Joueur à 30 ans

Par nucker Blog créé le 14/04/10 Mis à jour le 13/12/10 à 13h57

Simplement les ressentiment d'un joueur de 30 ans qui ballade dans l'univers vidéo ludique entre le retro et le next.....

Ajouter aux favoris
  
Signaler

Le 31 mai 2007, Steve Jobs et Bill Gates débattent sur un plateau télé américain et au fil de leur discussion Bill parle déjà de Kinect...

Certes ce n'est pas une news, mais j'ai trouvé l'anecdote intéressante pour l'histoire.

Bill (à propos des interfaces utilisateur) : Ca fait longtemps qu'on expérimente autour des interfaces 3D. Mais l'on commence juste à avoir une qualité graphique suffisante pour avoir des choses concrètes dans les interfaces. Dans un magasin en ligne de livres, on pourra voir les livres comme s'ils étaient rangés dans des linéaires.

Au delà de la prouesse graphique, la 3D est un moyen d'organiser les choses, une solution lorsqu'il y a beaucoup de données à afficher.

Le logiciel va aussi se mettre à nous voir. Imaginez que vous puissiez saisir votre raquette de Tennis et simplement jouer devant votre écran.

Journaliste : On peut déjà faire ça avec la Wii, non ?

Bill : Non, je ne parle pas d'un joystick, mais de saisir votre vraie raquette et de simplement jouer. De la reconnaissance vidéo. Et ça peut avoir des conséquences dans une vidéo conférence, par exemple. Tout ceci nécessite simplement une webcam et un software évolué, ce qui aménera à une solution très peu onéreuse.

Voir aussi

Groupes : 
Kinect
Sociétés : 
Microsoft
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Toujours fidèle à ma rhétorique, stop aux idées reçus, le jeu vidéo devient mature, il ne doit plus être considéré comme un simple"jouet". Ce qui est malheureusement encore trop le cas même de la part de jeune adulte (25/35ans) qui ont grandi avec les consoles qui ont participé à cette évolution.

Flashback, dans les années 80/90, les consoles étaient, en grande majorité, utilisées par des jeunes enfants, les ados/adultes préférant le jeu sur PC, question de maturité, puis vient l'époque des 32 bits, avec les Playstations, Saturn et autres qui au-delà de l'évolution graphique, a fait naitre des titres plus mature. Résultat beaucoup de joueur ont accompagné les différentes générations et ont « obligé » l'industrie à adapter les titres à la maturité des joueurs. Au point aujourd'hui que la grande majorité des jeux qui sortent sur PS3/XBOX360 sont classés PEGI 16+. Mais d'un point de vue personnel, cette évolution arrive, je pense, à la fin d'un cycle, les attentes vont changer, car les titres commencent tous à se ressembler dans l'ensemble. Il va falloir innover pour continuer à intéresser l'ensemble des joueurs.

Souvent je me projette dans l'avenir et me plait à imaginer que le jeu vidéo est devenu un art au même titre que le cinéma par exemple. Car au fond, cela y ressemble de plus en plus. Bon nombre de jeu arrive, tout comme un film à nous transporter et à nous faire ressentir des émotions, bon nombre de scénariste se partage entre les deux industries par exemple, et bon nombre de jeu nous démontre la volonté qu'a l'industrie d'y arriver. La série des Metal Gear Solid par exemple et Heavy Rain en autre exemple. Pour les émotions, Dead Space est un excellent exemple d'émotion que le jeu peut apporter, jamais aucun film n'avait réussi à me mener aussi loin dans l'angoisse et la peur. Voilà ce que, à 30 ans, j'attends d'un jeu vidéo, des sensations que le cinéma n'arrive que très rarement à me procurer.

Mais il pourrait y avoir aussi un autre courant, celui là plus artistique, tels les films d'auteurs, si je vous parle d'ICO, SOC ou The Last Guardian, des jeux improbables qui pourtant touchent et montre à quel point la liberté créative peut être poussée dans ce domaine. Point de bourrinage ou d'excès de violence, seulement une histoire, un conte, une poésie où les vers sont posés au rythme du gameplay...

Enfin, nous n'y sommes pas encore, mais pour ceux qui regardent au-delà de la ligne d'horizon, je pense que l'avenir nous réserve encore bien des surprises, nous assistons aujourd'hui à une séparation des genres, entre les joueurs pour qui le jeu vidéo n'est pas très éloigné en fait des la période 80/90 et les autres joueurs dont la fourchette d'âge ne cesse de s'agrandir et qui en attendent toujours plus. Enfin ça c'est un autre débat.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Bonjour à tous,

 Il y a quelque temps, je lisais un article sur l'orientation que prennent les développeurs face à la monté du Casual, choix Cornélien entre satisfaire le Hardcore gamer, le Gamer et le Casual, généralement, et cette possibilité existe depuis des décennies, le choix de la difficulté permet de répondre à cette demande. Sauf que je remarque que de plus en plus, les standards de difficulté ont été revus à la baisse, en effet bien souvent il m'arrive de commencer une partie en normal sur un jeu et de me rendre compte que la difficulté est trop facile....voilà ce qui m'est arrivé sur Darksiders....ne me considérant pas comme un Hardcore gamer, j'ai fait l'erreur de commencer l'aventure en Normal.....Mon/notre normal doit correspondre à la difficulté maximum en fait.

Parce que mon fil rouge sera toujours le manque de temps, je choisis mes jeux de manière drastique, jamais d'achat compulsif car j'ai horreur d'être frustré devant une histoire qui ne m'attire absolument pas mais que je m'infligerais jusqu'à son terme telle une punition pour avoir cédé cette vicieuse mère Marketing...et pour aussi atténuer la sensation de gaspillage.

Mais soyons clair, Darksiders est jeu à faire absolument, il ne révolutionne absolument rien, tant au plan graphique, gameplay, et background. Mais il mange les heures avec facilité sans la sensation de répétition, vous retrouverez dedans des éléments rappelant les standards du genre, God Of War avec les QTE ou Devil May Cry dans le style des combats, il s'en inspire simplement, des phases d'actions pures où les ennemies arrivent par vague, des boss gigantesques, des mini-boss et d'excellentes énigmes à résoudre. Quelques passages originaux à dos de cheval ou de « sphinx », un côté recherche d'item et améliorations d'armes, pour conclure plein de bonnes idées. Je le conseil fortement pour tout ceux, entre autres, qui cherche comment moi, des valeurs sûres et une certaine rentabilité.

Par contre, Messieurs de chez Vigil Games, va falloir sérieusement revoir vos processus de débogage pour le 2 car, tout au long de mon aventure je suis mort 4 fois mais jamais à cause d'un combat, simplement à cause d'une jouabilité imprécise, faut pas déconner tout de même, j'en viens même à dire, que j'ai plus d'appréhension à franchir un déchirure terrestre à l'aide de la chaine que d'affronter Straga, à moins que cela soit, volontairement, dû à la difficulté relative de votre jeu....j'espère pas.

Mon prochain jeu, Heavy Rain.....tout un programme.

Merci et à bientôt.

 

Le but de cet article n'étant pas de tester le jeu, je vous invite à consulter le test journalistique de Pia http://www.gameblog.fr/test_502_darksiders-xbox-360.

PS : Pour ceux qui ressentent aussi cette sensation dans la gestion de la difficulté et qui n'ont pas encore fait Batman AA, je vous conseil de démarree en difficulté maximale dès le départ, en dessus c'est simplement du gâchis.

Voir aussi

Jeux : 
Darksiders
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

J'ai commencé l'aventure vidéo ludique avec une Atari 2600 puis s'en est suivi les MS/SNES/GG/GB/PSONE/PSTWO/PSTHREE. Donc actuellement je suis sur PS3 et PS2, je jongle avec les deux.

Pourquoi je jongle, parce que j'essaie de rattraper le temps, avec les aventures manqués sur PS2 tout en essayant de ne pas trop me faire distancer par les nouveautés sur PS3. Un truc de fou, Une plaie ce sablier du temps qui n'en fini pas de s'écouler et cette industrie qui cavale de plus en plus vite....

Quand nous étions enfants, nous souhaitions plus que tout devenir adulte en croyant que nous pourrions assouvir toutes passions sans contrainte, foutaise, nous sommes adultes et de nouvelles passions sont apparues (en général nos femmes pour commencer) sans pour autant faire disparaitre certaines anciennes qui sont tenaces, comme par exemple, dans notre, cas les jeux vidéo. Alors nous essayons de hiérarchiser les choses en donnant des priorités et en général les jeux vidéos n'ont jamais la première place. Sauf si cette passion est partagée. Mais même dans ce cas là, la place est éphémère et elle cède face à nos progénitures qui, devant nos yeux au fil du temps, vous renverra l'image d'une personne en décalage avec son temps, car face à lui notre espèce est en voie de disparition.

Serrons nous les coudes nous les survivants du club Dorothée, de DBZ, et de "SEGA c'est plus fort que toi", nous avons assisté à la genèse de l'histoire et malgré le temps, nous avons résisté.

Le jeu vidéo est un passion au même rang que le Football, le tiercé ou le porno du samedi soir sur C+.....euh oubliez le dernier mauvais exemple..... dry.gif Et même si avec l'age le temps parait plus court, le plaisir est toujours là.

Dans mon cas ma moitié n'est pas du tout intéressé par ce domaine, mais mon fils lui oui, à 13 ans normal et puis ma fille malgré ses 3 ans voulait que le papa noël (Cresus dans son cas) lui ramène une "Pléchtéchun et une PSP rose" alors je me dis que le flambeau est en train de passer, et il me reste de belle année devant moi pour accompagner ma descendance dans le monde merveilleux des jeux vidéo.

Voilà, j'avoue qu'en me relisant je me fais peur blink.gif , vous allez me prendre limite schizophrène mais j'assume.

@ bientôt....peut-être.... wink.gif

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Édito

Salut à tous,

Sans surprise, j'ai donc 30 ans, j'ai commencé l'aventure jeux video sur l'Atarie VCS 2600, avec des cartouches comme TRON, JOUST, CENTIPEDE, puis la MS, puis le SINCLAIR à cassette, la SNES, GB, la PS, PS2, PS3, PSP et un peu de PC.

J'ai donc joué à enormement de jeux en 25 ans, mais seulement quelques uns ont marqué ma mémoire, des jeux comme JOUST, After burner, ZELDA, Super mario world, SOM, Biohazard, FFX, FFVII, MGS, Dead Space.....

J'ai vu défilé aussi les améliorations technologiques, la courses au bits, complétement pueril aujourd'hui mais à une certaine époque cela avait tous son sens....parfois pas dans le bon d'ailleurs....merci la Jaguar......

J'ai expérimenté différents modes de jeux, car bon nombre d'entre vous ne savent peut-être pas que sur NES déjà nintendo proposé le Pistolet pour jouer entre autre à Duck Hunt, le pistolet l'ancetre de la Wiimote ?....peut-être....sûrement une logique évolutive.

J'ai aussi vu naitre le jeu en ligne, d'abord sur PC, puis sur console, mais celui là je l'aime guère, car c'est en partie à cause de lui que je ressens un certain décalage générationnel. Tous ceux qui sont dans la même condition sociale que moi, savent au combien il est difficile d'investir du temps dans le online....

Enfin bref, je vais arrêter là le déballage de ma vie, si je crée ce blog c'est simplement pour partager le point de vue et les ressentiments d'un "ancien joueur", l'espoir de pouvoir débattre avec d'autres générations sur nos sujets divergents et peut-être apporter une réponse à cette question " Est-ce l'age, la maturité ou l'industrie qui est responsable de l'érosion du nombre de joueur sur l'echelle de la vie"

@ bientôt

 

 

 

Archives

Favoris