The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 28/03/17 à 18h06

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Neves Reporter (Jeu vidéo)

Interview non autorisée. Sur Darknet uniquement.

Ping de 2,7 requis.

C'est l'Histoire d'une tragédie. Grecque. Bon ok, le sang n'a pas coulé mais c'est tout comme. Tout partait admirablement bien. Mais la chute de l'interview à paraitre dans la partie IV à tout du script Tarantinien croisant un zeste de Nolan soupoudré par un bon gros Scorsese. Accrochez-vous. En attendant, on ne refait plus la réputation de celui qui mettrait à genoux Eric Naulaud et Eric Zemmour (quoi, j'ai 10 ans de retard) si d'aventures ils osaient d'aventurer sur les terrains minés du jeuvidéo. Une démie étoile pour Avatar, c'est lui ! (bon, ok, jusque là, rien d'anormal) Une demie étoile à Gears of War ? Encore lui ! 4 étoiles à Killzone (PS2) !? Toujours lui. La légende voudrait que Blacklaboule ait déscerné une démie étoile au Ritz lors d'une de ses descentes dans la Capitale il y a de ça quelques mois. Si Blacklaboule notait sa mère, même elle serait dans la merde !! Pour un énergumène qui traque le moindre soupçon de cohérence ou d'incohérence plutôt, la seule que mon cabinet ait relevé vis à vis de l'illustre Blacklaboule, c'est son 5 étoiles pour Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Et si finalement, la réelle sentence de Blacklaboule n'était pas la fameuse demi-étoile mais l'absence de jugement. Comme ce fut le cas pour TheLastofUs ou pour Heavy Rain, des jeux si balafrés qu'ils n'eurent même pas l'honneur de recevoir une note. Cruel. Non, juste. Le Glaive certes, mais ensuite et irrémédiablement, la Justice. Le label Blacklabel.

 


 

TRAME

 

 I                    A la découverte de Blacklaboule                  7/12

 

  II                      Blacklaboule, tu peux pas test                  14/12

 

  III              C'est l'Histoire d'une demie étoile               21/12

 

 IV                                            Intraitable                                  28/12

  

 

Mais qui se cache vraiment derrière Blacklaboule ?

Liehd ? Snake ? Julien Chièze ?

Les paris sont ouverts.

 

 I              A la découverte de Blacklaboule

 

Pourquoi Blacklabel ?

Ça vient du groupe Black Label Society, que j'ai utilisé par défaut vu que je n’ai pas pris plus de temps qu'il faut pour créer un pseudo. Mais au final je déplore un peu qu'on n'utilise pas plus souvent au moins nos prénoms. Ça conserve l'anonymat et ça fait moins fantasque.

C'est quoi Black Label Society comme groupe, ça sonne comme les Black Panthers, c'est un groupe de pression américain prônant la suprématie noire, c'est ça ? T'en es membre ? Depuis combien de temps ? Pourquoi cette engagement pour en faveur des droits civiques ? Pourquoi mener ton combat aux USA et pas en France ?

C'est un groupe créé par Zakk Wylde dont le seul vrai membre est... Zakk Wylde, le reste c'est des musiciens qui l'accompagnent. Du gros métal texan. J'aimais beaucoup jusqu'au jour où j'ai vu un concert en vidéo où il disait "Fuck Saddam ! Fuck Irak !", à l'époque où W. Bush avait réussi son tour de passe-passe "Ouais salauds de talibans du 11 septembre, attaquons l'Irak en plus ils ont des armes atomiques"... Ça m'a fait pitié. Mais bon je reste fan quand même, bien que je ne suis plus son actualité.

T'es très branché/calé musique ou pas plus que ça ? Quels sont tes affinités avec le genre ?

Avant j'étais calé dans certains domaines, mais j'écoute plus rien aujourd'hui. Je suis passé du côté du cinéma.

Tu veux dire que maintenant, t'écoutes du cinéma ?

Tu nous expliques, ça a l'air assez novateur dis comme ça ... ?

Au Québec, on écoute un film, donc c'est peut-être une question culturelle !

Vive le Québec libre alors !

Le système de franchise BLAZETEUR fonctionne aussi avec le cinéma ou le 7ème Art est plus noble que ce renégat de jeu vidéo ?

Non le cinéma a ses spécialistes et son histoire, donc là tu tombes sur les adorateurs de la Secte Sacrée qui te prennent de haut avec leur érudition genre "Mais sais-tu au moins vil ignorant que ce film est inspiré de l'expressionnisme allemand ?".

C'est fatigant aussi.

Quoi, comment ça ? Je croyais que seul la communauté des joueurs était immature ... On m'aurait menti !?

Chez les spécialistes du cinéma, ça ressemble plus à de la frustration, genre le gars qui a pas de vie et comble le vide en devenant bigot du cinéma. Triste. Ce n’est pas communautaire d'ailleurs, le type est vraiment seul ou en groupes minuscules. Re-triste ^^

Pourquoi BLAZETEUR ?

Quand j'ai commencé à écrire mes tests, des membres disaient que j'étais blasé, ensuite il y a eu tout un passage du site où on se plaignait de soi-disant hater (jamais su si j'en faisais partie), d'où la création du Blazéteur. Il y a un moment où j'en ai d'ailleurs joué, car au tout début je faisais des tests raisonnables dans mes jugements et me faire traiter de blasé alors que je faisais des efforts pour exprimer un point de vue, ça avait tendance à me vexer, cette solution de facilité de ranger quelqu'un dans une case. Ensuite j'ai grossi le trait un peu exprès, des fois un peu moins. Faut dire que quand tu sais que tu vas te ramasser des commentaires pas constructifs, soit tu y vas mollo, soit tu y vas à fond.

Donc on peut dire que "BLAZETEUR", c'est un label ? On l'obtient comment ? Quelle est la recette pour le devenir ?

Tu te fais traiter de blasé ET de hater. Si tu as seulement une de ces qualités, c'est pas suffisant. Si tu te fais ban, ben ça sert plus à rien.

Mais alors, faut se faire traiter par la même personne, ou 2 personnes différentes ça le fait ?

Quand ça commence c'est la meute direct !

Tu peux le faire là maintenant en direct, ça créra le buzz.

Ou faut que j’insulte adulé gratuitement pour que le process soit valide et que j'obtienne à la régulière le macaron ?

Non, faut que ça vienne de types qui sortent de nulle part, genre t'as critiqué son jeu préféré. Attaque-toi à des jeux populaires et récents, ça devrait suivre son cours.

Oui, maitre.

Watch Dogs, il est encore récent ?

(et il était populaire au fait ?)

Rockstar, Naughty Dogs, là tu as tes chances.

Putain, Rockstar, Naughty Dog, rien que ça ...

Tu me demandes de tuer mes parents là.

Il doit y avoir une autre solution ...

Non.

Pourquoi publier (autant) des tests ?

La PS360, j'ai commencé à me demander pourquoi j'aimais pas certains jeux, j'ai décortiqué, et c'était aussi la période où la communauté GB était en fièvre, on se lisait les uns les autres, ça donnait envie d'écrire. J'ai l'impression d'en écrire moins aujourd'hui, parce que j'ai fait le tour du sujet (des jeux nuls j'entends, car comme ils ont tous les mêmes défauts, au final tu finis toujours par dire la même chose). Maintenant j'écris soit des tests de jeux que je trouve intéressants, soit pour m'amuser quand je pense qu'ils sont nuls, c'est surtout parodique bien que très peu travaillé et beaucoup plus court. Aujourd'hui je crois que j'écris juste pour écrire, j'ai perdu la motivation.

Y'a quelques années j'avais peut-être aussi besoin de faire entendre une voix discordante. Même s'ils s'en rendent pas compte, les gens pensent pas toujours par eux-mêmes (moi compris), ou alors ils osent pas dire ce qu'ils pensent vraiment quand y'a une sorte de consensus sur un titre. C'était d'autant plus désagréable d'assister à ça dans une période où le jeu vidéo s'est industrialisé, avec presque chaque année une nouvelle enculade marketing, des nouvelles mécaniques de jeu addictives mais qui font perdre du sens au game-design. Y'a un moment j'aurais pu écrire les tests de certains jeux sans y jouer, ça devenait effrayant de médiocrité, et du côté de la presse et des joueurs c'était la liesse !?

T'as des exemples d'enculade marketing ?

Ben globalement ça a commencé avec les DLCs. À part les rares qui ont fourni des DLCs copieux, comme Rockstar, beaucoup ont misé sur des micro-transactions comme les costumes, etc. Les packs de maps aussi. Ensuite il y a eu le mode multi, chaque jeu en avait un, et forcément pour des jeux solos dans l'âme, c'est du staff en moins pour la proposition initiale. Après, le game-design a été gangréné par un cahier des charges de plus en plus envahissant, tutoriel inclus dans l'aventure même pour un pauvre shooter, XP et arbres de compétences, collectionnite. Le problème vient pas des mécaniques qui ont leur raison d'être dans un jeu pensé pour, mais dans le fait que souvent ça n'a aucun sens en plus de tuer le rythme. Tu joues à un shooter, c'est pour flinguer, pas pour fouiller des niveaux afin de trouver des trucs pour l'XP, ou pour remplir des défis pour en gagner encore plus. Le jeu devient désincarné car tu n'incarnes plus un héros, et tu es sournoisement influencé à jouer d'une certaine manière, du genre "Bon encore 4 headshots avec le MK-X98, puis je vais avoir mon bonus d'XP". C'est vraiment nul, et ça détruit sûrement des jeux qui avaient de bonnes intentions à la base.

Ça veut dire que les genres hybrides que l'on voit pululer, ça prend pas sur toi ? T'es contre les MMOFTPSRPG comme Destiny ou The Division, les FPSRPG comme Borderlands, Deus-Ex ? Ca dilue la profondeur des mécaniques en jouant sur les possibilités et le nombre ?

La quête du score ne peut pas s'inscrire comme une façon différente de jouer, le défi permet aussi d'obliger le joueur à jouer différemment, mieux jouer ? Ou ce sont les mauvaises utilisations des défis qui sont à blâmer (collectibles en premier lieu) ?

Ben en gros les systèmes sont mal faits. Tu prends Tomb Raider, le reboot, si tu ramasses trois fleurs tu gagnes de l'expérience, et là hop Lara découvre qu'elle peut récupérer ses flèches sur les cadavres. Ça n'a aucun sens, aucun rapport de cause à effet, aucune logique, le seul but de cette mécanique c'est de créer une forme d'addiction et possiblement une fausse profondeur type RPG, mais qui n'a pas sa place dans un shooter.

Nan mais ça c'est ultra-logique, c'est les phéromones contenu dans le pollen du pistils des coquelicots du jeu. Paraitrait qu'ils se sont même entouré de botanistes pour cette mécanique ...

Le jeu vidéo a t-il besoin d'être cornélien en même temps ?

Ben il essaye de l'être. Ça mise beaucoup sur les choix, choix moraux, choix de dialogues, choix d'approches entre furtif et assaut. Ce n’est pas cornélien tout simplement parce que c'est mal fait, mais l'intention est là.

Il ne faut pas laisser le choix au joueur pour aboutir à quelque chose de plus cohérent ?

Y a t'il des jeux exceptions qui confirment la règle ?

Ben faut que le système soit cohérent, sinon le joueur ce qu'il peut essayer de faire c'est "corriger" par ses choix, mais alors les choix ne servent à rien.

Ben les jeux à choix y'en a beaucoup, à différents niveaux, c'est juste que ce n’est pas toujours mis en évidence. Même dans un Motorstorm tu choisis tes embranchements, tu fabriques ton itinéraire. Mais comme ce n’est pas surligné, on n'y fait moins attention.

N'es-tu pas trop rationnel pour jouer au jeu vidéo ou c'est le jeu vidéo qui est trop irrationnel pour que tu puisses y jouer ?

Comme tout joueur, je vois bien que certaines actions demandées non aucun sens véritable (en tout cas dans la vraie vie) mais je me dis que justement, ce n'est qu'un jeu et qu'il peut s'autoriser ça ...

Au fond le problème c'est qu'on a perdu le juste milieu que cherchaient les jeux avant la PS360. Évidemment qu'il faut "traduire" ça en jeu, et l'idée c'est pas de voir fleurir des simulations réalistes, mais des systèmes concrets, logiques, en poussant le plus loin possible, qui font que les actions demandées ont du sens, au lieu justement que tu te dises que c'est absurde et que ça te sorte du jeu.

Ensuite je suis certain qu'en s'inspirant de la vraie vie (même pour des jeux fantasy, etc.), y'a plein de gameplays qui sommeillent. Juste le fait dans un shooter de recharger automatiquement, c'est con. Quand tu arrives à la fin de ton chargeur et que ça tire dans le vide, c'est impliquant, ça te donne un signal fort, parce que faut que tu réagisses. Et je dirai aussi que si on devait vider un chargeur au complet, au lieu de remplir miraculeusement un à moitié vide, ça changerait le donne, tu devrais gérer tes munitions et ta façon de tirer.

