Comics Ovore!!!
Signaler

Comme vous le savez bien à chaque film, son adaptation videoludique (en général) et d’autant plus quand la planète comics arrive dans nos salles obscures, oui aucun éditeurs ne louperaient le coche afin d’engendrer un maximum d’argent, si pourtant on a des eu des adaptations franchement pas catastrophiques comme Batman Begins (selon moi) ou encore Captain America, à contrario de certaines licences bien moisn bonnes, ah vous avez besoin de noms, ça m’étonne de toi lecteur, bon je pense par exemple à Hellboy (testé sur Comics Ovore), Marvel Avengers Battle (je sais plus exactement le titre), et il y en a d'autre, mais je ne vais pas non plus m'amuser à tous les citer!

Cela fait une éternité que je n’avais pas fait de test de jeu et pourtant je continue à jouer, cela n’empêche rien mais je dois avouer qu’à force de voir de mauvais jeu adaptés à droite, à gauche, j’ai moyennement envie de m’y mettre et puis après il faut avoir l’envie d’écrire derrière, mais bon cela fait du bien de parler d’un média autre que l’on apprécie par moment et aujourd’hui on va s’intéresser à l’adaptation vidéoludique de Green Lantern.

Ce qu’il vous faudra avant de jouer peut être 

(Oui car on m’avait demandé cela sur le dernier test.)

Film : Green Lantern

Comics : Green Lantern Origins

Nom: Green Lantern: Rise of the Manhunters

Editeur: Warner Bros

Developpeur: Warnes Bros

3D: Oui

1 player

Plateformes: PS3 / XBOX360 / Wii (surement différente comme dab)

DS / 3DS (ayant toujours une différence)

Un Jeux, Une Histoire?

On a l’habitude de voir ces derniers temps des jeux faisant office de séquelle ou préquelle au film, ici tout est plutôt branlant car on est ni après, ni avant, mais plutôt pendant sans réel cohésion comme si Warner avait voulu rajouter de la matière à leur film et pourtant, il n’y a clairement pas besoin de ça. Le problème de ce fait, c’est d’avoir fait pour les fans de comics, un truc moyen même si l’on continuera à voir des perso comme KILOWOG, SINESTRO mais aussi des perso pas visible dans le film comme les Zamarones. Et pour ceux n’ayant vu que le film, une histoire hors continuité. De ce fait je ne sais clairement pas à qui peut s’adresser ce jeu sur ce plan et c’est plutôt déconcertant, mais je vous avouerais malheureusement que…, bah oui que si j’ai joué avant tout à ce jeu c’est pour le paragraphe du dessous.

Après il est claire que la Warner aurait pu se sortir les doigts et faire quelque chose de beaucoup plus correcte, si je prends un exemple Activision (qui pourtant n’est pas non plus l’éditeur de la réjouissance absolu) a tenu la barre et nous a finalement pondu un Amazing Spider-Man clairement pas mal.

Vous l’aurez compris, vous voulez une suite au film et prolonger l’aventure (oui y a des gens comme moi qui ont aimés ce film), ne vous basez surtout pas sur l’histoire de ce jeu pour avoir un complément, car on a une histoire quand même navrante au possible.

T’es beau ! Merci, mais on dit : C’est BEAU !

Et là en fait, ... bah..., non pas vraiment, ce n’est franchement pas top top, on a clairement vu mieux et de plus la 3D intégré aurait pu apporter de la profondeur dans les décors (plutôt correct eux), mais c’est pas du tout cela, ca pixélise encore plus et si l’on a pu voir des jeux comme Captain America s’en sortir pas trop trop mal sur ce point, ou encore un Arkham City (s’en sortir grandement bien lui pour sa part et apportant lui par contre une véritable profondeur lors des différentes voltige dans la ville d’Arkham), ici il n’en ai rien et c’est vraiment dommage.

Des boutons mais quoi d’autre?

Et c’est quand même là que le jeu prend tout son sens même si dans l’infrastructure on trouvera tout ce qu’il y a de plus banal dans ce genre de jeux actuellement, je m’explique schématiquement:

Ennemis mort => XP => pts de compétences => Achats de compétences ou constructions = Jouissance d’être un Green Lantern

Ce n’est pas banal, hein? Ah si pardon mais ce n’est pas la dessus que je jugerais ce jeu car, tout le monde le fait et sincèrement il n’y a pas de quoi pourrir un jeu pour cela, par contre pour moi le point fort vis-à-vis du gameplay, c’est surtout les constructions, qui feront de vous un Green Lantern, un "presque" véritable Green Lantern.

Il va de soi, que construire ses propres constructions serait trop compliqué cependant, il faut dire que celles proposées dans le jeu sont plutôt jouissive, une fois toutes débloquées et que l’on peut switcher de l’une à l’autre afin de se sentir supérieur en tout point aux Manhunters. Et c’est clairement ce qui fait la force de ce jeu, le côté jouissif d’incarner un super-héros à contrario des jeux Superman qui n’ont jamais été réussi, ici Warner a surement compris ce que le joueur voulait avant! Au détriment clairement du reste, mais c’est un bon point !

Après pas grand-chose de plus, malheureusement, on pourra noter l’absence de pouvoir voler, ce qui est frustrant au départ, mais l’on se rend compte très vite que c’est mieux ainsi afin de rendre le gameplay un tant soit peu plus dynamique

 

Combien de temps ?

On est dans la moyenne actuelle de ce genre de jeu, je tablerais sur environ 7h, avec des objet à récupérer lors de vos différentes mission afin de parfaire votre puissance, jauge de vie, mais tout se trouve facilement durant le jeu et donc un replay value très faible sauf pour les collectionneurs de trophées et encore, cela ne va pas chercher bien loin.

Ca fait du bruit ! Non c’est la BO ?

Aie, aie, aie, sans le « A chic », mais le aie, aie, aie est pourtant bien là, des musiques vraiment pas génial et de plus même si l’on retrouve les voix du film à l’instar de Batman Begins, les dialogues ne correspondent pas tout le temps aux sous titres, et là c’est carrément un loupé selon moi, un jeu tout en VF, c’est ok, des sous titres VF, c’est ok, mais alors un écart entre les deux, juste non s’il vous plait !

Au final

On a un jeu qui s’adresse toujours à : JE NE SAIS QUI ? Et qui cumule de plus les mauvais points qui font un ensemble lors d’un jeu, un jeu ne peut se jouer uniquement pour son gameplay, même si celui-ci est bien branler pour un super-héros et amène ce petit quelque chose de jouissif avec un gout de revient y GREEN LANTERN et montre nous de quoi tu es capable.

J’admets cependant avoir pris un certain plaisir à pouvoir incarner un Green Lantern, mais cela ne tient qu’à moi et vu le nombre de point négatif que cumul le jeu, ce n’est pas un jeu que je conseillerais d’avoir dans sa ludothèque, si vous voulez un divertissement sans prise de tête alors oui, pourquoi pas mais sachez que ce soit le joueur ou le fan de comics, pas grand monde risque de s’y retrouver dedans, une faute certainement, car dieux sait que ce héros à du charisme pourtant mais tout est plus ou moins plat, dommage !

Pt+

  1. La jouissance des constructions
  2. Enfin un jeu Green Lantern

 

Pt-

  1. 3D plus que mal exploité
  2. BO / Sous Titres incohérents l’un envers l’autre
  3. Trop simpliste

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)


Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

Un peu plus d’un an après la publication de ma review sur le premier tome, je reviens aujourd’hui pour le deuxième tome sortie depuis belle lurette certes, mais c’est surtout pour continuer la présentation de ce comics que j’adore puisque le tome 3 vient de sortir chez vos doux et tendre libraires. Ca fait clairement parti de mes coups de c½urs comics 2013 (les deux tomes) tellement l’univers est dense et d’ailleurs au fur et à mesure que l’on avance tout devient plus compacte et rajoute sans arrêt de l’intérêt pour le titre.

La série suit son petit bonhomme de chemin dans nos claires contrées et c’est tant mieux car elle le mérite amplement, c’est le travail d’auteurs au sommet, d’ailleurs d’ici peu je vous présenterais Fiona Staples sous un autre exercice de ses fonctions et on verra ce qu’il en est… Ah vous voulez le titre ? Bien bien, c’est « Mystery Society » de Steve Niles sortie chez nous chez Atlantic BD. Et oh trêve de bavardage, vous aimeriez peut être en savoir plus sur ce  deuxième ? Allé comme à l’habitude, je fais un recap et j’arrive.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter :

Scénario : Brian K Vaughan

Dessins : Fiona Staples

Editeur : Urban Comics

Collection : Urban Indies

Sortie : 2013

Saga 2 :Princes robots et trains dragons, mercenaires arachnides et chats détecteurs de mensonges, fantômes enfantins et vaisseaux végétaux... La diversité de la faune, de la flore et la richesse des thèmes abordés ont rapidement fait de saga la nouvelle référence comics de space fantasy. Du vertige de l'espace infini à l'intimité des querelles d'un jeune couple de parents, les auteurs vous invitent à découvrir un space opera épique, ambitieux et touchant. 

Une suite intense ?

Oui elle est et grandement qui plus est, on prend suite directement après le tome 1, ou tout va avancer tranquillement mais surtout doucement puisque qu’ici, il faudra compter sur beaucoup plus de flash-back contant la rencontre de nos deux protagonistes, leur jeunesse et j’en passe mais pour autant Vaughan continue de briller et de nous donner envie et toujours plus. C’est la première force de ce comics qui comme je vous l’avais dit lors du premier tome, hormis l’ambiance, on a une narration très forte ou chaque personnage à son petit quelque chose qui créé un attachement réel pour l’ensemble.

On a donc des flash-back narrant toujours plus et apportant un excellent contenu, une ambiance Space-Fantasy hors norme, et des personnages attachant, il manque juste de l’action, mais ne vous inquiétez pas, il y a ce qu’il faut aussi, et là vous vous dites, c’est une suite intense, a n’en pas douter, c’est sûr !

Une Staples en grande forme

Je ne vais pas tergiverser 50 ans, mlle (si je peux me permettre) est d’une forme inouïe, et c’est toujours un plaisir abominable à lire, c’est fin comme trait tout en étant incisif en même temps. La création de l’univers voulut par Vaughan ressort parfaitement grâce au style de Staples et, c’est vrai que le mélange S F et Heroic Fantasy se mélange comme de rien et on a l’impression que les décors sont presque naturels.

Je tiens à noter la colorisation plutôt pastel de Fiona Staples qui apporte ce quelque chose, que je ne saurais expliquer, mais qui ajoute une plus-value considérable au titre, le tome 1 était fait de la même manière certes mais je ne l’avais pas souligné à l’époque me semble-t-il et aujourd’hui c’est chose faite.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Pulse your Comics

... Aquaman dans "Cauchemard en cuisine"

... une tortue ... ninja apparement!

... Thor mettre un doigt dans le cul de Loki

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Ma Review, pas la tienne! (BD-Manga-Comics)

Lucy Loyd’s Nightmare, c’est l’horreur par excellence et le comics que vous n’avez pas pour habitude de lire, pour vous présenter rapidement le principe vous prenez « le livre dont vous êtes le héros », vous remplacer maintenant le terme héros par mort et vous imaginez être omniscient à tout cela, c’est ça le principe de Lucy Loyd’s Nightmare, alors si certains pourront avoir du mal à imaginer comme cela se passe, je vous fait un léger résumé sur ce qu’il faut savoir avant d’acheter car oui c’est un comics à posséder à n’en pas douter et je reviens pour essayer d’être plus claire même si c’est plutôt compliqué au final sans vous donner trop d’éléments.

Avant d’acheter un cauchemar, ce qu’il faut savoir :

Scénario : Lucy Loyd’s

Dessins : Mike Robb

Sortie : 2014

Editeur : Delcourt

Collection :

Lucy Loyd’s Nightmare : Ne vous sentez pas perdu quand la nuit s'abattra sur vous ! Jack, le narrateur sans visage, vous tiendra la main tout au long de ces 96 pages maudites jusqu'à la tombe. Un livre hanté à faire pâlir de peur. Lucy Loyd, la reine des comics horrifiques américains, est de retour. Son nouvel album Nightmare vous promet des nuits agitées et des litres d'hémoglobines. Des obsessions morbides d'un amant trompé à la lutte sanguinaire d'un shérif face à une horde de zombies, des errements meurtriers d'un poète alcoolique à la voracité d'un dinosaure en plastique... Vous n'êtes pas au bout de vos peines.

Son propre cauchemar

Attention

Attention lecteur dans l’intro tu as suffisamment d’explications pour comprendre de quoi il en retourne et dès à présent cet article est susceptible de spoiler quoi que ce soit, ne le voulant pas certainement alors fil chez ton libraire et achète ce Comics, tu n’en seras pas déçu.

Pour toi l’autre lecteur aimant se faire mal, en voulant aller plus loin (oh oui, c’est bon !), alors ta place est toute trouvée, assied toi bien dans ton fauteuil et ne bouge pas !

Attention

A droite, à gauche on vous parlera d’un hommage aux Comics d’horreur de EC Comics, alors certes oui, tout commence comme, mais c’est bien plus poussé, vous rendant omniscient de tout cela et cela en est d’autant plus gênant, vous voulez un petit exemple (j’ai prévenu du spoil) :

La première histoire commence comme un épisode de « Tales from the Crypt », un jeune homme tombe sur le dernier comics de Lucy Loyd’s dédicacé (cela a une importance croyez-moi), chose rare et va le prendre lors du brocante mais la jeune le vendant ne veut en aucun cas que celui-ci le feuillette, le jeune homme accepte et achète le comics, il commence à le feuilleter et là … c’est le drame, il se voit en train de lire ce comics avec un camion arrivant à toute allure derrière, allant l’écraser.

Ceci n’est que le début puisque à force d’avancer dans l’histoire, vous verrez que tout se croise et s’entrecroise sans arrêt et rend ce comics bien plus dense qu’on ne peut le penser au départ, plus complexe également mais surtout lui donne ce côté frustrant à force de voir tout ce qu’il se passe sans pouvoir ne rien faire et pourtant, on s’amuse à observer tout cela comme si cela avait un côté jouissif.

On est en plein dans un comics de voyeurisme et j’admets que cela perturbe quelque peu quand l’on commence la lecture mais on y prend gouts bizarrement et puis ça apporte un plus considérable à l’ambiance qui s’en dégage. Pour couronner le tout tel la cerise sur la gâteau, on a un dessinateur : Mike Robb qui parvient à accentuer tous les sentiments cités précédemment avec sa touche d’hémoglobine car oui avant de finir cet article ce qu’il faut savoir, c’est que ce n’est pas le genre de récits à mettre dans toute les mains et qui est de plus plutôt violent.

Rien qu’une giclée...

...D’hémoglobine, il en va de soi ! Je pense que vous l’aurez compris, la lecture que vous allez entreprendre si vous achetez Lucy Loyd’s est déstabilisante au possible mais elle a ce quelque chose de magique avec un petit gout de « reviens-y ! ».

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un coup de coeur à ce point pour une lecture au point d’en parler à beaucoup de personnes et de le conseiller sans cesse car ce n’est pas tous les jours que l’on peut déguster tel un bon gastronome, un tel plat, je vais fermer ce PC car j’en ai trop dit, il ne vous reste plus qu’à …, bas faire ce que vous voulez mais entre nous, ne passé pas à côté sauf si vous avez peur d’être inclut dans ce livre.

Ps : Je tiens à noter deux voire trois choses avant de partir, c’est le travail d’édition de Delcourt, on est dans un format « Prestige » (comme j’aime le dire), vous savez le format que vous avez pu retrouver sur par exemple dernièrement « Happy ! » (Format plus grand avec sur-couverture), hormis le format ce livre est parsemé de petite choses qui ajoute à l’ambiance (couverture, troisième de couverture), mais sachez que tout se découvre au fur et à mesure, ne brûlez pas les étapes !!! Lucy Loyd’s vous a à l’oeil !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Pulse your Comics

... Super-Héroique

Et voici l'original!

Bon appetit!!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu de Spidey, enfin hormis quelques petits récits complet à droite, à gauche et j’avais lâché l’affaire, il y a de cela un moment pour faute d’intérêt, aujourd’hui avec les éditions librairie Marvel Now  de Panini, je peux enfin me relancer d’une toile dans les aventures trépidante de la petite araignée qui luit la nuit et …, vous connaissez la suite ! Non ?

Allé, je suis généreux aujourd’hui et vous fait une piqure de rappel :

« Araignée ! Araignée qui luit

Dans les forêts de la nuit

Quelle main immortelle

A sculpté ton effroyable symétrie ? »

 

Revenons-en à nos petits arachnides poilus ! Marvel Now est une bonne entrée en matière pour les non connaisseurs même si il faut une certaine connaissance quand même pour démarrer et c’est en cela que Marvel Now tiens plus du relunch que du reboot (remise à zéro des perso), mais n’ayez crainte tout se fait en douceur, si comme moi vous n’en avez pas lu depuis des lustres (ou voir jamais), alors sachez que à aucun, mais alors aucun moment vous ne serez perdu tel le petit poucet (oh comme c’est mignon cette comparaison).

Avant de vous parler plus en détails de ce « Superior Spider-Man », j’aurais voulu signaler une fois de plus (premier signalement dans la « Réception de la semaine #9 ») la qualité des éditions « Marvel Now » que nous a fait le vilain petit canard de l’édition de comics, j’ai nommé le tout puissant et effroyable PANINI COMICS (j’en ai fait un peu trop là !) et si les gens conteste souvent les choix d’éditions ou rééditions de Panini, ici il faut l’avouer, tout est super ! La couverture, la 4 ème de couverture, la tranche, il n’y a strictement rien à redire, de plus vous aurez le droit à la fin du tome à : toutes les couvertures (variants incluent) et des croquis.

Quand ce n’est pas bien, c’est important de le dire, mais aussi quand le travail est bien fait, car un travail de qualité mérite récompense (moralisateur à la noix).

La toile n’est rien sans :

Scénario : Dan Slott

Dessins : Giuseppe Camuncoli

Editeur : Panini Comics

Collection: Marvel Now !

Sortie: 2014

Superior Spider-Man tome 1 : Avant de mourir, le super-vilain nommé Docteur Octopus est parvenu à échanger son corps avec celui de son célèbre adversaire, Spider-Man. Désormais, Otto Octavius a pris possession du physique et des pouvoirs de son ennemi juré. Mais il a également hérité du sens des responsabilités de Peter Parker. Il veut aujourd’hui prouver au monde entier qu il est un meilleur super-héros que son prédécesseur, un Spider-Man supérieur !

D’une Araignée, deux toiles !

Alors le problème c’est que je ne jugerais que ce que je viens de lire et n’aura pas cette fois ci le recul nécessaire pour vous parlez d’une évolution concrète, même si pour moi elle est clairement présente car on nous sert un Spider-Man aux antipodes de ce que j’ai l’habitude de lire (ou enfin avais l’habitude) et c’est pour cela que j’ai vraiment apprécié de mon côté, de plus cette séria m’a été conseillée telle un perle par mon meilleur ami (fan de spider-man) et Matt de La Sélection Comics (avec le podcast adéquate), une série que à mon tour je vous conseil.

 

En plus comme je le disais dans l’intro, le nouveau venu ne sera en rien perturbé puisque Dan Slott à tout fait, mais alors tout pour ne pas gêner la compréhension, il introduit l’histoire comme un nouveau départ tout en étant pourtant une continuité et l’avantage c’est qu’il n’y a pas forcément besoin d’avoir un passé d’archiviste vis-à-vis du tisseur pour entrer dans l’histoire, au final un très bon comics pour les nouveaux arrivant.

Je voulais juste avant de partir vous parler un de Guieseppe Camuncoli qui fait un travail incroyable prenant suite des aventures du tisseur à Humberto Ramos (qui est dans le coeur de fan de l’araignée), tout est propre, clean et d’un trait vraiment splendide à mon gout, il a relooké ce Superior Spidey d’une façon qui transgresse un peu les habitudes, même si ces quelques années, ont eu le droit à un nombre de costumes à mon humble pas loin de toute les armures d’Iron Man, j’ai il est vrai un véritable coup de coeur pour ce nouveau Spidey à l’instar de Bucky quand il était passé Captain America.

L’étonnant Spider-Man

C’est ce que l’on pouvait voir à l’époque dans les épisodes dessinés par McFarlane (l’homme qui révolutionna l’araignée à mon gout, lui offrant ses lettres de noblesse, mais cela est un autre débat !), et aujourd’hui dans le relunch Marvel Now ! On peut clairement dire encore une fois « L’étonnant Spider-Man » et je vous conseille cette lecture vivement si vous voulez voir quelque chose de neuf tournant autour du tisseur ou tout simplement vous lancez.

Un petit détail avant de partir Mar Vell notre cher et tendre chroniqueur des Chroniques de Mar Vell (tien ca tombe bien ca non), nous consacre un mois spécial Spider-Man pour la sortie de Amazing Spider-Man, alors à vos souris et aller voir sa dernière chronique (c'est dans l'édito en haut à droite).

 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)


Signaler
$ Plaisirs Comics $ (BD-Manga-Comics)

Mon coup de coeur !!! 

Ci dessous quelques extraits

 Le meilleur de Dixon

(créateur du personnage Bane)

 Un récit horrifique ca fait pas de mal de temps à autre?

 Hachette et sa collection

(Pour savoir ce qu'il en est rendez vous su Laselectioncomics)

(La tranche de Del'Otto commence)

(Je n'ai pas mis les cadeaux pour l'abonnement, mais le MUG est sympa)

Collection MARVEL NOW 

(Comme chez Comicsplace, je tiens à préciser que cette collection vaut clairement le détour)

(Pour gagner vos premier exemplaires de Marvel Now, c'est sur Laselectioncomics que ca se passe, avec All New X-Men et Superior Spider-Man)

 Les Mensuels

Aaaaah! De tel récits! 

 Ozi en trois tomes, merci Skottie!

 Toujours du Skottie Young

(avec les premiers tomes VO de Marvel Now version Young Baby)

 On reste dans la VO

 Toujours de la VO mais chez la concurrence!

 Une découverte grâce à Matt de La Selection Comics!

(Pour en savoir plus, rendez-vous ici)

 Et hop! Du Franco-Belge!

(Réédition en couverture dur)

 (Du retard par rapport au Téléthon mais bon!)

On finira avec du plaisir cinematographique

[MaJ]

La petite retardataire! Sacré coquine!

Ajouter à mes favoris Commenter (7)


Comics Ovore!!!

Par okami73 Blog créé le 09/11/11 Mis à jour le 08/05/15 à 12h18

Après une expérience enrichissante auprès du site de jeux amateur Gravitorbox (pas désagréable mais archaïque), puis devenu rédacteur chez WiiPlayXboxNow (dispo ici: http://wiiplayxboxnow.com/) pour la rubrique comics, je me retrouve seul ici afin de vous faire partager ma passion pour les comics.

Ajouter aux favoris

Édito

Pour nous suivre, on a: 

Facebook

 

Twitter

 

 

Sites Partenaires 

 

 

La Chaines Comics Ovore 

 

La boutique de Comics Ovore

Archives

Favoris