The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 23/04/17 à 09h44

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Tueuses en (Séries TV)


Je jouis d’une aversion profonde pour la politique. Vous allez me dire que ça commence mal pour une série dont le thème est la politique et la thèse : le degré de ripousité du milieu et la problématique : jusqu’où la crédulité des gens va ? Réponse au prochain épisode. Oui, l’histoire commence mal mais avec Kad Merad et Niels Arstrup au casting, il est de bon ton de croire que le show en a à revendre. Baron Noir est une série de 8 épisodes traitant de politique puisqu’elle se propose de conter l’ascension dans l’appareil politique du duo Francis Laugier/Philippe Rickwaert, le second étant le colistier du 1er. A ce propos, si ces 2 vedettes du cinéma français n’incarnent pas à eux seuls le rapprochement inéluctable entre les 2 formes d’expression …

Baron Noir a fait sourire le vrai-faux président François Hollande puisque cette politique fiction met en scène un duo de socialistes accédant à la présidence, non sans mal puisque passant difficilement à travers le filet énorme de la magouille qui gangrène le milieu. Tout l’intérêt repose d’ailleurs sur les écarts de conduite consentis pour accéder au vote du quidam, ceux-ci comme ces premiers se payant manifestement très chers. Sans trop en dévoiler (cf. la BA), ces petits histoires vont entaminer (néologisme : entamer + contaminer = entaminer ; logique) la pourtant solide amitié liant nos 2 partenaires de carrière. En effet, le Président Laugier campé par Niels Arstrup devant se résoudre à lâcher son fidèle lieutenant dans l’espoir de conserver une image saine à l’aube du scandale éclaboussant la mairie détenue par son second, Rickwaert.

S’en suit alors des mains basses et des coups bas entre la puissante présidence et le député-maire de Dunkerque, ce dernier usant de tous les moyens pour non pas réellement se venger ou rendre l’appareil au coup de Trafalgar porté à son encontre, mais plus pour revenir d’une manière ou d’une autre dans la course. L’occasion pour le spectateur d’observer les jeux de pouvoir, les coups de bluffs ou encore les flirts dangereux avec l’ennemi (qu’il soit d’ordre sexuel, idéologique ou pénal). Les retournements de situations sont en fait aussi nombreux que difficiles à prévoir pour le candide que nous sommes tous face à la politique (‘fin vous plus que moi). Chaque partie jouant avec les limites de la légalité comme de la morale pour retourner la situation à son avantage. En ce sens, la série est vraiment plaisante à suivre même pour un affranchi de ce système de merde qu’on appelle démocratie comme moi.

Cette série a donc gentiment amusé François Hollande qui bien sûr dément vertement que les choses se passent réellement comme cela dans les hautes sphères. Ce dont je ne doute aucunement puisque je n’ai jamais pris la peine d’ouvrir un journal de ma vie. Clearstream, emplois fictifs, compte suisse, tout ça, ça n’existe évidemment pas. Madame la Marquise. Putain, bien sûr que la réalité dépasse amplement la fiction. Bon, ça s’était pour le coup de gueule puisque ce n’est pas souvent pour ainsi dire jamais que je donne le fond de ma pensée sur la chose. La série, elle, fait donc habilement le job, je dirais même que le souci de cohérence comme de crédibilité notamment dans le choix des décors est vraiment palpable. Qu’il s’agisse de souterrains miteux, d’aéroports de seconde zone ou de ce faux-Palais de l’Elysée, on s’y croirait. Et bien sûr, ça joue beaucoup. Comme le jeu en lui-même de nos acolytes. Bien aidé par Amélie, la conseillère de Laugier, sorte de Macron en version fille si vous voulez mon avis. J’ai dit que je ne m’intéressais pas à la politique ?


Faisant office d’os entre 2 chiens s’aboyant l’un l’autre dessus, la forte Amélie Dorendeu ne semble pas tant animé d’un désir idéologique que par celui de servir. Celui la France et les français ma bonne dame. Et puis un peu soi quand même. Humain après tout. En réalité, il est assez difficile de cerner les ambitions et motivations de la conseillère qui apparait même dérangé de se voir octroyer une place parmi le gouvernement. S’affichant comme un véritable laboratoire sur l’engagement de certains politiques envers le peuple, Amélie agit à l’instar d’un parapluie, paratonnerre, para-ce que vous voulez sur le fronton du défi psychologique abîmant nos 2 acolytes principaux. Très peu influée et ne prenant quasiment jamais partie si ce n’est pas simple asservissement loyaliste. A titre personnel, j’interprète ce personnage, sa construction et sa personnalité comme le reflet d’une foi modeste (désintéressée) en la politique qui anime probablement certains conseillers en haut lieu, monnayant leur inaltérable talent pour le bien du service publique comme ils auraient pu le faire pour le DG d’un grand groupe de finance. Rotschild par exemple.

Baron Noir ne m’a pas convaincu. Que la politique pouvait être clean. Les relations humaines me direz-vous. L’accession au trône ne se faisant pas sans couper quelques têtes par ci par là, à droite à gauche, devant derrière, en haut en bas. Le show parvient cependant à aiguiser la curiosité du spectateur quant aux parties d’échec sous-jacentes jalonnant la conquête comme l’exercice du pouvoir au sein de l’arcane étatique. L’impossibilité apparente de concilier incorruptibilité d’âme comme d’esprit me fait toujours autant froid dans le dos mais ce n’est que de la fiction me dira-t-on … Justement, la réalité dépasse toujours la diction. Règle d’or. Baron Noir rejoint la longue liste des séries valant insatiablement le coup d’½il tant il est rare d’observer les rouages et coursives si réalistement fantasmés de la politique spectacle, cette véritable dramaturgie dont nous subissons tous les jours (fériés yc) l’imposture. Pour le coup, elle, bien réelle.

2014-2017 Time Neves Pas dégueulasse sauf le final Réservé

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris