The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 19/02/17 à 09h58

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
Tueuses en (Séries TV)

Souvenez-vous, il y a quelques mois, je vous contais les aventures de Saga Noren et Martin Rohde en Scandinavie aux prises avec le Tueur de la Vérité, eh bien, il est l'heure de juger la version britannico-française portée par Canal, Sky, Clémence Poésy et ce diable de Stephen Dillane. Pour l'anecdote, j'avais eu l'occasion début de 2014 de commencer soit par The Bridge Bron Broen ou soit par Tunnel et j'avais opté pour l'original plutôt que la copie. Question de principe probablement. Ce n'est pas sans appréhension que je jetta mon dévolue 2 années plus tard sur l'adaptation franco-britannique inquiet à l'idée de se retrouver devant une version téléphonée de bout en bout à quelques détails prêt comme peut l'être Malaterra, la version française de Broadchurch. Ce qui n'empêche pas Malaterra d'être une bonne porte d'entrée au concept si d'aventure, vous n'avez pas succombé à son modèle anglais.

En ce qui concerne Tunnel, premier bon point : les langues. A l'instar de la série dont elle se veut la descendante, Tunnel est tourné en franglais. TheBridgeBronBroen était tourné en danosuédois. C'est vraiment sympa car naturellement, entre français au comissariat de Calais, ça parle français et en Angleterre à Douvres, ça cause anglais. Et puis logiquement, comme les anglais sont des billes en langue étrangère doublé de gros flemmard (en même temps, la planète entière est obligé d'apprendre leur langue, il est de mon devoir de le rappeler aux têtes en l'air), ça discutaille en anglais lorsque nos 2 héros sont à l'écran. Tout ce mic-mac est sous-titré ; pour faire les choses bien. Niveau scénario, on repart sur les mêmes bases à l'exception du Channel qui remplace le pont de l'Orelsund. La co-enquête emmnène le spectateur de part et d'autres de la côté Manchienne et le Tueur de la Vérité semble pouvoir naviguer ou manipuler aisément de part et d'autre du rivage. Les meurtres se succédant sur fond de démonstration de thèses sociologiques correspond aux défis sociétaux écartés par les 2 gouvernements européens.

Esthétiquement, c'est propre. Le Nord de la France et le Sud de l'Angleterre semble comme connecté par le même appel du large conférant au paysage un je-ne-sais-quoi d'attendrissant. Une espèce de quiétude parsème les faubourgs de ces 2 stations balnéaires qui n'en sont au diable pas. Du côté du duo à l'affiche, c'est une nouvelle fois la grande force du show. Le choix de Clémence Poésy pour camper le rôle de la prude Elise Wassermann n'est pas dénué de sens même si j'ai pendant longtemps scruté son jeu afin de savoir si elle allait s'extirper ou non du jeu très conséquent (tant dans sa justesse que dans sa frugalité) de sa counterpart Saga Noren (campé par Sofia Helin) de l'original. Et en l'occurrence, même si les 2 partitions sont évidemment assimilables, la psychologie et le background du personnage n'ont pas changé, Clémence Poésy y apporte indéniablement son répertoir jusqu'à s'en détacher sous certaines latitudes.

Karl Roebuck prenant la relève de Martin Rohde change finalement bien plus de l'original à l'adaptation que sa partenaire française. Personnifié par un Stephen Dillane à propos, Karl Roebuck est un cran moins jovial que son alter-égo danois même si il incarne bien un mari, père et beau-père cool et aimant. Disons qu'il se montre plus réfléchi et professionnel que Rohde. Et qu'il est aussi plus difficile à cerner. Là où on lisait assez amplement dans les pensées du personnage originel, son successeur devient plus volatile pour ne pas dire volage. A l'instar de Bron, les relations de famille comme professionnelles sont au coeur de l'intrigue et pour le coup, les libertés prises vis à vis de cette dernière tracent une route sensiblement divergente à-même de brouiller un peu plus les pistes pour le vieux de la vieille qui connait les ficelles embrumées du modèle. Une belle attention.

Tunnel est vraiment une bonne adaptation qui ne singe pas bêtement l'originale. Elle dystille avec parcimonie ses petites touches personnelles jusque former un tout très cohérent et assez différent sans pour autant renier les excellents préceptes mis en place par les Scandinaves, notamment en matière d'écriture qu'il s'agisse de l'intrigue ou de la psychologie des personnages. Le générique d'intro est vraiment bon et la série parvient à conserver ce charme nordique bien que le théâtre des péripéties s'écarte sensiblement de la froide Scandinavie. Le ton gris bleu est globalement conservé même si les plaines verdoyantes anglaises et les fôrets françaises glissent ce tont verdâtres du plus bel effet. J'ai ainsi hâte de lancer saison 2 de ce Tunnel et je ne saurais trop vous conseiller de faire de même. 'fin, matez quand même la Saison 1 avant, ça vaut mieux de faire les choses dans l'ordre ...

 

2014-2016 Time Neves, Sortez les briquets Reserved

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris