The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 28/03/17 à 18h06

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Mystère (Jeu vidéo)

Cap sur 2017 !

2016 s'achève et aura fini par m'achever, moi aussi. Cette année, j'ai pas mal joué même si de prime abord ça ne se voit pas. Pourquoi ? (vous faites bien de poser la question, j'allais justement y venir). Parce qu'à l'heure où j'écris ces lignes, il ne me reste que 5 jours pour faire passer mon compteur "nombre de jeux vidéo joués cette année" à mon chiffre préféré. Ca vous avance beaucoup, je sais, c'est énervant. Donc je n'ai joué pour l'instant qu'à 6 jeux avec probablement un 7ème que je vais commencer insécemment sous peu avant de changer d'année. Voici les grands gagnants de l'année !

 

 

Red Dead Redemption

 

Red Dead est quintuplement étonnant. En ce qui me concerne. Primo, je ne l'attendais pas à sa sortie en 2010 ni même au cours de sa promo, j'étais plutôt affairé à méchamment reluquer l'OVNI Heavy Rain à l'époque. Deuxio, j'ai quand même attendu 3 ans pour le lancer, puis 6 ans pour le finir. Tertio, je suis pas vraiment client des Western au cinéma (rien contre hein, mais disons que ma culture est en cours de construction et que je n'y suis toujours pas sur ce terrain - je n'ai pas vu Le Bon, la Brute et le Truand par ex ; en fait le seul Western que j'ai vu n'en ai pas un, c'est Zorro) donc un jeu Western, à la base, je ne savais même pas quoi imaginer ni attendre donc je l'ai lancé en mode "apparement, il a mis tout le monde d'accord mais suis-je "tout le monde" ?" (inception de guillemets, je l'avais jamais fait). Quattro, c'est carrément sa consoeur, la série GTA que j'ai dans la peau depuis 15 ans. Cinquo, Red Dead rejoint GTA IV et MGS IV dans le trio de tête des meilleurs jeux de la Gen7 à mes yeux. Jeu antérieure à 2010 inclus. Toujours précisé qu'on est pas du tout à la page. Sinon, ça ne sert à rien que je m'épenche sur le jeu, une critique est prévue pour l'année prochaine en principe. Je ne dirais qu'un mot : époustouflant. Et bien évidemment, pour moi, le fait marquant de 2016, c'est l'annonce de Red Dead 2. Le reste n'est que littérature pour bonnes femmes. Désolé mesdames. C'est plus pour la forme que contre vous.

 

 

Mirror's Edge

 

Si j'étais Cannes (et non Can et encore moins Khan), Mirror's Edge serait mon Prix Spécial du Jury. Là où les mastodontes de Rockstar et Kojima Prod' font état de grace et fignolent magnanignemement leurs détails dans ce qui relève à chaque fois d'une oeuvre au-delà du jeu, Mirror's Edge tient plus du petit projet qui voulait être grand. Et il l'est. Mais avec les moyens plus limités du jeu qui tente et non qui peaufine ses acquis. Et même si cela se ressent, l'incursion des suédois de DICE dans le dogme du Parkour a tout de la réussite dont le chara' design, le gameplay, la DA et l'ambiance sonore (bruitages ET musiques) ne sont que les quelques modestes contributeurs d'un succès indéniable et indénié. Pour l'anecdote, j'avais atteint la moitié du jeu avant de le recommencer pour le faire d'une traite. Le méritant bien. Résultat, phase d'apprentissage du gameplay déjà consommé lors du premier semi-run. Conséquence, plaisir maximisé. C'est con, mais je comprends la frustration que certains ont eu à canaliser pour ne pas péter un câble sur des mouvements non parfaitement éxécutés.

 

 

LittleBigPlanet

 

Valeur sûre, valeure refuge. J'ai donc fini LBP. Un titre enchanteresque, comme vous le savez de bric et de broc dont deux choses m'ont essentiellement frappées. Sa bande son - insoupçonnable de prime abord et qui pourtant regorge de musiques qui à l'instar des jeux précédemments cités me forcent à me visser mon casque sur la tignasse pour en dévorer l'OST. Et puis le fait que je ne donne pas du tout dans la personnalisation. A part mon délire Stalinien en fin de jeu avec un camarade Sackboy qui n'aurait renié ni la faucille ni le marteau, ma peluche est resté désespéremment nue. Ou alors je suis branché naturiste sans le savoir. Quoi qu'il en soit. Finalement, la seule chose que je n'ai pas compris dans LBP, c'est pourquoi mes scores étaient si faibles. Sois je suis pas bon en terme de scoring, soit c'est le skill ou alors le gamedesign impose de recommencer les niveaux pour obtenir plus de stuffs afin d'habiller son enfant. Particulièrement apprécié la difficulté retorse des derniers niveaux. Et je retiendrais l'expérience communautaire. Pas vraiment les niveaux créés parce que j'en ai testé quelques uns et qu'au premier blocage, j'ai vite déchanté - je me suis contenté de la campagne - mais LBP est à ce jour ma première et seule expérience multijoueur. D'ailleurs, désarçonnant de voir que 800 personnes trainent encore leur frimousse sur le premier en 2016. Encore plus de voir des types débarqués dans ma campagne solo. La magie opérant notamment parce que pas de casque, seulement quelques lignes et surtout la déduction du comportement des uns et des autres. Très sympathique :)

 

 

Gran Turismo 5

 

J'en ai mis du temps à me décider mais finalement, qu'est ce que j'ai eu raison. Alors oui, débarquer après la bataille (comme la cavalerie dans Lucky Luke) présente ses avantages mais tout de même ; quel jeu ! Joué en version 2.17 et avec près de 10 Go installé sur le disque dur, GT5 se révèle être (effectivement trop tard puisque pas prêt pour le jour 1) une sacré ode à la course automobile ! Il faut dire qu'en dehors de Prologue, mon passif avec la série est quasi inexistant, ayant toujours été un féru d'arcade, et n'ayant jamais compris avant lui l'intérêt de tourner sur circuit essentiellement face au chrono le tout avec une conduite rigide. Complètement addict (GT5 Prologue m'avait déjà convaincu à l'époque malgré son contenu limité), je concède comprendre les griefs portés à l'encontre la licence de Kazunori Yamauchi sans toutefois les partager puisque il est impossible d'avoir une lassitude du surplace de la licence qu'on ne fait que la débuter à l'occasion de ce 5. Je vous en dirais plus à ce sujet quand je serais au Sport. Jusque là, c'est uniquement un immense plaisir.

 

 

Ratchet&Clank

 

C'est dingue mais mis à part Crash Bandicoot 3 : Wraped et Pandemonium, à quels titres plateformers 3D ais-je joués depuis les débuts de ma carrière de Super PGM il y a 20 ans ? Aucun ! L'affront fut lavé cette année avec la poursuite de l'excellent Space Opera d'Insomniac Games. Alors, contrairement à la photo non contractuelle présente ci-dessus, ce n'est pas au Remake PS4 que j'ai gouté puisque je n'ai pas la console mais bien à la HD Collection disponible sur PS3. Oui celle avec les graphiques cracra en comparaison. Vous ne l'avez pas dit certes mais vous l'avez pensez trop fort pour que j'omette la remarque. Rien à redire, l'aura du titre auprès des fans n'est pas galvaudé. Le jeu est d'un solidisme solidesque et finalement en dehors de l'humour que je pensais d'un niveau supérieur après avoir été baché, rabaché et débaché à son sujet ici et là, le jeu n'a pas de faiblesse. Armes, ennemis, gamedesign (allers-retours entre les planètes), level-design (construction des niveaux), gadgets, objets, musiques, tous les élements sont là. L'intrigue est caricatural et fait sourir plus que rire en dehors de la scène hypnotique. La grosse surprise : la durée de vie et le challenge pas piqué des hannetons. Une valeur sûre.

 

 

Need For Speed Most Wanted

 

Souvenez-vous. PSX de Décembre 2014 - le premier - EA annonce la gratuité pour un temps de l'épisode 2012 de sa série phare de jeux de course. Sur Vita, faut pas déconner. Alors comme le jeu ne me disait pas trop (j'ai adoré NFS Most Wanted, le vrai), je l'ai téléchargé. Logique. CQFD même. Nan, autant sur PS3, le concept ne me tentait pas trop. Autant en Aout sur Vita, pourquoi pas. Après 2 Eté passés dessus et quelques 20h, je ne l'ai certes toujours pas fini mais son gameplay m'a séduit (ça aide les 2 sticks) d'autant plus qu'il n'est pas si éloigné de celui d'Hot Pursuit, l'excellente proposition de Criterion. Et vraiment, la bande-son comporte d'excellents titres se mixant parfaitement avec ces bolides lancés à pleine vitesse dans les rues de Fairview. Dernière chose, je m'entête à réaliser les courses (qui sont à quelques variantes près les mêmes slots de bolides en bolides) avec toutes les voitures avant de passer aux 10 Most Wanted. Preuve que malgré la répétition, il suffit de peu pour me retenir contre mon gré ^^ (gameplay + bande-son en l'occurence).

 

 

Ils m'ont déçus

 

Vous pensez vraiment qu'en jouant aussi peu, on peut prendre le temps d'être déçu. Sérieusement.

 

 

Je les attends

 

Parce qu'il n'y a pas que RDR2 dans la vie (à ne pas confondre avec R2D2 - y a t'il des enfants dans la salle !? Rigolez à mes blagues la prochaine fois svp), j'attends aussi Star Citizen Death Stranding, GoW4, Zelda, Spiderman, Forza7 et Halo6. Mais comme aucun de ceux dont je viens d'écrire le nom ne sortira en 2017, on en revient à RDR2. A la limite, je rajouterais rien bien la seconde vague des jeux PSVR (désolé pour les 2 autres casques mais je suis consoleu). Voir si il y a transformation de l'essai ou au contraire pénalité. A noter que je crois bien plus dans la réussite des projets "à taille humaine" à l'instar d'un Wayward Sky, d'un Batman, d'un Rush of Blood ou d'un Playroom que de Resident Evil 7, GT Sport ou Dreams. Mais si je fanstasme jour et nuit sur la seconde catégorie. Bon allez, puisque vous insistez, question jeu, j'attends le Star Wars solo de EA (Visceral Games et Motive Studios de Jade Raymond), en espérant en avoir des nouvelles l'année pro. Pour une sortie en 2020. Non pas que je sois un fan de la licence mais je me souviens d'avoir joué à un Star Wars en coop avec un pote en 2,5D et c'était vraiment plaisant. Du coup, un espèce d'Uncharted-like à la sauce Wars Star en connaissant le pedigree du studio Visceral Games en matière d'aventures solo, ça m'intrigue fortement.

 

 

Je (ne) les attends (pas)

 

No Man's Sky aurait trusté sans forcer les 3 premières places si j'avais érigé cette distinction l'année passée. Cette année, le podium compte :

  • la Switch - projet auquel je ne crois pas, trop entre les deux questions praticabilité, puissance et tarif
  • Horizon Zero Sucre. J'ai toujours soutenu Guerrilla Games du temps de Killzone, une licence sous-estimée pour ses choix conceptuels (focalisation sur une grande bataille à la fois très localisée géographiquement). Et quelque part, je crois en HZD mais j'ai l'impression que tout le monde voit en lui le nouveau Witcher, l'aboutissement de je ne sais trop quoi quand il s'agit de la première tentative des types dans le monde ouvert et dans le RPG qui plus est les cocos !! Y a trop de zones d'ombre pour donner carte bleue au projet. Après les gens vont s'imaginer des trucs pour tomber de leur tabouret, z'avez qu'à rester sur Terre aussi.
  • la Scorpio. Trop brumeux. Toujours rien de très clair concernant la Réalité Virtuelle ou Augmentée au sein du giron Microsoft. Du coup, je me demande bien quel est le positionnement de la Scorpio 4 ans après la sortie de la ONE. Réellement console de mi-parcours ou remplaçante qui ne dit pas son nom ? Donc, non je ne l'attends pas du tout.

 

 

Parce qu'il n'y a pas que le jeu vidéo dans la vie

 

Y a aussi les séries ! C'est très peu fier de ma performance que je confesse avoir passer trop de temps sur les séries cette année. Mon compteur est momentanément bloqué sur 35 saisons de séries cette année. Des mini-séries de 6-8-10 ou 12 épisodes certes. M'enfin, heureusement que je ne regarde pas la TV. Et après les gens se plaignent que je sois injoignables !! Z'ont qu'a demandé aux scénaristes de moins bien faire le boulot aussi. Aux réals et aux acteurs aussi !! Bref, c'est dingue et c'est pas prêt de s'arrêter parce que difficile d'extirper de la daube du plat gargantuesque que je me suis enfilé cette année. On est plus proche du caviar !

 

2014-2016 Time Neves, Putain, encore une année caviar Reservé

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

julos31
Signaler
julos31
Moi j'ai bien aimé mirror's edge, uncharted 4 a tout déchiré meilleur épisode pour moi.
Une bonne année 2016 pour les jeux videos.
Donald87
Signaler
Donald87
Je ne retiendrai qu'une chose : "C'est fini et c'est tant mieux" ... Tellement d'accord avec toi ...

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris