attention portée à ce volant et à ses utilisateurs. Et je me permets d'insister sur ce point parce que c'est pour moi du jamais vu. Entre le manuel complet, les listes de jeux compatibles à jour, les aides aux réglages et les documents relatifs à l'installation, on peut dire que le client est parfaitement bichonné et soutenu.

Compatibilité PS2 :

Comme on pouvait s'y attendre, aucun des jeux testés n'a donné de résultat avec la Playstation 2 qui ne reconnait pas le volant en USB. 

Compatibilité PS3 :

Le T300RS possède un mode PS3, identique à celui du T500RS...enfin presque. Pour tous les jeux nativement compatibles avec le T500RS, attendez vous à une reconnaissance parfaite du volant et à une excellente gestion du retour de force. Malheureusement, plusieurs jeux majeurs font défaut à cette liste: Colin Mc Rae Dirt 2 et NFS Shit étant les deux principaux manquants. Dans ce cas, le T300RS passe en mode "manette PS3" et impose un retour de force passif plutôt convaincant...à condition de passer par la case des réglages. Rotation et précision du volant, annulation de la zone morte centrale, tout y est pour que le rendu soit agréable. Mais le résultat reste inférieur à un Logitech G25 et oblige à une série de manipulations difficiles à réaliser sans avoir la notice à ses côtés. Néanmoins, cette solution offre finalement une compatibilité totale avec les jeux de course de la console, ce qui inclut tous ceux n'ayant même pas prévu de fonctionner avec un volant.

Le réglage de l'angle de rotation est extrêmement facile d'accès. Une pression sur la touche mode et sur une direction permet de réduire ou d'augmenter cet angle. Parfait pour faire son réglage en plein jeu et carrément appréciable quand on passe de Gran Turismo 6 à F1 2013. D'ailleurs, je me permets de noter que le T300RS m'a permis de ressentir comme jamais la différence d'attention réservée au volant par les développeurs. Sur ce point, Gran Turismo fait vraiment très bonne figure quand F1 ou Dirt 3 font dans le minimum.

Compatibilité PS4:

Sur PS4, le T300RS fait donc partie de la courte liste des volants officiellement compatibles, avec le T80 et le T500RS. Contrairement à ce dernier, le T300RS offre bien une compatibilité totale incluant les menus de la console et l'émulation de la manette PS4. Le partenariat avec Sony autour de ce volant permet de s'assurer d'une compatibilité à long terme sur cette console, ce qui inclut Drive Club, The Crew, Project Cars mais aussi quelques jeux à peine annoncés et déjà listés sur le site officiel de Thrustmaster:

  • F1 2015
  • PROJECT CARS
  • SEBASTIAN LOEB RALLY EVO
  • WRC 5

Compatibilité Xbox 360 et Xbox One:

Malheureusement, Sony et Microsoft font jouer leur propre intérêt avant celui des joueurs. Même si le T300RS est extrêmement proche du TX Racing Wheel (même technologie, même motorisation), son incompatibilité avec la Xbox One est totale. Et c'est sans surprise que le volant n'est pas non plus reconnu sur Xbox 360.

 Compatibilité PC:

Le T300RS fonctionne sur PC de la même façon qu'un T500RS, du moins en termes de compatibilité. Un driver stable et complet vient soutenir le volant et lui offre une compatibilité très élevée avec la ludothèque PC. Les nombreux réglages disponibles permettent d'ajuster avec précision le retour de force, l'angle de rotation, le ressenti des vibrations ... Le must.

Dans Sega Rally sur Mame, aucun problème de reconnaissance. Encore une fois, le réglage de l'angle et de la puissance des moteurs dans le driver sont vraiment les bienvenus. Le driver PC ajoute même plusieurs réglages de réactions du retour de force, ce qui permet de varier les plaisirs en fonction du type de jeu. Vraiment très appréciable.

Sensations et Utilisation :

Je m'y attendais un peu, ayant eu l'occasion de lire d'autres tests avant de pouvoir y jouer moi même, mais le T300RS a quand même réussi à m'étonner. Ce volant est clairement ce qui se fait de mieux par bien des aspects. Sa force, c'est de savoir se faire oublier en tant qu'accessoire de jeu. Sans jamais jouer les gros bras, le T300RS ne manque pas de puissance, mais elle est diffusée plus précisément que jamais et sans à coups injustifiés. Dans Gran Turismo 6, dans F1 2014, dans Assetto Corsa, dans Drive Club, le T300RS joue toujours la carte de la subtilité. Les décrochages d'adhérence se ressentent immédiatement sans que le gameplay en pâtisse, les dérapages sont sidérants de justesse et la tension régulière que l'on encaisse dans les bras à chaque virage est criante de réalisme. Précis, maniable, confortable et dynamique, j'ai beau lui connaitre des petits défauts, je n'ai envie que de l'encenser tant j'ai pris du plaisir à le jouer pendant des dizaines d'heures. Que ce soit au coeur de simulations ou en parties plus "arcade", ce volant est juste un bijou qui sait s'adapter.

Il faut avouer que Thrustmaster a bien fait les choses, corrigeant tous les défauts majeurs du T500RS. Déjà au niveau de la motorisation et de son contrôle, puisque jamais le T300RS ne se montre brusque sans raison. On peut enfin profiter de toutes les valeurs de réglage du retour de force, chaque niveau ayant son intérêt...jusqu'au niveau maximum qui permet de se faire les bras sans se faire arracher l'épaule. Ensuite au niveau du confort de jeu avec "enfin" un ventilateur discret à vitesse variable, bien loin de la "turbine infernale" du T500RS. Alors évidemment, le T300RS est bruyant, mais finalement pas plus qu'un G27, alors même qu'il ose mettre son alimentation dans son carénage.

Alors OK, côté pédalier, c'est un peu décevant. Le réglage de tension des pédales n'est pas prévu d'origine, pas plus que la bascule en mode GT,  mais on a aussi affaire à un modèle plus compact et probablement moins cher à produire et qui permet donc au T300RS de se trouver sous la barre des 400¤. Il suffira clairement à la majorité des joueurs et les autres reprocheront sûrement d'avoir obligatoirement à payer pour ce pédalier alors qu'ils iront certainement s'offrir un T3PA...ou utiliseront celui de leur T500RS:

 

De même, maintenant qu'on s'est encore approché de la perfection, on peut discerner quelques vibrations du moteur légèrement agaçantes en fonction du jeu et surtout du type de véhicule choisi en jeu. Rien d'inquiétant, les autres ne font pas mieux, bien au contraire, mais en proposant un volant plus subtil, on nous donne aussi l'occasion de chipoter. 

Quant au driver sur PC et pour la première fois depuis longtemps, je n'ai eu aucun bug, aucune perte de reconnaissance du volant ni aucune difficulté à régler mon matériel. Du grand art de la part de Thrustmaster. Simple petit regret, seule l'application PC permet de mettre le firmware du volant à jour...rien sur Mac et surtout rien sur console Sony.

 

Avant de lâcher les chevaux, j'aimerais quand même aborder un petit sujet légèrement fâcheux. J'ai eu la chance d'essayer le T300RS alors que le T500RS était encore en place chez moi. J'ai donc pu m'amuser à intervertir les accessoires... et miracle, tout fonctionne et quel pied de jouer avec le pédalier du T500RS. Alors quel dommage que tous ces éléments ne soient pas disponibles à la vente! Quel dommage aussi que la partie Servo/moteur du T300RS ne soit pas disponible seule, histoire de permettre aux possesseurs du T500RS de profiter de leur pédalier et de leurs palettes mobiles. Maintenant que l'on peut acheter les volants séparément, quelques pédaliers en option, il est temps de donner la liberté totale aux joueurs. Mettez nous tout ça en vente séparément, assumez votre côté élitiste sur cette gamme.

Note: Quelques semaines après la parution de ce test, Thrustmaster a enfin sorti mis son pédalier haut de gamme en vente séparément. Pour en savoir plus ... 

Parce que le T300RS le vaut bien! Même dans sa configuration par défaut, il marque le pas d'une nouvelle génération avec un combo précision/sensations/confort jamais atteint...et sûrement encore inexploité. La comparaison avec les autres volants du marché, T500RS, G27, Fanatec CSR Elite, est systématiquement à son avantage. Et en plus d'avoir une excellente compatibilité PC, il est 100% compatible PS4 et PS3.

Alors bien sûr, il faut mettre le prix. 369¤, ce n'est pas à la portée de tout le monde. Mais il les vaut largement. Et si vous voulez goûter du Project Cars, du Gran Turismo ou du Formula One dans de bonnes conditions et en prenant un max de plaisir, le T300RS est l'accessoire qu'il vous faut et clairement un investissement sur le long terme. Sans conteste, la nouvelle référence.

 Les points forts:

  • Un volant extrêmement agréable, de loin le meilleur
  • Volants et pédaliers interchangeables
  • Compatibilité PS3/PS4 et PC au top
  • De nombreux réglages accessibles directement sur le volant
  • Un driver PC convaincant à tous points de vue
  • Le support Thrustmaster qui bichonne l'utilisateur

 

Les points faibles:

  • Le pédalier n'est pas tout à fait au niveau du reste
  • Palettes de vitesse rotatives uniquement
  • On veut pouvoir acheter tous les éléments séparément en ligne.


Test réalisé par Olive Roi du Bocal - Corrigé par Seb'Hom

Dans la même catégorie:

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal

Le sujet date, mais tout de même : un grand merci à toi pour tous ces tests de volants. Je les ai tous parcouru, et grâce à leur contenu très détaillé j'ai pu porter mon choix sur le T300RS.
Et quel pied! Je me suis tapé un vrai kif ce week-end sur PC et AC, un vrai bonheur!
Reste plus qu'à mettre la main (le pied plutôt) sur un T3PA Pro parce que c'est vrai que le pédalier de base fait cheap (en plus de l'absence de la pédale d'embrayage...)
C'est clair que ça fait un budget supplémentaire, mais bon, je ne vais pas me plaindre, du matos comme çà çà s'amortit sur du long terme. Et puis j'ai mis la main sur le T300RS à moindre frais, 250€ sur cdiscount y'a une quinzaine de jours, ça l'fait!

 

Ah ben cool de voir que c'est utile tous ces test ;) Merci du message ! 

Bakayaro
Signaler
Bakayaro
Le sujet date, mais tout de même : un grand merci à toi pour tous ces tests de volants. Je les ai tous parcouru, et grâce à leur contenu très détaillé j'ai pu porter mon choix sur le T300RS.
Et quel pied! Je me suis tapé un vrai kif ce week-end sur PC et AC, un vrai bonheur!
Reste plus qu'à mettre la main (le pied plutôt) sur un T3PA Pro parce que c'est vrai que le pédalier de base fait cheap (en plus de l'absence de la pédale d'embrayage...)
C'est clair que ça fait un budget supplémentaire, mais bon, je ne vais pas me plaindre, du matos comme çà çà s'amortit sur du long terme. Et puis j'ai mis la main sur le T300RS à moindre frais, 250€ sur cdiscount y'a une quinzaine de jours, ça l'fait!
chinga
Signaler
chinga
Le SAV bien oui même que je suis en Suisse et le seul problème a été que j'ai du payer le retour en Suisse 15€)... sinon rapide et efficace !
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
@chinga: Ah mince, t'es tombé sur le mauvais. Pourtant, j'entends pas trop parler de problèmes techniques. Et sinon? Le SAV? Efficace? (j'en ai entendu du bien, mais ton témoignage est intéressant!)
chinga
Signaler
chinga
Super test merci mais attention, j'ai rencontré un problème et j'ai dû le renvoyer à cause du calibrage. Reçu en retour calibrage OK mais par contre du jeu dans l'axe du volant après une semaine de Gran turismo 6... Il va repartir au SAV
lululesnake
Signaler
lululesnake
et merci encore pour ton test très bien rédigé
lululesnake
Signaler
lululesnake
je l'ai vu en ce moment a 280 euros sur cdiscount,je me laisserait bien tenté de me le prendre avec project cars...
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
Cool! Je garde ce volant dans un coin de ma tête en attendant gt7...
WandaNoOrchestra
Signaler
WandaNoOrchestra
Un seul commentaire sur un tel dossier ? ça fait de la peine :/

Bravo pour le boulot, comme pour les autres volants, j'ai lu ton compte rendu. Merci à toi.
Nirtug
Signaler
Nirtug
Très bon test pour un très bon volant. J'ai franchi le pas et j'en ai fait l'acquisition en fin d'année dernière et je ne regrette pas. Que ce soit sur PC ou PS4, les sensations sont excellentes. Ça reste un budget mais si les moyens suivent, il faut foncer :)

Édito

 

 

 

 

  

 

Archives

Favoris