Le Blog de Nintenboy

Le Blog de Nintenboy

Par Nintenboy Blog créé le 01/09/11 Mis à jour le 21/09/15 à 12h16

Tout sur la NX !

Ajouter aux favoris
Signaler
actualité Nintendo (Jeu vidéo)
 
Le site Eurogamer.net propose de plonger comme jamais à l’intérieur des méandres de la politique de développement de la Wii U. Le prix à payer pour aller au-delà de langue de bois et des discours officiels aseptisés est l’anonymat du développeur qui n’a accepté de se mettre à table qu’à cette condition. Tout en soulignant avoir participé à la création << d’un des meilleurs titres de la console >> comme pour donner le poids de la crédibilité à ses révélations dites dans le secret. Ce témoignage offre un éclairage multiple, prend parfois prématurément les accents d’un post mortem, mais demeure convenu sur beaucoup de points. Les réactions provoquées par ce brulot se sont d’ailleurs fixées sur le caractère caduc de ses allégations.
 
Dans un premier temps, le développeur aborde le processus de création d’une console de jeux vidéo, des concertations coutumières avant la finalisation du matériel puis des négociations commerciales menées par la suite entre les constructeurs et éditeurs tiers. Ces phases ont toutes leur importance dans le déroulement des préparatifs, si ce n’est la fenêtre d’opportunité laissée aux développeurs d’exercer leur influence quant aux choix des composants, de l’OS, de la configuration de la carte-mère. Dans le cas de Nintendo, celle-ci est traditionnellement réduite à une formule de politesse.
 
L’ordonnancement du dispositif de sensibilisation aux travaux tenus secrets du fabricant japonais aura étonné le technicien anonyme. Autant que l’objectif de discrétion du matériel : << la console devait être de taille identique à la Wii et être silencieuse. >> C’est précisément sur ce point qu’achoppe le propos du développeur. Ce dernier prétend avoir pris immédiatement conscience que derrière ces deux obligations ergonomiques : << il fallait un processeur central capable de dégager un minimum de chaleur, signifiant une vitesse d’horloge modérée. >> Des craintes rejetées en bloc par Nintendo pendant ce tour de table, car des << aspects annexes du CPU >> permettraient d’augmenter sa performance théorique. La faible consommation d’énergie ne devait souffrir d’aucun compromis, cette finalité était << le plus important des objectifs généraux de conception >> de la console.
 
Ce rendez-vous s’était clôturé sans lever quelques interrogations sur les choix << hasardeux >> de conception de la Wii U. Avant l’arrivée des premiers kits de développement, les opérations de veille technologique destinées à traduire bon an mal an les performances du nouveau format de Nintendo au travers d’une configuration PC ont confirmé les craintes initiales. La Wii U ne peut tenir les exigences des moteurs 3D nouvelle génération, voire même peinerait à soutenir la comparaison avec les machines sortantes. La réception des versions primaires des kits confirme aux yeux du développeur les carences techniques répertoriées par les tests anticipés sur prototype PC : << les durées de compilations sont extrêmement longues [...] 3/4 minutes pour la Wii U quand d’autres plates-formes demandent environ une minute >>. Le pire viendrait des tâches diverses et multiples << qui s’additionnent [...] elles représentent beaucoup de temps perdu. >>
 
Les répercussions sur << le nombre d’options que nous voulions intégrer dans notre jeu >> deviennent dommageables pour la qualité du titre réalisé. Et que dire de la gestion du perfectionnement des kits rarement notifiée, du soutien quasi absent de Nintendo... << ils ne pouvaient apporter aucune réponse dans l’immédiat [...] ils nous avaient proposé d’attendre et d’attendre encore [...] après une semaine, nous avions réceptionné par courriel leurs explications à nos questions formulées dans un anglais approximatif. >>
 
L’exploration des capacités techniques de la Wii U l’amène à réviser son jugement pour certains composants tandis que d’autres inquiétudes venaient renforcer son opinion. Le processeur central restait problématique : << quand bien même l’existence de quelques fonctionnalités intéressantes nous ont permis d’optimiser sa vélocité, nous ne pouvions en profiter pleinement. >> L’heureuse surprise viendra de la puce graphique de taille à décharger de certaines tâches le CPU. Toutefois, le manque de temps associé << au défaut de soutien de Nintendo >> contraint le développeur d’abandonner à son désespoir, certaines de ses initiatives en programmation. Le jeu en ligne essuie un identique anathème de la part du technicien. Celui-ci déplore l’impréparation du fabricant : << nous avions appris qu’ils travaillaient encore sur le code >> alors que les tests exigent une infrastructure réseau stable pour être validés en amont. Les bases du code leur sont communiquées, néanmoins l’indigence de la documentation et du code << nous ont condamné à travailler à l’aveugle, en croisant les doigts pour que cela fonctionne >> une fois le jeu commercialisé.
 
Nintendo organisa plusieurs conférences téléphoniques afin de recueillir les contre-réactions et satisfactions de ces premières expériences de développement sur Wii U. La défaillance des chaînes d’outils de programmation ainsi que les carences du online étaient pointées du doigt : << il y avait visiblement des problèmes occasionnés par la mise en place de l’infrastructure réseau destinée à rivaliser avec celle de Sony et Microsoft, ils ne l’avaient pas prévu [...] ils étaient en retard, très en retard. >> Les effets de l’inexpérience de Nintendo se traduisent par << le téléchargement d’un énorme patch ajoutant les éléments manquants. Sans lui, beaucoup de jeux avec option en ligne n’auraient été que partiellement opérationnels. >> Au joueur d’essuyer les plâtres du sous-dimensionnement du réseau Wii U, signe selon le technicien d’une totale improvisation.
 
Avec le recul, son sentiment ne dépareille pas de la réputation que traîne le fabricant depuis des décennies : << nous avions l’impression d’avoir été copieusement négligé par Nintendo, car nous n’étions pas un studio first party [...] nous avions été sollicités pour boucher les trous de sa ligne éditoriale. >> Selon lui, les studios internes du constructeur rencontrent de grosses difficultés d’adaptation à la norme HD : << leurs équipes sont désormais confrontées à ce défi [...] ils doivent subir une énorme pression pour réaliser des titres convaincants, il est inévitable que des retards soient constatés >> cependant la rareté des jeux internes durant l’année 2013 lui paraît << surprenante >>.
 
En ce qui concerne l’atonie des ventes, ce dernier semble confiant dans la capacité de Nintendo à redresser << comme une fusée >> la courbe de croissance des ventes, l’ouverture du marché chinois peut elle aussi << fournir une bouée de sauvetage >>. Néanmoins la dynamique des consoles PS4/Xbox 1 pourrait contrarier durablement l’attrait de la Wii U sans compter la faible solvabilité des joueurs chinois. Enfin, d’après lui Nintendo fait face à un challenge inédit dans sa longue histoire.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (45)

Commentaires

hokuto612
Signaler
hokuto612
Le catalogue de jeux nintendo ne changera pas même si nintendo réalise des scores de vente énorme. Ils n'ont pas les équipes pour accroitre énormément les sorties. C'est structurel. Ils commencent à peine à augmenter leur personnel. Et vu le niveau de qualité demandée, ça prend du temps. C'est pas l'argent qui manque donc, c'est le personnel qualifié et le temps. Si y a pas eu beaucoup de jeux en 2013 sur u, c'est parce qu'une grosse partie de leurs team a bossé sur 3DS car la console a eu un début compliqué. Pour augmenter l'effectif, faut prendre le temps de former les nouveaux, recruter avec soin, trouver des moyens de manager, attendre que les salariés s'entendent entre eux, etc. Ils ont une technique de développement ancienne, on est loin de ces éditeurs qui engagent 1000 intérimaires pour les derniers mois de développement. Nintendo prend aussi le temps de tester des game design, ce qui n'est pas le cas des autres qui sont souvent dans un modèle de travail à la chaine et de reproduction des game design ancien. Rien qu'un type comme Sakurai est intraitable, il suffit de voir smash bros qui a le meilleur équilibrage possible pour un jeu de baston (tout l'inverse des autres jeux de baston où c'est toujours le défaut majeur, cf sagat dans street IV). Ils ont des exigences qui ne correspondent plus aux attentes des joueurs qui plébiscitent les jeux non finis (cf tous les assassin creed par exemple).
THYXAN
Signaler
THYXAN
Connaitre le nom du gars ou sa société ne changera rien au fait qu'il a dans les grandes lignes raison, l actualité nintendo nous le prouve bien, je ne parle pas des jeux qui sont bien pensés mais bien trop rare. Il faudrait aussi une prise de risque, avec de nouvelle licence. Nintendo ne risque pas la faillit mais revenir avec ou apres la wii u me semble difficile tant la concurrence est attractive....nous seront fixé au prochain E3
GillesFx
Signaler
GillesFx
Je pense que les baratins de ce dev et sont tous simplement inutiles, l'absence de kit tout ça sont des excuses en cartons.
Quand on voit que Ubi sort des Assassin en superior version on a bien la preuve qu'alimenter la console en jeu est tout à fait possible. Les tiers ne veulent pas se fatiguer à créer des outils pour porter les jeus sur Wii U car soit disant la base installée est insuffisante. Si cette dernière était énorme l'excuse serait alors que les titres Nintendo cannibalisent leurs jeux.
Le grand bluff à l'annonce de la console avec les tiers qui soit disant répondaient présent était je pense surtout destiné aux investisseurs.

Que Nintendo ne maitrise pas la HD, que le studios internes soient insuffisants, ok.
Pourtant les autres studios japs eux savent faire des jeux HD, les occidentaux aussi d'ailleurs.
Je pense que Nintendo fait simplement le mort et attends de voir les ventes de Mario Kart et Zelda, si ces dernières relancent le hardware alors on risque d'avoir une forte hausse des sorties avec des jeux toujours édités par Nintendo mais réalisés en collaboration avec des tiers.
Si ce n'est pas le cas on restera sur un rythme de sorties lamentable.
Il ne faut pas me faire croire que Sega, Konami, Capcom, Namco et les autres ne seraient pas contents de voir financer leurs projets, au moins cela occuperait leurs équipes. Des licenses endormies il y en a des tonnes à faire vivre sur Wii U.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
la difficulté de plagier ?
izis7r
Signaler
izis7r

Les éditeurs ne font que suivre la direction du vent...

Rappelez vous des commentaires des développeurs quand la Wii faisait un carton: c'était clairement une console à la ramasse, et certains ont réussi à dire qu'elle pouvait donner un rendu proche d'une ps360...

Avec la Wii U qui se casse la gueule, ce genre de post anonyme ne permet pas d'apprendre grande chose vu que le malaise entre nintendo et les éditeurs date bien avant de fin 2012.

Par contre, ce qui est rageant, c'est de voir que nintendo fait des jeux d'une qualité qu'on retrouve rarement ailleurs, c'est un fait! (en tout cas pour le moment, vu que Sonic all-star racing est un très bon concurrent de mario kart et que celui-ci est multiplateforme! Il manque encore un sérieux concurrent à mario (2d et 3d), à zelda, et à smash bros, et là, nintendo pourra flipper!)

 

 

shin'en (studio indépendant), avec fast racing league, peut tout de même se targuer d'avoir égaler son modèle: Wipeout HD.

mais, hélas, c'est l'exception qui confirme la règle.

 

le talent ne se distingue que dans la difficulté.

hokuto612
Signaler
hokuto612
Je ne pense pas qu'un tiers osera entrer en concurrence avec nintendo sur sa propre plateforme, ce serait suicidaire.

Sinon parler technique c'est bien gentil mais ce que je vois (de mes propres yeux) c'est que nintendo maitrise très bien la HD, il suffit de voir zelda hd tourner ainsi que mario 3D World ou pikmin 3 pour s'en convaincre. J'ai aussi pu jouer à mario kart 8 ainsi qu'à bayo 2 et ça tournait très bien en 60fps, ce que peu de jeux ps360 et même "next gen" arrivent à produire dignement.
DemaH
Signaler
DemaH
Les éditeurs ne font que suivre la direction du vent...

Rappelez vous des commentaires des développeurs quand la Wii faisait un carton: c'était clairement une console à la ramasse, et certains ont réussi à dire qu'elle pouvait donner un rendu proche d'une ps360...

Avec la Wii U qui se casse la gueule, ce genre de post anonyme ne permet pas d'apprendre grande chose vu que le malaise entre nintendo et les éditeurs date bien avant de fin 2012.

Par contre, ce qui est rageant, c'est de voir que nintendo fait des jeux d'une qualité qu'on retrouve rarement ailleurs, c'est un fait! (en tout cas pour le moment, vu que Sonic all-star racing est un très bon concurrent de mario kart et que celui-ci est multiplateforme! Il manque encore un sérieux concurrent à mario (2d et 3d), à zelda, et à smash bros, et là, nintendo pourra flipper!)
sorento
Signaler
sorento

Ou ce développeur est un sans couilles où c'est une grosse connerie qui vient de chez Sony et où Microsoft. Ce texte n'a aucun intérêt!

 

c'est pas une connerie les premiers kit wiiU étaient des purges et difficiles et nintendo n'a pas beaucoup aidé même si la vraie raison était qu'eux aussi avaient beaucoup de mal

 

la wiiU reste toujours assez compliqué car une architecture maison mais nintendo a donné de bien meilleur outil cf unity pour les indés

 

de ce fait on l'avait déja remarqué que ceux qui se plaignait le plus de wiiU c'était les tiers classique

 

 pour cause faire un portage venant de la ps3 bride beaucoup la console, tandis que venant de ps4 c'est pas du tout les même composants ni la m^me puissance

 

passer de X86 a un power pc c'est pas très facile mais si on fait que du power pc c'est aussi facile le X86

 

 

d'ou le fait watch dogs a une studio entier pour lui seul, ce qui évidement les trois quart des tiers ne veulent pas faire

izis7r
Signaler
izis7r

je voudrais juste préciser que même si les équipes de développeurs ont les mêmes outils à disposition, certains les exploitent bien mieux et le résultat se voit immédiatement sur le rendu final des jeux. cela s'appelle le talent...

 

j'en veux pour preuve le développement de Rayman 2 et de Tonic Trouble en même temps, dans les mêmes locaux, dans les mêmes open space...

 

maugréer sur le matériel permet surtout de ne pas discréditer la qualité de son travail vis à vis de tiers!

SaturnDefender
Signaler
SaturnDefender
Ou ce développeur est un sans couilles où c'est une grosse connerie qui vient de chez Sony et où Microsoft. Ce texte n'a aucun intérêt!
hokuto612
Signaler
hokuto612
Nintendo n'a jamais conçu de consoles pour les éditeurs tiers. Cet article n'apprend rien de plus.

Nes/super Nes : conditions de développement drastiques
N64 : support cartouche gardé
Ngc : mini disc donc beaucoup moins de données inscriptibles que sur dvd
Wii : pas de hd et manette sous secret
Wii U : cf cette article
Pikachoux_bzh
Signaler
Pikachoux_bzh
La source est anonyme pour le lecteur, pas pour le journaliste. Normalement il a du vérifié que cette personne travaillait bien là ou il disait. L'anonymat dans ce cas ne me gêne pas.
Astha
Signaler
Astha
Belle maîtrise du point Godwin, bravo.

Je pense de plus en plus que Nintendo et Apple devraient effectuer un rapprochement stratégique. Non pas que je pense que dans le futur les tablettes remplaceront les consoles de jeu, mais juste que ces 2 boites pourraient rassembler leurs communautés pour se passer de service com et faire d'énorme économies. La base de fanatique est tellement entraînée et capable de défendre leur boite à n'importe quel sujet que le service communication devient presque inutile.

J'ai hâte de voir les réactions 6 mois après la sortie de Mario Kart. Aussi bon soit il, difficile de se base uniquement sur ce titre pour soutenir la machine.
Xenophane
Signaler
Xenophane
Gariel > Tréééééétr

Témoignage anonyme= heures les plus sombres de l'histoire de France..
sasquatsch73
Signaler
sasquatsch73
Et concernant l'anonymat du dev: ce qui compte c le fond d tes propos....pas ton nom
sasquatsch73
Signaler
sasquatsch73
La generation Nintendo salon c +25 ans. Les gamins Wii n'ont pas grand chose a sd mettre sous la dent sur la Wii U, et ils commencent a vouloir jouer a des jeux d grands...direction nouvelles consoles ou xboxps3 pas cher. Le reste s'est jeté sur les tablettes et 3DS. Et donc pour les plus grands...acheter une console a 250 pour jouer a Mario pour la xieme fois, même en HD, même si cela reste des bons jeux...je ne sais pas si la corde d la nostalgie tiendra longtemps. Peut être suis je moi même déjà trop vieux pour en juger correctement, mais hormis les titres phares d la maison nippone, cela reste plus facile pour les dev d se défouler sur les autres plateformes....
Pikachoux_bzh
Signaler
Pikachoux_bzh
C'est vrai que rien que pour les manettes, ce doit être un casse-tête pour les développeurs pour le multi-joueurs. Tu peux y brancher 3 types différents : Gamepad, pad-pro, wiimote avec ou sans joystick. Et en plus ,elles n'ont pas le même nombre de boutons ^^!
djil74
Signaler
djil74
@ Olff
Ton point de vue est intéressant et argumenté, ça change.
Alors, bien sur, les tiers devraient développer des jeux spécifiques pour la Wii-U . Mais, honnêtement, tu es un tiers, tu va développer une exclue, avec tout ce que celà implique en terme d’investissements et de risques, sur un support dont le constructeur se fout des tiers, dont le parc est limité, dont les acheteurs attendent surtout les productions first party? Le jeu n'en vaut pas la chandelle, surtout quand l'herbe est infiniment plus verte à côté.
L'exemple que tu prends avec le NGC est tout à fait pertinent. Les grosses licences des tiers sont parties depuis l'ère 32Bits, et les acheteurs de ces licences également. Et ce n'est pas le soubresaut du capcom 5 qui aurait pu renverser cette tendance, le mal était bien plus profond.
Donc, pour répondre à ta question: non, les tiers ne doivent plus en avoir à faire des consoles de salon Nintendo, en tout cas pour les projets ambitieux. Reste les portages, mais le hardware pose problème à ce niveau.

En fait, de mon point de vue, ce qui transparait surtout de l'article d'eurogamer, c'est quelque chose qui se situe, pour Nintendo, entre l'amateurisme et l’égocentrisme. Ils vivent dans leur tour d'ivoire. Ils ne connaissent pas le live ou le psn, il ne parlent pas un mot d'anglais, ils ne s'intéressent pas aux besoins des tiers. Leur mlachine doit servir à faire tourner leurs jeux, point.
Malheureusement pour eux, la Wii a marché, et celà a caché provisoirement les problèmes récurrents qui ont fait que Nintendo a perdu progressivement son emprise sur le marché depuis l'ère des 8bits.
Là ils viennent de se réveiller brusquement, en sueur, et commencent à comprendre le défi qu'ils vont devoir relever.
Epic26
Signaler
Epic26
J'ai un peu de mal à comprendre ce qu'un article écrit par une personne anonyme fait sur la première page de Gameblog... Comment vérifier l'authenticité de toutes ces déclarations? Comment savoir si ce n'est pas simplement une personne malveillante de la concurrence?
Ces derniers temps, je m'interroge de plus en plus sur le contenu en première page... entre François Hollande et le jeu du scooter, quand les gremlins piquent ton joystick etc...
Pourtant c'est pas la question, j'adore Gameblog et suis fidèle depuis des années...
Olff
Signaler
Olff
@Djil74,
La différence ne doit pas être une excuse, nous sommes d'accord. Mais dire que l'approche Nintendo est différente est une réalité, et elle transparait dans l'article de l'anonyme.
Quelle vision a Nintendo du online ? Elle se limite à Mario Kart grosso modo, et leurs titres en sont pour la plupart dépourvus, sans pour autant que ce soit un problème, cf le dernier Mario. Forcément la chose se voit bien moins avancé que sur d'autres machines, puisque Nintendo construit des consoles pour ses propres jeux, puis invitent les tiers.
Les outils de devs foireux, y'a une volonté quand même de vouloir améliorer ça, et plusieurs développeurs pour le coup non anonymes s'en sortent très bien. La version COD PS4 est franchement incroyable, pourtant les outils sont réputés friendly, ça montre bien qui si il est évident qu'un constructeur doit proposer des outils facile, derrière il doit aussi y avoir une volonté et des moyens. Mettre une équipe de stagiaire et developpeurs random, et ensuite se cacher derrière des outils de lancement pas tout à fait optimisé, c'est aussi une chose non ?

Faut bien comprendre mon avis sur les problèmes mis en lumière par cet article. Je crois cet anonyme. Je pense qu'il a raison, les outils n'étaient pas prêts, les couacs nombreux.
Par contre ce qui me choque c'est la vision étriquée d'un développeur random, qui ne sa cache pas derrière l'anonymat pour faire des révélations, mais raconte l'histoire d'un développer anonyme, d'un exé moyen.
J'entends par là, il parle de son premier contact avec Nintendo et son projet café, et la volonté d'avoir une console peu gourmande en énergie, donc pas de horsepower, puis du concept général porté par le gamepad, la rétro Wii matériel…
Derrière ça les gars ont un problème, ils sont pas sûrs de pouvoir porter un jeu 360… Mais ils ont écouté ? C'est pas une 360 le concept, ni une future One, c'est une Wii U. Elle va pas chercher à mettre la prochaine claque graphique au sens technique du terme, et elle cherche pas à être une 360. Que ce soit en terme ludique ou de public, est-ce cohérent ? De mon pov non, c'est idiot même.

Après ta dernière réflexion, oui je suis bien d'accord avec toi, il y'a un décalage, voir un mensonge, entre le discours "les tiers seront là", et le terrain. Le plus cocasse étant que les indés ont eu reçu de bons outils, des kits free, mais sans de grands discours claironnés.
Personnellement, je pense que Nintendo se fout un peu des tiers, du moins pas tous en témoignent les excellentes relations avec des Capcom pour MH, Level5, voir Acitivision (Skylanders, godeneye…).
Le truc étant qu'avec trois acteurs, est-ce gros first party et gros third party sont conciliables ? C'était l'exercice auquel s'était attelé la GameCube, et ce n'est pas son petit parc qui m'intéresse dans cet exemple, mais qui a réussi à vendre des jeux dessus ? Je crois que le seul tiers qui se place dans le top 10 c'est Sonic. Même RE4 ne s'y glisse pas. Donc si la question de savoir si Nintendo en a vraiment qqch à cirer des tiers, me semble une bonne question, celle de savoir si les tiers doivent en avoir à faire d'une console Nintendo me semble pertinente aussi.

@Malcolm & Nintenboy, l'article d'Eurogamer, ou sa reprise ici, ne me semble pas anti-Nintendo ou autres. Par contre l'adjectif "assassines" est évidemment bcp plus "people, scandale" que juste quant aux propos qu'on y trouve dedans.
YALS
Signaler
YALS
Les devs savent depuis bien longtemps que Nintendo fait des consoles de salon que pour leurs propres studios first party !
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
@MalcomZ : je ne crois pas que ce soit propre à Gameblog.fr, c'est plutôt dans l'air du temps, GK et JV.com diffuse aussi des news négatives sur Nintendo. Tu peux voir sur mon article suivant le gros bras d'honneur que fait Iwata à toute cette clique de haters (financier, développeur sur la touche...).
djil74
Signaler
djil74
@ Olff
Tout le monde invoque la différence pour caractériser Nintendo.
Mais la différence, ce n'est pas d'avoir un online bancale et en retard de 5 ans. Ce n'est pas de donner aux tiers des outils de dev foireux qui leur fait perdre un temps précieux.
Ce n'est pas de ne pas écouter les tiers quand ils disent que le hard est trop limitant.
On peut être différent en faisant les choses différemment, mais pas en faisant mal les choses.

Ou plutôt, si, la différence de Nintendo, c'est de n'en avoir rien à faire des tiers bien qu'ils annoncent à chaque génération que ça va changer.
MalcomZ
Signaler
MalcomZ
Bien joué Nintenboy, avec un titre pareil t'étais sur d'accrocher la HOME de ce fabuleux site "anti-nintendo" (le doute n'est plus permis) qu'est devenu Gameblog.

PS : je n'ai évidemment rien contre toi ^^
Tchoupi
Signaler
Tchoupi
Dans le journalisme, l'anonymat est très fréquent. Beaucoup de journalistes recueillent des informations auprès de sources anonymes, on le voit en permanence, et c'est même la loi qui leur permet de préserver l'anonymat de leur source. C'est au journaliste de vérifier que sa source est fiable.

Et dans le cas présent, il est facile de comprendre pourquoi ce développeur veut rester anonyme, il ne veut simplement pas se retrouver en difficulté personnelle en perdant son emploi, par exemple. Ca n'empêche pas son témoignage d'être intéressant.
Nintendo (que j'adore), s'est vautré pour cette génération, ils devaient encore être dans les vapeurs éthyliques du succès incroyable de la Wii, persuadés qu'il suffirait de refaire le coup de la manette innovante pour que ça marche encore une fois.

Ce dont je suis sûr, c'est qu'ils mettront sans doute les bouchées double pour la prochaine génération, et vu comment ça se passe actuellement, je pense que leur meilleure stratégie serait de jouer à contre-temps de MS et Sony. La PS4 et la X1 vont probablement devoir durer 6 ou 7 ans avant que la génération d'après arrive. Si Nintendo sort une machine plus puissante que ses deux concurrentes, et plus innovante, d'ici deux ans, sans refaire les erreurs de la WiiU, ils peuvent très bien cartonner.

Mais sur cette gen, malheureusement, je n'y crois plus.

Édito

 Numéro épuisé




Archives

Favoris