The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 12/11/17 à 10h18

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Tueuses en (Séries TV)

 

Encore une série venue du grand froid. L’Islande cette fois. Trapped porte bien son nom et se révèle finalement être d’un tout autre acabit de ce à quoi nous a habitué les productions en provenance de Scandinavie. En effet, exit la ville, bonjour la petite bourgade aussi reculée qu’inaccessible. Les péripéties se déroulent effectivement aux abords d’une petite ville côtière drapée d’un épais manteau blanc. Qui n’a en a fait rien d’épais une fois relativisée suite au passage d’une bonne grosse tempête de neige. Visionnée comme il se doit en VOST, l’intrigue repose sur la découverte d’un corps d’un Ferry en provenance du Danemark amarré au port du coin depuis peu. Le personnage principal de l’aventure se matérialisant sous les traits d’Andri, un gros bonhomme typique du coin divorcé de sa femme mais entretenant encore des relations solides avec la famille de celle-ci (ses 2 filles évidemment mais ses beaux-parents surtout).

The Bridge fait ressentir le froid à son audience par le choix de son théâtre (Danemark et Suède) ainsi que de la culture qui anime la communauté locale. Islande oblige, la température descend d’un cran pour friser les -20 degrés. Ce qui n’empêche pas d’ailleurs les locaux d’apparaitre plus chaleureux entre eux, animés certainement d’un plus profond désir d’entre-aide entre habitants d’un petit havre de paix plutôt rude avec ses hôtes. Pourtant, la bourgade n’est pas vraiment située à front de montagne, simplement, entre les glaciers en panorama de fond et l’Atlantique Nord sur le devant, difficile de ne pas se sentir à minima en terrain hostile. Je ne saurais dire si l’action de passe en Hiver tant le doute est permis à ces latitudes-là quant au fait que la neige fonde. Le manteau est blanc, constamment et pi, c’est tout.

L’intrigue repose effectivement sur un meurtre. L’identité de la victime est inconnue, personne ne semblant être en mesure d’identifier le peu de prélèvements réalisables et réalisés sur sa dépouille. Espagne, suisse, danois, manifestement impossible de savoir d’où il vient et d’orienter l’enquête sur l’une ou l’autre des pistes envisagées. En soi, un meurtre dans une localité où tout le monde se connait et aucun évènement d’ampleur ne se produit souvent met tout ce petit beau monde en émoi. Qui est-il ? Qui a fait ça ? Pourquoi ? Les interrogations classiques. Naturellement, ce crime sous-tend et met sur le devant de la scène la nature et les connivences réelles qui animent la vie politique, sociale et sociétale de Seyoisfjörour.

Dans quelle mesure cet assassinat profite à quelqu’un, vous ne le saurez qu’au final (ce serait trop beau sinon) mais ce dernier a au moins le mérite (sic) de mettre en lumière les jeux de pouvoir entre le maire de la ville plutôt mal aimé et la police locale ou les tensions entre plusieurs familles entretenant de lourds passifs entre elles. Tout le monde devient un tantinet suspect et la perspective que la bourgade admette un tueur en liberté ne réjouit pour ainsi dire personne, la ville entière est ainsi prise d’inquiétude. Ce climat de crainte ne défausse pas pour autant les valeureux puisque la série balaie habilement certains thèmes comme la place de la jeunesse dans ce genre d’endroit reculé où les activités comme les perspectives ne sont pas légions ou encore la perception de l’immigration comme l’étranger. Le climat, le vrai quant à lui (j’entends la tempête de neige s’annonçant) décuple les caractères et personnalités assez disparate des locaux, entre ceux plutôt méfiants mais bon dans le fond, ceux dont la réserve cache une évidente générosité. Et puis les crapules, les sensibles, les repliés sur soi. Des personnages nordiques en fait. Désolé pour le lieu commun.

Pris au piège ne s’impose pas comme la destination privilégiée des touristes en manque de soleil comme de crème solaire - ses lieux de villégiatures restent assez loin de la carte postale ; encore que la localité n’est pas dénuée d’un certain charme - , elle parvient pourtant à distiller harmonieusement son sel où faux-semblants persistants s’entremêlent avec la ténacité et la puissance de ce gros nounours barbu d’Andri. Personnage au combien central tant dans l’enquête que faisant figure de synthèse du particularisme ambient sous-tendant la ville au nom imprononçable. Son combat dissident à l’encontre de la corruption et des magouilles agitant sa ville se personnifiant à travers la résolution d’un crime symbole des ravages de l’arrivisme, la cupidité et l’opportunisme qui gangrène Seyoisfjörour.

2014-2017 Time Neves Halletant Réservé

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris