The Neves Times

The Neves Times

Par Neves Blog créé le 29/03/14 Mis à jour le 07/12/16 à 18h54

Reporter vidéo-ludique.

Hebdomadaire dominical.

Tirage en couleur.

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Le Nevessing reflète l'état actuel des forums de jeux vidéo.

Il peut contenir des réflexions non adaptées à un public de merde.

 

 

   Forza, #Driveclub. #Driveclub, Forza. La semaine 41 de notre éphéméride Grégorien fut érigée sur l'autel du duel fratricide entre deux des productions les plus ambitieuses oeuvrant l'une comme l'autre pour le compte de la couronne Britannique. Cependant, les studios, respectivement de Royal Leamington Spa (Warwickshire) et Runcorn (Cheshire), battent bels et but sous pavillons ennemis. Vert Pomme pour Playground Games et Bleu Azur pour Evolution Studios. Jusque ce fameux 3 Octobre 2014, le patriotisme prévalait sur les reliquats identaires, une entente courtoise en vigueur jusqu'à ce que l'un des 2 belligérants ne déclenche volontairement les hostilités dans le but d'annexer le territoire neutre de l'Arcadie. Ce que le fameux journaliste de la Gazette du Joueur Né appela par la suite : la Tentative d'Assassinat du #Driveclub par le ô combien fourbe Forza Horizon 2 dans son billet du 11 Octobre 2014. Nous allons donc enquêter sur cette tragédie sans précédente et nous verrons que ce nouveau conflit prend ses racines sur les cendres de l'après 2ème guerre mondiale du jeu vidéo, celle où les forces japonaises avaient brillamment triomphé sur les réditionnistes américains.

 

 

SOMMAIRE

 

Rétrospective                                                        page 1

Cour d'Assise                                                         page 1

Debriefing                                                               page 1

Moralité                                                                   page 1

Crédits                                                                      page 1

 

 

Rétrospective

 

   La série Forza a fait des dégats parmi les productions automobiles régulières.

Alors que le monde libre profite tranquillement de la dernière itération du chevalier blanc de la course automobile, je nomme, je clame, j'exclame : Gran Turismo.

Le monde de désolation se voit affubler d'un nouveau venu, un titre dont le nom est lui aussi à consonnance tricheuse/malicieuse/roublarde/tricheuse/menteuse/calomnieuse/tricheuse/mesquine, un jeu estampillé 'Motta' : je conspue, je marmonne, je chuchotte : Forza.

 

Zaza.

 

   Littérallement, "Pour Za' " - certainement pour étaler impudiquement la passion à peine assumable conférée par le studio Turn 10  pour le Picsou Magazine - le nouveau challenger et son titre WTFesque soulève 2-3 questions. Pourquoi avoir choisi Zaza comme référence (on se rassure, je n'ai rien de personnel contre elle) pour un jeu traitant de mécanique ? (où on se salit les doigts et où la manucure n'a pas vraiment sa place, vous en conviendrez) Mais surtout, quel lien partage-t-elle avec la compétition automobile ? A la limite, Oui-oui, j'acquiescerais (dans une certaine mesure) mais là ... Le résultat d'un Very Bad Trip ? En tout cas, Turn 10 - ou plutôt "avoir 10 ans d'âge mental" traduction anglais vers français certifiée ISO NEVES 15001 - doit avoir ses propres raisons; que le quidam ignore.

Influençable, il est (le quidam; suivez bordel ...). Et en sens, le rôle de la Presse sur la réception du titre n'est pas à minimiser. Le résultat de Reviews - réalisées très probablement dans un laxisme ambiant et une complaisance établie (cf. le métascore du jeu, lol) - est sans appel, le jeu est bon. Inconcevable. Cette ou plutôt ces cascades d'erreurs de jugement sur plus de 90 Tests comptabilisés sur plus de 253 pays aura permis un développement rapide du virus F au sein du génôme même de la Simulation, dont les protéines mortellement mortelles pétrifieraient sur place les plus éminents chercheurs de la Umbrella Corporation. C'est bien connu, les jeunes sont très réceptifs au fluo flashy chupa chups et de ce côté-ci, le jeu en est vernis.

Le renégat était né. En quelques opus et selon une fréquence de sortie bisannuelle réglée tel un coucou moldave (dépoussiérons les formulations toute faite voulez-vous, l'horloge suisse, c'est devenu tellement hipster), la série acidulée (contenant 0,09% de vicodine - (bien) plus qu'il n'en faut pour altérer votre jugement et vous mettre sous dépendance chronique - mais toutefois sans parabène) s'est forgée un impressionnant réseau d' "adeptes" (avec les guillemets de rigueur) atteignant encore aujourd'hui les 4 (putains de) millions de membres (actifs).

Dans les faits, le Roi Gran Turismo n'a que très légèrement vacillé mais c'est tout de même avec un aplomb sans commune mesure que l' abominable ogre des neiges a grignoté les coeurs de quelques millions de traitres/fous/désiquilibrés/illuminés de part le monde.

 

Forza MotorSport, Xbox, 2005.

 

 

Forza MotorSport, Xbox ONE, 2013.

 

   Le monde de la Simulation ébranlé, non, la sordide licence de course verte ne pouvait décidément pas en rester là ... Voilà qu'en 2012, elle récidive et attaque sur le sacro-saint créneau de l'Arcadie. Plus racé, moins sage, aussi débridé qu'ennivrant, débarque en cette fin d'année un nouvel opus, spin-off de la série régulière (mais illicite quant à sa légitimité sur la scène vidéoludique, ne confondons pas tout). Il est là, le torse gonflé, les manches retroussées, portant le regard au loin, vers ...

... l'Horizon.

Reaction GIF: contemplating, Heath Ledger, Joker, The Dark Knight

 De justesse mais ça passe.

 

   Agicheur, il l'est. Et tenez vous bien, la formule chimique est plutôt simple. N(FS) + Fe + Ra. En laboratoire, on aurait respectivement de l'azote de solution fluroescente de sodium auquelle on ajouterait du Fer ainsi que quelques molécules de Radium. Mais en pratique, chez vous, il ne s'agit ni plus ni moins qu'une vieille recette de grand-mère. Je m'explique. Prendre un Need For Speed (n'importe lequel, même un dont la date de péremption depasse aujourd'hui la date de prescription - Undercover ?). Maintenir de son orriculaire gauche la touche Crtl en bas à gauche du clavier et saisir de l'index gauche la touche C de ce même clavier. Cette opération était également réalisable avec Kinect, jusque l'année dernière. Dans le but d'ajouter une touche didactique à cette lecture, vous pouvez très bien répéter l'opération chez-vous, vous allez voir, c'est très facile. Où en étais-je ? Ah, oui, et ensuite répéter les mêmes gestes mais en substituant la touche C par un V (comme Vampetta) lors de la seconde phase de la manipulation. Se munir de votre Shaker, y insérer le Need For Speed, ajouter 200 grammes de Festivaux de MotorStorm, ne pas oublier la pincée de stations de Radio en full mode GTA-style, secouer et vous aurez créé un Forza Horizon.

C'est un fait, le programme concocté par les équipes de Playground Games n'est pas dénué de sens, débouler tambour batant, musique aux timpans et moteurs rugissants sur une aire de jeux riche d'épreuves comme de bolides constituent sur le papier une perspective divertissante de divertissement.

En l'apparence, charmant ...

 

En l'apparence seulement.

  

   Car, doté de seulement 3 stations de radio, d'aucune météo dynamique, de tracés balisés tel un niveau de Crash Bandicoot ainsi que d'une certaine répétivité chronique des épreuves au fur et à mesure de la progression dans le jeu, Forza Horizon ne parvient que dans des proportions (très) limitées à atteindre ses objectifs initiaux. Pour faire simple, tel le brouillon de votre copie de philo' lors de l'épreuve du BAC, il n'est que le 1er jet d'une affre traversée du désert intellectuel pour parvenir qui sait, peut-être au bout de la 9ème tentative, à révéler un certain potentiel à même de faire passer votre note finale du 4 au 5. Sur 20, système français oblige. Le titre reste cependant avenant avec un capital sympathie certain, celui-ci offrant des sensations probantes et un degré de réglages permettant à chacun de doser l'aventure en fonction de ses gouts.

C'est donc logiquement que 2 années durant, le studio 'Cour de Récréation' s'attèle à une suite sous une autre forme.

Et sort l'arme ultime.

 


 Vil et servile, Forza Horizon 2 tentera par tous les moyens de vous attendrir ...

Ne cédez surtout pas.

Cette peluche est radioactive.

  

  Esthétiquement irréprochable, map aggrandie, couleurs chatoyantes (o ho ho ho), stations de radio plus nombreuses, liberté accrue, le titre a pour but de pousser la formule Horizon jusque son plein potentiel. Des motivations affichées à priori saines mais qu'en est-il une fois le masque tombé ? Forza Horizon 2 est-il vraiment blanc comme neige comme le laisse supposer sa plastique de rêve et ses ambitions promptement affichées ? Ne se déroulait pas sous nos yeux la tactique de l'endormissement (celle du Barça ou de Rondoudou; selon vos références culturelles) ? Tout ceci, dans le but de vous sautez à la gorge à la première baisse de garde venue !?

 

Forza Horizon 2 se posant tel le défenseur du saugrenu #Driveclub

 

   Non, Forza Horizon 2 n'est certainement pas l'ami qui vous veut du bien. Sous ses airs de chatons innofenssifs, il en veut tout bonnement à votre panse, son contenu et en dollar américain de préférence. Il est alors évident que #Driveclub est la victime innocente d'un coup monté, minutieusement et malicieusement formenté depuis la toute première tentavive qui visait à établir un Cheval de Quattre (4 roues) au coeur même de la Cité géniale de l'Arcadie. Il ne s'agit là ni plus ni moins que d'un crime de Lèche-Majesté. Ceci avant même que le Prince ne soit couronné Roi.

Eh oui, sous couvers de communication bien dosée, de trailer bien ciselé, de démo bien empactée - et de version 360 bien enterrée - rejaillit clairement ce qui anime le Forza Horizon 2 : rançonner, dévaliser, mutiler et décimer le camp d'en face.

A la moindre ouverture, Forza Horizon 2 vous plantera une dague en plein coeur - de la main gauche et vous assènera un coup de poignard dans le dos à l'aide de la main droite ; je sais, pas pratique mais vous voyez l'idée ; ceci, tout en vous souriant béâtement.

 

 Mais #Driveclub n'est pas si naïf !

 

   L'envers du décors posé, il semble opportun de couvrir le Procès de Tokyo, du nom du - jadis - fief de l'Arcadie, là même où le genre s'est vu propulsé sur le devant de la scène en 1993 et où il inscrivit ses plus belles lettres de noblesse sur la plateforme ésotérique célébrant encore aujourd'hui l'an 1 du Jeu Vidéo : la Playstation. Une fois dénoncé et arrêté, Forza Horizon 2 parut en comparution immédiate devant la Cour Pénale Internationale des Droits de l'Arcadie (institution satellite de l'Organisation Mondial du Jeu Vidéo). Nous ne reviendrons pas sur les évènements entourant l'arrestation musclée et apparemment sanglante qui s'est déroulée cette nuit là - faute de témoins vivants. L'appréhension du suspect (ndlr, Forza Horizon 2) a dégénéré, induisant des victimes collatérales parmi les manifestants dont les noms n'ont pas été divulgués au grand public . Selon nos propres informations, il s'agirait du Cyber-activiste Project Cars 'pro-circuit' d'un côté et du Hacker The Crew 'pro-monde ouvert' de l'autre. Toujours au conditionnel, ces 2 victimes ne seraient pas le résultat de regrettables accidents ni de l'affrontement à coup de lance-pierre entre ces 2 représentants de Gangs particulièrement nocifs pour le bien de notre chère société mais le fruit d'une action élaborée et planifiée depuis ses premiers balbutiements. La Brigade Pré-Crime pour la Paix en Arcadie (la fameuse BPCPA) nie toute implication dans ces heurts et insiste sur le fait qu'elle n'a pas été alertée quant à l'occurence imminente de ces 2 tragédies. Les précogs mis en cause ont par ailleurs été congédiés. Elle se félicite tout de même de la prévention (qui s'est finalement bien avérée) de l'assassinat de Driveclub par (le trop fourbe) Forza Horizon 2 mais indique que ce sont des sources externes à son service qui lui a permis de prévenir ce forfait. Les forums NEMOGAF parle avec insistance de 2 contrats commendités par Need For Speed. Mais aucune preuve liant ce dernier aux 2 victimes n'a été retrouvée. Cette hypothèse parait peu probable puisque il est de notoriété publique que NFS suit freuté dans son manoir le programme de désintox suite à son Burn Out de l'an dernier et qu'il ne se mêlera pas à la lutte de l'Arcadie en cette fin d'année 2014. Son hypothétique implication dans les récents évènements relève cependant plus du trollisme exarcerbé ces derniers temps des développeurs japonais en manque de représentant dans le genre de l'Arcadie et vivant mal le fait que le genre puisse être désormais main mise des Occidentaux que de la véritable info. Enfin, Need For Speed & Forza Horizon n'entretiendraient à priori aucun lien de complicité ou même de subordination. Forza Horizon 2 aurait donc fait cavalier seul. Nous ne disposons d'aucune information supplémentaire et/ou pertinente relatif à ce sujet.

 

Le Procès

 

   L'accusé se nomme donc Forza Horizon 2 et l'avocat de la Défense, Maître Neves Kardashian, commis de cuisine - et toujours en formation - se chargera de lui éviter la peine maximale : à savoir, la parution immédiate du titre sur PS4.

Le plaigant (Driveclub, ndlr) se constitue partie civile et est représenté par l'avocat de la partie civile, Neves Thompson.

Les 3 jurés sont tous citoyens d'Arcadie, ils ont été tirés au sort selon les règles établises par la Constitution en vigueur dans la Province locataire dudit crime. Ils se nomment :

  • Neves
  • Neves
  • & Neves

 

 La juge Surillo.

 

   La juge Neves Surillo rendra sa décision d'inculper le condamné en délibéré après concertation avec les 3 jurés dont l'impartialité sur leurs précédentes affaires (900pGate, KinectGate, 180°Gate, ect.) n'est plus à démontrer.

Précision qui a son importance, le nom "Neves" est relativement répandue dans les hautes instances du Jeu Vidéo. N'y voyez là aucune schizophrénie latente.

 Le procès de Forza Horizon 2 s'ouvre et ce dernier devra répondre des 29 chefs d'inculpations suivants :

  • sécession
  • refus de rédition
  • violation des accords de Tokyo
  • conspiration
  • constipation
  • recyclage abusif du moteur graphique
  • recyclage abusif du moteur physique
  • recyclage tout court
  • nécessité farfelue du port obligatoire de lunettes de soleil
  • trop de de vert sur la boîte
  • inversion fortuite du stick et de la croix directionnelle gauche (non imputable directement à Forza Horizon mais ce chef d'inculpation se légitime par la notion d'indéniable complicité avec son auteur)

 

Pour des raisons évidentes, et afin de ne pas "heurter la sensibilité du public le plus candide", les 18 autres chefs d'inculpation sont délibéremment passés sous licence. .

Ce procès n'est pas télévisé faute de moyen.

Cependant, nous sommes fier d'annoncer que le très sérieux The Neves Times couvrira en intégralité et en exclusivité le déroulement de celui-ci.

L'ensemble des 52 journalistes, pigistes, et autres caféïstes de la rédaction sont d'ailleurs tous affectés à son suivi.

Mais commençons, sans plus tardé.

 

Meilleure Introduction

 

 VS

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Plus malin.

 

Meilleur Bolide

 

 VS

 

   Plus pratique, plus d'espace aux jambes, garde au toit réhaussée, 3 vraies places à l'arrière, abordable (à partir de 60 000 ¤ ), bénéficiant d'un volume de coffre de près de 400 litres (assez pour y ranger la Xbox ONE - mais en otant tout de même la roue de seours) et dôtée d'une consommation qui en ferait palir une Nissan Leaf, la Mercedes-Benz CLA AMG 45 se pose et s'impose comme le choix. Le seul choix à votre disposition en fait.

Jaune canari, m'as tu vu, abordable pour ceux s'étant déjà habitués à payer l'ISF, bénéficiant d'un coffre déjà pris par le moteur, de 3 vraies places arrières déjà prises (elles-aussi) par le moteur, se gargarisant d'une consommation qui ferait palir plus d'un F16 de l'US Air Force - la Lamborghini Huracan LP 620-2 vous fera ressentir les dégâts causés aussi bien par l'Ouragan (Ouragan, Huracan, o ho ho) s'abattant sur votre Livret A après promesse d'acquisition du bolide que (et je dois dire, à mes yeux, le plus pire) par la soufflante que va subir vos oreilles de la part de  votre compagne/femme/maitresse lorsqu'elle n'arrivera pas à rentrer les 14 paires de chaussures dans  - quel coffre déjà ? - la boite à gant. 2 raisons suffisantes pour embrasser la seule option qu'il vous reste. La fuite.

Vous l'aurez deviner, en somme, la CLA, c'est la même chose que la Huracan en plus fonctionnelle, l'Argus à taux préférentiel et la Deutsch Qualität en prime.

Non négligeable.

Verdict :

#Driveclub gagne. Haut la main.

 

Meilleur Gameplay

 

VS

 

 

   Physique du véhicule, comportement du véhicule, réaction du véhicule, feeling du véhicule, sensation de vitesse procuré par le véhicule. Quelques éléments de réponse concernant le séculaire point qu'est le gameplay pour un jeu de course s'élèvent progressivement au fur et à mesure que la JeuVidéosphère découvre les 2 titres.Tout d'abord, ranger vos Escalade et autres Range Rover, Lanborghini a sorti son tout nouveau 4x4 tout terrain. A l'aise aussi bien sur route que sur vigne, sur piste que sur champ de patate : oui, je fais bien référence à celle sur la jaquette, la Huracan. Adhérence, amortissement, garde au sol, aie aie aie ... Doivent pas connaître chez Cour de Récréation ... Mais c'est un Open World donc ils sont pardonnés.

Je déclare Club de Conduite vainqueur par KO.

Circulez.

Verdict :

#Driveclub gagne. Playseat au grain.

 

Meilleur Apéritif

 

 VS

 

   La PS + Edition en quelques points :

  • Un lieu : l'Inde
  • 11 tracés
  • 10 véhicules
  • Tous les modes de jeu
  • Disponible pour chaque membre souscripteur du PS +
  • (In)disponible au lancement (pour cause de surcharge des serveurs)

 

La démo en quelques points :

  • contenu non détaillé par l'éditeur
  • réservé aux possesseurs d'une Xbox ONE.
  • disponible 2 semaines avant la sortie du jeu

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Pas radin.

 

World Map VS Open World

 

Ajoutons une touche personnelle à ce débat, voulez-vous.

 

   Reculons les horloges de 12 ans. A cette époque, je découvrais ce qui allait être la révélation des jeux de course arcade. Bien que m'étant déjà essayé au Saint-Graal du Crash Team Racing - Like - en l'occurence - le vaillant Speed Freaks, bien qu'ayant déjà retourner la fameuse monture Playstation du Ridge Racer d'alors, bien qu'allant même jusqu'à découvrir et enchaîner quelques parties de Need For Speed Poursuite Infernal chez un pote ,et même si Paris Marseille Racing m'effectuait déjà son langoureux déhanché (bon, ok, il twerkait comme un porc pour apater le quidam le pauvre) depuis sa page 143 du catalogue de Noël de Toy's 'R Us - tout ceci dans le but d'intégrer la prestigieuse "Liste au Père Noël par Neves" comptant pour l'année 2002 - ; je ne pu m'empêcher de m'engroufer dans le Boulanger le plus proche pour naïvement tâter de la nouveauté dans un genre pourtant ultra-représenté au sein de ma collection personnelle de jeux vidéo : la Patisserie. Donc pénétrant dans le Darty-like (je précise des fois que certains aient l'esprit (vraiment) mal luné ...), je découvris sur une des bornes d'essais un jeu tirée d'une licence qui m'était encore inconnue jusque lors, édité par Acclaim et conçue par Criterion Games.

 

Burnout 2 : Point of Impact, système de progression

 

   Burnout 2 : Point of Impact se revélait à moi. Du traffic, des sensations arcades, une réelle incidence de la conduite sur les performances, un intelligent level-design des circuits , des environnements hétéroclites, du concept novateur bien pensé (boost, contres-sens, drift, crash, etc.). Il venait de se faire la malle avec les 2000 francs nécessaire à l'époque pour emporter la console le faisant tourner avec : la Playstation 2. Burnout 2 : Point of Impact braquait tout bonnement mon portefeuille. Contraint d'investir dans la console pour profiter/jouir/tatanner/saigner/massacrer du titre en question, mon premier pas dans la flamboyante Next GEN était acté pour le Noël approchant. Sorti le 11 Octobre 2002; mon vieux poste cathodique post guerre de 100 ans voit débarquer ce qui restera à jamais comme un modèle du genre, comme un panthéon vivéïfié, un Dieu du jeu de course arcade à progression linéaire dont les élucubrateurs prononcent encore aujourd'hui fébrilement le nom.

Une progression linéaire, que ce soit dans un jeu de course ou non (TPS, FPS, Survival Horror, etc.) offre une certaine lecture des évènements. Il en va de même pour une progression libre. La différence de progression entre les 2 réside essentiellement sur la façon de découvrir ce qui qui nous attend. D'un côté, on découvre en permanence la suite (comme dans un film), de l'autre, on surplombait déjà la vallée tel un Napoléon et on dévale ce qu'on avait eu l'occasion de guetter il y a quelques secondes/minutes. La différence fondamentale entre les 2 visions s'opposant sur la façon d'amener le joueur à progresser au fil du jeu tient à l'anciticipation.

 

Burnout 2 : Point of Impact

 

   Pour schématiser, on pourrait assimiler une progression linéaire à un couloir avec de part et d'autre les bureaux feutrés de la direction et une progression ouverte à un open space où les pires blagues potaches lancées par Fred sont audibles par la pauvre Salomé s'étouffant dans son café à peine 200 mètres plus loin. Le monde ouvert, c'est dangereux. Premier enseignement.

Mais pire, une progression balisée, c'est un petit peu comme ouvrir la Salle sur Demande à Poudlard, on ne tombe jamais 2 fois sur la même chose. Parce qu'entre le tracé que vous découvrez en 3ème position et le 36ème tracé sur les 48 que compte le titre, vous avez eu le temps d'oublier ! De l'autre côté, Open World oblige, vous arpentez en compétition les mêmes tracés que vous arpentiez librement juste avant. Finalement, quand l'un vous fait déplacer le curseur pour choisir un tracé, l'autre vous propose de vous rendre d'un pan de la carte à un autre pour aboutir à la même finalité. Sauf que vous vous spoilez les tracés d'autres épreuves dont vous serez amener à mener à terme tôtivement ou tardivement. Le monde ouvert, c'est monotone. Deuxième enseignement.

Avec un jeu de course en progression libre, jamais vous n'aurez l'hétéroclicité en passant d'un tracé à un autre (en gros, passer d'un environnement totalement différent à un autre au gré des humeurs). Jamais vous n'aurez le même soin apporté aux dénivellés, aux courbes, au level-design en somme. Jamais vous n'aurez ...

 

Oui mais The Crew.

 

Oui mais ta gueule.

Casse pas mon argumentaire.

Pas comme ça en tout cas.

Bref, j'espère sincèrement que mon bourrage de crâne passe bien.

Open World, c'est bien, World Map c'est mieux.

 

Oui mais prends pas ton cas pour une généralité ...

 

Certes. Mais attendez de lire la suite.

 

  Burnout Paradise Map

 

   Restons sur les traces de la SAGA en s'intéressant maintenant au cas du dernier titre de la franchise sorti à ce jour : Burnout Paradise. Opus qui marque le passage de la série de sa construction linéaire éprouvée vers les sentiers reculés de la Map à déambulation libre. Un jeu qui cultive encore en moi un certain paradoxe. Comme si je ne pouvais définitivement pas statuer sur le caractère réussi ou non de l'entreprise formentée à l'époque par Criterion Games. Le système de jeu est effictivement libre, même en course, et offre une palette stratégique inédite à la série où il n'est plus seulement question de balancer ses adversaires dans le décors mais aussi de prendre quelques raccourcis ou itinéraires bis non suggérés par le level-designer mais par votre propre jugeote. Moi, le jeu m'a rebuté au bout de 9 heures. Recomposer la formule chimique de la licence en s'y consacrant sur le 6ème opus était une idée bienvenue. Mais l'était seulement. La Map de Vanessa sans tenir du génie est relativement correcte. Le gros, l'énorme problème même vient du constat suivant : la seule différence entre rouler en mode libre et en épreuve tient en la persepctive de récompense finale (nouveau bolide et pi c'est tout). Sinon, on a affaire au même phase où on déboule pour aller d'un coin de la carte à un autre, dans un premier temps, afin de lancer une course et dans un second temps, pour la terminer devant les autres. Aucune singularité, aucun ajout, ah si, on peut rester dans le peloton et jouer au jeu comme si c'était un monde fermé. Ca vaut bien la peine de proposer un Open World ...

Le comble reste que tout au long de mon aventure sur Point d'Impact 6 ans en arrière, j'avais espéré, veinement, une sorte de New Game + qui propulserait le joueur dans un monde ouvert dans ce si caractéristique Burnout 2. Comme quoi ...

 

Sauf que des titres arcades Open World dont la recette a bien marché, il y en a déjà eu ...

 

 Need For Speed Most Wanted Map

 

   Need For Speed Underground & Most Wanted, eux, restent les exceptions qui confirment la règle. Celle d'un passage Linéaire/Open World délicat mais brillamment validé. Et cette accomplissement tient en 1 choses : le TUNING.

Parce qu'à l'époque, arpenter les rues sans but précis ou bien simplement pour aller déclencher une épreuve à l'autre bout de la carte avait son intérêt : jauger/doser/ajuster les améliorations d'ordre cosmétique et technologique opérées sur nos illustres bolides d'époque, la pompette 206 en tête. Le Néon il est bien ? Ais-je pris le bon modèle de Spoiler, et ais-je bien fait d'avoir privilégier l'implémentation du turbo plutôt que de changer carrément de cylindré ? Autant de questions existentielles essentielles qui là, nécessitait réellement le passage de la progression linéaire vers la progression ouverte.

Ajouté à cela, les courses poursuites rageuses avec la police la plus coriace qu'il nous avait été donné de voir et l'Open World - pour la série machinalement linéaire Need For Speed - prenait tout son sens, s'assurant le succès et le plébiscite de tout une orde de fan de la franchise.

 

Forza Horizon 2, PlayGround Games, Map

 

   Alors où se trouve donc cette légitimité, celle de l'Open World plutôt que de la Word Map pour le titre de Playground Games ?

L'Off-Road ? La plainitude, l'horizon au loin depuis une corniche sur les hauteurs de Ciceron ? Le plaisir d'avaler des kilomètres d'asphaltes sinueuses entre les montagnes de Provence ? La zénitude proclamée de rouler paisiblement au son du dernier hit de Vladivostock FM ?

Non, à la limite, il y aurait un semblant de traffic réaliste et de vie dans ces campagnes et villes faites de décors papiers crépons machés mals intégrés à la rue, je le comprendrais mais il y a un gap bien trop important avec ce qu'a pu déjà faire un Midnight Club: Los Angeles en son temps.

On arrive pas à y croire. Pas assez détaillé. Voire même ne respectant pas quelques règles simples. Comme ne pas modéliser des aires urbaines et les vider de ses habitants ... A la campagne, ça peut se comprendre, encore que quelques scripts savamment disséminés ne seraient pas de refus pour là aussi croire à un monde crédible.

Pourquoi ne pas avoir opter pour une Map World à selection de course dans la veine d'un Need For Speed Hot Pursuit avec mode libre pour ceux qui veulent vraiment "juste rouler" ??

 

Need For Speed Hot Pursuit Map

 

   Reste que le terme "Open World" fait vendre et rêver parce qu'encore relativement jeune face à son énnemi de toujours : Linéaire.

Mais comme le disait si bien le bien-nommé Gary Linéairker en son temps:

 

le jeu vidéo est un hobby simple. Il se joue seul, avec une Dualshock entre les mains et à la fin, c'est Sony qui gagne. Jeu linéaire ou non.

 

Game off.

Jeu, set et match.

Echec et mat.

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Et de loin

 

Meilleure Véronique

 

VS

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Poil aux mains.

 

Réalisme VS Esbroufe

 

 

   Le changement d'une génération de console se légitime dans le gain de performance alloué aux montures qui verront 5 à 8 années durant des titres sortir pour en exploiter le surplus de puissance. Forcément, à un moment, il va falloir parler de ce qui fait avant tout le sucre d'un jeu : son visuel. L'occasion pour moi de tordre le coup à une rumeur aussi désespérante que tenace, non un jeu ne se définit primairement ni par ses INPUT, ni par son mapping et encore moins par son gameplay mais bien par ce qu'il nous est donné de voir. On est pas devant un film merde.

Le titre d'Evo Studios se gargarise bien des superlatifs d'ores et déjà employé à tort mais surtout à travers quand il est temps de mesurer l'aspect technique du titre de PG Games. Va t'il falloir inventer le champ lexical du superlatif du superlatif pour qualifier la performance techique et artistique de #Driveclub ? De biens beaux bordels administratifs - avec le Ministère du Dictonnaire - en perspective ... J'aurais aimé mettre le gif - ou plutôt les vines (que tout le monde a vu sois dit en passant) - qui mettent tout le monde d'accord mais je me sentirais (un minimum) responsable d'avoir mis tout Gameblog down. Tiens, j'entends déjà les gémissements au loin :

 

"oui mais Horizon, c'est un Open World, oui mais c'est un jeu Cross-GEN" ....

 

Oui, eh bien, justement. Pourquoi faire semblant ? Cessons ces commodités. Depuis grosso-modo le 13 Septembre 2013 et la release de la vidéo "Audi R8 au Chili", il n'y a plus débat, et on savait que rien ni personne n'aurait la folie de s'érigerer en travers de #Driveclub. Techniquement parlant du moins. Je le clame haut et fort, #Driveclub R.I.N.G.A.R.D.I.S.E.-ni plus ni moins ; ni co dé mus - tout ce qui a été entrepris jusque ici dans la création d'un environnement cohérent, crédible et littéralement bourré de détails; et ce ne sont pas quelques effets de Lens-Blur (4ème journée de Ligue 1), ou de Motion-Flare (championnant américain ?) bien sentis en faveur du dénommé Forza qui vont faire pencher la balance. Driveclub n'est pas beau mais il est réaliste, lui. Parce que c'est bien de ça dont il est question.

Bref, et ceci en 1080p s'il vous plait.

 

Mais 30 fp...

 

BANG.

 Petite Voix

Mars 2014 - Octobre 2014

RIP

 

   Oui, donc. J'en prends à témoin les 19 000 flamants roses ou encore les 1 200 000 acacias mis en exergue par le directeur créatif du titre. Impressionnant. Et terriblement fondamental. Des heures de jeu en perspective à essayer de tous les compter et les nommer - et sans faire de doublette s'il vous plait - une belle et looooooongue quête en perspective pour les chasseurs de trophées. Alors je force le trait mais finalement, n'est ce pas ce souci du détail constant et acharné qui aboutit généralement aux productions les plus singulières ? Pour les plus intéressés, quelques données intéressantes qui expliquent tout simplement ce qui fait qu'on voit ce qu'on voit à l'écran quand on joue/regarde/contemple #Driveclub :

http://blog.fr.playstation.com/2014/06/05/51-details-sur-driveclub-qui-vont-vous-bluffer/

 

   C'est un fait irréfutable, Forza Horizon 2 est moche.

  

   Ce qui choque quand on s'attache au cas Forza, c'est ce non soucis du détail. L'image ci-dessus - tirée de la version Xbox (pour ceux qui en douteraient ...) - parle d'elle même. Le niveau graphque atteint est totalement inacceptable et montre à quel point le moteur graphique utilisé pour le titre est à la rue. Le déficit de puissance de la console sur laquelle tourne cette version du jeu n'en est donc que plus flagrant.

 

Verdict :

#Driveclub gagne. "De presque rien".

 

Meilleur Expérience Multijoueur

 

   Sous attaque DDOSS Microsoftienne (rappel : Microsoft contrôle l'internet mondial) depuis sa sortie, #Driveclub essaie veinement de sortir la tête de l'eau tandis que Microsoft s'efforce d'appliquer ses 2 mains (mais aussi ses 2 pieds) afin de noyer la menace dans son chagrin. Cependant, et même si le titre se retrouve privé (bien malgré lui) d'une partie de ses fonctionnalités les plus révolutionnaires, l'expérience multi s'en retrouve magnifiée. Cessez vos envolées lyriques, une fois de plus, je m'explique.

Dénué de multi en ligne et de base affranchie de partage locale, le joueur sage, aimable et bien façonné par le dogme du civisme sociétal ne risquera pas de croiser la route de dangerereux spécimen du Net au comportement patibulaire au hasard d'un matchmaking aléatoirement fatal. En d'autre terme, il n'y a ni de ménage à 3, ni de ménage à 4 et encore moins à 16 en multi avec vos amis, qu'il s'agisse de Sam de San Francisco, de Stan de Bristol, de Chang de Shangaï ou encore de Mohindar d'Inde (je vais peut-être pas tous les inventer ...). Cela ne regarde que vous et votre TV. A l'heure du tout social et tout connecté, où ajouter l'ami d'un ami de la concierge du fils de la coiffeuse du cousin germain au 4ème degré de votre caissière préférée (alors que c'est toujours Maman qui fait vos courses) est en fait possible (Eh oui ...), il est de bon ton de revenir aux vraies valeurs humaines. Celle où vous faites venir vos amis physiquement chez vous (malgré la distance), où vous fêtez Noël ensemble autour d'une table affublée de ces superbes bonnets clignotants aux couleurs de Winnie Lourson et où une fois le soir venu, la panse bien remplie, dans votre salon au coin du feu, vous vous passez péniblement la manette une fois votre session de 5 minutes terminée après vous être rendu compte qu'il n'y avait que la mention "1 joueur" sur la jaquette du titre. Le social 2.0 rebooté. Alors, merci qui ?

Au contraire, Forza Horizon 2 donne dans le performant, en plus seamless, connexion sans encombre, trop prévisible et sans "fantaisie", il dénote avec l'originalité de l'expérience  proposée par son concurrent direct.

 

Verdict :

#Driveclub gagne. "Un pour tous et (surtout) tous pour un".

 

Meilleur Trailer de Sortie

 

VS

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Et le vit bien.

 

Meilleur Suivi

 

 

   Fort d'un roaster de 210 véhicules, face à 55 petits bolides, Forza Horizon 2 met - en apparence - une gentille déculottée à Club de Conduite. En apparence seulement. Puisqu'il n'est nullement question de réaliser un concours de Mister Freeze ici. Mais bien de jauger du suivi potentiel des 2 jeux. Et sur ce terrain, les 47 bolides annoncés fièrement en DLC par Evolution Studios; soit très exactement 46,078431372549019607843137254902 % de contenu en plus - faites 47/(47+55) vous verrez - donne limpidement la victoire à Club de conduite. Si on ajoute le fait que la météo dynamique arrive quant à elle en patch day one - gratuit qui plus est ! (quand on voit combien Météo France facture ses prévisions, on aurait plutôt prophétisé du contraire) - on tombe littéralement dans les vamp' !!

Et alors, que dire de ce qui suit : une automobile offerte par mois pendant 9 mois, ça fait 9 véhicules offerts !!

 

 

   Puis bon, il y a un moment  où la Ford Fiesta, il faut songer à la laisser à la casse et monter en gamme ...

 

 

 

D'un jaune exquis !

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Parce que Mercedes sinon rien.

 

Intérêt du titre sur Next GEN

 

Sans commentaire.

 

 #Driveclub, par contre, bénificie, lui, d'une sortie "exclusive" avec le macaron "only on Playstation" de rigueur qui indique que le titre ne sortira donc pas sur PC dans 6 mois.

 

Verdict :

#Driveclub gagne. Un jeu qu'il est bien.

 

#Driveclub contre l'Horizon

 

 

Verdict :

Horizon gagne. Mais pas Forza.

 

   Au vu des résultats exprimés - au prorata de l'unanimité - suite aux délibérations des jurés, il va s'en dire que ceux-ci sont accablants pour Forza Horizon 2; qui devra selon toute vraisemblance payer très cher, sa dette envers la société (Sony). Le juge Surillo a proposé à Forza Horizon 2 de signer des aveux écrits, lu, et parlé en échange d'un assouplissement de peine. Ce dernier, par l'intermédiaire de son supérieur hiérarchique (Microsoft Games) s'étant borné à refuser les différentes propositions, le niveau des sanctions qu'il encoure ont grimpé de manière logatithmique. Les licences Quantum Break et Halo pourraient potentiellement devenir propriété unilatérale de Sony Computer Entertainment à compter du 13 Janvier 2015 (même si Halo, le syndicat des adorateurs de Sony n'en veut pas). Deux coups durs qui pèseraient finalement peu face à la 3ème sanction envisagée qui se matérialiserait par un reversement de 157% des bénéfices annuaux de la société Microsoft Games aux titres de dommages & intérêts, et ce, à vie, bien entendu. Il est évident qu'aucune division ne pourrait faire face à telle astrainte et que cette dernière coulerait par le fond une société - vivant déjà sous respirateur artificiel depuis déjà trois générations entière - en moins de 2 ans. Il va sans dire que cette dernière possibilité tient plus de l'acharnement un brin déluré de la juge envers sa victime que de la véritable compensation équitable. En conséquence, nous, à la rédaction, soupçonnons fortement une position ambigue de la juge Surillo qui serait à la fois juge et parti. Aucune transaction financière n'aurait cependant été effectuée entre les comptes suisses de Mlle Surillo et la société plaignante dans cette affaire selon la Neves Autoregulting Company. L'issue des sanctions est attendue pour la semaine prochaine.

 

Debriefing

 

   La réception commerciale est sans appel. #Driveclub se vend 2 fois plus que son jalouseur direct malgré l'effroyable conspiration à échelle planétaire qui s'était dressée sur sa route. 1 million en seulement une semaine d'exploitation. Une sacrée performance pour une nouvelle licence sans passif et posant les bases d'un concept qui était aussi potentiellement casse-geule que rétributif en cas de coup gagnant. Alors comment interpréter la relative présence d'esprit générale parmi les afficionados du genre de l'Arcadie ? Le fruit d'une éducation saine et biberonée Playstation depuis leur plus tendre enfance pour une partie d'entre eux ? Le retour vers la lumière après des années d'errement pour le reste ? La pédagogie inversée (PS+ Edition + upgrade) ? L'assurance d'un concept aussi rassurant (progression linéaire qui introduit des repères face au gigantisme ) que novateur (club, défi, social) ? La déception Mario Kart 8 ? Un mélange de tout ça ? Naturellement.

Quoi qu'il en soit, les chiffres parlent et ne mentent jamais. Ils donnent raison à l'audace, à la persévérance, au le souci du travail bien fait (d'où le report) comme du détail. En somme, à #Driveclub comme à moi.

 

On est presque arrivé.

 

   A la fin de ce billet et pour l'instant #Driveclub n'a pas trop à jouer des coudes pour s'imposer sur les 3 plus hautes marches du podium de l'Arcadie. Ses concurrents un à un écarté, #Drivebug, nouvel étalon du genre, est visiblement né sous la bonne étoile,  comme s'il était beni des Buggs et protégé par un(e) ange gardien(ne).

 

Alors réellement trop fort le Driveclub ?

 

   Effectivement, malgré la campagne de presse martelée preview batante ainsi que l'incéssant (et indécent) lobbyisme pro Forza Horizon 2 (et par conséquent anti Driveclub), celui-ci a brillamment réussi à résister même si au moment où j'écris ces lignes, il se trouve (toujours) dans un sale état, voyez par vous-même.

 

    #Driveclub.

Toujours jouable, même si emputé d'une partie de son contenu.

 

   #Driveclub porte encore les stigmates et autres séquelles de l'attaque DDOSS qu'il a subit dès sa mise sur le marché. Sa convalescence se poursuit et il réalise des progrès de jour en jour. Il va de soi que nous lui souhaitons un promp rétablissement et espérons qu'il retrouvera l'usage de son pillier gauche très prochainement. Parce que l'IA, bordel, ça va bien 2 minutes mais c'est qu'ils vont finir par tous se barrer sur Forza et ses Drivatars si ça continue encore longtemps. Faudrait quand même pas que l'Horizon bénéficie d'une remise de peine et purge une conditionnelle dans un 4 étoiles avec à la clé le grand pardon de toute l'assemblée. J'espère avoir été entendu.

 

Moralité

 

L'abus de forum est (vraiment) dangereux pour la santé.

 

Jukebox

 

   Veuillez insérer une pièce de 5 zlotys faire jouer les crédits.

(Please insert a five dollars coin to pay my bills.)

 

Sur odre du Grand Hibou :

(et accessoirement par ordre d'apparition)

 

Forza MotorSport                                                                          Shrek

Gran Turismo                                                                                   L'âne

Forza Horizon 2                                                                              Potté

#Driveclub enfant                                                                  Ti'Biscuit

#Driveclub adulte                                            Kitty Patte de Velours

Need For Speed                                                         Prince Charmant

Project CARS                                                            Le Nain Tracassin

The Crew                                                                       Humpty Dumpty

Shuhei Yoshida                                                            Marraine La Fée

 

 

© 1993-2014 Time Neves Inc. All Wrongs reserved.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

gregagl
Signaler
gregagl
Genial ! Un partis pris aussi bien assumé c'est magnifique !
SuzuKube
Signaler
SuzuKube
Mais ma parole ! Y'a de véritables fous sur GameBlog O.o J'avoue j'ai pas tout lu mais les parties que j'ai survolées sont tordantes xD Surtout "Cours de récréation" :P
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
Bien ouèj !!!!!

Édito

 

Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour Neves.

 

Faites-le.

 

Neves F. Kennedy, 1964.

 

--------------------------------------------------

 

'Bienvenue au Neves Club.'

 

La première règle du Neves Club est 'il est interdit de parler du Neves Club'.

 

La seconde règle du Neves Club est 'IL EST INTERDIT DE PARLER DU NEVES CLUB'.

 

Troisième règle du Neves Club : ' lorsqu'un joueur WiiU l'intègre, il doit jurer sur la Dualshock de ne jamais prononcer les termes suivants dans l'enceinte du Club : "fun, gameplay, level-design, game design, multi-local" '

 

Quatrième règle : 'le joueur Sony et affiliés est exempté de combattre'

 

Cinquième règle : 'le joueur Xbox est un mythe qui n'existe pas'

 

Sixième règle : 'seulement deux joueurs par combat messieurs'

 

Septième règle : 'deux joueurs WiiU minimum par combat'

 

Huitième règle : 'quand le joueur WiiU crie stop, ou n'en peut plus, le combat continue jusqu'à ce que j'en décide autrement'

 

Neuvième et dernière règle : 'si c'est son premier jour, le joueur WiiU doit combattre'

 

Tyler Neves, 1997.

 

--------------------------------------------------

 

Il y a bien longtemps, dans un galaxie lointaine, très lointaine ...

 

 

C'était une époque de guerre civile, à bord du vaisseau opérant à partir d'une PlayStation inconnue, les Rebelles  ont emporté leur première victoire sur l'abominable Empire Nintendo.

 

Au cours de la bataille, les Rebelles ont réussis à dérober les plans secrets d'une machine infernale : le CD-Rom, une technologie spectrale dôtée d'un armement tridimensionnel assez puissant pour ébranler la stabilité bidimensionnelle du cosmos vidéoludique.

 

Poursuivi par les sbires sinistres de l'Empire, le Prince Kutaragi regagne sa base aux commandes de son vaisseau spatial, porteur des plans volés à l'ennemi qui pourrait boulverser le cours de l'histoire et restaurer l'espoir dans la galaxie ...

 

Neves Lucas, 1977.

 

--------------------------------------------------

 

"That's one small step for Sony ...

 

... but one giant leap for videogame industry"

 

Neil Neves, 1993.

 

( 'landing' his hands on the yet  UNCHARTED Playstation Dualshock soil)

 

--------------------------------------------------

 

- J'aurais pu vous offrir une babouche.

 

[4 seconds ... 3 ... 2 ... 1 ]

 

- Une babouche ne suffit pas.

 

Le mime Neves, 1998.

 

--------------------------------------------------

 

Yes, Week-End.

 

Neves Obama, le Vendredi.

 

--------------------------------------------------

 

My people ... Sons & Daughters of Sony. This much I vow. The history of these days will be written in the Saturn blood, by crashing the N64 of my ennemi, by seizing the CD technology they thought to turn against us. We will be fighting for our very existence. But if are those who denies us peace, refuses our rightfull place in the gaming universe, then we will unleash such a terrible console that the generations yet unborn (Gamecube, Wii, WiiU, WiiThem, etc.) will cry out in anguish.

 

Discours de galvanisation des troupes, Sony Headquarters, Neves Visari, 2 Décembre 1994.

 

--------------------------------------------------

 

The Wii may shatter our PS3 body. But they cannot break our spirit. Even tough the Miiverse advance on our Playstation Home to seize by force what they cannot claim by right. They cannot imagine what awaits them. WE WILL PLAYSTATION ALL-STARS BATTLE ROYALE (SMASH, in english) THE INVADERS FROM OUR SKIES. [...] While they sweep over our lands like the sand of winter, never again we will bow before them, never again endure their awful casual games, never again endure their Mario Kart tyranny. We will strike without warning and without mercy, fighting as one hand, one heart, one soul. We will shatter their dreams of hegemonia and haunt their nightmares of failure. Drenching our ancestor's grave with their blood. And as our last breath tears as their lungs, as we rise again form the ruins of our Playstation 3. They will know Gamers belongs to SONY.

PLAYSTATION 4.

 

Discours de présentation de la PS4 à la presse, Scolar Neves, 19 Février 2013.

 

--------------------------------------------------

 

 Never compromise.

[Tearing apart the contract between the two of them.]

Neves "Rorshach" Yamauchi, 1990.

 

--------------------------------------------------

 

Cette communauté mérite une qualité supérieure de contributeur.

 

Et je compte bien la lui donner.



The Neveser.

 

--------------------------------------------------

 

Je suis devenu un criminel pour éviter de devenir une victime.

 

 

Le joueur WiiU.

 

--------------------------------------------------

 

Dans l'Espace, personne ne vous entendra crier.

Renault, division acoustique.

 

--------------------------------------------------

 

Les hommes naissent libres et égaux en droit.

Il ne fait nul part ici, mention du sort de la femme.

Neves Bonaparte, 1803.

 

--------------------------------------------------

 

Nul n'est pro-fête en son pays.

 

Pourtant j'en vois plein des français à Saint-Tropez.

 

L'auteur de la citation n'a pas souhaité dévoilé son identité.

 

--------------------------------------------------

 

Un homme avertit en vaut deux.

 

Une femme ? Quatorze.

 

Comprenne qui pourra.


L'auteur de la citation n'assume pas ses propos et n'a par conséquent pas souhaité faire figurer son nom dans le registre.

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est de gagner.

 

Et surement pas de participer.

 

Absurde.

 

Neves de Coubertin, 1896.

 

--------------------------------------------------

 

- Vous aimez invoquer la Sureté Nationale afin d'allègrement violer la constitution et restreindre les libertés individuelles si durement acquises par ce pays.

- Vous n'êtes qu'une emmerdeuse Karen.

Karen Hayes puis Tom Lennox, 24 - saison 10.

 

--------------------------------------------------

 

Ce blog ne se prévaut pas d'être le meilleur d'entre tous.


Il l'est.


Et c'est bien là l'essentiel.

 

Neves Bygmelon

 

--------------------------------------------------

 

L'important, c'est d'imposer son avis.


Et non de le donner.


Absurde ça aussi.


Putain, les gens comprennent vraiment rien.


Neves Underwood.

 

--------------------------------------------------

 

Un taxi vide s’est arrêté au 10 Downing Street.

 

Clement Attlee en est sorti.

 

Winston Churchill.

 

--------------------------------------------------

 

Un vrai joueur se réclamant être un sympathisant de la cause ne dit pas "allo" en décrochant le combiné.

 

Il dit Killzone.

 

Neves RyuzAKi47.

 

--------------------------------------------------

 

A compter de ce jour, vous ne m'appellerez plus Neves.

 

Mais le Grand Neves.

 

Napoléon Neves, 1822.

 

--------------------------------------------------

 

Les grands esprits discutent des idées.

 

Les moyens esprits discutent des évènements.

 

Les petits esprits discutent des gens.

 

Ils m'arrivent de discuter de moi auprès des autres.

 

Neves Roosevelt.

 

--------------------------------------------------

 

Un jour, je rentre dans un taxi et j'entends un mec me dire :

"Vous allez où ?"

Comme on se connaissait pas, je lui ai répondu :

"Qu'est ce que ça peut te foutre ?"

Les gens d'aujourd'hui, aucune manière ...

Archives

Favoris