Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 14/05/17 à 18h00

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Actualités

Bonjour à tous,

Si vous êtes comme moi du genre à ingurgiter de la série TV jusqu'à plus soif, la richesse de la production américaine et anglaise ces dernières années doit vous combler. Voire même vous perdre, un petit peu : devant la profusion de nouveautés qui font désormais leur apparition aussi bien en septembre qu'après la pause à mi-parcours -en général courant mars- il est parfois difficile de retrouver ses petits. Et il devient donc indispensable de savoir cibler ce qui peut potentiellement nous intéresser.

D'où l'intérêt de ce petit guide très subjectif. Je vous le dis tout de go, d'ailleurs : vous n'y trouverez d'autre mention que celle-ci à Game of Throne, Walking Dead et Breaking Bad, séries reconduites mais qui n'ont pas su me passionner. En revanche, je ferai un petit point sur les séries qui ont su gagner ma fidélité ces dernières saisons, et je me suis amusé à identifier les nouvelles franchises qui peuvent potentiellement susciter mon intérêt. Pour que vous cadriez un peu le truc : j'aime avant tout les séries policières, à zones d'ombre, mais je suis également sensible au style horrifique ou aux thèmes plus politiques et historiques.

Et je n'ai pas ici la prétention de l'exhaustivité.

Commençons donc par rappeler que la rentrée 2012 sera celle de la disparition de deux mastodontes : House M.D. et Desperate Housewives ont en effet tiré leur révérence. Autant je le regrette concernant les aventures de notre accroc préféré à la vicodine, autant l'annulation des aventures des donzelles de Wisteria Lane m'en bouge une sans remuer l'autre.

 

Les valeurs sûres

Et qu'à cela ne tienne d'ailleurs, car la saison 2011/2012, entre valeurs sûres et nouveautés rassérénantes, a largement apporté de quoi combler le vide. On peut donc imaginer que ces séries, renouvelées pour 2012-2013, continueront sur leur lancée.

American Horror Story : Pour ceux qui aiment flipper. Une famille qui s'installe dans un manoir hanté, l'horreur et le fantasme qui se mêlent et s'imbriquent jusqu'à l'inextricable... Voilà le pitch de départ d'une  première saison qui a su marquer les esprits par son ambition, sa complexité et son intérêt. Les 12 épisodes ont assez rapidement fidélisé le public, à tel point qu'une deuxième saison est programmée. La série de Ryan Murphy et Brad Falchuk compte d'ailleurs surprendre, puisqu'il ne s'agira pas d'une suite à proprement parler, mais d'une nouvelle intrigue -qui prendra place dans un hôpital psychiatrique durant les années 1960- dans laquelle les acteurs (Jessica Lange et Zachary Quinto en tête) joueront un nouveau rôle. Quelques nouveaux venus sont annoncés, dont l'excellent Joseph Fiennes et la bombe Jenna Dewan. A découvrir en octobre sur la chaîne FX.

 

Castle : Pour ceux qui aiment se relaxer. Rien d'exceptionnel ni de renversant dans cette série blockbuster qui raconte la collaboration d'un écrivain à succès avec la police, mais l'humour fait mouche et l'intrigue mainstream est prenante. Bathan Fillion et Stana Katic forment de plus un duo -couple?- convaincant à l'écran, ce qui achève de faire de la série un moment idéal de détente en rentrant du boulot. Diffusion du premier épisode de la cinquième saison le 24 septembre sur ABC...

Dexter : Pour ceux qui aiment leurs oeufs sur le plat avec du ketchup. Que dire sur notre tueur en série préféré que l'on ne sache déjà ? Après une saison 6 un peu décevante, il s'agira pour les showrunners de la série de se remettre à l'ouvrage en tenant compte, désormais, du bouleversement amené par le très prometteur épilogue du Season Finale de la saison précédente. On est curieux de voir ça, d'autant que cette saison 7 pourrait bien être la dernière. Il faudra un bad guy à la hauteur de ces enjeux, cette fois... Dès le 30 septembre sur Showtime.

Grimm : Pour ceux qui ne croient pas aux contes de fées. Les contes de Grimm, de simples mots dans un bouquin ? Pas le moins du monde, ma bonne dame, puisque les créatures qui y sont rencontrées existent bel et bien. Quant aux Grimm, ce sont tout simplement ceux qui les chassent... Honnêtement, je misais pas grand-chose sur cette série lorsque celle-ci est apparue sur les grilles de NBC. Mais le respect du matériel littéraire, l'interprétation et le traitement assez noir de l'ensemble m'ont rapidement convaincu. Au point que je regarderai de près la saison 2, dont la diffusion doit débuter dès ce mois d'août...

 

Once upon a time : Pour ceux qui y croient, justement, aux contes de fées. Le merveilleux monde des contes de fées est victime de la pire des malédictions : il sombre dans la réalité, tandis que ses habitants oublient tout de qui ils ont été. Créée par Adam Horrowitz et Eddward Kitsis, cette série partait également avec un potentiel a priori limité. D'autant que le pilote, assez kitsch, ne laissait que peu d'espoirs quant à la suite. Pourtant, dès que l'intrigue se projette dans la petite ville de Storybrooke et se concentre sur la dimension psychanalitique des contes, l'on accroche, immanquablement, à la richesse du sous-texte proposé épisode après épisode. Une très bonne surprise de la saison 2011-2012, et on attend la suite impatiemment. Elle sera diffusée sur ABC à compter du 30 septembre...

 

Person of interest : Pour ceux qui sont persuadés que nous sommes surveillés. A mon sens, incontestablement LA révélation de la saison 2011-2012. Dans un contexte new-yorkais post-11 septembre, JJ Abrams et Jonathan Nolan -le frère de Christopher, oui- posent les bases d'une intrigue dense, mais dont les enjeux ne se révèlent que petit à petit. Une société fliquée, surveillée par la haute technologie mise au service de la lutte anti-terrorisme, et au beau milieu de tout ça deux gars -un agent surentraîné et un milliardaire surdoué- qui tentent de se rendre utiles en agissant selon les prédictions d'une machine capable de prévoir les crimes. Paradoxalement, l'occasion de belles tranches d'humanité et de réflexion sur notre nature. Saison 2 sur CBS dès le 22 septembre...

 

Revenge : Pour ceux qui ont du mal à digérer. La vengeance vieille de dix ans d'une jolie demoiselle, qui s'abat sur une famille de beaux pourris au beau milieu des familles chicos des Hamptons. Sauf que ce n'est pas aussi simple que ça. Apparamment dédiée aux teenagers, la série Revenge a étonné son monde en imposant un sens du suspense et un machiavélisme qu'on ne lui aurait pas prédits. Résultat: une très logique saison 2 qu'on attend assez impatiemment. Sur ABC dès la rentrée !

Sherlock : Pour ceux qui trouvent tout cela élémentaire. En deux saisons globalement hallucinantes de qualité sur BBC One, la variation moderne basée sur l'oeuvre culte de Conan Doyle a su rendre fans tous les adeptes de Sherlock Holmes. On sait qu'une saison 3 est programmée, mais elle ne sera pas tournée avant début 2013. Trois épisodes en vue, on peut donc espérer la voir débarquer sur les écrans avant l'été prochain...

 

Supernatural : Pour ceux qui aiment le rock, le "bro code" et les démons. Incontournable dans le planning des séries US, Supernatural s'apprête à attaquer sa huitième saison dès la mi-octobre sur CW, et le nouveau showrunner Jeremy Carver compte ne pas s'arrêter en si bon chemin. Les aventures des frères Winchester, chasseurs de monstres et de démons patentés, semblent donc vouées à tenir l'écran encore quelques années. Pas forcément un mal, tant la série a su garder un bon niveau global, malgré l'une ou l'autre baisse de régime ici et là depuis quelques années. Et puis, une série qui cite chaque saison Kansas et son Carry on my waiward son comme référence mérite de continuer ad vitam eternam. Oui, on est fan ou on l'est pas.

 

The mentalist : Pour ceux qui ont une heure à tuer. A l'image de Castle, The Mentalist ne cherche pas à aborder de grandes questions de société ou à poser les bases d'une intrigue dont on mettra une dizaine d'années à dénouer les fils. Mais en terme de divertissement, les aventures de Patrick Jane et de sa collègue préférée, l'agent Lisbon du CBI, font mouche. On espère simplement que la saison 5, annoncée pour le 30 septembre sur CBS, permettra de se rapprocher un peu plus du vrai grand méchant de l'histoire, le diabolique Red John. A noter qu'une saison 6, sans doute la dernière, a été officialisée.

Touch : Pour ceux qui trouvent que Kiefer Sutherland manque à la TV depuis la fin de 24. Autre registre, mais même talent d'acteur pour l'excellent Kiefer Sutherland qui se voit ici offrir le rôle du père d'un enfant autiste dont on va rapidement découvrir qu'il est en mesure de prédire, par calcul, certains événements à travers le monde. Et c'est à travers ces prédictions que le père et le fils apprendront à communiquer entre eux. Une série rythmée, très bien écrite par Tim Kring (Heroes) et pleine d'émotion. Les douze premiers épisodes sont un régal, et l'on attend impatiemment la suite. Saison 2 sur la Fox à partir du 26 octobre.

 

Les petites nouvelles à surveiller

 

Arrow : Annoncée pour la 10 octobre sur la chaîne CW, cette série proposera une première saison de 12 épisodes. Et elle a un potentiel certain : tirée de la licence DC Comics "Green Arrow", elle racontera la genèse de ce héros aux incroyables talents d'archer. Le pitch : disparu en mer avec son père et la petite amie de celui-ci, Oliver Queen est retrouvé vivant 5 ans plus tard sur une île près des côtes Chinoises mais il a changé : il est fort, courageux et déterminé à débarrasser Starling City de ses malfrats...

 

Cult :  Le pitch est alléchant : une jeune assistante de production particulièrement curieuse qui travaille sur une série télévisée très populaire intitulée "Cult" enquête avec un journaliste blogueur sur une tentative de meurtre et des disparitions mystérieuses qui ont eu lieu sur le tournage. Et découvre que certains fans de la série seraient prêts à tout pour que la série ne s'arrête pas... Le casting est sympa, puisqu'on y retrouvera notamment Robert Knepper, qui fut excellent dans Prison Break, et l'esprit complot dans un univers pervers de la TV et des sectes peut donner quelque chose d'original. 13 épisodes annoncés, et pas de date de diffusion précise pour le moment. Mais ce sera pour l'automne sur CW, a priori.

 

Elementary : Le succès de Sherlock sur les chaînes anglaises a visiblement donné des idées côé US, puisque c'est également une version modernisée des aventures du plus célèbre des détectives qui sert de base à cette série de 13 épisodes, avec Johnny Lee Miller dans le rôle titre et... Lucy Liu dans celui de Joan Watson. Pourquoi pas, alors on suivra tout cela avec curiosité sur CBS dès le 27 septembre.

 

Go on : Matthew Perry incarne un commentateur sportif sportif à la blague facile qui se remet de la perte d'un être cher dans une thérapie de groupe. La chose s'annonce très drôle, sur 13 épisodes de 22mn, format court donc. Et pourrait bien signer le retour de "Chandler" vers le succès. On regardera cela avec intérêt dès le 8 août.

Hannibal : Indéniablement la série  avec le plus fort potentiel, puisque tirée de l'oeuvre de Thomas Harris, à savoir la saga du Silence des agneaux. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à vous jeter sur le bouquin, ou sur le film de Jonathan Demme, qui fait figure de classique. Les autres apprendront avec intérêt que la série s'intéressera à la période précédant l'arrestation du Dr Lecter, lorsque celui-ci collaborait avec l'agent du FBI Will Graham. On peut donc attendre pas mal de frissons et un monumental jeu du chat et de la souris au fil de ces 13 épisodes dont la diffusion devrait intervenir début 2013.

 

666 Park Avenue : Peut-être une bonne surprise avec cette série de 13 épisodes dont le pitch ne manque pas de piquant. Un couple emménage dans un immeuble de l'Upper East Side, à New York, et découvre que les habitants du bâtiment ont signé un pacte avec le diable pour que leurs voeux se réalisent. Evidemment, le mal rôde. Diffusion sur ABC à partir du 30 septembre. Mais le trailer en a déjà refroidi certains...

 

The Following : Kevin Bacon joue le rôle principal dans cette prometteuse série de 13 épisodes sur fond de technologie et de secte de tueurs en série contre lesquels il faudra se battre. Gros thriller en vue, à découvrir sans doute début 2013 sur le réseau Fox. Le traitement ultra-réaliste de la bande annonce donne envie.

 

Revolution : On gardait le meilleur pour la fin, puisque Revolution, c'est le bébé d'une véritable dream team : John Favreau (Iron Man) à la réalisation, et JJ Abrams (Lost) et Eric Kripke (Supernatural) à l'écriture. Autant dire que cette histoire de coupure totale de l'électricité dans le monde - et ses conséquences huit ans après - a de quoi rendre impatient le plus zen des moines bouddhistes. Il faudra patienter : le pilote est annoncé pour février 2012 sur NBC...

Ajouter à mes favoris Commenter (28)

Commentaires

Pedrof
Signaler
Pedrof

Entre ça et Stargate SG1, j'ai fais mon choix Image IPB


J'ai beaucoup aimé Stargate Universe mais j'ai jamais vraiment vu SG1 et ça m'attirait pas du tout.
Desert
Signaler
Desert
Je frétille pour la saison 3 de Sherlock :)
Person of interest saison 2, ok
Castle, uniquement pour Stana :)
Revolution ... Barjavel est scénariste, pour le coup ? ("Ravage" est toujours d'actualité, à ce que je vois). Je crains fort, au vu de la bande-annonce, qu'un tel potentiel de scénario soit torpillé par de la guimauve et un traitement superficiel.
Et la saison 7 du Docteur, bien sûr.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Ha ben non, je ne regarde pas de séries françaises, moi, je tiens à ma réputation Image IPB. Et surtout, je n'ai pas Canal +. Et en plus, j'ai du mal avec les sujets trop ancré dans notre monde à nous. Je le trouve suffisamment déprimant en l'état que pour me l'infliger en plus à la télé ou au ciné. Oui, je fuis dans le divertissement, j'assume ! Image IPB

Ben moi, c'est surtout la fin d'Utopy et le double épisode avec le Master, qui m'a scotché. Et la révélation sur les Toclafanes. Mais il faut dire que j'adore John Simm, aussi, alors ça a aidé. Mais j'admets que retrouver Jack dans un contexte "doctoréen" faisait du bien au dynamisme de la série (au passage, je ne te surprendrais toujours pas : ma saison de Torchwood préférée, c'est la 3 Image IPB) (oui, je sais Image IPB ) (non, je ne le fais pas exprès).

Evidemment, que les auteurs du Doc peuvent tout s'autoriser. Mais en réalité, ça vaut pour n'importe quel scénariste, finalement. Celui qui écrit à le pouvoir. Il en use ou non, c'est son choix, mais le pouvoir existe. Et bien sûr, si ce pouvoir était utilisé pour faire n'importe quoi, je serais nettement moins bienveillant mais je trouve qu'au contraire, dans Doctor Who, il y a une vraie rigueur dans cette façon d'écrire les scénarios. Bien sûr, je sais qu'il s'en sortira, quoi qu'il advienne, qu'il aura forcément un gadget, ou un plan, ou un bidule machin pour se tirer d'affaire vu que sans lui... plus de série. D'un autre côté, pour ceux qui l'accompagnent, c'est une toute autre histoire. Dans la mesure où c'est une série anglaise, je ne tiens rien pour acquis sur ce plan : bien sûr, les auteurs pourront toujours sauver leurs personnages, d'une manière ou d'une autre. Mais rien ne dit qu'ils le voudront ad vitam aeternam. Femmes, enfants, personne n'est à l'abri, dans une série anglaise. C'est une des choses que j'apprécie, d'ailleurs, même si ça sonnera un peu cynique, synthétisé ainsi.
Et le coup du "si tu penses très fort", je trouve qu'il a une logique aussi, qu'il ne tombe pas de nulle part. Bien sûr, c'est une facilité, mais une facilité qui a du sens, qui a été amenée et qui n'est pas aussi illogique qu'on pourrait le croire. Moi, je ne trouve pas ça grossier, mais habile. Parce que justement, ces artifices sont toujours utilisés de manière à mettre le scénario ou les personnages en valeur, et jamais pour tirer d'affaire une scénariste pas assez aguerri. Entre ça et Stargate SG1, j'ai fais mon choix Image IPB


Joli, ton texte, au passage. Et ça permet de mieux cerner la raison de nos divergences. J'aime ce qui est sérieux sans se prendre au sérieux. Raison pour laquelle j'adore cette série. Entre les lignes, il y a beaucoup de profondeur, dans les personnages, les thématiques, les intrigues... mais en surface, ça reste un grand tourbillon de loufoquerie.
Pedrof
Signaler
Pedrof

Décidément, nos façons de voir sont bel et bien incompatibles... même si j'aime énormément l'épisode avec Marie Antoinette. A côté de ça, Utopy et le Special dans le désert font partie de mon top des épisodes que j'apprécie le moins. Utopy, parce qu'il est trop classique, dans son propos comme dans sa structure (et trop pulp pour moi dans son premier quart). Le Special, parce qu'il n'a... rien de spécial et que je trouve sa construction maladroite. A côté de ça, je te donne en échange le baton pour me battre puisque Big Bang Two, c'est le final de la saison 5. Tu vois, on est vraiment à l'opposé. Image IPB
Si je regarde le Doc, c'est justement pour du WTF en liberté, de la réplique qui claque, du scénario qui retourne la tête, et tant pis si c'est au prix de quelques arrangements avec la stricte cohérence du monde dans lequel nous, nous vivons. Après tout, on parle d'un gars qui voyage dans une cabine téléphonique et qui change de tête à chaque fois qu'il doit changer d'interprète. Une fois le postulat accepté, je ne vois pas ce qui peut coincer, on est blindé pour tout Image IPB Et c'est la raison pour laquelle les épisodes que j'aime le moins sont ceux qui sont les plus timides...
(oh, et Rory ne couche pas avec Amy en version plastique : à la fin de la saison 5,

Spoiler
. Je sais, c'est un artifice bien commode, mais en même temps, il est très bien amené. Et j'aime bien les ellipses. Le linéaire m'ennuie.
Mais par contre, je prends les devants : ce n'est pas pour pouvoir me la péter ou lancer "wééé mais vous avez rien compris, vous... Moi je...". C'est juste que je suis comme ça : je prends mon pied sur les puzzles mentaux dès lors que ceux-ci ne se prennent pas au sérieux. Et mine de rien, quand on creuse, le WTF de Moffat, il tient presque toujours debout. Le seul défaut de son écriture, c'est beaucoup de Deus ex Machina, mais c'est le prix à payer pour des intrigues un peu différentes, sur le fond comme la forme. Ou en tout cas est-ce mon avis.

Pour Engrenages, bon, je ne peux pas embrayer. C'est français, c'est contre ma religion. Image IPB


Image IPB

Ah oui effectivement, mes préférés c'est tes pires et inversement.

J'avais pas compris que Rory redevenait un être de chair et de sang.

Utopia, cet épisode trop intense ! Y'avait un de ces suspens, une tension qui montait jusqu'à la fin. En plus on revoit Jack (qui s'accroche à la cabine lol) et en fait on le retrouve pile après la fin de la saison 1 de Torchwood, et l'épisode donne pas mal d'explications à son propos.

C'est pas le postulat de départ du Docteur (13 vies et changer de tête à chaque fois) qui donne une quelconque vraisemblance à Big Bang Two (maintenant je sais le titre). Le coup du "si tu penses très fort à moi je vais re-exister", stp... A partir du moment où ce genre d'action peut arriver (et Doctor Who en est caffi) y'a plus aucun suspens parce que tu sais qu'il peut se passer absolument n'importe quoi. Tu peux flipper pour rien puisque de toute façon les auteurs s'autorisent les "off-switch" les plus grossiers. Les évènements de Doctor Who sont bien trop arbitraires.

Les puzzles mentaux c'en n'est pas s'ils n'ont aucune logique Image IPB

Engrenages tu l'as vu ?

Ce que j'avais écrit il y a un moment à propos d'Utopia sur spin-off.fr :

J'ai été captivé et surpris de bout en bout par cet épisode. C'est la suite directe du dernier épisode de la saison 1 de Torchwood. La réapparition de Jack a été pour moi jouissive, cohérente avec l'idée que je me faisais de son état psychologique à la fin de Torchwood mais racontée avec ce ton plus léger propre à la série du Docteur.

Dans cet épisode : du suspens et plein de réponses, mais vraiment, à toutes les questions qu'on a pu se poser en rapport avec l'univers du Docteur depuis l'épisode final de la première saison avec Christopher Ecclestone, et sans que ça alourdisse les dialogues. L'entretien entre Jack et le Doctor raconte à la fois la mythologie et la relation qu'entretiennent les deux personnages. Le thème de cet épisode est le rejet de la différence à mon sens.

Une grande réussite de l'épisode est d'avoir réutilisé des éléments parsemés au cours de la saison. Pour l'un d'entre eux, ça a marché sur moi du tonnerre, pour l'autre (yana...) moins (d'où ça sort ?).

En tout cas du suspens, à la fin je me faisais vraiment du souci pour ce qui allait se passer, contrairement à de nombreux épisodes indépendants où de toute manière on sait que ça va se résoudre de manière complètement illogique à la toute fin. Là l'histoire est cohérente, sérieuse, j'y croyais vraiment et ça change dans cette saison (sauf pour Blink et Human Nature sans doute). Parce que le second degré ça va un moment mais je préfère quand même prendre les histoires au sérieux !

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Décidément, nos façons de voir sont bel et bien incompatibles... même si j'aime énormément l'épisode avec Marie Antoinette. A côté de ça, Utopy et le Special dans le désert font partie de mon top des épisodes que j'apprécie le moins. Utopy, parce qu'il est trop classique, dans son propos comme dans sa structure (et trop pulp pour moi dans son premier quart). Le Special, parce qu'il n'a... rien de spécial et que je trouve sa construction maladroite. A côté de ça, je te donne en échange le baton pour me battre puisque Big Bang Two, c'est le final de la saison 5. Tu vois, on est vraiment à l'opposé. :)
Si je regarde le Doc, c'est justement pour du WTF en liberté, de la réplique qui claque, du scénario qui retourne la tête, et tant pis si c'est au prix de quelques arrangements avec la stricte cohérence du monde dans lequel nous, nous vivons. Après tout, on parle d'un gars qui voyage dans une cabine téléphonique et qui change de tête à chaque fois qu'il doit changer d'interprète. Une fois le postulat accepté, je ne vois pas ce qui peut coincer, on est blindé pour tout :lol: Et c'est la raison pour laquelle les épisodes que j'aime le moins sont ceux qui sont les plus timides...
(oh, et Rory ne couche pas avec Amy en version plastique : à la fin de la saison 5,
Spoiler
. Je sais, c'est un artifice bien commode, mais en même temps, il est très bien amené. Et j'aime bien les ellipses. Le linéaire m'ennuie.
Mais par contre, je prends les devants : ce n'est pas pour pouvoir me la péter ou lancer "wééé mais vous avez rien compris, vous... Moi je...". C'est juste que je suis comme ça : je prends mon pied sur les puzzles mentaux dès lors que ceux-ci ne se prennent pas au sérieux. Et mine de rien, quand on creuse, le WTF de Moffat, il tient presque toujours debout. Le seul défaut de son écriture, c'est beaucoup de Deus ex Machina, mais c'est le prix à payer pour des intrigues un peu différentes, sur le fond comme la forme. Ou en tout cas est-ce mon avis.

Pour Engrenages, bon, je ne peux pas embrayer. C'est français, c'est contre ma religion. ;)
Pedrof
Signaler
Pedrof

Martin, tu es en sursis, je te rappelle ! Alors ne cherche pas trop, tu pourrais te retrouver à te la jouer holiday on ice sous le pont de Gotham Image IPB


Sinon, Doctor Who > All, c'est non négociable.
De toute façon, une série, aujourd'hui, si elle est pas anglaise, elle part avec un gros handicap.
Mais je garde foi en Awake et Once Upon a Time.

@Pedrof : Je vais faire comme si je n'avais rien lu Image IPB
(nan mais nan, c'pas possible. La Bibliothèque des Ombres... Blink... Water of Mars... le Big Bang Two... Trouve-moi quelque chose de mieux écrit et de plus original que ça. Mais attention. Image IPB je risque d'en écrire du mal Image IPB Pour m'acquitter de l'échange équivalent et éviter que Noiraude soit mangé par Gluttony, hein, attention. C'est purement altruiste de ma part, ça va sans dire).

Ah, et comme je suis gentil et que j'aime beaucoup Eccleston, je te conseille chaleureusement la mini-série The Second Coming. Voilà.


La bibliothèque des ombres j'ai pas du tout, mais pas du tout accroché, alors même que jusque là j'avais apprécié particulièrement deux contributions de Moffat (Blink et l'épisode avec Marie-Antoinette de la saison 2). Mais ce qu'il a fait des anges pleureurs dans la saison 5... -_-

Water of Mars je lui avais préféré le spécial dans le désert avec la voleuse, et Big Bang Two le titre ne me dit rien. A noter que la fin de la saison 5 est un des pires WTF que j'ai jamais vu. D'ailleurs Rory comment il fait pour coucher avec Amy en étant en plastique, tu m'expliques ?

Mieux écrit et plus original ? Ces deux qualificatifs sont tellement vagues et sujets à diverses définitions que je serais bien en peine de te répondre :D

En série française j'ai un très bon souvenir de la saison 3 d'Engrenages.

Doctor Who et Torchwood c'est quand même LES séries qui font des ellipses sur des centaines d'années de la vie de leurs protagonistes (Rory fin de saison 5 et Capitaine Jack à la fin de Torchwood saison 2). Ça me fait toujours halluciner la facilité avec laquelle ils font passer ça : "salut, ça va ? je t'attends depuis 2000 ans, je suis content de te voir".
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Martin, tu es en sursis, je te rappelle ! Alors ne cherche pas trop, tu pourrais te retrouver à te la jouer holiday on ice sous le pont de Gotham :evil:


Sinon, Doctor Who > All, c'est non négociable.
De toute façon, une série, aujourd'hui, si elle est pas anglaise, elle part avec un gros handicap.
Mais je garde foi en Awake et Once Upon a Time.

@Pedrof : Je vais faire comme si je n'avais rien lu :lol:
(nan mais nan, c'pas possible. La Bibliothèque des Ombres... Blink... Water of Mars... le Big Bang Two... Trouve-moi quelque chose de mieux écrit et de plus original que ça. Mais attention. :D je risque d'en écrire du mal :evil: Pour m'acquitter de l'échange équivalent et éviter que Noiraude soit mangé par Gluttony, hein, attention. C'est purement altruiste de ma part, ça va sans dire).

Ah, et comme je suis gentil et que j'aime beaucoup Eccleston, je te conseille chaleureusement la mini-série The Second Coming. Voilà.
Pedrof
Signaler
Pedrof
Le Docteur je l'ai suivi sur cinq saisons et je peux dire que j'en ai plus qu'assez. Au fond la seule saison que j'ai vraiment apprécié c'est la première, et le seul épisode qui par la suite m'a vraiment enthousiasmé c'est Utopy (l'avant-avant-dernier de la saison 3). Je m'étais arrêté à mi-chemin de la saison 5 par ennui, et je l'ai terminé il y a quelques mois lors d'une rediffusion sur France 4. Pas convaincu par le docteur. Et pour moi, David Tennant et Matt Smith n'arrivent pas à la cheville de Christopher Ecclestone.

Torchwood c'est assez spécial mon expérience. J'ai regardé la première saison sous-titrée français jusqu'à l'épisode 9 ou 10. J'étais très enthousiaste et je me suis acheté les BR des trois saisons anglais. Là je me refais la saison 1 depuis le début et je trouve ça beaucoup moins bien. J'ai enchaîné sur les saisons 2 et 3 qui n'ont cessé de me décevoir. J'ai fini par trouver la série extrêmement pathétique. Je sais pas encore ce qui s'est passé pour que mon expérience change autant entre mon premier et mon second visionnage. Lors de mon second j'avais des sous-titres anglais, mais de là à ce que ça change radicalement mon appréciation de la série...

Bref, après tout ça je ne fais plus confiance ni à Russell T. Davies ni à Steven Moffat.
narukedag
Signaler
narukedag
@Martin: Tu sais que certains sont mort pour moi que ça ? @_@
Sharn
Signaler
Sharn
Qu'on le lapide à mort! :P
Noiraude
Signaler
Noiraude
@ un peu tout le monde : ben oui, c'est subjectif. Certains aimeront, d'autres pas, mais je pense qu'il y a là de quoi en satisfaire pas mal. Non, j'aime pas Dr Who, et oui je trouve Revolution assez couillu. Du moins pour l'instant et d'après le peu qu'on peut en voir. Arrêtez de me jeter des cailloux, j'avais prévenu dans le titre ^^
Martinman
Signaler
Martinman
Docteur Who on s'en fiche, ça fait 50 ans qu'il nous brise les noix !
Par contre, vu l'épilogue de la saison 4 de Castle, je suis impatient de voir la suite :)

Et franchement, je pensais pas qu'on pourrait avoir une saison 3 de Sherlock, mais je dis pas non :D
Donald87
Signaler
Donald87
Comme dit, c'est subjectif donc il y a inévitablement des manques ..

Pour ma part, je m'y retrouve avec l'étonnant Sherlock par exemple.
Sharn
Signaler
Sharn
Noiraude=>Couillue? Au ciné ça passerait par la case film catastrophe qui est pas le genre le plus folichon. Je trouve ça mauvais vu le trailer, ça donne pas envie.
narukedag
Signaler
narukedag
Et Doctor Who hein ? J'aime pas pour la peine @_@
Noiraude
Signaler
Noiraude
@ Liedh : Vu le thème d'Awake, je savais que ça pouvait que te plaire :lol:
@ Davcio et Avenors: m'a l'air d'être bien couillue cette série. J'attends de voir, mais avec de tels showrunners, ça devrait tenir la route...
@ Shoushen : J'ai aussi un petit faible pour Supernatural, même si la série a tendance à un peu s'essouffler. Hélas...
@ Hellrayse: Je vais checker, mais ça m'a tout l'air de pas être encore bien fixé tout ça
@ Spades: Moi, je le trouve plutôt pas mal, ce trailer. Je materai au moins le premier histoire de me faire une idée ^^
Davcio
Signaler
Davcio
Sympathique Révolution, petit côté the Last of Us en plus :lol:
Noiraude
Signaler
Noiraude
Essaye quand même Hannibal, ça s'annonce bon...
Avenors
Signaler
Avenors
Revolution me tente bien, mais j'ai peur que la série se casse vite la gueule, comme Terra Nova, qui me tentait bien aussi au début.
Kelun
Signaler
Kelun
Je n'ai pas mis Castle et The Mentalist parce que je ne suis pas forcement chaque épisode de chaque semaine. Et tout le reste j'aime pas.

Sans parler de toutes les autres séries que je regarde et qui ne sont pas dans ta liste^^
Noiraude
Signaler
Noiraude
Oooopen your mind, Kelun ^^
Kelun
Signaler
Kelun
Grimm, Supernatural, Personn of interest et Touch je vais continuer à les suivre. Je vais jeter une oeil sur Arrow (Super héros DC oblige) et sur Revolution et je verrais en fonction de leurs intérêts.

Je vais surement regardé les premiers épisodes d'Elementary mais là c'est juste pour Lucy Liu. :wub:

Le reste des séries de ce post je m'en fous.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je retiens surtout Once Upon A Time et Sherlock (forcément).

Par contre, il manque AWAKE.

Et ça, c'est CRIMINEL ;)
Sharn
Signaler
Sharn
Revolution a l'air bien moisi selon moi.
ShouShen
Signaler
ShouShen
Moi, Supernatural obligatoire, arrow et revolution que je vais probablement commencer.

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67
 

Archives

Favoris