Le Blog de Nintenboy

Le Blog de Nintenboy

Par Nintenboy Blog créé le 01/09/11 Mis à jour le 21/09/15 à 12h16

Tout sur la NX !

Ajouter aux favoris
Signaler
actualité Nintendo (Jeu vidéo)
La vérité sort de la bouche des enfants. Surtout quand ils ont la responsabilité du plus prestigieux pôle R&D de Nintendo, l'Entertainment Analysis and Development. À l'occasion d'un entretien accordé au site vg247.com, Miyamoto revient très vite sur le mode de communication adopté par le constructeur jugé déconcertant pendant cet E3, s'amuse de la financiarisation du discours des médias spécialisés, survole quelques points restés en suspension...
 
Nintendo aime bousculer les attentes. Voilà en filigrane, le message de la tête pensante du numéro un sortant. Le discours magistral est devenu désuet, expérimentez par vous-même la Wii U avant d'en discuter avec nous, tance le bouillonnant créatif. Les nombreux larsens maintenant identifiés risquaient de s'exacerber pendant le mondial du jeu vidéo, Miyamoto juge donc nécessaire une remise à niveau sous peine d'entretenir la confusion. Le lissage de la communication externe par Internet offre un intérêt considérable : "nous voulons être en mesure de continuer à partager (des informations) au fil du temps". Le Nintendo Direct, ce rendez-vous cousu main, offre une meilleure flexibilité : "nous sommes en mesure de faire des annonces à tout moment". C'est également le prétexte à une réorganisation des dépenses en com qui ne dit pas son nom. Le budget de l'E3 est semble-t-il jugé trop dispendieux pour une efficacité considérée en interne comme trop dispersée.
 
 
Interrogé sur le prix très agressif (en apparence) de la PlayStation 4 -grande gagnante à l'applaudimètre, l'homme préfère évoquer "la valeur produit" qui distingue la Wii U des autres consoles. Les termes techniques du type "asymétrie" sont par ailleurs bannis du vocabulaire. Dorénavant, seule la force de la démonstration par l'image et elle seule, doit décrire la portée ludique singulière de la Wii U. Attaqué sur la planification désertique des jeux, Miyamoto ne se laisse pas impressionner : "le calcul serait tellement simple de grossir nos équipes de développement par quatre afin de résorber les délais de production". La culture de Nintendo s'appuie davantage sur la formation des développeurs : "les aider à atteindre ce niveau de qualité que nous recherchons". Il cite également l'adaptation nécessaire au nouvel environnement de travail imposé par le changement de cycle.
 
Autre sujet récurrent auquel Nintendo n'échappe pas, l'ouverture aux plates-formes iOS. Elle signifierait l'abandon du hardware, "de notre sphère" souligne le génial créatif. Or, cette prérogative est intimement liée à l'originalité des jeux Nintendo. Entreprise solide et prospère, le dernier exercice fiscal a été marqué par des pertes historiques. Celui en cours semble compliqué, mais pas pour Miyamoto : "tout ceci est ridicule" résume-t-il sèchement. Les interrogations des analystes sur la solidité financière de Nintendo, la désignation des responsabilités, tout ceci le volubile créatif n'en a que faire : "ces discussions sont ridicules [...] il n'y a pas mieux que M.Iwata".
 
L'entrée en scène très théâtrale de Miyamoto lors des traditionnelles conférences inaugurales de l'E3, appartient désormais au passé. Place à une certaine distance, une méfiance réciproque avec les médias qui nous passe un peu au dessus de la tête. L'heure est à l'émiettement de la communication, les surprises se dégusteront avec patience et longueur de temps.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 Numéro épuisé




Archives

Favoris