Imagine maintenant une somme de détails de ce genre ; plus de barre de santé chez les ennemis, mais une localisation des dégâts avec conséquences appropriées, perforation des poumons, du ventre, balle dans le bras, la jambe, avec chacun des effets basés sur du concret, des réactions ennemies observables. D'une je pense que c'était déjà faisable sur la gen précédente, de deux ça te vend pas plus de rêve que des sacs à PV ?

Mais ce que t'as pas compris, c'est que les jeux sont logiques. Depuis le début.

Ils sont codés en binaire.

Max Payne intègre la localisation des dégâts, non ?

Ça me fait penser à The Getaway que je trouvais vraiment bon de côté-là. Pas de réticule de visée, pas de chargeur, pas de HUD du tout en fait. 14 ans après, je crois que le jeu vidéo a toujours pas apris de ce point de vue-là. Un mal pour un bien, il faut que les jeux soient funs à jouer selon ce que la majorité décide tacitement ...

Max Payne 3 ? Oui en partie, mais c'est gâché par la dynamique du jeu. Les shooters, tu vides des chargeurs sur des ennemis en surnombre donc tu ne fais pas dans le détail, et les nuances comme la localisation ont quasi pas d'impact sur le gameplay. C'est pour faire joli.

Red Dead aussi l'intègre cette loca, pour attraper des bandidos vivant, je leur tire une balle dans la jambe. Pour attraper un hors la loi pas vivant, je lui tire une balle dans la tête. C'est déjà pas mal. Maintenant, si tu tires dans le ventre, le mec pourra riposter avant la deuxième comme si de rien n'était. Un compromis pour que ça reste intéressant à jouer ? Si on tire sur un type une balle dans le ventre, et que le mec ne peut déjà plus rien faire, on va se faire iech non ?

Alors oui chez Rockstar y'a des expériences intéressantes, comme dans GTA4 c'est assez génial de conduire avec tous les paramètres de dégâts pris en compte, sauf que c'est juste expérimental, Rockstar va jamais au bout de son idée. Red Dead c'est le western total, tu gardes des vaches et tu es mercenaire aussi. Ça n'a aucun sens.

Pourquoi tu n'as pas/plus de blog ?

J'ai jamais eu envie de faire un blog car la partie article et test me semble suffisante (puis ça évite du boulot de mise en page et recherche d'images !). J'en ai ouvert un parodique pour me moquer gentiment des "fermetures de blog" du site. Si tu vas voir, le blog a juste des articles de fermeture. Ça faisait longtemps que j'avais cette idée en tête, l'humour con ayant un attrait particulier sur moi. Je voulais en faire un seul, puis ensuite j'ai parodié d'autres sujets qu'on voit souvent sur GB, mais toujours dans l'optique de fermer le blog qui finalement n'a jamais existé. Par contre y'a des gens qui ont mal compris, donc qui étaient déçus que je le ferme !

Pourtant, au-delà de faire des tests, on sent bien qu'il y a une voix derrière, une réflexion à potentiellement exposé au grand jour, pas par le prisme d'un jeu mais à travers une mécanique partagée par nombre d'entre eux ... ?

Je considérais le jeu vidéo comme un loisir globalement idiot, ce qui pour moi n'a rien de péjoratif, et ne veut pas dire que ce n'est pas fait intelligemment. C'était pour s'amuser. Avec la PS360 il s'est pris au sérieux, et d'un autre côté je commençais à fréquenter les sites de jeu vidéo et je voyais que beaucoup prenaient ça au sérieux aussi. J'avais du mal à comprendre. Ça a modifié mon approche des jeux vidéo, j'ai commencé à revoir mes préjugés. Mais il reste que dans le fond je trouve ça toujours idiot. Ce qui a changé, c'est qu'aujourd'hui je sais que ça pourrait être vraiment formidable, et l'écart entre ce que je vois comme possible, et ce qu'on nous sert, c'est assez frustrant.

Quand je discute avec des joueurs hors internet, on a tous les mêmes attentes qui paraissent basiques mais qui sont concrètes, on se souvient de ce jeu de combat où on pouvait tuer en un coup, etc., de ces trucs cools qui faisaient vrais même dans un univers fictif (Otacon qui se pisse dessus dans MGS1, un grand moment). Mais le jeu vidéo prend une voie qui va à l'encontre de ses promesses initiales, parce qu'il est pris en mains par le marketing, ou par les indés qui, pour ma part, sont dans les choux aussi. Pour un State of Decay qui semble avoir tout compris dans l'idée, combien de Dead Rising, Left for Dead, Dead Island ? Le problème c'est que lorsque les jeux que tu considères comme des classiques sont des exceptions éparpillées dans le temps que personne ne suit, c'est impossible d'avoir d'estime pour le média.

Quels sont alors les jeux que tu aimes et que les autres n'aiment pas ?

(je ne te pose pas la question inverse, j'imagine que c'est trop long ... ?)

Typiquement, en quoi State of Decay a compris ce que Dead Rising n'a pas su capter ? (ça me surprend que tu parles de Left 4 Dead qui joue pourtant d'une estime inestimable)

Je ne sais pas trop pour le jeu que les autres n’aiment pas.

State of Decay, c'est un jeu qui repose sur des règles concrètes. Ton personnage gagne de l'XP invisible, en somme lorsqu'il frappe, au bout d'un moment il devient plus fort, de lui-même (tu n’achètes pas de compétences), et ça a aussi une limite humaine. Tu visites des maisons, des magasins, tu ramasses des provisions en essayant de récupérer des choses élémentaires, bouffe, médicaments. Tu peux porter un sac, ou mieux en mettre plusieurs dans la boîte d'un pick-up.

Ton personnage se fatigue ou peut mourir, donc tu peux changer de perso à tout moment. En fait le jeu est assez basique, mais avec des actions simples qui font que le système est solide, il sonne vrai.

Y a pas des jeux qui se font bashé ou lynché par les presses comme les joueurs que t'a trouvé cohérents/crédibles/méritants ?

On devient plus fort en tapant sur des bonhommes ? Autant tout le système de musculation dans GTA San Andreas, je comprends que notre perso deviennent plus balèze au corps à corps mais taper, 'fin tu vois sans doute le truc plus que moi ...

Donc t'es plutôt axé jeu réaliste/cohérent donc la survie est un genre privilégié ?

On devient plus fort à force de frapper, oui.

Réaliste non, ni forcément survie, moi c'est un système crédible qui m'attire, parce que tu peux te fondre dedans, tu participes à l'aventure. Quand le système est absurde, ce n'est pas prenant. Ça veut pas dire que j'y jouerais pas, mais si ça manque de logique tu fais juste abattre la besogne.

En somme, tu as les rares jeux vidéo qui répondent au "C'est en forgeant qu'on devient forgeron". Mais la plupart, ce serait plutôt "C'est en coupant du bois que Léonard de Vinci". Si tu y prêtes pas attention, ça a l'air de fonctionner, comme plein de jeux vidéo, mais quand tu relis là c'est le drame ^^

Est-ce que ces systèmes absurdes de progressions ou de collectibles ne sont pas nécessaire -paradoxalement- pour apprécier son aventure dans un jeu -en tout cas pour un certain type de joueur que tu n'incarnes pas apparemment - ?

Je pense à des coffres dans Red Dead qui récompensent l'exploration d'un lieu reclus mais qui sont posés là alors que ouatmilles renégats foulent les terres de New Austin et que c'est quand même toi qui les ouvre en premier ?

Ben d'une part dans Red Dead ils sont cachés, ce n'est pas comme Assassin's Creed où y'en a partout. Dans Red Dead, un type a caché son trésor, il a fait un dessin "pour se comprendre", donc oui ça fonctionne. Après les trésors dans Red dead sont inutiles, mais c'est une autre histoire ^^

En fait, je ne faisais pas référence à la "carte au trésor" mais à ces endroits de la carte, généralement des hameaux à fouiller pour obtenir une nouvelle tenue, des coffres plantés là pour récompenser l'exploration, genre : "t'es pas venu juste pour regarder, tiens, prends-ça".

Je ne sais pas, c'est une question complexe. Je ne suis pas fan des open-world, concept pas vraiment maîtrisé à mon goût, je pense aussi que l'exploration est mieux récompensée quand c'est narratif que quand tu trouves justement un cadeau inutile. Par narratif je veux dire que rien qu'explorer le décor, genre trouver une issue cachée, tu es déjà fier de toi et que le décor te récompense par quelque chose d'immatériel. Quelque chose à fouiller par exemple (un cadavre ?) mais dont tu retires aucun objet, ni aucun audiotruc. Que ça parle juste par le fait de le trouver et de l'inspecter. Y'avait de ça dans Silent Hill Downpour.

Pourquoi tu ne développes pas ton jeu au lieu de parler de tout ça à moi ? (au pire, tu deviendras riche).

Chai pas, ouvres ta boite de consulting en gamedesign ...

J'y ai pensé avec les logiciels gratuits, mais avant de faire un jeu, faut apprendre à les faire, c'est très long, ça demande un panel élargi de talents (que je n’ai pas !), et aussi des moyens car qui dit jeu dit musique, bruitages, etc., et si c'est pour pondre un truc mal fait et maladroit ça vaut pas la peine. Ce n’est pas un loisir, c'est tout un investissement.

Bah, pourquoi tu ne montes pas ta société de Holding et tu prends des parts majoritaires dans un studio et puis tu dictes ta loi ? Tu fais faire ton jeu, c'est encore mieux que de le faire soi-même !

Ça a l'air compliqué ton histoire, pis faut des sous !

 fin de la première partie.

 

2014-2016 Time Neves, Cheval de Troie Reserved.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
Aw shiet ! Désolé d'avance.

"Mais le jeu vidéo prend une voie qui va à l'encontre de ses promesses initiales, parce qu'il est pris en mains par le marketing, ou par les indés qui, pour ma part, sont dans les choux aussi."

Le jeu vidéo a promis quoi en fait ? C'est ça le problème avec blacklabel, c'est qu'il a sa vision de ce que devraient être tous les jeux vidéos ("on a tous les mêmes attentes qui paraissent basiques mais qui sont concrètes") sans jamais prendre en compte l'aspect technique du dev (j'y reviens).

Plus concrètement pour ce passage, il balaye la (grosse) majorité des prod de jv en les regroupant sous le terme "indé" (pcq indé c'est un type de jeu forcément on peut tous les décrire d'un coup comme les FPS, et les ils ont clairement un "agenda" qu'ils imposent :3) et sans expliquer ce qu'ils font de mal. Opportunité de demande d'aprofondissement manquée.


"ces endroits de la carte, généralement des hameaux à fouiller pour obtenir une nouvelle tenue, des coffres plantés là pour récompenser l'exploration, genre : "t'es pas venu juste pour regarder, tiens, prends-ça".

Je ne sais pas, c'est une question complexe."

C'est dommage, pour une fois qu'il était forcé de répondre et de détailler :( Oui, les collectibles et autres bonus d'xp sont un moyen facile de récompenser l'exploration, pcq le joueur moyen a besoin d'une récompense pour tout ce qu'il fait (ou en tout cas c'est ce que les éditeurs pensent). Mais c'est le moyen facile, The Witness donne un bon exemple de comment récompenser de manière intrinsèque et cohérente l'exploration.


"Juste le fait dans un shooter de recharger automatiquement, c'est con."

(j'avais dit que j'y revenais). C'est le genre d'attentes arbitraires qu'ont un peu aucun sens. Je pense qu'on peut supposer sans trop de risque que des flingues qui se rechargent pas automatiquement ça a déjà été tenté (et ça existe même dans certains cas, au moins dans les time crisis like). Si c'est pas la norme, c'est qu'il y a une raison. Dans le FPS random moyen, devoir surveiller ses munition pour finir son chargeur et recharger manuellement fait pas partie de l'experience attendue. Encore une fois, tu peux trouver des défauts et des problèmes dans des jeux, mais imposer ta vision et te plaindre qu'un jeu fais pas comme ça, c'est pas critiquer.
Après, certains jeux ont essayé de rendre l'acte de recharger moins automatique, en demandant une implication du joueur. Comme Gears of War par exemple. Ca tombe bien t'as écrit dessus récemment.

"son unique gimmick de gameplay peu attrayant et qui ne varie qu'artificiellement"

c'est pas dit explicitement, mais j'imagine que ça parlait du système de recharge "QTE". Voilà ce que ce genre d'iddée donne, concrètement, dans un jeu. Un système peu attrayant qui ne varie qu'artificiellement.
Forcer le joueur a recharger plutot que le fait automatiquement, ça apporte aucun profondeur, ça rend pas le jeu plus fun.
Ca fonctionne dans time crisis / house of the dead pcq les munition sont la seule chose qui vont limiter le joueur, le gameplay tourne complètement autour de ça. Et c'est comme ça que ça fonctionne un jeu vidéo, tu peux pas juste coller des systèmes en espérant que ce soit bien juste pcq c'est plus logique par rapport à la réalité.

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris