Comics Ovore!!!
Signaler
$ Plaisirs Comics $ (BD-Manga-Comics)

 Voilà cela fait quelques temps que j'ai pas posté les réceptions et aujourd'hui, y en a en quantité mais je tiens à préciser que cette réception table sur un bon mois, en espérant que cela ne soit pas trop lourd, bon visionnage!

Les Mensuels

(Moon Knight d'un retour de brocante)

 La VO

(Merci Skottie Young)

 Merci Panini pour cette réédition

 La suite!

(Le premier tome disponible ici)

 La découverte!

 Le fourre tout qui fait la transition Panini / Delcourt

(Coup de coeur pour Supercrooks et Stormdogs ci dessous)

 En librairie chez Delcourt

 (Oui je n'aime pas forcement Adlard, mais là visuelement j'approuve)

Les posters offert par mon libraire

En cas de mât!

100% Fiona Staples

 Et hop, j'hachette par deux!

 L'indispensable des Comics

 Venant de l'excellent blog portant le même nom!

 Viva la BD Franco-Belge

(Comme ca tombe bien, si la couverture de Spy Games vous attire, y a plus qu'à cliquer dessus)

(Ci dessous la version deluxe avec deux Ex-Libris)

(Si cela vous plait, vous pourrez découvrir une très très bonne BD de JIM sur Chishiki72 avec Une  Petite Tentation)

La version deluxe de Sky Doll en N&B

(Sky Doll vous plait alors pour plus de Barbucci, y a Ekho)

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

J’ai vu le nom de Tim Sale aux dessins et immédiatement, je me suis précipité dessus sans même allé voir plus loin, la synopsis sur la quatrième de couverture n’annonce rien d’extra mais intrigue fortement. Je me suis donc lancé dans l’aventure sans trop savoir à quoi m’attendre mise à part un comics sale (tim) et malsain et si vous voulez faire un essai dans ce domaine, je crois que Grendel est maître (Enfin celui-ci) car si vous voulez découvrir ce comics (L’enfant du démon), à mon humble avis, il est indispensable d’avoir lu « L’évangile du démon »  qui donne gout aux origines de Grendel.

Cela peut se lire néanmoins sans rien n’y connaitre aux comics et sans avoir lu quoi que ce soit au préalable, c’est d’ailleurs loin d’être désagréable mais il faut être malgré tout sacrement accroché et je vais vite vous dire pourquoi !

Avant de rencontrer Grendel, ce qu’il faut savoir :

Scénario : Diana Schultz

Dessin : Tim Sale

Editeur : Semic

Collection : Carabas

Sortie : 2007

Grendel : L’enfant du démon : L'histoire commence avec Stacy Palumbo qui se souvient de ses premières règles. Elle est en fait adulte et elle suit une psychothérapie dans un établissement spécialisée où elle est pensionnaire à demeure. Elle se confie à Erik Olliver, son thérapeute. Ce dernier lui demande d'analyser ses actions qui ont conduit à la chute d'Argent et sa paralysie, et à la chute de Grendel. Stacy évoque donc l'image du père au travers d'Hunter Rose. [Amazon]

Un demon, un Grendel!

On est dans un comics très torturé qui donne aux lecteurs l’impression de na pas savoir sur quel pied danser et c’est vrai que c’est assez décousu et vos donnera du fil à retordre si vous lisez cela en étant un peu fatigué, il faut vraiment se plonger dedans et ne pas décrocher pour en savourer pleinement chaque morceaux, cependant le récit à un gouts amère car c’est malsain et assez violent que ce soit en dans les dialogues ou scène ou la jeune Stacy se fait violer au final et cela proche d’un Rape & Revenge au final.

Visuellement Tim Sale ne fait pas de grandes prouesses ici comme on a pu le voir sur « Les Héros Marvel », Batman : A Long Haloween, Superman : Kryptonite, … et pourtant son style contribue au côté malsain de Grendel à n’en pas douter, bizarrement même si c’est loin d’être ce qu’il a fait de mieux à mon gouts, j’ai du mal à imaginer ce comics sans lui en fait, qui aurait pu retranscrire cela comme il l’a fait !

Voici un petit comics qui change, qui se lit rapidement sans prétention mais qui ne pourra être mis entre toutes les mains, pour ma part j’ai apprécié la lecture, mais n'en retiendra malheureusement pas grand chose et c'est pour ca que je ne mettrais pas de "Approved"

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Pulse your Comics

Aaaaah les rouquines!!! (Merci M-J)

 Amazing M-J

(Elle est Amazing elle au moins!!!)

Sexy Spiderman

 (Version Cuir)

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler

 

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilitées et c'est pas nos hommes politique qui vont me contredire, ah sacré oncle benji si seulement il savait tout ce qui en découdrai en citant cette phrase!
On s'en rendra compte plutard hein! Après des années et années de comics, de dessins anime dans tout les sens, de films aussi! Et puis n' oublions pas les jeux passés du très bon au très mauvais au final comme un peu tous les produits à licences et vous ne pourrez me contredire. Et malheureusement c'est que Spidey à eu un nombre incalculable de produits vidéoludique tournant autour de lui tel des mouches à ... et donnant une mauvaise image de cette licence sur nos chères et tendres consoles de salon et puis Beenox arriva et changea la donne et c'est ce que l'on va voir ci dessous!

Ce qu'il vous faudra avant de jouer peut être

Film: Rien en particulier

Comics: Spider-Man Noir, Spider-Man 2099, Spider-Man retour au noir (dispensable mais bon)

Nom: Spider-Man Dimension

Editeur: Activision

Developpeur: Beenox

1 player

Plateformes: Xbox 360 / Ps3 / DS / Wii / Pc

Un jeux, une histoire?

Le scénario ne va pas chercher bien loin puisque Mystério vole les fragments d'une pierre qui lui permettra d'avoir des pouvoirs incommensurables, mais Madame Web votre fidèle amie va vous aider et faire appel à 4 Spider-Man venant de 4 dimensions différentes, vous incarnerez alors à tour de rôles Amazing, Ultimate, 2099 et Noir.

Au final même si la synopsis du jeu est simple le fait d'avoir 4 dimensions est bien amenées au cours du jeu et l'on appréciera surtout vis à vis du gameplay ses 4 dimensions.
Les fans de l'homme araignée apprécieront de retrouver le dit "humour" du héros, certain se régaleront d'autre moins car c'est plutôt vaseux mais c'est: Spidey.

Des boutons, mais quoi d'autre?

Là il y a pas mal de chose à dire franchement, et c'est le point le plus fort du jeu, n'ayons pas peur des mots entre nous!
Les 4 dimensions évoquées précedemment apportent un plus conséquent au gameplay, puisque vous incarnerez 4 Spider-Man, vous aurez alors 4 type de gameplay différents avec chacun des spécificitées plutôt agréable et des environnements qui correspondet à ces 4 Spider-Man.
Commençons par le début et l'originel, Amazing Spider-Man, une mélange Action/BTA des plus classique mais un style graphique que l'on découvrira plus tard dans ce test, c'est simple mais agréable de pouvoir incarner de nouveau un Spider-Man , après comme pour tous. Mais surtout la partie Amazing, il y a des souci de collisions très frustrants surtout lors des chutes.


Ah tiens pendant que je suis sur les chutes, ceux qui ont joué à Prince of Persia (2008) comprendront illico, Spider-Man meurt au combat mais jamais en tombant car un QTE vous rappellera à l'ordre afin de remonter, contrairement au jeu cité juste avant le fait que l'Araignée ne meurt pas en tombant bêtement peut bien mieux se comprendre car c'est quand même l'homme araignée je vous rappel et pourquoi il tomberai dans le vide sans s'accrocher?

C'est stupide et serai stupide de la part des développeurs de faire ce genre de choses, du coup le point négatif du jeu situé encore une fois quelques lignes avant devient un point fort, cependant les bugs de collisions viennent abîmés l'expérience de jeu puisque: vous tomberez sans cesse jusqu'à ce que votre héros trouve la bonne place ou ce poser par moment.

Et là Beenox Studio sort le grand jeu, avec 3 nouveaux univers et 3 gameplay supplémentaires même si le jeu reste un jeu d'action, la parti "Ultimate" s'apparentera clairement à un bon gros BTA avec une jauge de furie qui temps qu'on enchaine les ennemis baisse peu, ce qui peut faire un vrai carnage, je vous le promet et c'est juste jouissif.

On continue sur la version 2099, mêlant action et rapidité car votre pouvoir cette fois est un pouvoir d'accélération, qui permet de foutre une rouste monumentale aux ennemis environnant et par la même occasion passer derrière certain gros lourdaud qui sont embêtant!
J'ai fortement apprécié les phases de "chutes libre/courses poursuite" qui dynamise bien le fait de poursuivre l'ennemi.

Et on finira par le nouveau spider-man, arrivé fraichement il y a seulement 3 ans. La version noir de l'araignée est là! Noir non je pense pas à la version "Ultimate" mais à la nouvelle série de Fabrice Sapolsky ou l'on voit (et donc incarnera ici) un Peter Parker / Spider-Man des années 30 avec le style et l'ambiance qui vont avec. Içi vous ne jouerez que très peu des poings et des attaques dévastatrices en tout genre puisque l'infiltration sera de mise et voila encore une nouvelle façon d'aborder le héros.


Combien de temps?

On table sur la durée de vie actuel de ce genre de jeu, c'est à dire 8H environ mais il y a pas mal de défis interne au jeu (je ne parles pas des trophées / succès) ce qui rajoute un peu en longueur et puis y a pas mal de costumes à récupérer et de techniques qui permettront un certain Replay Value pour les fans.

Après le collectionneur trouvera de quoi faire alors que le non collectionneur trouvera peut être le jeu un peu court mais j'ai presque envie de dire que c'est le syndrome de ce genre de jeux donc bon pas vraiment la peine de le pénaliser içi.
Il y a 3 actes par perso, ce qui permet de changer d'environnements à chaque acte et évite surtout au joueur de se lasser!

Ca fait du bruit? Non c'est la BO!

Les musiques ne sont pas forcement très marquante comme on a pu le voir sur certains jeux de ces dernières années par contre il faut souligner un jeu intégralement en VO et une bonne VO même si j'aurai aimé retrouvé la bonne voix de Spider-Man du dessin anime des années 90, et puis les voix des ennemis, des voix connu.Enfin cela n'est qu'un maigre détails puisque le point qui devait avant tout ce retrouver dans cet opus était l'humour du héros perdu depuis quelques années, mais là encore Beenox à bien fait les choses car on a bien le droit à l'humour plutôt limite du perso (enfin cela ne tient qu'à moi), mais si il y a bien un point sur lequel il ne faut pas lésiner dans un Spider-Man, c'est bien celui ci.

T'es beau! Merci, mais on dit: c'est BEAU!

Graphiquement le jeu n'est pas au top de ce que l'on voit ces dernières années mais il est loin d'être vilain et le style graphique choisit pour chaque dimensions est plutôt stylé au final on aura du Cel Shading pour certains, des coins plus sombre et propre aux années 30 et puis pour finir du futuriste pour le dernier, un mariage agréable correspondant à chaque héros et donc nous emmenant dans chaque dimension à chaque fois.

Pour chaque perso, chaque actes possède son boss et son environnement particulier, ce qui renouvèle sans arrêt le jeu après on regrettera peut être des environnements trop ressemblant dans la version "Noir'"

Un redondance dans l'univers 2099 du à l'univers très très futuriste après, c'est moins important que dans la version "Noir" car on passe d'extérieur en intérieur plutôt souvent et de ce fait c'est entre guillemet varié même si tout les coins du monde 2099 se ressemblent!

 Au final

 
Depuis plusieurs années que je n'avais pas touché
Un jeu sur les aventures de l'araignée, 
De part le monde l'araignée la plus aimé
Et donc j'ai été surpris par une telle qualité.


Je suis déçu par les Spider-Man des dernières années, et ca c'est plus ou moins logique car, les histoires sont devenues bancales comme pas possible, la réalisation graphique est dépassé, les sensations d'avoir un super-héros portant le nom d'Araignée est peu existant, ma dernière main sur les Spider-Man n'était pourtant pas si mauvaise puisqu'elle s'est conclut sur Spider-Man 2 (jeu tiré du film éponyme) et Ultimate Spider-Man, mais après cela je crois que tout à basculé.

Au final, ce que je retiendrais, car oui le jeu est sortie 2012 maintenant et qu'il faut prendre de bonnes résolutions, c'est évidemment Beenox Studio qui premièrement a réussi à faire un bon jeu (ENFIN!) et qui plus est un bon Spider-Man.
Spider-Man: Dimensions est efficace, avec un gameplay varié par l'apparition des 4 héros, on regrettera un BO fadasse et une histoire branlante et faiblarde mais suffisante pour vous faire jouir grâce à Spider-Man: Noir, Spider-Man 2099, Ultimate Spider-Man et Amazing.
Pas sur de retenir ce jeu dans l'histoire vidéoludique, peut être un peu plus dans celle de Spider-Man (et encore), cependant j'ai passé un fort bon moment et je suis presque réconforté pour le prochain jeu de l'araignée.

Pt- 

  1.  Des voix pas terrible
  2. Collisions et souci de camera lors de l'infiltration en version "Noir"
  3. Redondance des environnements en version "Noir"

 

Pt+ 
 
  1. L'humour du perso
  2. 4 façons d'aborde l'homme araignée et ce vent de fraicheur fait du bien!
  3. Diversité des environnements
 
 
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Pulse your Comics

C'est le premier mai, fête du travail, au repos tout le monde!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
COTV (Comics Ovore TV) (Cinéma)

 

Changeons un peu de cours d'école! Oui, tournons-nous aujourd'hui vers le cinéma pour la sortie d'Amazing Spider-Man 2! 

 

Cette année est marquée par le retour en fanfare de l'homme araignée le plus connu (non, je ne parle pas d'Alain Robert mais bien de Peter Parker!), notre Spider-Man international. Si Amazing Spider-Man est revenu sur le devant de la scène cela est surtout dû aux acteurs trop gourmands de la première trilogie, dû à un mauvais réalisateur (soyons franc !!!) et de mauvais acteurs (l'Award du moins bon revient à ...: Tobey Maguire).

C'est le temps des reboot (la preuve en est avec Superior Spider-Man) et c'est un bien pour la licence je pense: plus de moyens niveau effets spéciaux afin de rendre Spidey le plus souple qu'il soit (hommage à l'incroyable Hulk! Ah non pardon l'Incroyable Spider-Man de Mc Farlane)et de tendre vers un peu plus de respect vis-à-vis de la licence?

Un avis tissé entre deux buildings

The-Amazing-Spider-Man-les-10-commandements-de-l-homme-araignee-en-10-clips_portrait_w858

C'est un très bon film de super-héros, très bon film d'action, il n'y a rien à dire sur ce point. Le film démarre très lentement afin d'approfondir plus l'avant Spidey, la mort d'Oncle Ben, le passé de Peter tout simplement et même s’il y a des longueurs on ne peut qu'apprécier cela.

De plus, Webb a dû se renseigner avant sur son sujet car on notera plus de respect avec par exemple la première petite amie de Peter Parker, j'ai nommé Gwen Stacy ou autre point positif le lanceur de toiles (et non pas du « filament » qui sort d'on ne sait pas où). Cependant, et parce qu'une oeuvre n'est jamais respectée à 100%, il y a des défauts comme la jonction scientifique des parents de Peter qui sont en réalité des agents du Shield, mais il fallait au réalisateur un point commun entre la mort des parents, la naissance de l'homme araignée, et Dr Connors. La bourde a  néanmoins été faite et elle n'est pas petite.

On notera un film très tiré Ultimate Spider-Man qui gênera certains et d'autre pas le moins du monde, n'aimant clairement pas les univers Ultimate, je me suis laissé porter par élan tissé entre deux building, et j'ai pris clairement mon pied

Même après le double visionnage en 3D, le film m'a plu au plus haut point: action sans trop nous bourrer le bourrichon, des acteurs crédibles, une animation spectaculaire rendant le « Spectacular » Spider-Man souple à souhait et crédible dans son rôle d'araignée (je pense principalement au moment où il veut piéger le Lézard dans les égouts.

Et aujourd'hui quand je m'efforce de faire la comparaison entre la période Sam Raimi et celle de Webb actuellement, je ne peux que soutenir ce Amazing. Après je ne suis pas un fan inconditionnel du personnage et n'en n'a pas lu non des tonnes de tonnes sur ce héros, mais de ce que j'ai lu, je trouve que d'une manière générale tout colle plus à l'image que je pouvais me faire d’un film sur le tisseur.

Et la 3D?

 

Désolé à toutes les personnes qui pestent envers et contre tout, mais surtout contre la 3D, mais encore une fois, cela apporte un plus dans la vision du film, surtout dans les passages en vue subjective. D'ailleurs, elle apporte simplement un plus dans tout le film. Passer à côté d'un tel moyen de vous immerger directement dans la toile de votre héros préféré serait bien dommage croyez-moi !

Ce n’était pas grand-chose mais je voulais absolument en parler car ce point est rarement abordé, au final peu de gens vont voir les films 3D, et je trouve cela dommage!

Amazing qui? AMAZING SPIDER-MAN

 

On attendra la suite pour ..., oh bah tiens, c'est fou ça, c'est aujourd'hui la suite, non mais je veux pas dire mais comme les choses s'enchainent bien pas vrai? PAS VRAI? Bon ça suffit, si cette article vous a plu, n'hésitez pas et filez dans votre salle obscure la plus proche et faites-vous plaisir. Sinon pour les autres, et bien on attend la suite pour voir plus de toile, de fight, de ..., pour voir un second opus plus abouti. Pris dans une toile d'araignée, je vous dirais que ce n'est pas le must des films de super héros on en est loin même si vous l'aurez compris j'ai fortement apprécié ce film, on est plus de l'ordre du bon Divertissement et c'est en cela que j'attends le 2 avec impatience!

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

On officie la nouvelle revue mensuel de chez Panini grâce à « Marvel Collector » remplaçant ainsi « Marvel BestSeller », avant de vous parler plus précisément du contenant, parlons du contenant. On a le droit à un mensuel pour la première fois en format Hardcover (à la façon des formats librairie), pour un prix légèrement plus élevé mais cela n’ait pas plus gênant au premier abord, cependant on notera un papier malheureusement de piètre qualité, pour vous dire, j’ai de nombreuses pages qui ont gondolé comme si le livre avait pris l’humidité et pourtant non ! Vous savez à quoi vous attendre et maintenant passons au contenu.

Vous l’aurez compris à l’instar de son prédécesseur, ce nouveau format édite de grande série de nos plus grand héros à moindre cout, aujourd’hui on comme avec Spider-Man & Les 4 Fantastiques que l’on a vu publié en 100% Marvel, et bien c’est la première fois que je lis ce récit et si le format m’intéresse, je dois admettre que l’histoire pas du tout, soit c’est trop conçut à mon gout, soit l’histoire avance trop vite, enfin une multitude de points négatif qui ne m’ont vraiment pas plus et pourtant, j’avais hâte de découvrir ce que cela donnerait. Un dernier petit sur les dessins plutôt inégaux à mon gouts entre des visages laid au possible, des scènes de baston ou l’on en prend plein les yeux même si parfois légèrement confuse, c’est très inégale et cela donne clairement un ensemble pas très homogène.

Panini lance un nouveau mensuel qui fait clairement plaisir mais à mon sens, il y aurait pu avoir mieux à rééditer, après vu le prix et l’ensemble, il faut quand même souligner l’effort !

 The Arms of the Octopus

On a l’habitude de voir des crossover dans le bimestriel Marvel Universe, et aujourd’hui on va s’intéresser pour cette semaine 100% Spidey au N°4 "The Arms of the Octopus" se passant en plein Marvel Now et intégrant les All New X-Men, Superior Spider-Man, Indestructible Hulk. On a deux petites histoires supplémentaires à la fin mais l’on va s’intéresser surtout à la Saga Complète.

On nous balance à la figure que les All New W-Men ont été transporté dans le futur mais pas que … et ainsi d’autre super-vilain tel que Octopus ont été transportés, mais comment et notre fine équipe de mutants, araignée radioactive et docteur hypra intélligent exposé aux rayons Gamma vont résoudre ce mystère, et voilà le sptich est lancé.

On appréciera le dynamisme du récit qui alterne avec brio les scènes d’action et de récit pur mettant en scène tout le monde sans oublié qui que ce soit en cours de route et où chacun à son importance, c’est avec plaisir que l’on avance dans un récit rudement bien mené remplit de rebondissements et de références pour les connaisseurs. Je tiens à signaler le style artistique bien loin des séries originales mais de toute beauté, plutôt simpliste et cartoon mais qui apporte un côté presque old school que j’apprécie grandement. C’est donc cette fois ci une bonne pioche ce bimestriel !

 

 

Je tenais a remercier Mar Vell, son soutiens et ses chroniques!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Une bonne tranche de Comics (Humour)

Elle est belle ma femme?

On ne peut y avoir qu'un seul Amazing Spider-Man!

Qui c'est?

C'est moi!

Et en attendant la suite de cette semaine 100% Spiderman!

Je fais une petite pause!

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler

Pour ce N°100 de la revue X-Men Extra, on retrouve une saga complète sur Kitty Pride, bon je tiens juste à préciser que c’est l’une de mes X-Men préféré et que cela n’altèrera en rien mon jugement sur ce mensuel.

On va commencer directement par le mauvais point à mon sens, les dessins, je ne sais pas j’ai eu du mal à l’ouverture et ce fut une constante hormis pour certains visage, que je trouve juste sensas, mais cela ne gênera en rien le fait que ce mensuel soit rudement bien mené, si vous accrochez tant mieux, dans le cas contraire donnez-lui  une chance car les récits tournant autour de Kitty sont rare et de plus celui assure carrément.

Kitty se retrouve pas vraiment de plein gré au japon pour venir en aide au dragon don est tombé amoureux le sien et sur son chemin, elle va trouver de vieilles connaissances, et c’est là, ou j’apprécie souvent les « saga complète » car sur peu de page elles savent où nous emmener et le font très bien, ici on va subir rebondissement sur rebondissement incluant action et récit avec pertinence, non sincèrement, c’est vraiment cool à lire et j’ai pris beaucoup de plaisir sur ce numéro.

 

J’ai pour mauvaise habitude de prendre un peu tout ce que l’on peut avoir sur Captain America (le fanboiysme reprend du service) et est toujours friand de petites histoires complètes comme Panini nous sert régulièrement, aujourd’hui on va s’intéressé au Marvel Top 13 publiant la mini-série Living Legend, qui est à mon gout pas intéressante du tout.

On a un Captain très patriote au départ et là tout va bien avec le style de Granov qui est toujours génial et puis je ne sais pas, en tournant les pages le style de Granov ne passe pas ici et l’histoire du russe nécrosé par un virus (genre symbiote), pfff …, … what else ? L’histoire n’est vraiment pas intéressante, heureusement cela se lit très vite et la seconde partie (enfin elle est plus grosse que la un en fait) est juste splendide grâce à Alessio que Marvel a mis en avant ici, reste plus qu’à le voir un peu plus.

Au final, on a une histoire branlante qui tient clairement sur deux lignes avec un Granov au plus bas de sa forme et un Alessio de retour depuis ce qu’il a fait sur Star Wars en (plus) que grande forme, ça peut se laisser lire si nous n’êtes pas trop demandant mais à 5¤50 ca pique.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News

News

Comme vous avez pu le remarquer, un petit nouveau s'est gréffé à Comics Ovore et je l'en remercie, oui je parle bien d'un jeune homme prénommé Mar Vell avec ses très bonne Chroniques que vous pouvez retrouver à droite dans l'édito ou en cliquant sur "Les Chroniques de Mar Vell", à l'instar de "La Selection Comics de Matt", elle seront là pour agrémenter mes articles comme semaine prochaine avec la semaine 100% Spidey.

 

Je voulais remercier aussi un blog de gameblog que j'apprécies beaucoup et participant encore à Comics Ovore, c'est bien sur Thom_Thom_Pilgrim que vous retrouverez d'ici peu sur Batman: Noel, de plus je vous présente son blog Wordpress intitulé toujours pareil pour les gameblogeurs, Carte Blanche.

On finira l'actu avec la projet Ulule de Pierrick Colinet (Wanga Comics) et Elsa Charretier (Wanga Comics) nommé Infinite Loop démarrant le 3 Mai jour du Free Comics Book Day, ou vous pourrez rencontrer la chère demoiselle à Lyon chez l'excellent Kader et sa Boutique Comics Zone. Pour plus d'info, je vous renvois directement vers la page facebook.

 

Et n'oublions pas la semaine 100% Captain America

Lectures du (ou des) mois

 

 

 

Une seule parution dernièrement sur Chishiki72 avec l'excellent (pour ma part) Badlands, on y retrouvera je pense d'ici peu, la trilogie du Pilote à l'Edelweiss.

(un petit apercu)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Comics Ovore!!!

Par okami73 Blog créé le 09/11/11 Mis à jour le 08/05/15 à 12h18

Après une expérience enrichissante auprès du site de jeux amateur Gravitorbox (pas désagréable mais archaïque), puis devenu rédacteur chez WiiPlayXboxNow (dispo ici: http://wiiplayxboxnow.com/) pour la rubrique comics, je me retrouve seul ici afin de vous faire partager ma passion pour les comics.

Ajouter aux favoris

Édito

Pour nous suivre, on a: 

Facebook

 

Twitter

 

 

Sites Partenaires 

 

 

La Chaines Comics Ovore 

 

La boutique de Comics Ovore

Archives

Favoris