Comics Ovore!!!
Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

 

Adapté d’une nouvelle de Stephen King, le maitre incontesté de l’horreur niveau littérature, vous vous retrouvez dans un comics réécrit par Marc Guggenheim et incroyablement dessiné par Alex Maleev. J’admets avoir souvent peur des adaptations de romans (ou nouvelles ici) en BD ou Comics car le dessin transfigure trop d’émotions la plupart du temps et l’ouvrage d'origine passe clairement au second plan, les deux adaptations que je connais de King dans ce format sont:

  • « Fléau » qui est mauvais comme la peste
  • « Duel » que l’on a pu voir dans « Road Rage » qui était loin d’être fameux aussi.

Et pourtant ce comics en vaut le détour, je ne vais pas passer par quatre chemin et vous présentez tout cela dès à présent.

Avant d’entrer dans la peur, ce qu’il faut savoir :

Scénario : Marc Guggenheim

Dessins: Alex Maleev

Editeur: Glénat Comics

Sortie: 2012

N. : On ne sait pas vraiment quand ni comment tout a commencé… Toujours est-il qu'un jour, par hasard, N. se baladait autour d'Ackerman's Field, un endroit désert dans le Maine. Par hasard toujours, il finit par tomber sur le monument mégalithique qui y trône. Et qui rassemble 7 pierres dressées. Mais à travers l'objectif de son appareil photo, N. croit en compter 8... N. compte, recompte, et la panique commence à s'emparer de lui. C'est pourtant bien ça : tantôt 7, tantôt 8. Un abîme d'angoisse s'ouvre devant lui : sa santé mentale vacillerait-elle au point que ses perceptions de la réalité ne soient plus justes ? Ou peut-être en cet endroit précis le voile séparant la réalité rassurante d'un univers parallèle, un cosmos terrible et inconnu, serait-il plus mince, prêt à se déchirer ? N. n'est plus capable de vivre normalement. En proie à la plus indicible des terreurs, il sent qu'il est responsable du maintien de la réalité telle qu'on la connaît. Envahi de TOC (troubles obsessionnels compulsifs), il décide d'aller consulter un psychiatre. La contamination peut commencer…

Est Toc-Toc celui qui n’a pas de Toc

Je tiens en premier lieu à m’excuser pour le résumé de N. mais en lisant ce résumé, je n’ai pas réussi à le synthétisé tellement tout me semble important.

En deuxième lieu, je félicite le travail des deux personnes derrière cette adaptation car pour moi elle est clairement réussie, les dessins de Maleev  sont toujours d’un sublime époustouflant (surtout sur des séries comme Moo Knight ou encore Daredevil), son trait est tellement incisif qu'il permet ici de véritablement retransmettre l’angoisse du récit dans son dessin avec ces couleurs froide. D’ailleurs en parlant du récit on a de l’excellent KING à mon gout et qui sans doute vous foutre la frousse, vous fera réfléchir, en y ajoutant  cette pointe d’angoisse, mêlée aux frissons environnant.

Je suis Toc-Toc

Peut-être, peut-être pas, bref tout ce que je peux vous dire sans que N. est un comics (que l’on peut qualifier plus globalement d’horreur) à ne pas rater si vous aimez le genre.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Review, trop rapide pour toi! (BD-Manga-Comics)

Opening

#En quelques mensuels#

On se prend rapidement au jeu de suivre les débuts d’Utopia et à suivre nos protagonistes, si le récit et sans plus et se lit sans trop en demandé certes, on a cependant un petit quelque chose qui fait que l’on se prend facilement dans la lecture, comme je vous l’ai présenté ultérieurement avec Star Wars : Dans l’Ombre de Yavin, Brian Wood a ce talent qui fait que l’on arrive à se sentir impliqué un minima dans l’histoire pour avoir envie de continuer.

Je mettrai un point d’honneur aux dessins de Mahmud Asrar (sur lequel j’avais fait un Lundi hommage…) et qui émerveille encore une fois tellement son trait est des plus splendide, fin, épuré, et j’en passe sinon cet article court à la base risque d’être long.

 

Je mettrais un mauvais point à Panini qui mets en gros sur la couverture : « SAGA COMPLETE » et quand vous arrivez à la fin, vous avez le droit de lire : « A SUIVRE DANS LE NUMERO D’AVRIL ».

A l’instar du titre présent juste dessus, je m’attendais à beaucoup mieux en voyant le nom de Rucka, qui selon moi maitrise le polar comme un as, un peu à l’instar de quelqu’un comme Brubaker, malheureusement si tout n’est pas à jeter bien au contraire car la lecture est simple et bonne, je trouve le scénario un trop générique, ou tout est propice à la baston.

Je mettrais encore une fois un point d’honneur au niveau du dessin sur ce mensuel est extra, je n’irais pas à dire que c’est ce qui le sauve car le récit est loin d’être catastrophique mais apporte néanmoins un plus qui n’est pas des moindre, on peut donc remercier l’italien Carmine Di Giandomenico (qui avait oeuvré sur par exemple Conan, le Barbare).

Je mettrais un mauvais point, je pense, à la fin qui laisse une ouverture à …(ne peut pas le dire), mais je n’aime pas particulièrement ce genre de choses, car c’est une ouverture beaucoup trop vague à mon gout.

Découverte de Deadpool Killustred que je n’avais pas lu en VO par peur de non compréhension des jeux de mots, et du coup aujourd’hui, je le découvre comme si de rien n’était, avec la peur de voir un truc comme on voit Deadpool depuis un petit moment, ne sachant faire plus que le fanfaron et devenant un guignol afin de plaire au plus grand nombre. La peur était établi puisque ce comics va dans ce sens mais avec un petit quelque chose de plus qui rend la lecture agréable. Sachez que tout se lit d’une traite comme si de rien n’était et c’est un véritable bon signe.

Même n’ayant lu la VO, je mettrais un point d’honneur sur les jeux de mots traduit pour nous ainsi que les références que l’on retrouve de toute part et qui ajoute de la plus-value a ce mensuel. Notons aussi le supplément mettant en scène Lady Deadpool à mon plus grand bonheur.

Je mettrais un mauvais point sur la surenchère de violence sans véritable but, tout avance trop vite et aurait peut être demandé à être plus développer afin d’aboutir à quelque chose avec un sens. 

Ending

#En quelques mensuels#

Un ensemble plutôt positif grâce à des dessinateurs pour les deux premiers extra.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
$ Plaisirs Comics $ (BD-Manga-Comics)

Pourquoi 7.1?

J'ai décidé cette semaine de séparé cette nouvelle réception puisque, il y a deux choses bien disctincte et que je pense que ca aurait fait véritablement trop sur un seul et même article.

Je vous donne rendez-vous donc lundi prochain, même heure que d'habitude pour la suite.

En attendant place aux comics, enfin peut être pas de suite, avec "Le Belle et la Bête" de L'Hermernier et Looky, le duo que l'on a pu voir sur l'excellent "Blanche-Neige" chroniqué sur Chishiki72

 

Passons aux différents comics avec du Urban Comics

Le dernier Urban Comics, vous donnera une idée pour Lundi

Et hop paye ton Clone (ah non ton coups)

 (Un peu de dessins du Grand RYP)

Et chez Delcourt toujours

(Malheureusement je ne peut vous présenter l'édition N&B de Hellboy car je ne l'ai pas recu et ne sais pas si je la recevrai.)

Cependant, un petit plus Hellboy

Dedans il y a:

 Et on finira par tout ce qui est Panini, avec avant tout du mensuels et un format librairie (saurez vous le trouver?)

(Preview d'Infinity dispo dans X-MEN 9)

(N° Collector d'Age of Ultron en pchette plastique noire scéllé)

Et la c'est le grattin des mensuels:

LES EDITIONS D'ANGOULEME 

(Tout en tirage à 1500Ex)

(Avengers et Avengers Universe forment avec leur recto et verso le mot Avengers)

 Hors Serie

Ma St Valentin

 (Un joli porte clef Batman)


Et le stechbook 2011 de Del'Otto signé et numéroté (113/500)

En voici quelques extraits

Merci

Je t'aime

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

Rappelez-vous, il y a de ça un petit moment, je vous faisais part de ce que je pensais de la version Season One de Docteur Strange, un personnage emblématique, mystérieux et tellement important dans l’univers Marvel au final, que lire du Strange se veut important à son tour, alors je ne diras pas de tout lire bien évidemment, mais si l’on veut débuter avec Strange le récit de Straczinski est tip-top à n’en pas douter, et d’ailleurs à mon gout, il est bien meilleur que le Season One. On viendra à la différence entre les deux récits ultérieurement si vous le voulez bien car  on y retrouve sensiblement les mêmes choses.

Je soulignerais le fait que Panini réédite cette mini-série que j’attendais avec impatience, n’ayant pu la prendre à l’époque et l’ayant vu il y a de ça quelques certes mais à des prix non-abordable du tout, j’avais renoncé, aujourd’hui, il est mien et qu’est-ce que c’est bon !

Avant d’en savoir plus, ce qu’il faut savoir :

Scénario : J-Michael Straczinsky / Samm Barnes

Dessins: Brandon Peterson

Editeur: Panini Comics

Collection: 100% Marvel

Sortie: 2013

Strange: Les origines du Sorcier Suprême enfin révélées ! Avide de gloire et de fortune, le Docteur Stephen Strange est un chirurgien renommé. Mais, il est victime d’un terrible accident qui bouleverse son existence. Il va alors suivre les enseignements d’un moine tibétain et devenir le plus grand sorcier de la Terre !

Métamorphose en Sorcier Suprême

Si j’avais apprécié le récit de Season One, Straczynski est quand même bien meilleur (qui en aurait douté), surtout quand on lit l’Odissey de Wonder-Woman, on ne peut que dire qu’il sait écrire les origines de nos héros, ici vous lirez un récit plus que complet puisque Straczynski vous conte les tout débuts du Docteur jusqu’à sa métamorphose en sorcier et si le récit peut paraitre un peu long à démarrer, tout est tellement bien écrit que l’on se prend au jeu, et suivre cette métamorphose qui lui causera bien des soucis. Et c’est dans ses origines très complètes que la différence se fait à contrario du Season One qui nous contait simplement les débuts du sorcier revu de façon à faire un belle entrée en matière.

Straczynski aime prendre son temps quand il conte une histoire si vous avez lu son run sur Spider-Man, Silver Surfer ou encore celui de Wonder-Woman comme je le disais au-dessus, vous savez de quoi je parle indéniablement et qu’il continue à prendre son temps son temps car ses histoires ne sont que meilleures. 

Un sorcier sans ses mains, c’est comme un dessinateur sans crayon

Au premier coup d’oeil, sans trop me rappeler, je me suis dit : « tient c’est marrant c’est typiquement le genre de traits que l’on retrouve chez Top Cow ».  Et en effet, ma réaction fut belle et bien fondé puisque Brandon Peterson a quitté Marvel pour Top Cow, résultat de la question de base, c’est normal que je connaisse ce type de traits. En tout cas ce qui est sûr, c’est que le trait est simple, pour moi, mais tellement propre que ça passe bien, même très bien. Je regrette un peu l’excès de tramage sur la fin, mais bon ce n’est pas non plus hyper gênant, il vous suffira de faire comme dans « The Cape », c’est-à-dire, passé outre.

De l’étrange pour un Docteur 

Au final, j’ai vraiment apprécié cette lecture grâce avant tout au talent de Straczinski, je dois l’admettre et je ne peux que conseiller ce comics si vous voulez en découvrir plus sur le Docteur Strange, d’ailleurs notons que les récits l’incluant sont peu nombreux et notamment d’une telle qualité, c’est un grand plus pour moi et je remercie encore une fois Panini pour cette réédition.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)



Signaler
$ Plaisirs Comics $ (BD-Manga-Comics)

[MAJ]

Et bien tout ne s'est pas bien passé et je n'ai pu publier mes derniers achats à temps comme je vous le disait dans le numero #5, donc et bien aujourd'hui, je vais faire un gros lot!

On commence avec du Urban Comics / Dc Comics:

(De la VO en bonne et due forme)

(Et de la VF car il faut bien, et puis y a du Vertigo)

En…plein jour… ou dans la nuit noire…

(Mais qu'est ce donc?)

(Devient un Green Lantern!!!)

(Et voilà la mise en valeur)

Redemption pour une Icone

(Se relancer dans Spawn en attaquant "La Saga Infernale", on verra mais j'ai toujours confiance en McFarlane et puis Kudransky depuis ses dessins sur "La Splendeur du Pingouin", c'est :D)

(Et pour cela rien de mieux qu'un peu de VO avec des covers dérivées)

M6 et Star Wars? Non, non, non, Comics Ovore et Star Wars!

 On reste chez Delcourt

 

(Pour voir le tome 1, rendez vous ici)

Et paf les Extras!

(Vous pouvez retrouver mon avis sur N. ici)

(Un grand merci à Thomas Rivière via Comicsplace pour ces deux comics)

Et on finit par de la VO

Ps: Je n'ai pas mis les mensuels, peut importe l'éditeur car cela demandait trop de boulot.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

On prend place dans un merveilleux X-Wing, juste derrière la fin de l’épisode IV : Le Nouvel Espoir (Film), afin de suivre l’évolution de le Rebellion et leur découverte de la planète Hoth. Si dès fois les comics Star Wars ne sont pas à la hauteur, c’est parce que c'est une franchise qui marche et d’ailleurs on a souvent observé le: "Peu importe la qualité dans ce genre de situations avec la franchise N°1 du Space Opera., cela se vendre".

Si aujourd’hui, je viens vers vous avec un comics Star Wars, c’est parce que évidemment j’aime cette franchise, et de plus en ce moment M6 passe l’hexalogie, aujourd’hui jour de parution de cet article (comme quoi, les choses tombent à piques), jour de diffusion de l’épisode V, quoi de mieux que de lire un article modeste sur un comics entre deux ? Bas rien, juste de lire !

Et pour vous mettre en appétit juste avant votre soirée, je vais vous parler un peu plus de ce comics.

Avant de faire un tour de X-Wing :

Scénario : Brian Wood

Dessins : Carlos D’anda / Ryan Odagawa

Sortie : 2013

Editeur : Delcourt

Collection : Contrebande 

Dans l’ombre de Yavin : Après la destruction de l'Etoile Noire, les Rebelles sont pourchassés par les troupes de l'Empire. Craignat qu'un espion ne se soit infiltré dans leurs rangs, la Princesse Leïa Organa met sur pied un escadron secret de pilotes X-Wing, parmi lesquels se trouve Luke Skywalker. Leur double mission consiste à démasquer cet espion, mais aussi à trouver un endroit capable d'accueillir la nouvelle base Rebelle.

 

Un tour en X-Wing ?

Et avec Leia de préférence, s’il vous plait !!!

 Ce tour en x-Wing, se voudra plus ou moins bénéfique pour les fans de la Saga, puisque ce n’est pas un one shot, cela peut être regrettable sur ce genre de récit à mon gouts, une histoire complète aurait été la bienvenue mais enfin, ne crachons pas dans la soupe, Brian Wood monte encore une fois très bien son histoire, alternant action et narration avec des combats aériens des plus fameux.

C’est avant tout ce qui fait la force de ce comics car soyons franc, c’est propre et beau mais ne casse pas trois pâtes à un canard et pourtant, on lit, on lit, on lit et hop, on arrive à la fin et on voudrait  lire la suite. C’est dans ce genre de moment que l’on se rend compte des grands scénaristes qui arrive à vous emmener avec eux, c'est donc encore un récits très bon, voilà c’est dit.

Maudit Tie!!!

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu du Star Wars, faute d’engouement pour des séries se succédant en vêtu en voilà et se plaçant sans arrêt dans cet univers très vaste ce qui rend parfois les choses trop confuses, certains s’offusqueront mais entre les romans et les comics, je trouve que l’on ne sait plus où donner de la tête. « Dans l’ombre de Yavin » se plaçant juste derrière l’épisode IV permet un placement bien réel avec des perso connus et peut permettre à n’importe qui en même temps de se lancer dans l’aventure.

Au final, je suis satisfait de cette lecture et je me prendrais le volume deux qui arrive courant Avril ou Mai, il me semble et je le conseil a tout fan de Star Wars.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Pulse your Comics

Francois Cavana

Ce grand homme est mort le 29/01/2014, il était écraivain et déssinateur, et on lui doit par exemple le journal Charlie Hebdo ou encore à l'époque le magazine de presse satirique Hara-Kiri.

 (Propice à notre situation actuelle vous avez dit)

Ps: je vous renvois à ma chronique de l'époque sur MAD qui correspond véritable à l'esprit de Mr Cavana.

Mais aussi à...

Philippe Delaby

Qui est l'excellent dessinateur derrière Murena ou encore Complainte des landes perdues.

Pour en savoir plus et découvrir ce qu'était cet homme, je vous renvois directement vers son Blog.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)


Comics Ovore!!!

Par okami73 Blog créé le 09/11/11 Mis à jour le 08/05/15 à 12h18

Après une expérience enrichissante auprès du site de jeux amateur Gravitorbox (pas désagréable mais archaïque), puis devenu rédacteur chez WiiPlayXboxNow (dispo ici: http://wiiplayxboxnow.com/) pour la rubrique comics, je me retrouve seul ici afin de vous faire partager ma passion pour les comics.

Ajouter aux favoris

Édito

Pour nous suivre, on a: 

Facebook

 

Twitter

 

 

Sites Partenaires 

 

 

La Chaines Comics Ovore 

 

La boutique de Comics Ovore

Archives

Favoris