Le Blog de Nintenboy

Le Blog de Nintenboy

Par Nintenboy Blog créé le 01/09/11 Mis à jour le 21/09/15 à 12h16

Tout sur la NX !

Ajouter aux favoris
Signaler
Nintenboy, le mag !
Entre deux séances d'enfumage marketing, Hideo Kojima se pose là. Prolixe, il parle lors d'une interview des tenants et aboutissants de MGS Ground Zeroes, chantre d'un nouveau départ pour une série accusant son âge (1/4 de siècle !). La franchise vedette du studio KojiPro n'a pas inventé le concept porteur de l'infiltration, il l'a intelligemment popularisée. Mais au fil des épisodes de Solid Snake et à mesure que le progrès technologique lui offre l'opportunité d'assouvir sa soif d'imagination, les idées viennent à manquer.
 
Pédagogue, il n'est pas avare d'exemples pour expliciter ses théories de game designer. Selon lui, le point d'entrée à une importance capitale et ne peut se résumer à placer le joueur à l'intérieur d'un complexe à espionner. "Si vous faites attention à la manière dont les films d'espionnage et d'action introduisent l'agent secret, vous remarquerez qu'elle représente un tronçon très important de l'histoire et un élément de l'action. Arrivera-t-il par avion ou par déguisement ? Il y a plusieurs façons d'aborder cette phase d'infiltration". Et ce passage ne sera plus aussi balisé qu'auparavant. Le génial créatif souhaite dorénavant "donner plus de liberté aux joueurs". Pas seulement ajouter une énième variable d'ajustement dans la méthode d'approche mais en donnant des clefs de compréhensions de cette situation de jeu aux joueurs.
 
 
La richesse de l'histoire, le charisme des personnages et une plastique redoutable masquaient bon an mal an le propos limité de son gameplay : "jusqu'à présent, Metal Gear était plus ou moins fixé sur des rails, reconnaît-il dans un rare moment de sincérité. Il vous fallait vous déplacer d'un point A à un point B avec un certain degré de liberté". Cette conception désuète appartient désormais au passé. La soif d'absolue de l'homme fort du studio KojiPro l'emmène hors des sentiers battus. Il souhaite désormais troquer ses mises en scène trop illustratives au profit d'un univers ouvert, imprévisible. Cette variation inédite dans cette série maintes fois récompensée s'anime d'une autre ivresse, plus palpable que son histoire à multiples tiroirs : "le joueur disposera de toutes les options et d'un gameplay illimité".
 
Grand Theft Auto 3 a balayé d'un revers de main toutes les facilités auxquelles les éditeurs et studios succombent encore aujourd'hui. Observateur (trop souvent) généreux du monde qui l'entoure, Hideo Kojima a très vite saisi l'importance des jeux dits "bac à sable" tout en profitant d'une veille technologique étalée sur plusieurs années, afin d'appliquer ce concept redoutable à une série qui a religieusement posé les règles immuables du jeu d'infiltration. La notion de genre est elle menacée ? Ground Zeroes représentera-t-il une rupture fondamentale avec les racines historiques de la franchise MGS ? Le sous-titre emprunté à la brûlante actualité géopolitique nord-américaine suggère effectivement une césure conceptuelle aussi forte.
 
Trop rare pour ne pas le rater, le grand oral d'Hideo Kojima qu'il tiendra au GDC le 25 mars prochain, sera retransmis par Gamespot.com.
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Retrouvez tout ce que vous avez voulu savoir sur cet illustre développeur dans le mook Spécial Hideo Kojima en vente sur le site Nintenboy pour seulement 9€ !
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 Numéro épuisé




Archives

Favoris