The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 23/04/17 à 09h44

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Neves Reporter (Jeu vidéo)

Interview non autorisée. Sur Darknet uniquement.

Ping de 2,5 requis.

C'est l'Histoire d'une tragédie. Grecque. Bon ok, le sang n'a pas coulé mais c'est tout comme. Tout partait admirablement bien. Mais la chute de l'interview à paraitre dans la partie IV à tout du script Tarantinien croisant un zeste de Nolan soupoudré par un bon gros Scorsese. Accrochez-vous. En attendant, on ne refait plus la réputation de celui qui mettrait à genoux Eric Naulaud et Eric Zemmour (quoi, j'ai 10 ans de retard) si d'aventures ils osaient d'aventurer sur les terrains minés du jeuvidéo. Une démie étoile pour Avatar, c'est lui ! (bon, ok, jusque là, rien d'anormal) Une demie étoile à Gears of War ? Encore lui ! 4 étoiles à Killzone (PS2) !? Toujours lui. La légende voudrait que Blacklaboule ait déscerné une démie étoile au Ritz lors d'une de ses descentes dans la Capitale il y a de ça quelques mois. Si Blacklaboule notait sa mère, même elle serait dans la merde !! Pour un énergumène qui traque le moindre soupçon de cohérence ou d'incohérence plutôt, la seule que mon cabinet ait relevé vis à vis de l'illustre Blacklaboule, c'est son 5 étoiles pour Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Et si finalement, la réelle sentence de Blacklaboule n'était pas la fameuse demi-étoile mais l'absence de jugement. Comme ce fut le cas pour TheLastofUs ou pour Heavy Rain, des jeux si balafrés qu'ils n'eurent même pas l'honneur de recevoir une note. Cruel. Non, juste. Le Glaive certes, mais ensuite et irrémédiablement, la Justice. Le label Blacklabel.

 


 

TRAME

 

 I                    A la découverte de Blacklaboule                  7/12

 

  II                      Blacklaboule, tu peux pas test                  14/12

 

 III               C'est l'Histoire d'une demie étoile               21/12

 

 IV                                            Intraitable                                  28/12

  

 

Mais qui se cache vraiment derrière Blacklaboule ?

 

 

 IV            Vie et Mensonge d'Albus Perceval Wulfried Brian Blacklabeldore.

Par Rita Skeeter.

 

T'es plus surpris par rien quand tu lances un jeu ?

Ben la surprise ce n'est pas forcément un critère solide. Si tu joues depuis longtemps forcément tu seras moins facile à surprendre, puis ce n’est pas non plus dit que ce soit une bonne surprise. Par contre il reste de l'émerveillement, mais là je dirai que selon moi, les jeux sont souvent trop longs, si bien que l'émerveillement finit par devenir monotonie. Passé un cap de deux heures, trois maximum, un shooter ça devient quand même très répétitif.

Yes, mais ça dépend aussi comment on avale son jeux (si on y joue une fois par semaine, ou une fois par jour), non ?

Je ne joue pas beaucoup perso. À part des titres qui me lâchent pas (dernièrement c'était Phantom Pain), je joue entre 1 et 7 heures par semaine, et 7 heures c'est quand j'ai un jeu qui me plait. Voire je ne joue pas pendant plusieurs semaines.

L'absence de surprise ça vient surtout de l'industrialisation du jeu vidéo, tout a été formaté, les "innovations" qui sont mises en avant, c'était des trucs banals sur PS2. Y'a un chien dans Call of duty Ghosts... tu parles d'un élément novateur XD !!!!!

Ferait-on de meilleur jeu sans les enjeux économiques, financiers, en clair ferait-on de meilleurs jeux en URSS ?

Faut-il sortir du Capitalisme ?

Maintenant que tu as diagnostiqué le mal, comment soigne-t-on ce mal ?

On le soigne pas, ça fait partie de l'ADN du jeu vidéo (je crois). Je pense aussi que c'est une question de support. Si tu peux exprimer ce que tu as dans le ventre, le média prendra forme d'oeuvre d'art. Le jeu vidéo je pense pas que ce soit vraiment un moyen d'expression, c'est pour "s'amuser", c'est ludique, tourné vers l'action. Action dans un sens large, choisir des dialogues étant une forme d'action.

Ou alors c'est parce que ça prend une nouvelle façon de penser qui a presque pas été défrichée, c'est-à-dire s'exprimer à travers l'action, donc grosso-modo le gameplay, le level-design.

A-t-on encore envie de jouer quand on est à ce point déçu de ce qu'on teste ?

Oui, le problème c'est la multiplication des hardwares. Si tu avais une machine universelle, y'a moyen de t'amuser quand même, de prendre le meilleur de chacun. Le problème vient de la segmentation, c'est limite décourageant de sentir une impulsion vers un seul jeu sur telle console. De même je pourrais prendre des jeux sur steam mais je suis pas trop PC pour diverses raisons, notamment l'absence de plug and play.

Ça évidemment c'est un frein, car je suis assez raisonnable pour ne pas dépenser des fortunes dans des machines différentes.

Imagine la même chose avec le cinéma. Faisons simpliste avec des disques de formats différents, donc ayant besoin d'un lecteur spécifique ; un lecteur pour les blockbusters, voire deux différents mais avec des films tiers et des exclus. Un lecteur portable pour les séries télé. Un autre pour le grand cinéma (dans le sens, ceux qui soignent l'image) et indépendant. Chaque lecteur dans les 200 dollars (et ce n’est pas cher, comparé aux prix des consoles !).

On est habitué à changer de console, mais au fond c'est quand même un sacré souci quand tu prends du recul sur la question.

Ca serait comparable s'il fallait une platine Sony pour lire les contenus Sony Picture ou Columbia, non ?

Donc, si t'avais pas le système d'exclusivité, tu serais plus heureux ?

Plus de concurrence = fin du Capitalisme ? Heureusement qu'on ait pas à Baltimore en 1960.

(je t'aurais dénoncer)

Ben la concurrence ça a du bon, ça pousse à être créatif. Le problème c'est que pour le jeu vidéo elle ne se limite pas aux softwares.

Et en quoi est-ce un problème, la concurrence sur le hardware ?

Ben pour moi c'est le problème de la fragmentation, le fait que pour jouer à ce que tu souhaites, faut différents hardwares. Ça coûte trop cher.

Quelle personnalité du milieu trouve grâce à tes yeux au sein de l'industrie ?

J'aime bien Kojima, ce gars-là est un génie du game-design. Je veux dire que lui, il fait un jeu pour telle machine. Par exemple Shadow of the Colossus, c'était trop ambitieux pour la PS2. D'autres font des jeux pas assez ambitieux ou mal maîtrisés. Lui il est toujours dans le ton, il a une idée précise des capacités de la machine, et il n’ira pas au-delà, il va exploiter au mieux. Ce n’est pas un type qui va bourrer ses graphismes d'effets spéciaux en niquant le frame-rate ou autre, et ses jeux sont pourtant impeccables (peut-être pas MGS4, mais c'était le Japon au complet qui galérait sur la gen à cette période). Et pareil niveau gameplay, là où sur PS1 tu avais des concepts bâtards comme Resident Evil, son MGS1 était conscient des limites des contrôles tout en poussant loin.

Je pense aussi qu'il y a plein de types talentueux mais anonymes. Même si je trouve qu'Ubisoft fait des jeux nazes, tu sens souvent un talent sous-jacent qui a été broyé par un cadre supérieur.

Quelle personnalité du milieu ne trouve pas grâce à tes yeux, limite t'en as fait une cible sur un mur pour organiser des concours de fléchettes ?

Ben ce n'est pas original du tout mais David Cage c'est un peu une plaie totale ce gars-là. En dehors de sa vision du jeu vidéo qui est probablement légitime quelque part, ses histoires sont merdiques, ses contrôles n'ont aucun sens. C'est le cancre total qui se prend pour le prophète.

Oui, enfin, plein de gens ont adoré Heavy Rain et en sont ressorti retourné. Puis, ça m'étonnerait qu'un créateur ne trouve pas de défaut à sa propre œuvre ...

Ce n'est pas toi qui manque de recul sur l'expérience que tu en as qui n'est pas généralisable à tous les joueurs ?

Honnêtement je ne pense pas. Heavy Rain est vraiment mal écrit.

Qu'est-ce que tu aimes dans la presse vidéoludique et que tu n'aimes pas ?

Bah j'aimais bien la base de données sur jeuxvideo.com mais depuis la refonte c'est terminé. Et un forum par jeu ; tu ne peux juste pas rester bloqué, il est arrivé la même merde à plein de monde !

Qu'est-ce que tu n'aimes pas dans la presse vidéoludique ?

Bah à peu près tout. Hypocrisie, corruption, ignorance crasse, consanguinité, relais marketing des éditeurs.

Après je ne lis pas tout non plus, et pour avoir ouvert une fois un Canard PC j'avais trouvé ça sympa.

Consanguinité ?

Un tout petit milieu où ça fricote avec les éditeurs et les devs, ils sont entre eux. Nous on sert à les financer.

Peut-on tester son propre jeu ?

Non. D'ailleurs le problème de David Cage, c'est que comme tout créateur il manque de recul sur ce qu'il fait (ça c'est normal), mais il l'ignore et ça c'est mortel. Lui il est sûrement plein d'émotions devant son gloubiboulga ludique parce qu'il se complait dedans, alors qu'il faut se faire tirer en arrière.

Non, parce qu'on ne verra pas les défauts de son jeu, ou non parce qu'on verra des défauts que ceux extérieurs à la conception du jeu ne verraient pas comme des défauts ?

Est-ce que tu as un défaut dont tu n'as pas conscience ou que tu maîtrises mal ? Par exemple être facilement irritable ? Si on te le fait remarquer, toi ça te surprend car ton irritabilité est, de ton avis, basée sur du solide, sur une raison légitime, etc. Tu t'emportes naturellement car c'est normal, selon toi, tandis que d'autres trouvent que tu dépasses la mesure.

Si tu écoutes les autres tu finis par en prendre conscience et à gérer ça. Au contraire certains se braquent et ne changent jamais. C'est le monde qui se trompe !

Ben quand tu crées quelque chose, c'est pareil. C'est comme le gâteau de tante Jacqueline qui est pas bon, mais elle est super fière et si un jour tu dis la vérité elle te fusille du regard et peut te garder rancune longtemps.

David Cage me fait cet effet-là, niant les critiques, rabaissant leur intelligence ou leur pertinence.

Ça demande un fou du roi pour donner le meilleur de soi-même.

Quel jeu concevrais-tu si tu disposais des ressources nécessaires (vas-y, lâche toi !)

Du RPG Tactique comme Final Fantasy Tactics, mais dans des univers différents, un moment j'avais l'idée d'un jeu de police tactical, avec possibilité de voler l'argent des bandits pour financer l'escouade, sorte d'escouade qui veut avoir un vrai impact sur le monde du crime en enfreignant les règles. Partant d'une bonne intention.

Le truc c'est que ça provoque des problèmes, des flics qui veulent une partie de l'argent pour eux à cause des risques, ou encore payer des pots-de-vin pour des flics blessés dans des missions illégales, pour masquer quoi. Donc un système qui peut vite dégénérer, à la fois tactical sur les combats, et gestion au-dehors. Voire possiblement tuer un flic qui risque de parler.

Après y'a aussi le choix des missions facultatives, avec certaines où tu peux te faire plein d'argent mais qui vont pas dans le sens de la volonté originelle de l'escouade. Donc des missions à fric pour résoudre les problèmes de fric, avec possibilité que tu ne touches pas l'argent. Donc tu es dans la merde car tu as besoin d'argent pour résoudre plein de problèmes, tu prends une mission à fric, et en fait y'en a pas car il a été déplacé ou l'indic a menti (ce qui arriverait une seule fois dans le jeu, car si ça se répète ça devient un pattern qui perd son impact).

Je trouvais que l'idée était bonne dans le sens où la corruption d'un tel système peut être vécue à travers le gameplay, tout en prenant en compte des données humaines (psychologiques ou autres) qui deviennent des éléments ludiques.

Kickstartes-le !

Je préfère kick-tarter les autres ! XD !!!!!

A quel point les tests des "pro" sont importants pour la carrière commerciale d'un jeu selon toi ?

Ben aujourd'hui ce n'est pas le test en lui-même, c'est le fait d'en parler encore et toujours jusqu'à sa sortie. C'est tout un processus de bourrage de crâne. Ça marche aussi sur moi, même quand je sais que le jeu va être nul. Je pense d'ailleurs que c'est moins le test que la note qui joue un rôle, car beaucoup de joueurs ont tendance à juste lire le résumé de la fin plus la note.

C'est qui Blacklaboule ? Il est à Blacklabel ce que Venom est à Spiderman ?

C'est Liehd !

Mais fais pas son interview, il va te rendre fou !

J'ai envie de dire ...

Trop tard !

(et il est en train de me rendre fou XD)

Quel jeu rêves tu de tester (tu remarqueras le double sens de la question ...) ?

The Witcher 3. Mais faut pas que j'y pense, car c'est le seul jeu qui m'intéresse sur PS4, qui va devenir une PS5, bref c'est n'importe quoi !

Si tu devais noter des tests ?

Mes tests sont souvent en réaction aux tests pro.

Parce que les tests pros sont biaisés ?

Tu ne nous as pas dit si tu trouvais des tests pros biens en fait ? Qui ?

Ben CanardPC, mais alors qui je ne sais pas, je l'ai lu qu'une fois (chez Ubisoft où j'étais pour un playtest, et là tu vas avoir plein d'autres questions XD !!!!).

Bien le vendu ?

Alors, comme ça, on joue double-jeu ?

Je vois pas comment on peut faire pire, à la limite si ça avait été chez Platinum ou From Software, ça pourrait se défendre (encore que, la démarche n'en reste pas moins sale) ...

T'es foutu

Toute une réputation flinguée en une ligne

Je me demandais pourquoi t'avais mis 5 étoiles à Phantom Pain mais t'es au solde des éditeurs tiers en fait ...

Alors comment ça se passe, tu te vends au plus offrant ? J'espère que tu ne gardes pas des vaches en plus d'être un mercenaire ...

On voit que la connivence ne gangrène pas seulement les journaleux, même les prétendus chevaliers blancs répondent à l'appel ...

Dans ces conditions, je crois que ça ne sert à rien de continuer l'interview ...

Un playtest (ou bêta-test en France), tu donnes ton profil de joueur sur le site d'un studio proche de chez toi (oui car faut t'y rendre, donc pour Phantom Pain ça risquait pas, juste une question de logique élémentaire mon cher Watson). Ensuite le studio te met au courant par mail de la date d'un playtest, tu réponds si tu es dispo. Si tu es dispo, il se peut que tu sois appelé par téléphone, on te pose des questions et si ton profil est validé, là on te propose de venir au studio.

Tu te retrouves avec un échantillon de joueurs sans savoir ce que tu vas tester à l'avance, on te fait signer un accord de confidentialité. Ensuite les devs t'observent jouer, pour savoir si tu comprends les objectifs et si la difficulté est correctement calibrée, tandis que tu notes chaque portion jouée avec possibilité d'inscrire des commentaires. Tu dis ce que tu veux. Attends, je le répète. Ce que tu veux. Positif, négatif. On te demande pas de faire la promo du jeu, ils veulent même pas que tu en parles avant la sortie, et d'ailleurs je l'ai très mal noté sur GB. Tu sers globalement de cobaye pour voir si le jeu demande encore des corrections.

J'étais curieux de voir comment ça se passait puisque je m'intéresse aux jeux vidéo (incroyable, non ?), d'ailleurs c'est assez décevant.

Comme tu te rends au studio à tes frais, j'ai forcément choisi ceux de Montréal, j'ai d'ailleurs trouvé ça pénible car ça prenait presque deux heures de trajet en commun aller-retour. Et ça paye très mal, si tu veux savoir. On ne va pas là par appât du gain. Surtout que ta sélection par le studio étant imprévisible, qu'on t'en propose un tous les six mois environ (auquel il se peut que tu ne sois pas sélectionné, parce que recevoir un appel c'est pas automatique), et que tu es pas forcément disponible non plus, bref tu risques pas d'aller loin.

J'espère t'avoir éclairé sur une pratique commune à de nombreux joueurs. J'avais d'ailleurs écrit un article là-dessus sur feu le Multivers, et personne n'avait semblé aussi choqué. Donc vu ta réaction complètement disproportionnée, effectivement je crois que ça sert à rien de continuer.

J'ai aussi été un jour à une avant-première au cinéma. Terrible, non ?

Tu vas bien prendre une PS4 ou une Xbox ONE tôt ou tard ... ?

Faut-il tout tester ?

A défaut de tester, peut-on attester ?

Bon, t'as quand même des envies en dehors de ces considérations ? Qu'est ce qui te fait envie et qui arrive en 2016 ? T'attends impatiemment le prochain Gosh Recon, Watch Dogs et Just Dance pour pouvoir les playtester j'imagine ...

Sacré Blacklabel, j'en reviens toujours pas ...

C'est alors que Blacklaboule disparut dans la nature et on ne le revit plus. Ok, j'ai un humour de merde on va dire 80% du temps mais c'est dommage. M'enfin, un peu de drama parfois, ce n'est pas plus mal pour les affaires. Même là où on l'attends le moins XD.

The End.

 

2014-2016 Time Neves, On continue quand tu veux Blacklabel Reservé.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Neves
Signaler
Neves
Canard WC Donald, où ça ? :D
Donald87
Signaler
Donald87
Moi, du moment qu'on cite "Canard PC" :D
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
Ah bah je n'avais pas vu que j'avais été précédé.
KanyeEast
Signaler
KanyeEast
http://store.steampo...443810?l=french pour le jeu d'police à kickstarter. Et tu peux jouer sur PC sans problème. Grâce à la dernière génération de consoles, jouer sur PC est plus simple, après ta connexion reste un facteur déterminant, mais les serveurs de Steam mettent la misère aux serveurs du PSN. Peux pas dire pour le Live, pas d'Xbox.
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
"Le jeu vidéo je pense pas que ce soit vraiment un moyen d'expression"

Les jeux vidéo c'est ptet plus surprenant, mais Blacklabel par contre arrive toujours a se renouveller pour nous faire rire o/ (c'est meme plus des conneries là, c'est ouvertement un manque de respect)


"je suis pas trop PC pour diverses raisons, notamment l'absence de plug and play."

C'est une légende ça. C'bien plus facile de jouer sur PC maintenant en plus.


"Ben ce n'est pas original du tout mais David Cage c'est un peu une plaie totale ce gars-là. En dehors de sa vision du jeu vidéo qui est probablement légitime quelque part, ses histoires sont merdiques, ses contrôles n'ont aucun sens. C'est le cancre total qui se prend pour le prophète."

C'est marrant pcq Cage et Blacklabel ont une manière un peu similaire de penser, avec une vision précise de ce qu'ils veulent du jeu vidéo, en se basant sur des exemples de jeux pourris, en disant que ce qu'ils veulent existe pas, sans vraiment prendre la peine de chercher ou de faire des efforts pour trouver :3 (genre vu les réponses d'après, je me demande s'il a essayé This is the Police... mais comme c'est sur PC j'imagine que non ^^)


"Ce n'est pas toi qui manque de recul sur l'expérience que tu en as qui n'est pas généralisable à tous les joueurs ?"

bon point pour la demande d'approfondissement cette fois ! :D


"C'est alors que Blacklaboule disparut dans la nature et on ne le revit plus. "

ah je suis pas le seul qu'il ignore du coup ^^


Sinon pour les playtest, ubisoft est devenu une référence dans le milieu et c'est un peu dommage pcq (comme le reste) ils font ça vraiment mal. Ils se concentrent plus sur l'accessibilité directe du jeu pour élimite toute sorte de friction qui aurait lieu entre le joueur et le jeu plutot que de vraiment chercher à voir ce qui est bon ou non. Enfin même pas forcément "bon", mais juste ce qui fonctionne ou non. En bref ils ont aucune confiance envers le joueur et partent du principe que tous leurs jeux sont joués par des abrutis finis qui veulent faire aucun effort. Et j'ai l'impression que ça se ressent pas mal dans les jeux.

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris