Le Blog de Nintenboy

Le Blog de Nintenboy

Par Nintenboy Blog créé le 01/09/11 Mis à jour le 21/09/15 à 12h16

Tout sur la NX !

Ajouter aux favoris
Signaler
actualité Nintendo (Jeu vidéo)
 
Silicon Knights, le développeur canadien au destin prometteur cumule les déboires depuis son divorce d'avec Nintendo. Bien que toujours actionnaire du studio, le constructeur a observé en spectateur navré cette pépite se brûler les ailes. Parce que la montée en puissance de Microsoft a remodelé le marché du jeu vidéo et fait vaciller un temps Nintendo, le studio s'est émancipé à tord de sa tutelle. Depuis, SK cumule les déboires professionnels.
 
Son directeur-fondateur Denis Dyack espère enfin voir le bout du tunnel dès qu'une décision de justice très attendue sera prononcée par le parquet américain. Son bras de fer avec le studio Epic devrait prendre fin mi-mai à moins que l'un des deux plaignants soit tenter de faire appel. Lorsqu'en août 2008, SK a pour charge de mettre sur pieds une superproduction sur Xbox 360, le studio est à son firmament dans les médias mais en coulisse, c'est une autre facette. Persuadé d'avoir fait l'objet d'un sabotage en règle de la part d'Epic accusé de rétention, son dirigeant historique souhaite rendre public les basses manoeuvres dont il a fait l'objet et qui ont entaché sa réputation.
 
D'après Denis Dyack, Epic a sciemment noyauté le développement de Too Human en n'apportant qu'un soutien de façade dans l'appréhension de son moteur 3D Unreal Engine : << ça été un véritable enfer >> déplore son responsable. D'après lui, Epic ne voulait pas que la licence Gears of War souffre d'une concurrence directe avec ce qui devait constituer une trilogie de poids dans le portfolio de la 360. Too Human a été sacrifié sur l'autel du business as usual selon l'expression anglo-saxonne consacrée. << Nous avons essayé de dompter l'UE3 malgré l'absence de soutien caractérisé d'Epic [...] cette situation nous a profondément heurtée [...] nous attendons depuis cinq ans une décision de justice qui fera toute la lumière sur les basses oeuvres d'Epic >> déclare optimiste Dyack. << Ce sont des déclarations sans fondements >> avait alors vivement réagit un porte-parole d'Epic
 
Le jeu s'est en effet fait guillotiner par la presse web et papier, Microsoft s'opposera au développement d'une suite laissant ainsi un boulevard à Epic et son poulain Gears of War pour s'installer comme la franchise star de cette génération HD. Les conséquences ont été terribles pour le studio. En plus de supporter l'ostracisme dont il a été victime, des dégraissages massifs ont été nécessaires pour restructurer le studio : << je pense qu'annoncer notre liquidation aura été grandement exagérée. Nous sommes là et pour longtemps >> semble jeter à la face de ses détracteurs Dyack.
 
Le dirigeant de SK attend avec sérénité les résultats de l'enquête judiciaire et se montre tout aussi optimiste pour l'avenir du studio : << nous sommes très impatients de lever le voile sur notre prochain jeu, nous travaillions actuellement sur une propriété intellectuelle plébiscitée par de nombreux fans >> se réjouit le dirigeant. Eternal Darkness est dans tous les esprits mais le responsable oppose une fin de non recevoir à la moindre précision demandée par les journalistes. Est-ce que pour autant Silicon Knights a perdu son âme après avoir bu le Styx : << la dimension de notre studio est plus modeste, nous sommes revenus à nos racines fondatrices >> déclare son fondateur. Silicon Knights serait-il revenu dans le giron de Nintendo ?
 
Réponse au mois de juin !
 
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

fremen73
Signaler
fremen73
bah à cette époque là il y avait bioshock (pour n'en citer qu'un...et qui est sorti avant de surcroit) il me semble qui lui ne souffrait pas de problème d'optimisation.
ensuite la différence entre un kit de dev et un middleware type UE3 c'est le niveau du langage de programmation(bas ou haut niveau). En substance les ptits gars d'epic se sont basés sur des kits de développement.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
c'est dingue ! :D Ce qui est comparable entre les kits de développement et les moteurs 3d, c'est que les "special features" sont destinés dans un premier temps aux affiliés (studios internes) ou aux créateurs (en l'occurrence ici Epic). Voilà ce qui est semblable, c'est la même démarche.

Et juste pour te rappeler le contexte : l'UE3 en 2008 c'était quelques studios qui se comptaient sur les doigts d'une main, les enjeux étaient différents (ici la dispute d'une franchise) maintenant c'est plus le cas hein, on est en 2012 et évidemment l'UE 3 s'est imposé à (presque) tous les développeurs.
fremen73
Signaler
fremen73
Euh si tu veux mais un middleware comme l'UE3 n'est en rien comparable à un kit de développement...on ne parle pas de la même chose.
Pour en revenir à SK, ce qui me fait douter d'eux c'est que ce serait le seul studio concerné...et vu le nombre de studio qui utilise ce moteur...ça laisse planer le doute.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Pourtant c'est le cas. Les constructeurs font aussi de même avec les éditeurs, les kits de dev optimisés sont dans un premier temps réservés aux studios internes.
fremen73
Signaler
fremen73
je n'y ai jamais vraiment cru à cette histoire, surtout quand on voit le nombre de jeux estampillés UE3 bien optimisés...

Édito

 Numéro épuisé




Archives

Favoris