The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 29/08/17 à 18h21

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler

Ne jamais se fier aux apparences. Cette article n'est pas spécifiquement dédié à la gloire de Dieu. De Sony. Non, d'ailleurs, autant être clair tout de suite, ce n'est pas eux qui m'ont le plus impressionné de toutes les conférences que j'ai vu en direct live de mes appartements. Et je n'ai pas l'intention de spoiler le nom de l'éditeur qui a raflé à mon sens l'EA 2015. Pas avant la fin de l'article en tout cas. J'ai ainsi décidé de rendre mon verdict sur cette semaine d'E3. Et bien évidemment, en me focalisant plus particulièrement sur les prestations du Big 4 : Microsoft-EA-Ubisoft et Sony. Nintendo ayant délibéremment choisi de ne pas prendre part aux festivités de l'E3 cette année. Parce qu'il n'est pas toujours utile de formuler un plan de ce que je compte faire, le voici :

 

 Dieu ne se reposa pas le 7ème jour. Bien au contraire, en réalité, Dieu se leva et créa Sony. Puis Sony saint seya à la gauche du Père.

Révérend Neves L. King.

 

0                                            Noctambule

 

I                     Microsoft Games Studios

 

II                        Les Arts Electroniques

 

III                                                    Liersoft

 

IV       Sony Computer Entertainment

 

V                              Bethesda Softworks

 

VI                                             Square Enix

 

euh, calmes toi ... Ceci n'est pas le classement ... Ni les notes ... C'est juste le nombre de consonnes contenu dans le prénom de chacun des dirigeant de ces sociétés.

 

Contexte.

 

Microsoft fait de très bons E3 depuis le début de la GEN et celui ne déroge pas à la règle. La firme de Redmond abreuve ses conférences comme sa console de jeux pour s'affirmer toujours plus comme l'alternative viable à sa rivale : la PS4 de Dieu. De Sony. Mais est-ce que de bonnes conférences centrées sur le jeu suffisent ? Ne manque t'il pas les arguments coup de poings, les jeux qui changent une génération et une console ? Je regarde avec intérêt ce que produit Microsoft depuis quelques années, m'étant peu à peu émancipée de mon fanatisme détonnant envers Sony pour rejoindre un amour ouvert et un peu libertin sur les bords. PlayStation reste et restera à jamais number one mais pourquoi se priver de la concurrence si ce qu'elle fait est bien ? Et m'attire moi, Neves, 10 et demi, 1 mètre 39. Donc je cherche un peu à chaque conf' le ou les quelques jeux à ajouter à Quantum Break, Scalebound (même si on a rien vu mais assez pour que ...) et Ori & the Blind Forest qui sont les 3 cylindrés motrices dans l'acquisition d'une Xbox. (fait bizarre d'écrire ça noir sur blanc ...). Suspence.

 

L'E3 est un sport relativement simple. Bethesda, Micro, Ubi, EA et Square Enix tentent d'exister. Nintendo n'est déjà plus de ce monde. Et à la fin, c'est toujours Sony qui gagne.

Neves Lineker, 16 Juin 2015.

 

I    Microsoft

 

Halo 5 : Guardians.

Halo 5 : Guardians a inauguré un gimmick qu'apparemment tous les conférenciers avaient prévu d'incorporer dans leur briefing lors de cette E3 puisque tous sans exceptions s'y sont pliés : le big beginning thing (de mêche avec le one more thing). Et le BBT qu'a choisi Microsoft n'est autre que LA licence phare maison : Halo. Nan mais Halo quoi. Halo, ça me connait. Me connaissait pour être exact. J'ai joué longuement au 1 et au 2 d'abord sur la fameuse démo accompagnant la Xbox première du nom puis par l'intermédiaire des 2 premiers opus. A la fois la campagne en coop et le multijoueur en local. Plaisant mais jamais vraiment accroché. (alors que j'ai acheté le 1er à sa sortie sur PC, comme quoi, on est pas à une incohérence près). Entre parenthèse, oui, moi, le fanboy Sony de base, j'ai transféré des fonds des miens jusqu'au compte que possède Microsoft chez Gringotts. Passé cette incohérence historique, je dois concéder que la remasterisation de la saga l'année passée avait éveillé ma curiosité. Et pourquoi pas ? D'autant plus quand l'épopée semble faire prendre au MasterChief un chemin de renégat/pariat mis en scène par sa propre traque par l'Agent Locke. Bref, même pour un non fan comme moi, ça donne envie.

Convaincu à : 75%

La présentation n'était pas époustouflante (pas comme le tout premier teaser/trailer du désert de 2013) mais faisait de toute façon le job pour les nombreux fans de la série. Les environnements auquels je n'accroche toujours pas d'un point de vu palette artistique se montraient fournis, tangibles et techniquement joli de surcroît. Les effets de lumière et la volumétrie fumidicale tenant le rang pour de la Next GEN. J'ai cependant un peu tiqué sur les animations de destruction de décors qui font toujours un peu cheap à mon sens. Mais c'est vraiment histoire de pinailler.

 

Recore.

Introduire une conférence par une nouvelle licence, qui plus est à l'instigation d'une figure de proue de l'industrie - Keiji Inafune - est une démarche à la fois à souligner et à surligner. Au stylo bic rouge (cela va de soi). Très bonne entrée en matière au moyen de la recette classique du duo hétéroclite humain/robot perdu dans le désert et devant faire face à une menace hostilement hostible, le tout au son d'une partition oniriquement enchanteresque. La cinématique fait le job artisitco-techniquement et donne furieusement envie de savoir comment tout cela s'aborde manette en main. On patientera pour du gameplay mais une apparition à la prochaine Gamescom serait assurément un coup certain porté à l'estocade de qui vous voulez. L'image de fin se payant même le luxe de montrer/teaser les différentes formes que semblera pouvoir prendre notre compagnon de ferraille. Clairement, un titre à cocher sur son calendrier de sortie majeure Xbox ONE.

Convaincu à : 100%

 Il serait innaproprié de clamer que ce titre atterira à coup sûr dans ma liste d'attente de jeux Xbox ONE puisqu'il faudra attendre confirmation à la fois du côté des mécaniques de jeu et du contexte de l'aventure. Mais ça part bien. Très bien même.

 

Rétrocompatibilité Xbox 360.

 Alors là, personne n'avait vu venir ce "truc". Et ça m'a un peu scotché sur mon siège. L'intention est clair de l'aveux même du grand hibou Phil Spencer, convertir les joueurs 360 encore indécis à la cause ONE. Entre les offres de reprises de PS3, 360 et cette nouvelle données, on ne peut pas dire qu'ils font semblant. Réfréner la fuite des rats vers le navire amiral PS4 semble être au coeur de la stratégie de Microsoft. Quitte à ne pas attirer de nouveaux migrants, autant fermer les frontières, former une DMZ et mettre son peuple au pas. N'ayant jamais possé de 360 et ne compilant que peu d'arguments pour le faire, cette avancée indéniable pour nombre de possesseurs de 360 me permettrait de profiter de titres exclusifs 360 déjà disponibles sur PC à prix exorbitant en remportant une vente aux enchères puisqu'on ne vend quasiment plus aucun jeux 360 à prix coutant.

 Convaincu à : 50%

 Mais là, je parle de mon cas personnel. Il est évident que désormais nombre de retardataires (ou pauvres) pourront de procurer une ONE en se délestant de la 360 pour 20 malheureux euros et jouir de 2 catalogues en 1. Aucun intérêt en ce qui me concerne. J'ai de toute façon toujours été contre la rétro-compatibilité, contre la cession de console (pour en tirer quoi sérieux ?) et contre l'occasion. Pour les autres, c'est du tout bon.

 

Dark Souls 3.

Difficile de juger cette annonce d'un nouvel épisode de la série des Souls. Etant moi même entre 2 feux par rapport à cette série. J'ai acheté Dark Souls assez récemment mais je n'y jouerais pas avant 2018 en raison d'une liste d'attente toujours plus folle (en sachant que je n'ai pas encore mis la main sur Demon's Souls). J'ai longtemps gardé mes distances vis à vis de la série dont j'ai pourtant suivi la génèse et l'ascension depuis la sortie japaonaise de Demon en 2009; ne la jugeant pas pour moi. Puis y a eu Bloodborne. Et j'ai retourné ma veste en moins de 2 comme tout le monde. Donc je suis sensé m'y mettre bientôt. J'espère avant 2020. En temps normal, je ne me trompe pas dans le choix de mes jeux, donc je me rangerais plutôt dans le rang de ceux qui accueillent avec en train un 5ème épisode de la série en 7 ans (s'il sort en 2016 - s'il n'est pas reporté). A part ça, la cinématique fait le job efficacement. On finirait presque par s'habituer à tant de maîtrise.

 Convaincu à : 70%

 Mais certains peuvent trouver le rythme d'enchaînement des opus un peu trop soutenu pour apporter de réelles nouveautés, évolutions, ambitions. Même si on sait qu'il y a au moins 2 équipes déclarées (au FISC) bossant pour le compte de From Software.

 

Forza MotorSport 6.

En tant qu'amateur transi d'automobile et de mécanique, l'évocation d'un nouveau Forza - bien qu'appartenant à l'école Gran Turismo - ne me laisse pas du tout indifférent. Et dans la mesure où je compte de plus en plus acquérir une ONE dans un futur - ne nous mentons pas - relativement lointain, je me tiens prêt à remplir à qui de droit méritera l'accès à la Neves Waiting List. 430 bolides, 26 environnements, version jour/nuit, météo, ça donne envie. Et si FM6 était le Forza qui mettait tout le monde d'accord ? En tout cas, je le scrute de loin et j'espère qu'il rejoindra le rang même si je reste toujours dubitatif quand aux évolutions avec ce cycle industriel de 2 ans de développement et pi c'est tout. La vidéo en elle même fait pitié. Seul bémol. Pas de gameplay mais ce sera pour la Gamescom hemingway.

 Convaincu à : 70%

Certains pourraient clamer que le 5 aurait mérité de s'octroyer une année supplémentaire de développement au moins pour le contenu et que le 6 est ce que aurait dû être le 5 s'il confirme tout le bien qu'on pense actuellement de lui aux vues des promesses faites par son géniteur, le studio Turn 10 et Dan "la marque de" Greenenwalt (il a joué dans Harry Potter - si si vérifiez) en tête. La grosse question en suspens reste le caractère dynamique de la météo et du moment de la journée.

 

Gigantic.

Je n'ai pas saisis en quoi ce jeu avait sa place à l'E3. Mais je dois manquer à la fois d'imagination, de coeur et d'une bonne dose d'héro' pour pouvoir comprendre. Dégager Scalebound, Quantum Break et Crackdown pour ça ... ??? Mais, j'imagine tout de même qu'il faut savoir toucher toutes les audiences et pas seulement celle qui compte, les core gamers masterpiercebrosnan. Quoi qu'il en soit, d'habitude, on choisit un jour au pif sur les 365 que l'on compte dans l'année en évitant justement le mois de Juin et l'affaire est pliée. Bon, bref, je vais pas m'attarder plus longtemps. En plus, c'est un F2P ...

Convaincu à : 0%

 Que ceux qui ont aimé me pardonnent. (mais à l'avenir, évitez ce blog)

 

Rise of the Tomb Raider.

Autour de la pseudo-exclu qui ne le sera que 2 mois (je déteste ce genre de deal - Street Fighter, Shenmue III, etc.). Contrairement à ce que j'ai pu lire et même si en y réfléchissant, leur position est tout à fait acceptable, je n'ai pas été déçu par la phase montrée du prochain opus de la série phare de Crystal Dynamics. Maintenant, c'est sûr que pour qui a bouffé du Uncharted et même le premier, ça sent pas le poisson frais. En plus, le coup du saut de 2 mètres en soulevant 50 kg tout mouillé (et encore je pense être gentil) en défiant les lois de la gravité (ça se passe entre 02:10 et 02:14) ... Je veux bien qu'on soit dans un jeu vidéo, j'accepte allègrement des écarts qui servent le gameplay, l'instant présent (je fais mon carte d'or) mais là tellement gros que ça m'a littéralement sauté aux yeux. Mais je pinaille peut-être un peu sur des détails qui ne pèseront pas lourd dans un tout. Dernier et non des moindres, ce qui m'a enchanté et qui m'intriguait déjà pour le Tomb Raider de 2013, c'est la pate artistique et le rendu technique (réverbération de la lumière + luisance) qu'arrive à générer le moteur utilisé par le studio, ça déboite sévèrement la gueule n'empêche et plus c'est luxuriant, mieux ça transparait.

 Convaincu à : 70%

 On pourra toujours reprocher un gamedesign finalement plutôt en adéquation avec ce que nous a habitué la GEN précédente et donc Uncharted (mais comment ne pas le citer ?) et qui du coup ne s'émmancipe pas de son modèle. Certes, mais puisque c'est bon/puisque ça marche ? Pour les autres donc, les insensibles, viendez au 4ème épisode pour voir du neuf, le principe de rentabilisation du moteur devrait aussi bien être applicable au méthode de conception de mécaniques de jeu aussi bien pour cette épidose que pour le troisième. #nostradamus.

 

Sea of Thieves.

J'ai d'abord cru à Fable. C'était pas faute d'avoir vu comme tout le monde Philou introduire Rare et la compil' des 30 jeux juste avant pourtant ... mais j'avais cru apercevoir le moteur sur lequel tourne Legends et puis non ... Ensuite, j'ai tenté le rapprochement avec tout ce que je connais de la piraterie, à savoir Risen et Black Flag et puis j'ai fini par me concentrer sur l'écran. En soi, ça tient la route, c'est plutôt pas mal et même si on a pu assister à une phase de gameplay, le titre est encore trop évasif sur sa finalité pour tirer quelque plan sur la comète de votre choix. Sera-ce du grand Rare, du bon à la Kameo ou de la purge comme les dernières produtions sans grands intérêts pour les joueurs qui espèrent voir le Rare d'attaque. C'est un Wait&See définitif.

 Convaincu à : 50%

 D'un autre côté, l'E3 est là pour faire rêver et je n'ai pas rêver en découvrant le nouveau projet de Rare. Rien que pour ça, on pourrait légitimement supposer (et d'ailleurs, c'est par contre ce qu'a su susciter Recore à mon sens) que cette entrée en matière n'a pas rempli les objectifs inhérents à ce genre de First Look : curiosité - bonne impression - attachement. A voir si le second rendez-vous sera le bon. J'ai tout de même de sérieux doute que ce titre marque le retour du grand Rareware mais s'il pose déjà de bonnes bases, ce sera bien assez ...

 

Gears of War 4.

One More Thing du Briefing de Microsoft, la présentation aussi espérée qu'anticipée du nouvel opus du TPS phare de la firme de Redmond démontre en lui seul l'effet kiss kool de la conf' de Microsoft. Si Bigrosoft avait balancé un trailer CGi à la face du monde, tout le monde aurait pleuré sa mère et en même temps aurait émis son droit de réserve (si ce n'est de VETO' - entendez vétérinaire) quant à la non divulgation d'une phase de gameplay en bonne et due forme. A titre de comparaison, c'est ce qui est arrivé pour le 1er teaser-trailer d'Uncharted 4 à la fin de la conf' de Sony à l'E3 2014. A la fois époustouflant (ou alors, vous êtes vraiment insensible - même moi, j'ai versé une larme) et en même temps, ne reflétant que la maîtrise de l'ambiance, de la technique, de l'immersion, de l'émocion, et de la narration, mais foutrement pas du gameplay - d'où les questions légitimes sur les ajustements/évolutions que son géniteur lui confèrerait et qui nous renvoyait direct à une attente de 6 mois pour éspérer en savoir plus. Gears 4 a court-circuité tout ça. Pour le meilleur et pour le pire, puisque la phase très ResidentEvildièsque n'a pas eu l'effet bombe annoncé. Pire, les environnements dépeints soufflaient le chaud et le froid avec un extérieur faisant le taff' et un intérieur lambda-insipide.

 Convaincu à : 30%

Un peu comme Resident Evil Revelations 2 (désolé pour ceux qui ont aimé les environnements), j'ai trouvé les décors peu inspirés, maintenant la licence mise surtout sur un gameplay aussi dynamique que brutalo-burné et quelque part on sent fout des décors. Cependant, ce qu'à TheOrder1886, Gears ne l'a pas (en tout cas pour l'instant). J'aimerais prendre plaisir à parcourir le monde et j'espère que ce qui a été montré est le niveau le moins inspiré du jeu. J'y crois parce que la formule Gears semble toujours autant bien fonctionner.

 

 Minecraft Hololens Version.

Deux milliards plus tard. Minecraft ne pouvait décemment pas zappé le rendez-vous de l'année (loin devant Cannes je le répète). Et, alors franchement, moi qui n'ait jamais été intéressé par Minecraft, là, j'ai trouvé ça fort. Ca m'a rappelé un peu ma (longue) période LEGO à l'époque où j'étais encore un juvénil. Ca pourrait être très fort de construire son monde de brique avec une telle intéractivité. Pour le coup, là il y a de la cohérence dans la démarche, en comparaison d'un Kinect voué de base à l'échec pour les joueurs traditionnalistes. Il s'agit là en tout cas d'une piste sérieuse pour le nouveau périphérique holographique de la firme qui trouve un ambassadeur de choix en la création du studio nouvellement giron de la boîte : Mojang. A suivre.

 Convaincu à : 80%

Mais, parce qu'il y a toujours un Met, (voire même 5 pour ceux de New York), Hololens, c'est cher et il faudra d'autres cartouches pour imposer le bousin dans le salon du gentilhomme (ou de la gentillefemme). En ce qui concerne le jeu, je suis déjà convaincu.

 

Rare Replay.

Bon, déjà, j'ai appris que Rare avait (déjà) réalisé plus de 30 jeux. Bravo. Pour 30 dollars américains en plus. Chapeau. Si j'avais été bercé au son du studio, je pense que j'aurais craqué direct pour une telle opportunité sachant à quel point le Rétro-gaming est pas donné. Environ 5 à 10 dinars selon les titres, l'addition monte en flèche lorsque on en a une palanquée à rattraper. Donc je dis oui même si aucun jeu ne subira un traitement cosmétique (en même temps, à ce niveau là, il aurait fallu monopoliser 30 dev' teams pendant deux ans et demi au moins pour les remettre à la plastique du jour). Une initiative à souligner qui augure donc du meilleur pour le retour en teinte (demi ou pleine - reste à savoir) du feu développeur britannique Rareware devenu Rare.

 Convaincu à : 100%

Cependant, un nouveau Conker n'aurait pas été de trop quitte à faire dans le sensationnalisme sanguinolant. Voire un GoldenEye 2 ou un Banjo-Kazooie. Qui sait ce que ce studio de 200 personnes tout de même nous prépare ...

 

Elite Wireless Controller.

Seconde surprise non anticipée par mon sonar et les radars en éveil de toutes les rédactions publi-rédactionnelles mondiales, le pavé dans la marre qu'est le nouveau pad Xbox ONE a fait sensation. Perso' j'ai adoré. Est-ce la réponse du berger à la Steamière ? Il semblerait que oui. Grosoft entend rester maître incontesté du gaming console sur PC (je me comprends). Et en même temps, les palettes comme la customisation pourrait se révéler très utiles pour les consoleux en fonction de leurs commodités/habitudes/aspirations. J'aime le principe du choix et puis bon, si on l'achète pas, on ne fait pas/plus partie de l'Elite, ça serait dommage.

 Convaincu à : 100% ( puis -50 pts 2 jours plus tard)

En tout cas sur le moment. Désormais, le prix est connu et il est salé. Certainement trop salé pour une cible populaire et populiste comme moi : 149 copecs. 3 fois le prix d'une manette en toc, y a de l'or ou quoi dedans !? Mais en même temps, je vais enfin pouvoir avoir un ratio positif sur Call of donc ce serait bête de ne pas saisir la perche qui m'ait tendu. CQFD.

 

Fable Legends.

Non. C'est vraiment Lionhead ? C'est vraiment un RPG ? C'est vraiment un F2P ? C'est vraiment toi Fable ? Quand est ce qu'ils vont dévoiler leur vrai projet ? Pas celui faire par un 1/10 du studio ?

 Convaincu à : 25%

La suite.

 

Ions

Intriguant. C'était le but et ça n'a pas loupé. Déjà, l'Espace, ça marche toujours. Une belle planête bleue de préférence, du noir, des points blanc, un vaissal. On se dit Space Opéra, Mass Effect n'a qu'à bien se tenir ou Space Explorer (à la No Man's Sky) d'ailleurs. Et au final, non, on en revient à un humain livré dans un sachet plastique. L'atome, l'univers, Ion semble être une réflexion sur nous, enfin sur vous, les humains. D'un naturel curieux, forcément, j'ai envie d'en savoir plus et cela ne m'étonnerait même pas que la mise en bouche ne reflète absolument pas le jeu. A suivre.

 Convaincu à : 75%

Par contre, JayZ n'est toujours pas fini et on connait déjà la suite des plans du studio, hum ... Pas très moral tout ça ... Mais qui a dit que l'E3 devait l'être ?

 

Tacoma.

Paradoxal. Je ne supporte pas les jeux à la première personne assimilant le joueur à une vulgaire caméra. Un jeu à la première personne, aucun problème. Mais cette absence de membre ... Ca se trouve, on contrôle un chat et on le sait même pas. Pour moi, ces jeux sont issus d'un héritage PC et sont bien souvent des jeux PC avec leur culture à eux. Mais ont-ils pensé à notre culture à nous ? Je ne crois pas. Donc faites moi des mains (au moins), des bras, une ombre (bon, ok pas très crédible là-haut) et ensuite on en reparlera. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas vraiment friand de ce type de jeu et je sais, c'est très personnel (même à l'époque, Myst, j'accrochais pas - l'interface + environnement sans vie ... pas trop ma tasse de thé).

 Convaincu à : 60%

Sauf que cette petite touche de Bioshock-style dans les décors (très légère je le concède) me fait de l'effet et que de toute façon, Fullbright a déjà prouvé avec Gone Home sa capacité à produire une expérience de qualité se basant sur une narration forte et une découverte constante (dit le mec qui a pas joué au jeu).

 

Ashen.

Why not. Aurora44, studio Néo-Zélandais indépendant fondé en 1944 à Aurora comme son nom l'indique peut-être nous sort de nul part (comme souvent avec les indés) pour pondre un jeu intimiste tendance pleurnicherie - tendance madeleine de Prouste pardon -(comme souvent avec les indés). Alors, pourquoi pas, certes mais attention à ne pas tomber dans la facilité de soutenir tout azimut tout représentant souhaitant faire du Ueda ou du Jenova Chen. L'entreprise est risqué, beaucoup s'y essaient (Rime, Abzu, Brothers, etc.) mais tous ne réussissent pas. Donc, oui mais on verra. J'ai bien aimé la baleine volante à la fin.

 Convaincu à : 70%

Je reste réserviste (voire méfiant) dans la mesure où les anim' semblent un poil simplistes, le modèle polygonal des personnages aussi (même si c'est un style mais attention à ne pas faire simpliste au lieu de simple). Par contre le coup des faces sans visages (ou l'inverse, je sais plus), j'aime bien. L'ambiance est plutôt bien dans le choix des couleurs, des effets, les décors aussi et tout ça avec une partition de rigueur. Encourageant.

 

Ranking.

 

Microsoft obtient un NevesScore de 64% (réalisé avec trucage - j'ai réévalué deux 0% parce que Gigantic le mérite en ce qui me concerne mais aucun autre jeu, ni la rétrocompatibilité ni Fable Legends où j'ai plus la dent contre le choix du type de jeu que le titre en lui même (qui ne m'évoque pas grand chose ceci dit)). A ceci, je rajouterais la note de 85% pour la qualité du Show que je justifie par les 2 surprises (Rétrocompatibilité et manette pour l'Elite de ce monde) et Gears 4 qui m'a complètement déçu sur le coup (l'impression qu'il répète ses gammes mais rien de plus - j'ai eu aucune excitation comme encore une fois m'a filé le teaser de Halo Dakar en 2013). Pondération à 50% oblige, le fond comptant autant que la forme sur l'échelle de Neves, la note finale de Microsoft s'élève à 74,5%. Bravo (je me prends vraiment pour une prof ...)

 

Microsoft obtient donc un A !

et les félicitations du jury !

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Neves
Signaler
Neves
Ca fait plus d'un an que je ne commente plus sauf si c'est vraiment nécessaire ...

Donc ouaip, un petit moment
okami20
Signaler
okami20
enfin pas vus de commentaire de ta part
okami20
Signaler
okami20
il me semble que ça fait un petit moment que je ne t'ais pas vus
Neves
Signaler
Neves
@okami20

euh ... Pourquoi tu dis ça ?
okami20
Signaler
okami20
tu es toujours vivant , moi qui merdais de ton absence.

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

 

--------------------------------------------------

 

- Qui est le premier homme à avoir marché sur la Lune les enfants ?

 

- Neil Armstrong Mr le Professeur.

 

- Faux. Tintin.

Archives

Favoris