NewGameMachine
Signaler
Dernières infos et rumeurs (Jeu vidéo)
 
Une fois n'est pas coutume, Square Enix est venu à cet E3 pour briller. L'éclat de son futur moteur 3D Luminous Engine doit être suffisamment brillant pour éclipser principalement celui d'Epic, l'Unreal Engine 4. Pari réussi ?
 
 
Durant toute l'année 2011 et cette première moitié de 2012, l'éditeur japonais a présenté dans les salons internationaux les avancées techniques du Luminous Engine. C'est une nouvelle activité pour Square Enix qui jusqu'ici refusait de s'aventurer dans ce secteur d'activité très lucratif mais hautement concurrentiel. L'écrasant succès de l'Unreal Engine 3 en Occident n'aura même pas fait sourciller le géant de l'édition japonaise. Il se doit de frapper fort, et il l'a fait de manière magistrale. Les analystes, journalistes et joueurs sont échaudés par les vaines tentatives des constructeurs de survendre les capacités de leur nouvelle console (PlayStation anyone ?). C'est pour cette raison que Yoshihisa Hashimoto, directeur technologique au sein de Square Enix a insisté à plusieurs reprises : << ce que vous allez voir est entièrement en temps réel. >>
 
 
 
A peine plongé dans le noir, l'écran géant déversait une qualité d'image que l'on croyait appartenir à un futur lointain, réservée aux joueurs d'une autre génération. Le niveau de détail, la souplesse des animations faciales et des textiles de cette démo appelée Agni's Philosophy : Final Fantasy propose une rupture technologique radicale avec tout ce qui existe actuellement. Elle approche, mieux, elle épouse le rendu cinématique précalculé des séquences vidéos qui installent traditionnellement le scénario des jeux HD. Certain que cette démo d'un autre temps allait soulever le scepticisme général, Yoshihisa Hashimoto s'est employé à démontrer dans une séquence vidéo didactique la nature temps réel de cette bande annonce. Le directeur technique a immédiatement désamorcé la suspicion en modifiant certaines scènes de Agni's Philosophy telles que changer la couleur des cheveux du prêtre, de jouer avec les éclairages, de transformer la pilosité du sans-abri en un seul clic.
 
 
Bien qu'une pointe de sincérité transpirait derrière les arguments bien rodés et le discours blindé d'Hashimoto, on ne peut qu'être prudent. Luminous Engine incarne le fantasme le plus fou des joueurs, celui de briser encore et encore les barrières technologiques pour atteindre le photoréalisme tant attendu. Il ne faut cependant pas perdre de vue que Square Enix s'attaque à un nouveau marché dans lequel elle a tout à prouver face à des sociétés bien installées. La tentation de survendre les capacités de son moteur 3D pour attirer l'attention de l'industrie sur sa nouvelle offre est grande. Un pas qu'elle ne s'interdirait pas de franchir, l'arrivée des consoles nouvelle génération (PS Orbis et Xbox Durango) rebat les cartes entre tous les acteurs de ce marché très disputé. Il est impératif de se placer dans la course en évitant de laisser Epic faire à nouveau cavalier seul avec la version 4 de l'UE.
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Tsuchinoko
Signaler
Tsuchinoko
La theorie selon laquelle, les japonais apres avoir pris la Next Gen dans la gueule, et etant obligés de se soumettre aux ricains pour leurs moteurs, reprendraient le dessus, n'est peut etre pas si loin, wait & see.

NewGameMachine

Par newgamemachine Blog créé le 06/01/12 Mis à jour le 11/09/15 à 11h19

La high-tech du jeu vidéo

Ajouter aux favoris

Édito

Blog spécialisé dans la réalité virtuelle, la réalité augmentée et la projection holographique.

Bonne lecture !

 

Archives

Favoris