Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 27/02/17 à 22h55

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo

 

Hello tous,

Je ne pouvais pas laisser passer ça. Le dernier de post de MAD, dédié  à l'historique bataille des 16 bits SNES et Megadrive et que vous retrouverez à l'adresse http://www.gameblog.fr/blogs/madstreet/p_70817_le-grand-debat-super-nintendo-contre-megadrive, est de ceux qui ne peuvent pas laisser indifférents les vieux de la vieille. Parce que cette guéguerre-là, on l'a tous vécue, nous, les plus de 30 ans. A l'époque, elle se résumait à choisir son camp : Nintendo et son cortège de Mario, Metroid, Zelda, ou Sega et ses Phantasy Star, Sonic, Shinobi, j'en passe et des meilleures. Crêpages de chignons assurés entre copains dans les cours de récré...

Avec le recul, on en sourit, aujourd'hui. La Megadrive a débarqué en Europe fin 1990, la Super Nintendo l'a suivie deux ans plus tard. C'est loin. Mais cet affrontement-là, à bien y réfléchir, est de ceux qui ont fait l'histoire du jeu vidéo. Ses plus grandes heures sont peut-être ici, diront même les nostalgiques. Ils n'auront pas tout-à-fait tort. Outre la question de la comparaison technique -qui mine de rien n'était pas forcément en défaveur de la Megadrive (cf http://www.gamopat.com/article-18223990.html)-, ce sont en en effet deux philosophies assez opposées du jeu vidéo qui se sont à l'époque affrontées. Nintendo y avait déjà cette approche faite d'ouverture sur un large public, proposant aussi bien des titres pour les plus jeunes que des productions hardcore au dernier degré, tandis que Sega se focalisait sur le public des purs gamers. Ca ne vous rappelle rien ?

Les pubs, à l'époque, n'étaient pas anodines. "Sega, c'est plus fort que toi" renvoyait justement au challenge proposé par les jeux, la firme axant sa communication précisément en direction des gamers attirés par le challenge. D'où aussi cette impression de vitesse, de haute technologie -pour l'époque- dans chaque communication. La mascotte Sonic, créée en réponse à Mario, était d'ailleurs le fruit de cette philosophie.

 

Nintendo, de son côté, la jouait davantage pédagogique, et dévoilait au passage la variété importante de la production qui était développée sur le support. Je me souviens des pubs (à voir ci-dessous), diffusées à l'époque de manière conséquente sur la TV hertzienne : plus posées, elles mettaient en avant les innovations techniques du hardware -le fameux mode 7-  mais n'oubliaient jamais de rappeler la présence de la mascotte Mario, dont les jeux servaient en général de vitrine technologique à chaque nouveau hardware de la firme au plombier.

 

Super Nes et Megadrive se sont écoulées, chacune, à quelque 40 millions d'unité au total. Il est de bon ton de signaler que ce sont ces deux consoles -et dans une moindre mesure la PC Engine de Nec- qui ont préparé le terrain pour l'avènement du jeu vidéo comme mass media, rendu possible avec la sortie de la Playstation en 1994 (et non pas 1194, ainsi que me l'a très justement fait remarquer Heldjy. Toujours quelqu'un pour vous taper sur les doigts ^^). Et que la Playstation aurait dû, à l'origine, être un produit conçu conjointement par Sony et Nintendo... avant que la firme au plombier ne coupe les ponts et que Sony décide de se lancer seul dans l'aventure. Je ne vous referai pas l'historique de cette histoire de trahison et de procès, la page wikipedia de la Playstation est là pour ça (http://fr.wikipedia.org/wiki/Playstation). Mais ici encore, c'est un moment charnière de l'histoire du jeu vidéo qui s'est joué.

Maintenant, vous me demanderez peut-être comment je percevais les deux consoles à l'époque. Je ne vous cache pas que les sirènes de la Super Nintendo ne m'ont pas laissé insensible à l'époque la sortie de la console. Street Fighter, la killer-ap du hardware, n'y était pas pour rien. Mais voilà, dans la famille, on a toujours été Sega, depuis la Master System. On a donc opté pour la Megadrive -d'abord japonaise, mes parents l'avaient fait importer!. Et on ne l'a jamais regretté. Les nuits passées sur Landstalker, Wonderboy 5, Herzog Zwei, Curse et Toki avec mon frangin sont gravées dans ma mémoire.

La principale différence entre les deux hardwares était visuelle. A l'écran, certes, la Super Nintendo affichait plus de couleurs, plus de détails, des jeux techniquement plus aboutis. Mais la Megadrive avait pour elle un rendu à l'écran plus patiné, moins plat, avec des couleurs plus vives. Je vous invite, sur ce point, à comparer le rendu de Super Mario et de Sonic: vous y comprendrez le sens de ma remarque.

 

Pour autant, loin de moi l'idée de hiérarchiser les deux consoles. Le titre de mon post a uniquement vocation à refléter une appréciation, globale. Parce que la SNES, finalement, est aussi passée par mon salon. Je m'y suis beaucoup amusé sur Street Fighter 2, les DBZ, Secret of Mana, Secret of Evermore, Front Mission, Final Fight, Zelda, F-Zero, Pang et autres merveilles qui en fait la réputation. Mais je n'ai retrouvé cette "Sega touch" qui rendait les hardwares de la firme au hérisson si spéciaux. Cette "touch" qui m'a d'ailleurs fait craquer pour la Saturn puis la Dreamcast, par la suite. Je suis de ceux qui regrettent au plus haut point que Sega ait abandonné ses ambitions de constructeur : c'était sur ses hardwares que l'esprit "arcade" - auquel je suis toujours très sensible -était le mieux représenté.

J'ai pu lire, à travers les commentaires du post de MAD, beaucoup de prises de position en faveur de la Super Nintendo. Indubitablement, il s'agit d'une console mythique. Mais à mon sens, elle ne l'est pas davantage que cette Megadrive qui reste, à mon sens, le symbole de l'une des plus belles époques de l'épopée vidéoludique, en un temps où les exclusivités étaient réelles et définitives, où l'on désespérait d'ailleurs parfois un peu de cet état de fait. Mais la guerre des consoles était belle, du coup, et profitait au passage de ces productions calibrées pour les hardwares des deux supports. Il ne s'agissait certainement pas de réaliser un jeu en limitant les appels aux ressources techniques propres à chaque support, afin de faciliter le portage d'une console à l'autre. Non, les développeurs cherchaient à dépasser les limites, à pousser les machines dans leurs derniers retranchements. C'est notamment ce qui a permis à la Megadrive d'accueillir un titre qui risque encore un véritable ovni, puisqu'a priori impossible à réaliser sur le support: Comix Zone. Si vous ne l'avez pas essayé, je vous conseille de le faire au plus vite. 

Ce sera tout pour ce petit cri du coeur de la journée. Mais quand même, pour l'heureux épilogue : aujourd'hui encore, les deux consoles trônent fièrement dans mon bureau, connectées à une bonne vieille TV CRT 100 hertz de 81cm de diagonale qui rend justice à leurs jeux. Le pire, c'est que j'y joue davantage qu'aux hardwares de la génération actuelle, préférant le challenge ludique certes simple, mais infiniment plus prenant, qui était proposé en ces temps bénis du début des années 1990. Super Nes, Megadrive ? Aujourd'hui, je prends les deux, sans distinction. Alors déclarons enfin l'armistice !

Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Commentaires

Noiraude
Signaler
Noiraude
Et puis de toute façon, j'ai les deux à la maison ^^
Noiraude
Signaler
Noiraude
Ah mais non, pas d'accord. La 2 était la seule Megadrive en mesure de supporter à peu près la 32X. Les modèles 1 grillaient...
Dopamine
Signaler
Dopamine
Par contre, mettre la megadrive II en image... Quelle faute de goût ;p
Noiraude
Signaler
Noiraude
C'est ce que je dis : déclarons la fin de la guerre et achetons les deux ! :lol:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Pourquoi vouloir absolument hiérarchiser ce qui est différent, au lieu de se contenter d'apprécier ces différences. Perso, j'avais une Megadrive, j'allais jouer à la SFC chez les copains (ainsi qu'à la PC Engine Duo, qu'on oublie trop souvent), et j'étais un ado comblé. Je jalousais un peu ce que je n'avais pas, mais j'appréciais aussi pleinement ce que j'avais. Ces trois consoles avaient leurs points forts et eurs points faible, leur "ambiance" bien à elle, et elles étaient plus complémentaires que concurrentes, à mes yeux (aux leurs, c'était sans doute bien différent :D ).
ProfesseurOz
Signaler
ProfesseurOz
bah ça dépend vraiment du caractère !
La Snes, c'est Nintendo, faut donc adhérer au style des jeux de Big N (colorés, ambiance enfantine ...). Perso, si je reconnais que c'est une grande console, elle ne m'attirait pas vraiment. Alors que je me reconnaissais totalement dans la "mentalité Sega". Du coup, pour moi, c'est Megadrive forever !
Après on s'en fout des consoles, l'important, ce sont les jeux, et prendre son pied dessus :)
guilman
Signaler
guilman
Stop vous tous avec votre Megadrive là ! je laisse la parole à mon pote Hedge qui vous explique pourquoi la SNES était LA console 16 bit à avoir:

Sur-ce... B)
El-Koala
Signaler
El-Koala
Megadrive parce que c'est sans doute la première console sur laquelle j'ai posé mes mains (ou bien était-ce la Saturn ?). Mais, sur un plan "nostalgie", les deux sont au même niveau, ça c'est sûr !
in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
SNES pour Zelda, Secret Of Mana, Super Mario World ...
Martinman
Signaler
Martinman
Oui, c'est vrai qu'il est pas mal...

Je crois que j'ai fait dans mon froc rien qu'en y pensant (faut dire qu'en le découvrant juste avant de regarder le Spoil de Usul, c'est dur :()
Noiraude
Signaler
Noiraude
Très bon, le kid chameleon !
Martinman
Signaler
Martinman
Moi perso, les deux ! Même si certains jeux Megadrive m'intéressent plus que certains SNES :)
(Kid Chameleon... Sors de ma TETTEEE !!)
ipiip
Signaler
ipiip
j'avais les deux et elles avaient chacunes leurs bons jeux. mais aujourd'hui ma grosse collec' est sur megadrive. plus de jeux dits "moyens" mais eminement sympathiques comme two crude dudes, toe jam and earl, comix zone... d'ailleurs j'ai fait un article sur la ludotheque ideale MD : http://www.gameblog....ser=ipiip&rub=9
botteur
Signaler
botteur
Gregeek, c'est toi qui a eu une enfance triste :lol:
Noiraude
Signaler
Noiraude
Oups ^^ Remarque, on aurait peut-être échappé aux croisades, les gars auraient été trop occupés à se provoquer en duel sur Toshinden, Soul Edge et Tekken :lol:
yogibeard
Signaler
yogibeard
SEGA !!! Et puis c'est tout...
Heldjy
Signaler
Heldjy
Je me demande quelle aurait été la face du monde si la Playstation était sortie en 1194 comme tu le stipule dans ton post ^_^.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Mais justement, ce sont les gamins qui jouent à la PS3 et à la X360 qui ont une enfance triste, en comparaison ^^
Gregeek
Signaler
Gregeek
SNES > Mega Drive. Si vous pensez le contraire s'avez eu une enfance triste.
chocolat
Signaler
chocolat
Mégadrive!!
Rien que pour le SEEEEGAAAAAAAAA!!!!
botteur
Signaler
botteur
La Megadrive, parce que.

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67
 

Archives

Favoris