The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 12/11/17 à 10h18

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler

Etonnant ces israéliens. Hostages est déjà un très bon thriller. Je dois encore faire la main basse sur Hatufim, l’œuvre sur laquelle se base le multi plébiscité Homeland et je dois encore installer le goute à goute dans mon potager.  C’est dire si je suis à l’heure israélienne. Visionnée en VOST, False Flag reprend à son compte les codes qui ont fait le succès de ces shows venus d’Orient : tension, suspense, faux-semblants. Tout ceci sous la houlette du leitmotiv : faire bien avec peu. Car, à l’instar d’Hostages, l’ensemble forme un tout cohérent sans surenchère, l’authenticité se substituant avec brio dans un show une nouvelle fois axé sur l’ampleur de l’écriture de ses personnages. Qu’il s’agisse de la profondeur intrinsèque de la personnalité des uns ou la relative facilitée à semer le trouble sur leur réel rôle/enjeu des autres, Faux Drapeau tient là l’un de ses piliers les plus évidents.


Avec le scénario. False Flag comporte un postulat original. 5 citoyens israéliens ont enlevé à Moscou le Ministre des Affaires Etrangères iranien en visite chez les Poupées. Le hic, c’est que le tout a été filmé via caméra de surveillance. Les passeports utilisés appartiennent eux à des israéliens vivant leur tranquille petite vie. Jusque-là. On se dit que rien ne peut leur arriver, de faux passeports singeant le leur ont servi à des types malintentionnés pour commettre leur forfait. Déroutant, il l’est, ce synopsis. C’est aussi déconcertant qu’habile puisqu’on imagine mal l’affaire se finir sur une poignée de main entre gens de bonnes tenues bien sous tous rapport et les autorités enquêtant sur l’enlèvement et la possible implication des noms figurant sur ces pièces d’identité. Ainsi on traque constamment le moindre élément suspect en prenant le soin de ne pas non plus se faire embarquer par le bout du nez à la moindre carotte agitée par les scénaristes. J’ai à ce propos fait mes propres paris. Et bien évidemment, je me suis bien gouré. Ben Gourion.

Le point de vue de False Flag ne s’attarde pas seulement sur les épreuves que traversent nos 5 héros malgré eux puisqu’une large part des faits est rapportée depuis la QG du Shin Bet, le service de renseignement intérieur d’Israel. A ce titre, les 2 enquêteurs en charge du dossier font figure de personnages principaux au même titre que nos 5 trublions. Une double narration s’emmêlant et s’entrecroisant se met alors en place. D’un côté, nos 5 héros continuent de vivre tant bien que mal leur existence affectée à divers degré (selon leur tempérament/personnalité en fait) et de l’autre, l’enquête délivre avec parcimonie ses quelques menues informations à-même de gonfler la suspicion pour l’un ou l’autre des impliqués. Deux ficelles sur lesquelles tirent habilement le show permettant de ne jamais vraiment faire retomber le souffle de l’attention/la tension.

Sans que cela ne porte vraiment préjudice au rythme du show, la tension – justement – reste constante sans jamais vraiment prendre son envol. A tort ou à raison, vous resterez seul juge de votre appréciation de ce choix pour la Série. En réalité, des évènements d’ampleur par leur signification font bels et bien leurs coups d’éclats aux moments opportuns mais jamais le show n’entrera dans un emballement haletant à la 24 par exemple. Oui, il y a de l’action de temps à autres cependant celle-ci reste finalement très ponctuelle au sein d’un épisode. Je ne pense que ce constat soit à mettre sur le dos du budget de la production puisque le m’as-tu vu graveleux de certains délires hollywoodiens n’a vraiment rien de commun avec l’esprit de toutes ces séries misant beaucoup sur l’intimiste, la patience et le calme avant la tempête.

False Flag n’est pas une série à prendre à légère, bénéficiant d’un double arc narratif, elle instaure dès les premières minutes une situation de tenson et de suspicion manifeste entre son audience et le produit. La construction des personnages, le jeu d’acteur comme l’écriture générale se mariant aisément pour former un tout cohérent que seul le Mossad parviendra à mettre à mal (#double-sens). Le show prête aux assimilations comme aux théories les plus dingues jusqu’à livrer son final haletant permettant à toutes les pièces d’un même ensemble de reconstituer le puzzle auquel elles échappaient jusque lors. Avec en point d’orgue les révélations sur la réelle nature de nos protagonistes comme de leur implication dans cette opération dont le commanditaire n’est jamais vraiment celui auquel on pense au fur et à mesure de l’évolution de notre pensée aux regardants des évènements se succédant épaississant un peu plus le double mystère.


2014-2017 Time Neves, du tout bon Réservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris