Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 04/09/17 à 00h15

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris

Catégorie : Photo

Signaler
Photo (Divers)
 

 Yop !

Quelques photos de la plus belle non conquête de l'homme (et c'est très bien comme ça).

 
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Photo (Voyage)

Yop !

J'ai mis le temps, mais voici une suite pour les photos prises cet été en Argentine. La série a été prise entre Cachi et Cafayate, dans la Cordillière des Andes, au sud de Salta.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Photo (Voyage)

Yop !

Petite virée au parc naturel de Sainte-Croix, aujourd'hui, d'où je reviens avec quelques clichés que je vous soumets ci-dessous. Si vous passez par la Moselle, faites-un saut dans ce petit paradis de nature, vous ne le regretterez pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Photo (Voyage)

Yop tous,

 

Quelques clichés de la Guadeloupe et de Marie-Galante, pour bien commencer l'année. Enjoy ;o)

 Pointe des Châteaux, Grande Terre

 

 Carnaval, Pointe-à-Pitre, Gosier, Grande Terre

 

 Saint-Martin

Au large de la Barbade

 

 Fly me to the moon

 

Au parc des Mamelles, Basse Terre

 

 

La rivière, cascade aux écrevisses, Basse Terre

 

Marie-Galante 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Photo (Voyage)

Yop tous,

 

Quelques photos de Londres parée de ses plus beaux atours à l'occasion des festivités de fin d'année. L'occasion de taper quelques clichés sympas, dont certains pris dans le quartier de Whitechapel, bien connu des amaters de grand frisson. Comme toujours, cliquez sur les clichés pour les visualiser en HD, ça passe bien mieux...

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Photo

Yop,

Ca se passe de commentaires, les Horror Nights sont de retour à Europa-Park...

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Désactivés

Signaler
Photo (Voyage)

Yop tous !

L'Alsace, cette belle région où je vis, est riche de son patrimoine, tant historique que naturel. Aujourd'hui, petite balade pour découvrir l'un des nombreux chateaux que compte la région,à savoir le chateau Saint-Ulrich, sur les hauteurs de Ribeauvillé, dans le Haut-Rhin. Je me suis amusé, pour le coup, avec mon 7D sur lequel était vissé un EF-S 10-22 f:3.5/4.5. Un pur régal. Comme d'hab, pensez à cliquer sur les clichés pour en bénéficier en haute définition.

 

 

  

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Photo (High Tech)

Hello tous,

Un peu désolé de me faire rare ces temps-ci, mais j'ai pas mal de choses sur le feu, ce qui m'éloigne de mon blog plus que je ne le souhaiterais. Je profite néanmoins d'un petit temps libre entre deux parties nocturnes d'Elder Scrolls Online - que je dois tester, alors que je ne suis guère fan de la saga - pour vous présenter quelques petites affaires qui viennent m'apporter de nouvelles possibilités en termes de photo.

Un petit tour à la F..C, notamment, s'est révélé particulièrement positif, pour une fois. Allez savoir s'il s'agissait d'une erreur d'étiquetage ou d'un effet inattendu de la campagne de soldes lancée par l'enseigne, je me suis retrouvé nez-à-nez avec un reflex Canon EOS 700D ans le bac, au tarif surprenant de 199 euros. Autant vous dire que je n'ai pas hésité bien longtemps avant de me précipiter sur l'affaire : le 700 D se négocie normalement aux alentours de 600 euros, et les ristournes ne sont pas d'ordinaire à l'ordre du jour sur ce modèle, qui est le plus récent de la marque dans cette gamme. Vous allez sans doute me dire qu'il fera doublon avec mon 7D acquis en décembre, je répondrai que le boitier présente d'autres caractéristiques que celles d'un reflex expert, et notamment le mode créatif de Canon que je trouve parfois assez plaisant à utiliser. Un bon deuxième boitier, donc, qui me permettra qui plus est de faire coexister, sans avoir à les changer - ce qui est toujours un risque lorsque l'on évolue en extérieur - les deux objectifs majeurs de mon équipement.

Je vous avais déjà parlé de mon Sigma 24-70 F:2.8 IF EX DG, un des gros cailloux proposés par Sigma pour venir titiller la série L de Canon. Aujourd'hui, je me suis fait plaisir en lui offrant un petit frère de la même gamme, ou presque : le Canon EF-S 10-22 3.5 4.5 USM. Ca ne vous dit rien? Pas de souci, je vous fais les présentations.

Si vous faites un peu de photo, vous n'êtes pas sans ignorer les principes de la distace focale. Celle-ci s'indique en millimètres, et traduit en fait la distance qui sépare l'objectif du capteur, pour une mise au point à l'infini. Plus cette distance focale est faible, plus le champ de vision s'élargit. Plus cette distance est importante, plus le champ de vision se rétrécit. C'est l'effet de zoom : si vous voulez prendre en photo un paysage, vous aurez ainsi tendance à privilégier une courte focale ; à l'inverse, pour immortaliser un oiseau sans le perturber, vous irez vers la longue focale d'un téléobjectif.

Les Canon 700 D et 7 D ont en commun d'intégrer un capteur APS-C. Cela signifie qu'à l'inverse des appareils argentiques et des capteurs numériques dits "plein format" (le capteur affiche une de 24*36 mm), la taille de leur capteur se traduit par un recadrage de l'image non négligeable, multipliant par 1.6 la focale de tous les objectifs de la marque. Pour faire simple : si vous avez entre les mains un EF 20mm sur votre boitier 24*36, celui-ci devient un 32mm une fois monté sur votre boitier APS-C. Ici encore, soyons simples : cela signifie que les APS-C sont davantage taillés pour les photos au téléobjectif (image un 500mm multiplié par 1.6...). Oui, mais.

Le "mais" est à lier au budget des amateurs de photo. Tout le monde n'a pas les moyens de s'offrir un 24*36 (type 5D, 1DX) ET un APS-C. Des objectifs spécifiques - la gamme EF-S - sont donc apparus pour combler le manque de petites focales sur le standard APS-C. C'est dans ce contexte qu'est né le 10-22 3.5 - 4.5. Un objectif dont les canonistes - on dit "les rouges" - disent souvent beaucoup de bien, au point de lui attribuer bien souvent la petite lettre L (haut de gamme Canon) qui lui fait défaut mais qui lui siérait bien tant son rendu est de belle qualité. Son rendu, et sa capacité à voir le monde en panoramique : à 10 mm, l'objectif a en effet cet étrange avantage de comprimer le monde dans l'image. L'on n'est pas sur un fisheye - qui prend la vue sur 180 degrés, avec un effet de distorsion des lignes droites assez marqué - mais pas loin. Effet bluffant garanti, donc, quand vous prenez à très courte distance un sujet (le 10-22 peut aller le chercher à 22 centimètres à peine de la lentille), puisqu'il n'occupera jamais l'intégralité de l'espace, laissant la possibilité à l'environnement d'exister.

C'est l'un de ces petits bijoux que je me suis offert d'occasion, à moins de 380 euros ce qui est une affaire. Evidemment, ce type d'objectif s'utilise dans des conditions très spécifiques. Mais je me suis amusé à effectuer quelques tests, dans des conditions assez variées. Le verdict est toujours le même : voir le monde en panoramique vous fait changer de perspective, et induit une recherche de structure totalement différente dans la construction de l'image de ce à quoi j'étais habitué avec mon 24-70 . Je vous publierai ici même quelques clichés à mesure que je progresserai dans l'usage du caillou, sachant qu'il demande un petit temps à être maîtrisé. Mais je pense que mon prochain trip au Japon va être passionnant avec un tel objectif entre les mains...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
Photo (Divers)

Yop tous,

 

Beaucoup de choses à voir le long du Rhin, surtout du côté de la réserve naturelle d'Erstein, l'une des plus belles zones d'hivernage d'oiseaux en France. Allez hop, un 7D en bandoulière et en route pour la visite, sous une lumière d'hiver assez magique ;o)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Photo (High Tech)

Hello tous,

En temps normal, je ne m'intéresse pas vraiment à autre chose qu'au réflex, mais à l'époque de la sortie du premier Canon, la chose m'avait titillée malgré tout. L'EOS-M, sorti en 2010, était faut-il dire une vraie petite bête de course : capteur 18 MP, ISO 100-12800, processeur DIGIC 5 pour soutenir un vrai capteur APS-C... Rien à voir avec les compacts habituels, sur le papier. Et puis, il y avait le bonus : l'appareil est hybride. Ce qui signifie qu'il dispose d'un parc d'objectifs interchangeables, et qu'il peut être adapté aisément sur tous les cailloux classiques EF, moyennant une bague que l'on trouve aujourd'hui à une quarantaine d'euros.

Le hic, c'est que l'EOS-M se vendait à l'origine à 800 euros, pas moins, avec son objectif de base 22mm à F:1.8. Un tarif qui le rendait peu compétitif face aux boitiers reflex du moment, et notamment face aux 60D et 7D dont les prix, parlant de boitier nu, restaient globalement assez proches. A cela, il fallait ajouter un bug rédhibitoire pour bien des amateurs de photo : l'autofocus de la machine, une nouvelle technologie associant la détection de phase par photosites et la traditionnelle mesure de contrastes, peinait à "accrocher" le sujet. Et autant dire que des mises au point de deux à trois secondes pour photographier des sujets mouvants, c'est au minimum gênant.

Depuis, un peu plus de deux ans ont passé. Canon s'apprête à lancer le successeur de l'EOS-M sur le marché, et l'on trouve désormais l'EOS-M à des tarifs bien plus abordables dans les rayons. Pour tout dire, je fus soufflé, hier, en découvrant la machine, dans un bundle intégrant un objectif 28-55 IS F: 3.5-5.6 et un flash pour 299 euros à la F**C. Une petite carte d'adhérent en prime, et je ressortais de la boutique avec l'EOS-M sous le bras pour 270 euros. Les soldes ont du bon, parfois.

Je ne sais pas pourquoi, mais je la sentais bien, cette histoire. Et je n'ai pas été déçu. En rentrant chez moi, je me suis précipité sur le web pour découvrir ce que je soupçonnais déjà : une mise à jour du firmware avait vu le jour courant 2012, qui optimisait de manière considérable la gestion de l'autofocus. Le principal point faible de l'hybride Canon n'en était donc plus un a priori, ce qui signifiait que le tarif proposé pour le pack, fruit du désamour du grand public pour le modèle, n'en était que plus avantageux.

Restait à tester la chose d'un peu plus près. Je me suis donc amusé à effectuer une série de clichés en intérieur, dans des conditions de luminosité très moyennes, afin de pousser l'autofocus à ses limites (sachant que l'appareil aura vocation à se promener dans les mains de ma compagne, donc principalement pour des prises de vue en extérieur, en plein jour). Le résultat est étonnant : une fois la mise à jour effectuée, la mise au point est non seulement rapide (en moyenne moins d'une seconde), mais elle se révèle extrêmement précise, ce qui n'est pas un petit atout. La netteté des clichés obtenus rivalise sans peine avec les boitiers reflex experts. Quant à leur qualité, elle est également d'un très bon niveau, les images étant produites par le capteur qui équipe le 650D, donc le 7D. La gestion du bruit en hauts ISO reste  nettement meilleure sur l'appareil expert, mais tout de même : l'EOS-M a de sacrés arguments à faire valoir sur le marché, et ceci à un tarif inférieur à celui proposé par nombre de compacts.

Je vous mets ci-dessous trois clichés réalisés avec l'appareil, que vous puissiez en mesurer le potentiel. Ils n'ont pas été retraités et sont donc livrés totalement bruts. Pour en évaluer le niveau, pensez à cliquer dessus afin d'afficher la photo en pleine résolution et, donc, pour ne pas juger d'après un simple aperçu.

 

Pour le reste, je ne vous fais pas le menu. L'EOS M est un appareil grand public, qui propose donc toute une série de préréglages facilitant le boulot (paysage, portrait, créatif, macro...) mais laisse également la possibilité de passer en tout manuel, ce qui saura satisfaire les plus exigeants. Le mode vidéo est également d'excellente facture, avec notamment une prise en 720p à 60 FPS qui ne laissera personne insensible, surtout avec un véritable objectif au bout du boitier. Seul point faible de cette affaire, à mon goût : l'absence de véritable viseur, la mise au point passant nécessairement par le liveview. Mais là encore, rien que de dramatique, à fortiori pour une machine qui s'oriente clairement vers une utilisation second boitier.

L'EOS-M est à mon sens une excellente affaire à l'heure actuelle, au tarif auquel il est proposé. Je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus si vous cherchez un bon boitier à tout petit prix. Chez nous, il est d'ores et déjà adopté.

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67
 

Archives

Favoris