Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 21/11/16 à 14h44

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Actualités

Hello tous,

Ce matin, petite surprise en allant checker mes tweets : Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload actuellement en bisbille avec la justice américaine (voir mon post http://www.gameblog.fr/blogs/noiraude/p_67904_des-nouvelles-de-kim-dotcom-et-de-megaupload), semble avoir décidé de porter son combat sur le terrain de la communication et sur celui de la lutte contre SOPA, ACTA et PIPA. Et offre aux amateurs un clip ma foi plutôt bien troussé, très éloquent qui plus est quand bien même on n'oubliera pas que le gaillard a des intérêts sonnants et trébuchants à tenir ce genre de discours.

Sur ce, bon visionnage !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (31)

Commentaires

Scratosorus
Signaler
Scratosorus
je ne parlais pas pour toi Randy mais il y a un membre qui a repondu a un post que j'ai edité "ou je me demandais juste si il y avait pas un coup de frein donné a la liberté d'internet " ; et qu'on pouvais en debattre . que les partisans de la liberté totale meneraient a une situation ou tout le monde peut tuer ,violer etc... ce qui n'etait pas mon propos du tout :(
randy march
Signaler
randy march

[...]

relax, hein, personne ne t'accuse de faire l'apologie du meurtre ici...

et t'inquiète pas que la descente spectaculaire chez dotcom a servi tous les partis: le gouvernement us qui a pu montrer qu'il avait un gros kiki, d'un côté, et dotcom qui est passé pour un martyr, de l'autre...
Scratosorus
Signaler
Scratosorus
en reponse a Randy March je ne suis pas pour le piratage ; je penses simplement qu'envoyer l'unité d'intervention d'elite du fbi pour ce delit me semble excessif et granguignolesque ; c'est comme si demain un gars qui utilise un action replay ou autre xploder ; se retrouvait avec le gign a sa porte pret a le snipper ! en somme je veux bien qu'il y ai une replique contre le piratage mais faut pas pousser memée quand meme ;)
Scratosorus
Signaler
Scratosorus
dire que je suis pour la liberté de tuer est de la diffamation ! je ne suis pas pour ce qu'a doit Kim Dotcom ; je ne cautionne pas les actions d'anonymous qui ne sont que de vulgaires piratages ; et je suis conscient qu'e le citoyen lambda a des devoirs vis a vis de la loi ! mais je dis que l'etat qui promulgue ces lois a des devoirs aussi et la question que je me pose est : apres mega upload ce sera quoi ; presse ecrite ; televisuelle ou radiophonique ? souviens toi du patriot act ; au depart ca empechait le terrorisme ; c'etait genial et a la fin ils parquaient les gens pour delit de facies ou de croyance religieuse .
-le resumé de ma pensée etant donc peut etre que l'etat americain a pris une mesure adequate ; mais comme toutes celles qu'il prends ; et ce qu'un jour ca ne va pas degenerer comme le patriot act ; c'est une crainte dont je veux debattre et je ne veux pas faire l'apologie du crime contrairement a ce qui est pensé sur ce forum
randy march
Signaler
randy march

[...]

mouais... c'est bien connu: kim dotcom n'est pas un gars qui s'est fait un max de roupies sur le concept de redistribuer illégalement du contenu privé... non bien sûr, il n'a pas enfreint une seule loi de son pays Image IPB ...
ne pas confondre piraterie et liberté de la presse, c'est bien aussi Image IPB ...
Scratosorus
Signaler
Scratosorus
je ne parlais pas de liberté de totale ; je ne parlais pas du droit a commettre telle ou telle infraction c'est meme le contraire ! me preter des paroles du genre "il est pour la liberté de tuer la c'est limite de la diffamation ! alors je vais me repeter ; je ne suis pas pour anonymous car ils foutent plus la merde qu'autre chose ; et 2) je ne suis pas non plus pour le gouvernement americain dont grosso modo le seul fait de le remettre en cause est un delit chez eux ! Kim dotcom a fait une declaration que je ne cautionne pas ; mais je ne cautionne pas non plus l'egemonie qu'un empire veut imposer en dehors de ses frontieres et je n'ai pas envie qu'on me sorte de la "bushitude" genre " tu es avec nous ou contre nous saddam" ; ce que je veux dire c'est qu'il y a des lois arespecter je ne conteste pas que c'est le devoir de tout un chacun ; mais je dis que l'etat qui proclame ces lois a des devoirs vis a vis de ses concytoyens aussi et que le fond de ma pensée sur mega upload est on ferme ce site aujourd'hui ; et demain ce sera quel autre media ecrit ; oral ou visuel ? je veux juste poser les termes d'un debat sur le sujet ; c'est tout maintenant si il y en a qui insinuent que je fais du proselytisme pour la liberte de commetre un crime ; on ne sera pas amis car pour le coup c'est une insulte a mon encontre
Noiraude
Signaler
Noiraude
Pas mieux ^^
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Ha oui, moi, je devais conclure, alors voilà : à partir du moment où quelqu'un prétend lutter "pour la liberté", je me méfie de lui parce qu'en prétendant cela, il se discrédite à mes yeux. La liberté n'est ni quelque chose de bon, ni quelque chose de souhaitable, c'est un caprice d'enfant. La liberté, c'est n'avoir aucune limite, quelle qu'elle soit. ça inclue pouvoir tuer, violer, voler, torturer en toute impunité. Sinon ça n'en est pas. Il est là, le paradoxe. Quel intérêt, la liberté, à part aux yeux d'un enfant qui ne comprend pas ce que son absence à de nécessaire ? Dans un monde intelligent, la liberté absolue, la seule véritable, ce fantasme d'ado mal dégrossi,, on y renonce de soi-même parce qu'on comprend qu'elle n'a pas d'intérêt en soi, parce qu'elle n'a rien de bon à apporter. Et tant que l'être humain n'est pas capable de comprendre ce principe de lui-même, il est bon que des lois le lui imposent, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Lorsqu'il n'en aura plus besoin, il ne sera pas plus libre, mais il sera plus grand.
Scratosorus
Signaler
Scratosorus
je ne m'embarquerais pas dans des grands discours eloquents je pars juste du constat que c'est juste quelques jours apres que les grandes compagnies qui gerent l'acces aux medias aient menacées de ne pas re financer la campagne electorale de Barack Obama que comme par hasard le f.b.i a miraculeusement fait une descente dans les locaux de mega upload ; et je ne suis pas d'une nature a croire aux coincidences . maintenant je ne vais pas aller du coté d'anonymous qui pour le coup ; pour moi foutent un peu la merde dans leur trip parano ; mais quand meme je trouve qu'aux states ( et je ne donne pas longtemps aux etats européens pour faire pareil ) ; il y aune certaine confusion des genres entre politique et buiseness avec les multi-nationales au dessus ; les agences gouvernementales en dessous et un president entre le marteau et l'enclume qui par peur d'etre pris dans un conflit de loyauté va se mettre du coté de celui qui a les sous . ce que je veux dire c'est que je trouve les ricains tres forts pour donner des lecons de morale qu'il ne sont pas capables de s'appliquer a eux meme ! et que clairement les chefs d'accusations retenus contre mega upload ca ressemble un peu aux armes de destruction massives vues par l'administration Bush en Irak ; c'est du vent ! apres chacun est libre de penser et de croire ce qu'il veut et je meme si j'en etais capable je ne lancerais pas de cyber attacks contre les serveurs gouvernementaux americains ce que je trouve abusé ;
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Celim : visionnaire a posteriori ? C'est bien terre-à-terre, comme façon de voir, de la part de quelqu'un qui dit croire aux fées et aux vampires. ;) Etre visionnaire, pour moi, c'est "voir au-delà" : qu'il s'agisse d'un des milliers d'au-delà possible, et s'il ne se matérialise pas ensuite dans les faits, qu'importe.
Voir au delà de son temps, de son espace, de son humaine condition, c'est celà, être visionnaire... et ça n'a jamais été l'apanage que de quelques uns.

Pour en revenir à internet, je trouve qu'il ôte toute valeur à ce à quoi il donne accès : aujourd'hui, je suis plus et mieux informé sur ce qui m'intéresse qu'hier, mais ces informations n'ont plus de réelle valeur à mes yeux, elles ne sont plus précieuses, elles sont interchangeables. Pour mon bouquin, j'avais ramé sévère pour trouver quelques broutilles sur la mythologie nordique et sur le ragnarok. Aujourd'hui, je n'ai qu'à demander à google pour en obtenir mille fois plus. Mais il n'y a plus de substance au-delà. Internet a tué la quête du Graal, et c'est ce que je lui reproche. Même les échanges épistolaires, dont l'attente faisait partie intégrante, ont perdu tout leur intérêt formel. Les mails, je n'y peux rien, je ne m'y fais pas. Etc, etc.

S'il y a un futur a souhaiter, à mon avis, il n'est pas dans ce sens car ce sens est, à l'opposé, l'absence de sens érigée comme raison suffisante de l'univers humain. Et non, désolé, ça ne me tente pas.


@Noiraude :

Exactement. Pour moi, c'est le même problème qu'avec Anonymous, Assange, etc... Les gens se posent en hérauts de la liberté, de la vérité, mais il ne voient pas plus loin que leur satisfaction personnelle, narcissique et névrotique. Et parce qu'ils savent argumenter (ou, au moins, sophistiser), parce qu'ils savent enfumer l'internaute moyen, ils ont pignon sur rue comme des bonimenteurs de foire ou des fanatiques religieux. Partant de là, tout un chacun peut se lancer dans la chasse au sorcière de son choix avec la certitude rassurante (et valorisante) d'être un héros du Bien (le propre de la chasse aux sorcières. On ne brûle que les méchants, c'est connu). On finit par ne plus trouver une cause qui vaille d'être défendue tant tout est détourné "pour servir l'homme" au sens le plus vil du terme. Et je trouve délicieusement ironique, d'ailleurs, qu'Anonymous ait repris à son compte le symbole du "héros" de V pour Vendetta, qui n'a, quand on creuse, rien d'un héros, et qui est au contraire un psychopathe extrêmiste égocentrique, névrosé (lui aussi) au dernier degré. Tout le monde est de bonne foi, ou pas loin, tout le monde est convaincu de défendre le Bien, mais le vice de forme, on le déterre à la racine : ce Bien, aujourd'hui comme hier, pour la plupart des gens, ce n'est que "ce qu'ils considèrent comme tel". Et en la matière, cette confusion entre objectif et subjectif est la base de tout terrorisme. Une des grandes fautes d'internet, c'est d'être dans son fond comme sa forme l'outil idéal pour amener à perdre ces racines sulfureuses de vue.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Attends, Liedh n'a pas encore mis son grain de sel dans cette conclusion ^^
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Merci pour cette discussion. Je ne vois pas quoi ajouter à ce que tu dis, étant globalement d'accord.
Ah, si, on va détourner un peu Dumas : agissons et espérons.

Celim.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Mais j'avais saisi la référence et n'y voyais pas malice ;o) Je m'amuse de mon côté, de temps à autre, à reprendre quelques citations du non moins culte Réservoir Dogs.
Pour le reste, j'ai également tendance à voir cette crise économique comme une opportunité plus qu'une menace. N'ayant rien sur mes comptes pour cause de foi infaillible en le credo du Carpe Diem, il faut dire que je n'ai pas grand-chose à y perdre, au contraire de pas mal de gens ^^. Ensuite, elle suppose une redistribution des biens et un rééquilibrage global qui écorne doucement le modèle occidental ultra-dominant depuis la fin de la Première Guerre mondiale. La grande question tient à savoir ce que feront les autres pays de ce potentiel naissant. Le laisseront-ils aux mains de l'ultra-capitalisme, comme tous ces pays d'Afrique bouffés par les consortiums pétroliers internationaux? Marcheront-ils dans les pas de l'Occident, comme la Chine? Choisiront-ils une autre voie, comme celle, certes encore balbutiante, de certains pays d'Amérique latine ? Si changement il doit y avoir, il viendra de là, en tout cas...
@ Liedh: Je comprends ton point de vue. Nous manquons effectivement de grandeur dans notre pensée moderne. Que Dotcom fasse de son cas l'emblème du combat pour la liberté du web -et celle des sociétés qui y ont accès- n'en est qu'une triste illustration... Nous nous rejoignons ici avec Celim et son premier commentaire...
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Ce que tu pointes dans ton premier paragraphe était déjà présent hier - après la seconde guerre mondiale en somme - à mon avis. Les évolutions économiques étaient dans les cartons, prêtes à partir - cf. les liberty ships de la SGM, un navire tous les quart d'heures je crois en 42 ou en 43, inspiré par Ford et son "Un modèle T toutes les minutes" des années trente. Le fracture Nord - Sud s'est dessinée pendant la guerre froide. Les fractures sociales, elles, ont explosé dans les années 50 aux États-Unis et soixante un peu partout ailleurs. Et tout cela pèse sur aujourd'hui et encore plus sur demain.
Je ne peux qu'abonder dans ton sens pour l'état d'esprit et le triomphe du politiquement correct. Le plus amusant est de voir qu'il vient d'une volonté de traiter tout le monde de manière égale. De ne pas discriminer. Il est toujours rigolo de voir un idéal perverti.

De même : je soutiens à fond ton deuxième paragraphe. Possibilité divertissante : la crise économique qui est en train de paisiblement faire exploser l'Europe pourrait la pousser vers un fédéralisme qui serait, à mon sens, salvateur, pour peu que celui ayant le pouvoir de dire : "Vos gueules les cons, on fait comme ça sinon on est crevés" possède un brin d'intelligence pratique.

Ah, si, on va refaire le monde. Chaque mot écrit, chaque geste, chaque phrase, chaque chose est bonne à prendre. Parce qu'on va pas bouffer des merles jusqu'à la fin des temps non plus. Le droit de s'insurger, de se révolter, de s'indigner, la possibilité de dire à tout d'aller se faire voir et de tenter de le changer, c'est quand même quelque chose à exploiter. Bon, après, étant ce que je suis, je ne me révolte jamais. Jetez donc les pierres !

Ah ! La citation de Mr. Wolf dans Pulp Fiction ! Elle n'était pas méchante, hein ? C'est juste que tandis que Vincent Vega et Jules Winnfield sont en train de se féliciter parce qu'ils ont fini de nettoyer la voiture, Mr. Wolf les interrompt et pointe du doigt qu'ils ont autre chose à faire. Donc : rien de méchant. Je l'employais pour ne pas permettre l'accusation de flagorneur, qui remercie quelqu'un parce qu'il l'a déjà remercié. Voilà voilà.


@ Liehd : pas d'accord. Un artiste n'est jamais visionnaire sur le moment, il ne peut l'être qu'a posteriori dans le discours critique qu'on exerce sur lui.
Quant à la magie, libre à chacun de la trouver où il veut. Par exemple, tant qu'on ne m'aura pas apporter la preuve absolue et parfaite de l'inexistence des extraterrestres, des loups garous, vampires, fées, elfe et autres sorciers, j'y croirai dur comme fer. Et tout l'Internet peut aller se faire voir.
En ce qui concerne les mangas, quand j'étais plus jeune, je me disais que si je savais dessiner, je ferai des mangas ou de la bd. Et puis grâce à l'Internet, j'ai rencontré mon dessinateur. Depuis, je fais du manga sans savoir dessiner. C'est beau, non ?

Celim, chieur, mais chieur !
Noiraude
Signaler
Noiraude
Celim, je ne suis pas sûr que ce soit hier qui nous prive de demain, mais plutôt aujourd'hui. C'est tout le paradoxe : hier encore, le futur était plus ouvert que celui qui se dessine aujourd'hui. Les évolutions économiques, politiques, sociétales, la fracture Nord-Sud font que nos pistes de développement se réduisent drastiquement. L'état d'esprit qui nous anime est également diffé"rent de celui d'hier, où l'on abordait les problèmes peut-être plus frontalement. L'évolution du langage "politiquement correct" en est un triste exemple.

Je ne dis que le futur dont je rêve est possible, je dis qu'il serait souhaitable. Mais il supposerait une cohérence globale de l'action de l'homme à travers le monde qui n'est pas du domaine du plausible en ces temps où, à l'inverse, protectionnisme et intérêts nationaux prennent partout le pas sur l'intérêt général et la vision globale du monde. Les récents échecs des sommets sur l'environnement en sont un symptôme. Je soutiens néanmoins que la conscience écologique peut être un paramètre pris en compte dans le développement d'une société et d'un pays. Au simple motif qu'il y va de la pérennité des progrès effectués par les PVD. Il nous manque toujours cette vision durable du développement, hélas.

Mais comme tu le dis bien, on va pas refaire le monde ici-bas. Ce monde qui, on a ça en commun, fait également doucement la peau à ma spécialité. Ce qui me rend un tantinet mauvais, passéiste et connard sur les bords. A défaut de pipe, la bise à mon semblable, donc...

Noiraude
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Pas de souci. Je finissais une bêtise avant de te répondre.
Nous pointons toi et moi le même phénomène. La société marchande telle qu'elle existe aujourd'hui nous prive du futur car elle est fondamentalement lâche. Fondée sur un système qui fonctionne, tant bien que mal, elle ne peut pas changer radicalement, et difficilement se réformer progressivement. De sorte qu'aujourd'hui nous payons les pots cassés d'hier. C'est donc hier qui nous prive de demain tandis que nous, nous essayons de faire, aujourd'hui, un demain meilleur. Voilà pour le discours un peu naïf.
Cependant, je trouve que dans ton discours, il y a un problème. En effet, le futur dont tu rêves est forcément attirant. Mais est-il possible ? Je veux dire par là : les pays occidentaux chez qui cette prise de conscience est la plus forte ont-ils la possibilité, voire la légitimité, de se tourner vers leurs voisins qui sont au début ou au milieu du chemin où nous sommes arrivés au bout et de leur dire : "En fait, ne faites pas cela, c'est pas bien, ça tue la planète" ?

Notre prise de conscience écologique ne nous est possible qu'à partir d'un niveau de confort plutôt exceptionnel, fondé sur une industrie qui, justement, tue la planète. Ce niveau de confort a été érigé, à force de guerre froide et de publicité, comme le standard de la société moderne. Standard que certains pays cherchent à atteindre et que d'autres - je pense notamment aux pays producteurs de pétrole - cherchent à dépasser, dans un concours de bite des plus disgracieux.
Il faudrait donc un accord supra-national doté de moyen de coercition pour commencer à faire advenir ton rêve. Car nos efforts d'occidentaux bouffis sont sympathiques, mais si des pays comme l'Inde, la Chine ou l'Amérique Latine ne nous suivent pas - pour la simple raison qu'eux aussi ont droit au confort, d'une certaine manière - irons-nous très loin ?

Je suis d'un pessimiste mauvais, je te prie de bien vouloir m'excuser.

L'évolution qu'on nous vend ne me plaît pas non plus. D'autant plus qu'elle détruit à petit feu ma zone de spécialité. J'aurais cependant plutôt tendance à essayer de changer cette vision de l'intérieur ou bien la préparer à des évolutions radicales externes plutôt qu'à l'envoyer bouler. Après tout, faute de grives, on mange des merles. Et on fait avec.

Je te remercie beaucoup pour ton gentil compliment. Je ne pense pas faire bouger les choses - plutôt l'inverse, je me considère comme le premier des connards -, mais il me fait chaud au coeur. Merci à toi pour tes articles, bien entendu. Je n'en dit pas plus car, pour citer Mr. Wolf : "On se taillera des pipes plus tard."

Celim.
Noiraude
Signaler
Noiraude
aaaah le coup de la K7 qu'on se refilait sous le manteau ^^
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Moi j'aime pas Asimov, de toute façon. Je préfère Bradbury. :D

Et il me semble qu'on a toujours regardé vers hier, ça n'en date pas. C''est justement ce qui faisait les artistes de jadis : ils étaient visionnaires, dans un monde qui ne l'était pas. La routine, en somme.
Personnellement, je trouve qu'avec l'avènement d'internet, on a énormément perdu en qualité de vie, en magie, en mystère... Il y a des avantages, certes, mais ils ne valent pas les inconvénients, à mes yeux : les combats idéologiques creux dans lesquels il n'y a ni bon, ni mauvais, juste des gens qui ne pensent qu'à leur pomme mais qui griment ça en grande lutte pour les droits de l'homme...tous les mabouls qui se gargarisent mutuellement de leurs théories du complot... les triomphes sans gloires, les recherches sans efforts...

Quand j'avais 17 ans, je pensais que jamais nous n'aurions un seul manga en france, sorti d'Akira, et j'en étais triste. Aujourd'hui, je me dis que c'était quand même mieux, d'avoir à lutter pour la moindre info et de tripper comme un fou devant des VHS pirates Secam copiés à partir d'une copie de copie de copie de cassette en Pal.
Noiraude
Signaler
Noiraude
hem, sans animosité aucune, hein! Je t'aime bien Celim, il en faut des comme toi pour croire que les choses peuvent changer. Et pour rendre ça possible ;-)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Tu ne penses pas que c'est un peu lié, justement, au modèle d'évolution qui est proposé? Moi aussi je rêve d'un futur où tout irait mieux, où l'homme ferait passer le bon sens, la nature, l'intérêt commun devant ses intérêts propres. Au lieu de cela, on nous annonce pollution, contrôle de l'opinion, verrouillage technologique pour préserver les intérêts industriels... Moi, un futur comme ça, je lui pisse à la raie...
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Le nôtre. Demain, en somme.
En fait, je trouve - mais c'est une réflexion toute personnelle que je n'ai pas encore formalisé - que notre société actuelle, toute entière tournée vers son passé supposément glorieux et doré, tue toute possibilité d'avenir. En se focalisant sur hier, on oublie demain. Dès lors, au lieu de construire le futur, on se contente d'utiliser ce qui existe déjà et de le garder en état de marche sans trop chercher à le remplacer. Ce qui me désole incroyablement. C'est assez bien montré dans un recueil du cycle de Fondation, par Asimov, où les planètes extérieures à la Première Fondation ont perdu tout savoir technique et ont végété, parce que tournées vers l'arrière, tandis que la Première Fondation, occupée par l'avenir, a accomplit des progrès considérables.
Mais il paraît que je suis positiviste.

Celim.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Quel futur?
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Moi pas. Par contre, le futur me manque à un point...

Celim.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Le monde d'avant 1990 me manque aussi, Liedh ;-)
Noiraude
Signaler
Noiraude
[mode cynique on] héhé bien vu, tu peux les braquer en pdf et contribuer à leur extinction sans même te sentir coupable [mode cynique off]

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

 

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 

Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67

 

Archives

Favoris