The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 30/11/16 à 19h46

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler
La Gazette du Joueur Né (People)

Snake Kojima

 

Le très estimé gourou de la secte Metal Gear - Hideo Kojima - s'est pour la première fois emparé de notre micro pour sortir de son silence depuis le fameux Kojima-gate ayant vu nombre d'actions déroutantes de la maison mère Konami à l'égard de sa petite structure indépendantiste Kojima Productions. Mais, sans plus tardé, laissons lui tout de suite la parole ...

 

Bien sûr que tout ceci est faux. Et évidemment, mon compte twitter a été piraté à de nombreuses reprises ces derniers mois. Il ne vous a pas échappé que je n'ai pas fait d'apparition publique lors des derniers évènements marquants de l'actualité vidéoludique. Je n'étais ni sur le showfloor de Microsoft, ni sur celui de Sony. Et pour cause ... j'étais séquestré pendant tout ce temps. Donc, oui, je le réaffirme, il s'agit bien de ma première déclaration publique depuis que tout ceci a commencé. Et qu'on en touche enfin le but. Et ça ne s'est pas vraiment passé comme le souligne votre édition du 1er Mai. D'ailleurs cette partie là de l'histoire faisait - elle aussi - partie du script de base. Je veux dire de toute évidence, je ne pointe pas à Haro Waru - le Paul Emploi japonais, ndlr - je n'ai qu'à claquer des doigts pour voir 50 représentants d'Activision, Ubisoft et EA me proposer des "incitations" hors de prix - dont je terrais la teneur par respect pour les âmes puritaines si sensibles - dans l'espoir que j'accepte de réaliser un chef d'oeuvre de plus mais pour leur compte cette fois-ci. Mais je me sens bien chez Konami. J'ai donc décidé de rester. Malgré tout ce qui s'est passé. Et de renouveler mon engagement pour un VI, VII, VIII et IX. Je ne pouvais pas laisser Star Wars caracoler en tête des ventes. L'élaboration du script marketting s'est déroulée vers la fin 2014. On m'a demandé de trouver quelque chose pour faire vendre le jeu. J'ai commencé par leur dire que le IV s'était quand même vendu à 6 millions sur la durée et une seule plateforme - la PS3 - mais ça ne leur suffisait pas. Ils en voulaient plus. Je leur ai avancé l'idée d'embraser la HYPE du monde ouvert - le nouveau dada de l'industrie - , TheWitcher s'y dirigeait, Batman Arkham aussi, je leur ai dis que l'émulation des 2 allait pleinement profiter à notre business, seulement, ils voulaient être vraiment sûr. Faut dire, avec 75 millions de milliards de yens de budget et un titre qui rentrait dans sa 6ème année de développement, ils commençaient à suinter les mecs ... Là-haut à la direction financière, ils avaient peur pour leurs fesses après toutes les extensions de budgets que je leur avait fait signer au cours des 2 dernières années ... Puis j'ai eu l'idée du siècle. Si on faisait croire que j'étais viré. Pas par une annonce officielle de but en blanc comme ça. Mais, et si on montait un scénario pour habilement faire irrémédiablement penser aux fans - et le public jeu vidéo en général - que mon heure était vraiment venue, là on la tapperait la barre fatidique des 10 millions. L'idée était de subrepticement relater la survenance de faits étranges à l'intérieur du studio par de soit-disantes sources proches de nous - en fait, c'était un faux compte de Kamiya, il peut être très sobre quand il s'y met et oui, il était dans la confidence - et d'instiguer la peur, la crainte de l'éffrondement de la structure de développement, l'incompréhension quant à la subite oppression de la maison mère et donc par finalité l'hypothèse de la fin de la saga. Sincèrement, je me demande comment vous y avez cru. Je veux dire, certes, les étapes étaient rondement amenées avec cette ambiance digne de la grande époque de la Stasi mais franchement, la série a fêté ses 25 ans en 2012, ça aurait du vous mettre la puce à l'oreille. On a donc commencé par restreindre les droits d'échange d'informations des salariés en coupant l'internet et l'intranet,  en fermant certaines adresses mails, en installant des caméras dans les toilettes - par mesure de sécurité, n'y voyez aucun clin d'oeil à certains passages de la série - en faisant disparaitre du jour au lendemain les logos de mon studio, le nom de ma structure, en faisant disparaître mon nom des crédits ainsi que des dépots légaux, en laissant se propager des rumeurs sur une prétendue fermeture du studio, et en inventant une histoire de toute pièce comme quoi le Boss ne pouvait plus me saquer à cause des retards que je prenais sur les délais, etc. On est même allé jusqu'à monter de toute pièce le faux retour de Silent Hill(s) avec Guillermo Del Terro et précipéter sa chute pour enfoncer encore plus le clou ! Nan, vraiment, on est allé loin. On voulait que ça fasse vrai. Je voulais que ça fasse vrai. J'ai alors dû jurer de ne plus utiliser par mes propres moyens mon compte twitter afin de créer ce qu'on appelle dans le jargon un "silence radio". Au bout de 3 semaines, je n'ai pas pu m'en empêcher. J'ai twitté - un truc débile et dispensable en plus ... pour pas changer de mes mauvaises habitudes ... - C'est là que le plan à dérapé. Kozuki - The Boss, de Konami - a alors pris le contrôle du plan - personnellement, j'entends - . Et il a déconné grâve. Ils ont décidé - lui et le conseil d'administration, qui doit approuver toutes les décisions entreprises par le Conseil de Discipline - de m'emfermer dans la remise du bâtiment EE1 du Quartier Général de la boîte, à Tokyo. Pour une semaine, le temps de m'habituer à la vie sans smartphone, internet, tout ça, 'fin vous voyez. Une sorte de Koh Lanta - à son échelle certes - pour moi. Je pouvais pas lutter, ils étaient 5. Du coup, j'ai pris mon mal en patience, je commençais à compter les rats qui traversaient la pièce, puis ensuite les jours et puis j'ai commencé à trouver le temps long. Très long. Ces cons m'avaient oubliés. Je subissais de plein fouet la douleur fantôme. Celle d'être dépourvu pendant un si long moment - j'ai bien cru que j'en allais être privé à vie ! - d'un de mes membres charnels : TWITTER. C'est lorsqu'ils se sont rendus compte que la sortie du jeu approchait, que le jeu passait Gold, qu'ils se sont souvenus que ça faisait déjà 5 mois qu'un type m'apportait mon plateau repas 2 fois par jour. Je suis alors sorti. Je vous raconte pas ce que j'aurais aimé faire à Kazuoki à ce moment là. Mais on ne m'en a pas laissé le temps. On m'a apporté directement un graphique. La courbe d'évolution des précommandes pour Metal Gear Solid V : The Phantom Pain toute plateforme confondue entre le 5 Mars 2015 - date du début de celles-ci et hier le 28 Aout 2015. La tendance n'est pas logarithmique certes ... Elle est carrément exponentielle ! Et contrairement à ce qu'on pense, je ne me fiche pas des chiffres. J'espère - comme tout employé japonais modèle et bien élevé - satisfaire ma hiérarchie pour pouvoir disposer de toujours plus de moyens afin de mener à bien mes ambitions, mes projets futurs, mes rêves et avec eux, ceux de millions de Julien Chièze en herbe. J'ai donc gentiment fermé les vannes de mon compte twitter - pourtant prêt à se déchainer et flinguer la réputation de la boite avec l'aide de Kamiya - ainsi que ma gueule. Puis j'ai signé dans la foulé pour 5 préquelles, 3 séquelles et 8 ou 9 prologues, de mémoire. Je compte bien me mettre sur le VI dès la fin de l'extension / l'épilogue  - la fin après les crédits n'est pas la vraie HEIN, je vous le dis puisqu'on est entre nous - Level Minus One qui sortira vraisemblablement en Février 2016. La dernière étape du scénario. Comme prévu depuis le début d'ailleurs.

 

Mr Kojima, qu'avez vous pensé du test de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain faites par l'un de vos plus chétif fan, Julien Chièze ?

 

Absolument rien. Je ne lis pas la presse à scandales. Je blague. Je ne comprends tout simplement pas votre langue de Gajin. Je maîtrises quelques subtilités mais bien trop peu pour me fondre dans ce type de littérature. J'ai peur d'être Lost in Translation, vous comprendrez ... Par contre, je compte bien me faire traduire l'assurance qualité du test : le test du test par Snakeinabox. S'il compte un jour sortir son blog du marasme dans lequel il est empétré depuis des mois. Sur ce, je vous laisse, y a banquet et petit four en mon honneur. On se revera sans doute à la Paris Games Week, pour anoncer vous-savez-quoi. D'ici là ... Aligator. Sayonara.

 

2014-2015, Times Neves, AllJokes Reserved.

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

SuzuKube
Signaler
SuzuKube
J'avoue, tu m'as eu xD !
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Si seulement c'était vrai... Si seulement... un nouveau test du test... :bave:

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

Archives

Favoris