Le Blog de Nintenboy

Le Blog de Nintenboy

Par Nintenboy Blog créé le 01/09/11 Mis à jour le 21/09/15 à 12h16

Tout sur la NX !

Ajouter aux favoris
Signaler
actualité Nintendo (Jeu vidéo)
Au lendemain de la publication de résultats financiers catastrophiques qui clos l'année fiscale 2012, le pdg de Nintendo s'est plié à la traditionnelle conférence réservée aux investisseurs. Rien n'aura filtré de ses échanges si ce n'est des confirmations de bruits de couloir ou d'annonces volontairement imprécises. La primeur est réservée au salon de l'E3 de juin prochain, sa caisse de résonance médiatique est autrement plus rayonnante que l'organisation à huis clos d'un meeting financier.
 
L'annonce de pertes records a suscité temporairement la vigilance des investisseurs immédiatement rassurés par une équation financière solide (portées par la Wii U et la 3DS). Nintendo a mauvaise presse dans les médias, qui n'hésitent pas à titrer des accroches sensationnalistes sans prendre le temps de vérifier leur véracité. Ainsi, ce n'est pas la première fois que Nintendo fait état d'une perte d'exploitation "depuis trente ans". Le numéro un mondial des consoles a déjà affronté une tourmente financière presque comparable en novembre 2003 (sur un trimestre) en raison de la dégringolade des ventes de la GameCube et de la méforme de la GameBoy Advance. Nintendo lancera deux mois plus tard une portable à deux écrans qui explosera toutes les prévisions, même les plus optimistes. Le constructeur semble à nouveau faire face à ce même esprit de défiance qui domine les médias. La Wii U faisant à la fois l'objet d'envie et de suspicion.
 
Fidèle à lui-même, Iwata ne donnera que quelques miettes d'informations, donnant ainsi le change aux prophètes de l'Apocalypse. Tactique pour mieux tordre le cou à un cliché ravivé à chaque transition (vous savez le fameux "Nintendo va mourrir" avec deux "R" parce qu'il est mort plus d'une fois). L'affable pdg réaffirme que les enseignements tirés du lancement raté de la 3DS sont acquis. La Wii U ne souffrira pas d'un catalogue de lancement dégarni. Nintendo révolutionne la manière dont elle vendra ses jeux. Ces derniers seront simultanément disponibles dans les magasins ainsi qu'en version dématérialisée sur son portail Nintendo Network. La susceptibilité des détaillants est ménagée, les joueurs pourront retirer des coupons de téléchargement en plus de la version boîte. Le prix d'achat des jeux digitalisés et physiques sera très proche, aucun risque de favoritisme. Nintendo leur octroie le privilège de fixer par eux-mêmes le prix de la version immatérielle.
 
Le pdg fait ainsi de nombreux appels du pied en direction de ce pan de l'industrie désigné comme le grand perdant de la dématérialisation des contenus. Sa capacité de nuisance est encore puissante (souvenez-vous de l'accueil réservé à la PSP Go, tuant dans l'oeuf le concept du tout online vanté par Sony), ceci explique cela. La poignée d'irréductibles analystes qui s'attendaient à ce que le fabricant porte son catalogue sur smartphone en auront une nouvelle fois pour leur frais. Iwata prône une approche qualitative de son orientation en ligne. En plus d'utiliser ce canal comme un moyen d'améliorer la qualité de ses jeux, le pdg imagine construire une meilleur relation client organisée et entretenue sur le long terme, à la manière des Club Nintendo qui ont pour objectif de fidéliser le client par des offres privilèges. Le "social gaming" est également une voie à explorer car il est prétexte à consolider les liens que le fabricant entretien avec sa clientèle.
 
Véritable pépite qui aura matérialisé avec talent la promesse ludique de la Wii, Nintendo cherche a renouveler ce coup de maître en lançant un simili Wii Sports en faveur de la Wii U. Pour des raisons concurrentielles, Iwata ne peut s'épancher sur ce sujet avant le mondial du jeu vidéo qui aura lieu début juin. Ce grand rendez-vous sera toutefois marqué par deux grandes absences : la date de commercialisation et le prix de la Wii U. Ces questions sont visiblement encore débattues entre tous les acteurs concernés (éditeurs, distributeur...). Ou est-ce une temporisation stratégique destinée à observer les mouvements de la concurrence qui profite habituellement de l'E3 pour annoncer des baisses de prix de leur console de salon.
 
Nintendo reste maître de son agenda, aucune révélation de sa part avant juin !
 
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 Numéro épuisé




Archives

Favoris