Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Par neokenji Blog créé le 22/12/09 Mis à jour le 11/11/10 à 11h02

Ajouter aux favoris

Catégorie : RPG

Signaler
RPG

Le 18 novembre 1999 sortait sur Playstation ce qui représente à mes yeux l'un des derniers très grand RPG de l'ère PSone (et dans une moindre mesure de l'ère Squaresoft), à savoir Chrono Cross, qui était lui-même le remake de Radical Dreamers, titre sorti uniquement sur Satellaview (pour ceux qui veulent y "jouer", une traduction française existe, Google est votre ami). Quand j'y repense aujourd'hui, la période 1999-2000 a vraiment été une excellente période au niveau des J-RPG : Dewprism, Vagrant Story, Final Fantasy IX, Super Robot Taisen Alpha, Valkyrie Profile , Eternal Arcadia et dans une moindre mesure Dragon Quest VII et Legend of Mana... J'en oublie certainement dans cette liste non exhaustive. Mais revenons un peu à Chrono Cross.

Quand je repense à Chrono Cross, j'en aurais des souvenirs à raconter : le pire étant ces arnaqueurs de Power Games dans le 12ème arrondissement de Paris qui avaient tenté de me revendre le jeu à... 649 francs de l'époque (non, je n'ai pas acheté ce jeu à ce prix-là mais même les boutiques sur  République n'auraient pas osé me la faire celle-là. Quoique...) le meilleur souvenir étant bien entendu le voyage fantastique dans lequel j'aurai été entrainé grâce à ce jeu et qui m'aura quand même forcé à recommencer au minimum 3 fois pour récupérer tous les personnages (plus d'une cinquantaines quand même, on est loin des 108 personnages à récupérer dans un Suikoden, mais ça reste quand même pas mal), voir toutes les fins, et puis surtout retraverser les décors du jeu qui donnaient vraiment l'impression d'être en vacances sur les îles, ni plus ni moins. Il faut dire que le monde du jeu était en grande partie composé d'îles plus ou moins paradisiaques, ce qui renforçaient cette impression. Mais surtout, il restait quand même original sur certains points, comme le fait de pouvoir fuir les combats contre les boss si nos personnages n'étaient pas assez puissants ou encore la façon dont on devait battre le dernier boss si l'on voulait avoir accès à la vraie fin du jeu (jaune - rouge - vert - bleu - noir - blanc, je m'en souviendrai de cette ordre à la c***)

Bref, je ne testerai pas le jeu ici, on en trouve plein sur la toile. Néanmoins, parlons un peu de l'actualité de la saga Chrono Trigger/Cross/Break, actualité qui s'inscrit pour l'instant en pointillé... Chrono Break/Brake, on ne risque pas de l'avoir de sitôt sachant que les membres de la team derrière la série des Chrono ont été dispersés aux quatres vents, même si une bonne partie de l'équipe bosse aujourd'hui chez Monolith Soft, studio qui nous a sorti l'excellent Xenoblade sur Wii. Et dans ces conditions, j'avoue que je ne veux pas d'une suite à Chrono Cross si l'équipe d'origine n'est pas aux commandes (Masato Kato au scénario, Yasunori Mitsuda aux musiques, Akira Toriyama ou Nobuteru Yuki au Character Design). Je dois admettre qu'à l'époque, ne pas voir débarquer un jeu estampillé Chrono m'a fait un peu bizarre dans le sens où on avait l'habitude de voir débarquer un Chrono toujours vers la fin de vie d'une console. Or, la marqué déposée pour Chrono Break expire en Europe pour 2011 et en 2012 pour le Japon. Malgré tout ça, ça ne me laisse même pas un maigre espoir de voir débarquer un hypothétique Chrono Break pour cette période, y compris sur une console portable comme la PSP ou même sur Nintendo 3DS.

Bref, à défaut d'avoir un jour une suite, elle se résume à quoi l'actu autour de la série ? Niveau jeu, c'est le neant, sauf si on excepte la sortie en 2008-2009 du portage de Chrono Trigger sur Nintendo DS. Par contre, pour Chrono Cross, rien n'a été fait par exemple pour les 10 ans de la sortie du jeu l'an dernier mais on peut quand même espérer voir le jeu sortir sur le Playstation Network (même si on me souffle à l'oreille que les jeux PSone téléchargés sur le PStore américain et japonais sont zonés, WTF ?). A défaut de nouveaux jeux, l'actualité du jeu est essentiellement musicale, avec notamment des medleys joué lors de Symphonic Fantasies et du Video Games Live l'an dernier, mais plus récemment aussi lors de la dernière édition de Press Start - Symphony for Games qui a eu lieu à Tôkyô le 11 septembre dernier (malheuseusement, je n'ai pas pu trouver de vidéo, va falloir attendre la sortie d'un CD ou DVD sur l'évènement). Et pour ceux qui attendaient Chrono Cross Arrange Album, on peut attendre encore un bon moment dans la mesure ou Yasunori Mitsuda est très occupé avec les musiques du film d'Inazuma Eleven et a annoncé recemment vouloir sortir un Xenogears Orchestra Version (YES quand même ! Mais on fait quoi de l'Arrange Album de Chrono Cross  qu'on nous promet depuis 10 ans ?)

Bref, c'était le billet annuel estampillé Chrono Cross, de la part d'un fan qui n'arrive pas à oublier ce jeu, ses décors magnifiques, ses attaques combinées, ses musiques extraordinaires (sauf Gale, hein), son héros muet, ses personnages par moment WTF. J'ai un peu l'impression de défendre une sorte de cause perdue (comme certains personnes qui réclament Shenmue 3 depuis bientôt une décénnie, :D)  et je serai encore là à réclamer un nouveau Chrono, ou au moins un jeu dans l'esprit de cette série mythique. Surtout que  je ne suis pas le seul. Et pour ceux qui n'auraient toujours pas goûté à ce jeu, foncez, la côte du jeu n'ayant pas subi de hausse spectaculaire contrairement à des jeux comme Valkyrie Profile ou encore Xenogears.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
RPG

Aujourd'hui, j'avais un peu envie de parler de tous ces titres qu'on aimerait bien voir sortir sur consoles de salon... et qui malheureusement pour nous vont sortir dans les prochains mois sur consoles portables. Et dans la plupart des cas, ce ne sont pas des titres de seconde zone : Okamiden sur NIntendo DS, Valkyria Chronicles 3 sur PSP, Super Robot Taisen L sur Nintendo DS.

A première vue, cette démarche est plutôt défendable dans la mesure où les volets de ces séries sortis sur consoles de salon (je ne mets pas Super Robot Taisen dans cette catégorie, hein) n'ont pas fait un carton dans les charts et se sont très vite retrouvés en solderie. Donc à la base, on devrait plutôt se réjouir lorsque des éditeurs comme Sega ou Capcom annonce que des séquelles à ces jeux consoles de salon vont sortir, même sur consoles portables. Si on prend le cas de Valkyria Chronicles 3, étant donné les ventes plutôt bonnes du second volet au Japon, on aurait pu penser que Sega développerait la suite sur PS3 mais le producteur Shinji Motoyama déclare qu'il leur faudrait... une idée révolutionnaire pour éventuellement développer un nouvel opus sur PS3. Dites monsieur Sega, ça ne serait pas plutôt des problèmes de pognon qui vous empêcherait de sortir un nouvel opus sur PS3 ? Un nouveau Valkyria Chronicles sur PS3/Xbox 360, même avec un moteur Canvas optimisé et un bon mode de jeu en réseau, je prends sans problème !

Okamiden, pareil. J'aurais bien voulu le voir débarquer sur PS3/Xbox 360. Pour celui-là, on parle beaucoup de "gâchis artistique"  de voir un titre pareil sortir sur NDS. Certes, mais à quoi aurait ressemblé cet épisode d'Okami sur consoles HD ? Sans vouloir faire de la science-fiction, le jeu aurait été certainement été plus beau mais quid des nouvelles idées de gameplay ?

Super Robot Taisen, bah c'est un peu plus compliqué. Alors que les fans attendent la sortie d'un épisode qui ferait suite à Super Robot Taisen Z (sorti sur PS2 en 2008), ou pourquoi pas un hypothétique Super Robot Taisen Alpha 4 qui sortiraient non pas sur consoles portables mais sur les consoles HD actuelles. Certes, le tactical-RPG est un genre qui ne nécéssitent pas forcément des graphismes HD-de-la-mort-qui-tuent. Après tout, on peut encore jouer aujourd'hui sans problème à des jeux comme le tout premier Final Fantasy Tactics ou encore les premiers Disgaea sans que ça soit gênant. Mais non, après Super Robot Taisen K sorti sur NDS, Banpresto préfèrent sortir le prochain Super Robot Taisen L sur Nintendo DS... C'est à se demander si Banpresto a les moyens d'adapter cette série de façon correcte sur les consoles HD d'aujourd'hui...

Bref, c'est un peu frustrant pour ceux aimeraient voir ces jeux débarquer sur les consoles de salon, même si on devrait plutôt se réjouir de voir sortir des nouveaux épisodes pour ces séries. Néanmoins, faisons de la science-fiction encore une fois. Admettons que Sega et Square Enix annoncent officiellement la sortie de Shenmue 3 ou encore Chrono Break mais qu'ils décident de sortir ces jeux non pas sur PS3 ou Xbox 360 mais sur des consoles portables. Comment le prendrait-on ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
RPG

Bon, après avoir passé un peu plus d'une trentaine d'heures de jeu sur ce qui est probablement l'un des meilleurs A-RPG jamais sorti sur Super Famicom, à savoir Seiken Densetsu 3 (a.k.a Secret of Mana 3), je me demandais s'il n'était pas temps de voir l'une des plus grandes sagas made in SquareSoft effectuer un retour sur nos consoles current-gen, voir sur Nintendo 3DS. Car il faut bien admettre que depuis cet épisode sorti en 1995 et dans une moindre mesure avec Legend of Mana sorti sur PSone en 1999, on n'a pas eu droit à un épisode estampillé Mana qui soit un tant soit peu convaincant, excepté Sword of Mana sur Gameboy Advance. D'ailleurs, je ne comprends vraiment pourquoi les équipes en charge de cette série ont tenté d'exporter l'univers des Mana dans d'autres styles de jeu... qu'ils ne maitrisaient pas vraiment. Children of Mana était très moyen. Heroes of Mana idem. Seiken Densetsu 4, je n'en parle même pas... Bref, pourquoi avoir voulu faire autre chose qu'un "simple" Action-RPG" alors que la formule de base, présente dans Secret of Mana et Seiken Densetsu 3 était à la base excellente ? A savoir, un action-RPG se déroulant dans un univers heroic-fantasy très coloré sans être niais, avec un système de combat aussi simple qu'efficace, donnant la possibilité d'utiliser des armes parfois inattendues (le poing américain, c'était trop drôle xD), pouvant être joué en multijoueur avec un multitap à l'époque et qui constituait le plus gros plus du jeu à mon sens (et contrairement à certains RPG disposant d'un mode multijoueurs style DQ IX, le multi ne constituait pas un prétexte pour allez arpenter des donjons aléatoires et récupérer des items) et un casting de personnages charismatiques. Et bien entendu, je n'oublie pas la présence de Flammie, ce dragon que l'on pouvait appeler à l'aide... d'un tambour et qui nous sert de monture lors d'un combat mémorable contre l'un des Demon God de Seiken Densetsu 3 !

Bref, j'aimerais bien avoir un hypothétique Seiken Densetsu 5, ou encore une ressortie du second opus sur console portable histoire de pouvoir profiter d'un mode multijoueur sans fil. Certes, Secret of Mana ressortira sur Iphone mais bon, je ne suis pas trop jeu sur IPhone. Et d'un autre côté, cela permettrait peut-être à Hiroki Kikuta d'effectuer son retour sur cette série. Bref, un nouveau bon jeu estampillé Mana, je prends.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
RPG

Une fois de plus, la question peut sembler un tantinet brutale mais aujourd'hui, est-ce que la série des Legend of Zelda nous fait-elle toujours rêver ? Je ne pose pas cette question en réaction aux diverses réactions vis-à-vis des réactions plutôt mitigées par rapport aux vidéos Zelda Skyward Sword ayant filtré depuis l'E3 2010 (et qui semble tirer parti du combo Wiimote + Wii Motion Plus c'est déjà ça) mais plutôt par rapport à la  lente disparition d'une certaine idée du jeu d'aventure que cette série incarnait par le passé.

Zelda, comme le disait si bien Christophe Gans, c'était un peu la quête du Graal transposée en jeu vidéo, la sensation de vivre une aventure où le joueur est seul contre tous, la quête inittiatique, etc... C'était aussi l'assurance (jusqu'à l'épisode Twilignt Princess à mon sens) d'avoir un jeu reposant dans la majeure partie des cas sur une ou plusieurs idées de gameplay uniques (le voyage dans le temps dans Ocarina of Time, le jeu se déroulant sur 3 jours/ 3 nuits dans Majora's Mask pour ne citer qu'eux). Mais surtout c'était l'assurance d'avoir un jeu à la finition exemplaire et ce, dans tous les compartiments du jeu. En finissant récemment Zelda The Spirit Tracks sur Nintendo, le seul constat qui me soit venu à l'esprit est que j'ai vécu une aventure somme toute... banale mais en aucun une aventure digne des opus Snes et N64. En plus, jamais je n'aurais cru avoir à me plaindre de la jouabilité dans un Zelda (maudit soit les séquences jouables à la flûte de pan...). Aventure et banale, 2 mots qu'on ne trouve pas habituellement dans une phrase parlant de Zelda...

On évoque depuis quelques années la nécéssité de remanier le déroulement des Zelda dans le but d'apporter un peu de sang neuf à la série. Il est vrai que le schéma village => obtention d'un item nécéssaire à la progression du joueur => donjon => boss est efficace mais commence à prendre un sacré coup de vieux. Sur ce point, Skyward Sword aura intérêt à assurer, pas seulement à proposer une jouabilité efficace. Mais il y a des points sur lesquels cette série doit s'améliorer :

-Tout d'abord, le design des PNJ. Comme certains ici l'ont mentionné, la série des Zelda n'est pas forcément connu pour la qualité du design des PNJ. Qui a dit la reine des fées dans Ocarina of Time et Majora's Mask ? Habituellement, on passe sur ce genre de détails vu qu'on voit certain PNJ 2-3 fois pendant l'aventure mais là, stop. Et d'ailleurs, au niveau des personnages rencontrés dans une aventure estampillée Zelda, peu de personnages restent encore dans la mémoire des joueurs, excepté la version de Zelda rencontrée dans The Spirit Tracks et Midona de Twilight Princess.

-Le design des donjons. C'est le point le plus difficilement  "copiable"  pour les jeux du même genre car étant vraiment propre à la série des Zelda. Habituellement, tout joueur ayant joué à un épisode de Zelda se souvient d'un donjon pour x raisons, soit parce que celui-ci était remarquablement designé, soit parce qu'il a eu des migraines pour en venir à bout C'est là que le fameux temple de l'eau d'Ocarina of Time ou encore le dernier donjon de Twilignt Princess dans le ciel ressurgit dans nos esprit. Mais difficile de ne pas admettre que les donjons que l'on a vu dans les opus Nintendo DS soit tout sauf mémorables... D'ailleurs, pour revenir aux épisodes DS, pourquoi avoir fait le choix de centrer ces 2 épisodes sur des moyens de locomotion bien lourdingues ?

-Au niveau de la technique. Comment constater aujourdh'ui que la série ne soit plus une référence à ce niveau ? On se rappelle qu'Ocarina of Time était vraiment magnifique lors de sa sortie en 1998. Et surtout, il y a avait eu une nette amélioration par rapport aux premières versions présentés en 1996. Majora's Mask, bien que sorti  2 ans plus tard, l'était aussi même s'il reprenait le même moteur que son prédécesseur. Wind Waker même s'il a 7 ans aujourd'ui reste agréable à l'oeil. Par contre, on ne va pas me faire croire que Nintendo ne peut pas faire mieux que ça avec Skyward Sword (sur le coup, je me demande s'il n'y a pas eu une sorte de tiraillement au sein de la Zelda Team lorsqu'ils ont choisi d'adopter ce style graphique à mi-chemin entre Wind Waker et Twilignt Princess...)

-La qualité de l'écriture et les émotions ressenties chez le joueur. Ce sont des points que l'on aborde assez peu lorsqu'on parle d'un Zelda mais il faut tout de même admettre que la série a aussi beaucoup de mal à surprendre  sur ce point. Aujourd'hui, est-ce que le joueur peut se contenter des éternels poncifs éssorés épisode après épisode depuis le début de la série ? Peut-on encore aujourd'hui être encore en extase lorsqu'on voit Link "simplement" retirer Excalibur de sa stèle ? Combien de fois d'ailleurs a-t-on vu cette séquence dans la série ? Lorgner sur des titres émotionnellement fort comme Nier qui assurait un max sur ce point, à défaut de proposer un gameplay en béton pourrait apporter un plus à la série. Peut-on encore se contenter d'un scénario où l'on sait que tôt ou tard, la princesse Zelda va encore se faire enlever ? Proposer autre chose au niveau du scénario ne ferait pas de mal. On sait que le scénario n'est pas forcément le point le plus marquant dans un Zelda mais quelque chose de plus fouillé ne ferait pas de mal. D'ailleurs, en parlant d'identification aux personnages, ne serait-il pas temps de proposer enfin de vrais doublages qui ne se limiteraiient aux cris de combats ? Si jamais le fait de doubler Samus Aran dans Metroid Other M se révele concluant, peut-on imaginer à l'avenir un épisode de Zelda entièrement doublé ?

Bref, voici à peu près les points sur lesquels j'aimerais voir cette série s'améliorer, même si je me demande si cette série est encore faite pour mo et surtout a encore quelque chose à apporter au monde du jeu vidéo. Je place quand même quelques espoirs sur l'épisode Skyward Sword même si proposer une jouabilité impéccable est le minimum syndical pour un Zelda. Mais quand même, je n'ai pas envie de voir Zelda devenir une série dont on sort un épisode simplement pour satisfaire la demande d'un fandom déjà bien installé (ce qui est arrivé à des séries comme Fire Emblem, par exemple). D'ailleurs, je crois que ça a déjà bien commencé au Japon...

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
RPG

Bon, c'est décidé. Après 35 heures de jeu, j'ai finalement décidé d'abandonner Dragon Quest IX. Le système de jeu un peu trop austère à mon goût ainsi que le rythme trop lent de l'aventure auront finalement eu raison de ma patience. (ainsi que le level-up trop intensif, je dois l'avouer). Pourtant, le jeu ne manque pas de qualités : graphiquement, j'en ai pris plein la gueule pour de la DS, certaines musiques de Koichi Sugiyama résonnent encore dans ma tête et effectivement, le multi s'avère très efficace pour peu qu'on trouve des joueurs ayant le jeu et surtout bye bye les combats aléatoires ! Cependant, je ne peux m'empêcher de fantasmer sur un épisode de Dragon Quest spécialement pensé pour les joueurs adultes en manque de temps libre et surtout prenant vraiment en compte les évolutions les plus positives que l'on a pu voir au niveau des J-RPG ces dernières années.

1) Tout d'abord, faire en sorte que le jeu soit moins basé sur le level-up. Sérieusement, passer son temps à remplir  des jauges pour passer au niveau supérieur, ça devient très vite gonflant à la longue. et le joueur adulte que je suis a autre chose à faire. J'entends souvent dire que la difficulté est très élevée dans un DQ. C'est pas faux, sauf lorsque l'on constate qu'il suffit très souvent de faire du level-up pendant 2-3 heures avant d'attaquer un nouveau donjon. Tout cela fait que depuis que j'ai commencé la série, je n'ai jusqu'à présent jamais voulu recommencer un volet de cette série juste  pour le plaisir, pas forcément pour récupérer des items disponible uniquement lors d'une seconde partie. Et lorsqu'on recommence un jeu pour la deuxième, troisième fois, c'est la preuve que l'on est en face d'un très grand jeu.

2) Le rythme de l'aventure. Ca me fatigue de constater que le rythme de l'aventure dans un Dragon Quest reste à peu près le même quelque soit l'épisode de la saga. On arrive dans un village, on vous propose une quête à accomplir, le joueur se rend au donjon suivant mais se rend vite compte que les monstres sont plutôt balèze. Obligation donc de monter ses personnages. Sérieusement, qu'y a t-il d'amusant aujourd'hui à proposer ce type de progression ? Pourquoi ne pas proposer un style de progression nécéssitant peu de level up comme le faisait Chrono Trigger ou même un FF VI ou VII, où les évenements s'enchainaient de façon assez rapide ? Un Dragon Quest qui nécéssiterait environ 25-30 heures de jeu pour être terminé ne serait pas un mal pour moi.

3) Un Dragon Quest plus spectaculaire, qui en met plein la vue (pas seulement au niveau graphique) est-ce possible ? Il est vrai que les combats sont un peu plus dynamiques dans cet épisode DS mais dans le fond, ceux-ci ne sont pas si spectaculaires que cela. Les mouvements de caméra lors des combats de DQ IX font illusion au début mais c'est tout. Je ne souhaite pas non plus que les combats d'un Dragon Quest deviennent aussi spectaculaires que ceux proposés par les derniers épisodes de Final Fantasy mais quand même. Faire en sorte que les personnages puissent éxecuter des attaques qui en mettent vraiment plein la vue ne serait pas un mal. Et puis, il faudrait peut-être passer à autre chose niveau combat. Parce que voir des combats où l'on voit des personnages s'échanger des coups d'épéer ou simplement se soigner simplement parce que les sorts consomment trop de MP...

4) Enfin, pourquoi ne pas essayer de proposer un Dragon Quest se déroulant ailleurs que dans un univers d'Heroic Fantasy ? Certes, avec un nom pareil cela peut sembler difficile mais si une saga comme Final Fantasy l'a fait avec des résultats plus ou moins réussi, pourquoi DQ ne le ferait pas ?

Bon, c'est pas grand chose mais j'aimerais avoir un Dragon Quest X en rupture avec les neuf autres épisode de la saga principale. Et quand j'entends rupture, je veux dire par là une rupture en terme de game design au niveau global (combat, rythme de l'aventure, etc...). Personnellement, je trouve dommage de ne pas profiter de l'aura gigantesque de la série au Japon pour essayer d'apporter un peu (beaucoup ?) de sang neuf au J-RPG en général. D'un autre côté, si on tente de toucher, même ne serait-ce qu'un peu à la série, on sait très bien ce que vont faire les fans...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
RPG

Alors qu'une date de sortie n'a toujours pas été fixée par Level-5 concernant Ni no Kuni sur Nintendo DS, on apprend par l'intermédiaire de Famitsu que ce RPG réalisé par Level-5 en collaboration avec le Studio Ghibli va bénéficier d'un portage sur Playstation 3. Qui dit version PS3 dit donc graphismes HD,  cinématique en 1080 p, son qui déchire, etc... mais aussi gameplay en partie différent étant donné que la version DS faisant usage du stylet pour placer ses personnages sur la zone de combat mais aussi pour tracer les fameux symbôles magiques à la base des sorts du jeu.

Plus d'info dans le cours de la semaine sachant que Level-5 devrait tenir une conférence de presse concernant cette version PS3. En attendant, je retourne jouer à la démo histoire de...

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
RPG

 

Alors qu'une bonne partie des joueurs dans ce pays (et probablement aux USA)  a enfin accueilli Final Fantasy XIII, moi j'ai enfin décidé d'accueillir à la maison la PSP Slim mais pas n'importe laquelle puisque j'ai jeté mon dévolu sur l'édition limitée aux couleurs de l'excellent Kingdom Hearts : Birth by Sleep sorti en janvier dernier au Japon. Mais vous allez me dire : pourquoi maintenant seulement ? Bah pour plein de raisons assez diverses. Faut dire qu'auparavant, j'avais plutôt l'habitude de taxer la PSP à des potes qui ne s'en servaient pas pour tester les jeux qui m'intéressaient (genre Crisis Core FF VII, Wipeout Pulse et co) mais jusqu'à présent aucun titre sur cette machine ne m'avaient réellement convaincu. D'autre part, le catalogue de la PSP est devenu plutôt intéressant et les jeux qui vont arriver dans les prochains mois me motivent pas mal. Je pense surtout au troisième volet de Parasite Eve, Metal Gear Solid Peace Walker (malgré la maniabilité qui fait un peu peur), Valkyria Chronicles 2, God Eater et Final Fantasy Agito XIII. Enfin dernière raison : le peu de gros titres à venir sur Nintendo DS. Franchement, à part Ni no Kuni et The Last Window (R.I.P CING), y a plus rien qui ne m'intéresse vraiment sur la portable de Nintendo et j'avoue même ne jouer qu'à un seul titre , de façon régulière sur DS depuis juin 2008, c'est-à-dire Daigasso Band Brothers DX, a.k.a le meilleur jeu musical ever.

Concernant KH : Birth by Sleep, allez lire le test de Greg sur gamekult,. Et de toutes façons, je rejoins globalement son avis : c'est probablement l'un des plus beaux jeux sortis à l'heure actuelle sur PSP, (et même l'un des meilleurs jeux Square Enix depuis Sigma Harmonics) les musiques made in Yoko Shimomura sont excellentes comme d'habitudes (qui est décidément partout en ce moment. Vivement que l'on entende ses futures compositions sur Xenoblade, FF Versus XIII et The Last Ranker !) les personnages désignés par Tetsuya Nomura sont beaucoup plus supportables que ceux qu'ils nous a pondu pour FF XIII. Et comme j'ai dû le dire ailleurs, son style convient beaucoup plus à des jeux comme The World Ends With You ou  la série des KH. De plus, certains défauts un peu récurrent dans la série ont été atténués. Je pense par exemple au fait que les combats sont beaucoup moins bordéliques que dans les épisodes PS2. Et surtout, ils sont beaucoup moins bourrins... Par contre, ceux qui n'aiment les villes fantômes, les temps de chargements un poil longuet (malgré l'installation du jeu sur Memory Stick), les fermetures éclairs et Disney passeront leur chemins, comme d'habitude.

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
RPG

 

Dans la catégorie "jeu auquel je meurs d'envie de  jouer mais c'est impossible car je ne pige pas un mot de japonais", on peut dire que la série  des Super Robot Taisen édité par Branpresto constitue un excellent exemple. Heureusement, fin 2008 des fans ont mis à la disposition de tous un patch traduisant les textes en anglais de Super Robot Taisen Alpha Gaiden sorti à l'époque sur PSone ! Un vrai SRT traduit en anglais, le rêve pour tous les méchaphiles de tous bords ne parlant pas un mot de japonais.

  Pour les deux-trois du fond qui n'ont jamais entendu parler de Super Robot Taisen, il s'agit tout simplement d'une série de Tactical-RPG  qui repose sur un principe simple mais génial au moment de la sortie du jeu, c'est-à-dire opposer les gentils des séries de mécha contre les méchants de ces mêmes séries. Ainsi, le joueur pouvait par exemple se constituer des équipes assez improbables constitués par exemple de Goldorak, Mazinger Z, les Gundams et autres Variable Fighters de Macross d'un côté contre une alliance formés de Golgoths (tirés de Goldorak), de Zaku (Gundam), de Zentradis, etc etc ... Bref, comme vous pouvez le constater, une idée toute simple sur le papier et qui prouve qu'on peut se servir des licences de séries animées de façons assez intelligente. Mais Super Robot Taisen, c'est surtout du fan service, ce sont des opening/ending assurés par JAM Project, a.k.a le meilleur groupe d'anime song ever mais c'est surtout et avant tout du très bon Tactical RPG, classique mais efficace.

En ce qui concerne le scénario du jeu, il n'est pas nécéssaire d'avoir le premier Super Robot Taisen Alpha sorti en 2000 sur PSone. SRT Alpha Gaiden étant un opus parallèle, un peu comme l'est Zelda Majora's Mask pour Ocarina of Time. Et surtout, ceux qui auront vu Macross Plus, Gundam X et Turn A Gundam se surprendront à voir toutes les clins d'oeil au scénario de ces 3 séries. Mais je vais quand même résumer un peu le truc histoire de ...

Le jeu prend place tout de suite après Super Robot Taisen Alpha qui avait vu la création d'un trou noir pour se débarasser des monstres de l'espace. Le hic, c'est que ce même trou noir a engendré une onde gravitationnelle qui risque de détruire au moment de l'impact. Pour empêcher cette catastrophe, les héros mettent au point le Project Aegis qui consiste à créer un bouclier magnétique géant à l'aide des sources d'énergie alimentant les robots géants. Evidemment, les Titans (Zeta Gundam) ne l'entendent pas de cette oreilles et comptent bien s'emparer du Project Aegis afin de mener l'opération eux-même.

Bon parlons un peu du système de jeu de ce SRT. En pratique, je n'ai pas trouvé cela très différent de n'importe quel autre Tactical-RPG. Quiconque ayant déjà joué à un Fire Emblem ou même un Final Fantasy Tactics retrouvera ses marques. Déplacement case par case, actions au tour par tour, bref, on est en terrain connu, même si la différence principale avec les deux séries précitées réside dans la présence de vaisseaux mères pour ravitailler les robots. Ensuite, le joueur doit bien faire gaffe au moment du choix des robots qu'il va utiliser durant les batailles. En effet, les mechas appartenant à la catégorie des Super Robot (type Dancougar, Gaogaigar, Mazinger Z, Goldorak, etc...) sont surpuissants au niveau des attaques mais ont tendances à être lent et à manquer de précision pour un rien par moments. En effet, il n'est pas rare de voir ce genre de robots louper leur cible alors qu'elles ne sont même pas à deux mètres. Alors que les mechas appartenant à la catégories des Real Robots (type Gundam, Macross) sont bien plus rapide et précis que les Super Robots mais sont moins résistants et puissant au niveau des attaques.

 

 

Techniquement parlant, le jeu était plutôt impressionnant au moment de sa sortie. Certes les maps en elle-même sont moches mais les animations des robots au moment ou ceux-ci lancent leurs attaques étaient vraiment impressionnantes. Et avec les voix digitalisées et les BGM tirées des séries, ben on s'y croit et il n'est pas rares de se surprendre soi-même à hurler le nom des attaques. Notons qu'il est possible de zapper les séquences d'animations lorsque son personnage lance une attaque, ce qui n'est pas un mal vu que certaines batailles peuvent durer un bon moment. Par contre, les temps de chargements sont assez longs pour un joueur d'aujourd'hui mais ce problème est facilement contournable en jouant sur émulateur.

Au niveau de la difficulté, je dirais que le jeu se traverse assez facilement durant les 35 premières missions. Une fois passé ce cap, c'est là que les affaires sérieuses commencent car on se retrouve avec des boss assez retords qui ont la fâcheuse tendance à recupérer 30% de leur barre de vie à chaque tour. Et bien entendu, ceux-ci ne se pointent jamais seul... Inutile de dire qu'il vaut mieux avoir gardé ses robots pour pilloner ce genre de boss car ces combats sont plus des combats de gestion/endurance plutôt que des vrais duels épiques. Et je ne parle même pas de la difficulté du jeu mode hard, mode déblocable après avoir rempli certains objectifs cachés dans les missions.

Les plus du jeu :

-Enfin un vrai Super Robot Taisen accessible au commun des mortels
-Un T-RPG au challenge relevé, surtout pour celui qui voudra finir le tout à 100%
-du fan-service à gogo dans le bon sens du terme
-très bonne durée de vie. Je dirais qu'il faut entre 45-50 heures pour le finir une première fois
-Hagane no Messiah = l'une des meilleures chansons jamais faite par JAM Project


Les moins :

-risque de spoil au cas où l'on n'aurait pas déjà vu au préalable les séries présentes dans le jeu
-vaut mieux y jouer sur émulateur pour esquiver les temps de chargement lors des batailles
-faut aimer les séries de mécha, bien évidemment et il faut quand même avoir vu les séries contenues dans le jeu pour tripper un max
-en anglais

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
RPG

Suite à l'écoute d'un certain podcast ayant pour thème un genre de jeux que j'apprécie beaucoup à savoir le RPG, je me permets moi aussi de faire une sorte d'état des lieux du RPG nippon en général, sur les éléments qui me gênent avec les J-RPG qui sortent aujourd'hui et sur ce qui peut être clairement amélioré . Je vais essayer d'apporter ma pierre à l'édifice sans tomber dans le sempiternel "les RPG, c'était mieux avant" mais ça ne va pas être évident du tout, je le sens. Je vais essayer de ne pas trop parler de Square-Enix non plus, mais ça aussi ça va être hard...

  • Les remakes de façades :

    Pour commencer, je n'ai absolument rien contre les remakes/portages de RPG sortis sur FC/SFC/Megadrive. Cela dit, il y en a marre des remakes de RPG qui se contentent uniquement de proposer un lifting graphique sans chercher à améliorer certains aspects du gameplay pour l'adapter au public d'aujourd'hui. Pour certains, c'est déjà pas si mal vu que des titres comme Chrono Trigger sur NDS n'ont même subi de lifting graphique (bref, un truc qui aurait pu sortir sur Gameboy Advance quoi). N'en déplaise à certains, j'aurais bien voulu jouer à un Dragon Quest IV, V ou VI avec un peu moins de level-up, une interface réellement modernisée et surtout moins austère (et pourquoi ne peut-on pas sauvegarder sur la carte du monde sans passer par une quick save ?).

    D'ailleurs, je me demande : pourquoi n'a t'on pas le droit à des remakes de titres comme Secret of Mana sur NDS ? Non mais sérieusement, un action-RPG de ce calibre, jouable à 3 en wifi ça le ferait à mort ! Pourquoi certains titres comme Shining Force 3, Dragon Force, Bahamut Lagoon ou encore Panzer Dragoon Saga ne ressortent-ils pas sur le PSN ou le Xbox Live Arcade et si possoible avec une traduction ? On empêcherait ainsi certains revendeurs d'arrondir leur fin de mois en revendant ces titres plutôt rares à des prix scandaleux...

  • Les problèmes de level design :

    Récemment, après avoir joué à des titres comme Eternal Sonata ou Infinite Undiscovery, je me suis demandé une chose : où sont passés les level designers ? Je croyais que les couloirs à la Final Fantasy X appartenaient au passé mais il faut croire que non (y a qu'à voir FF XIII, hélas). Je pouvais presque excuser la chose à l'époque de la PS2 mais sur Xbox 360 ou sur PS3, faut quand même pas déconner. Pourquoi limiter ainsi la liberté du joueur en terme de déplacement alors que sur un titre comme Fable 2, les barrières peuvent être enjambées très facilement? Et puis, à quand des donjons vraiment intéressants à parcourir et avec de vraies énigmes à résoudre ?

  • Les suites qu'on attend... et qu'on peut toujours attendre.

    Eternal Arcadia 2, Shining Force IV, Shenmue 3, Chrono Break, Final Fantasy Tactics 2 (une vraie suite directe à l'opus PSone, pas les opus advance, hein)... Autant de suites attendues par une horde de joueurs et qui ne sont pas prêtes d'arriver sur nos machines pour moult raisons. Et puis, c'est toujours mieux que de sortir des nouveaux opus bidons comme Star Ocean The Last Hope ou Dawn of Mana (d'ailleurs, je ne comprends pas comment une saga comme celle des Mana a pu couler à ce point).

  • Les créateurs-stars : où sont-ils ?

    Avec ce point, je pensais en fait à une personne : Yasumi Matsuno, créateur des mythiques Vagrant Story, Final Fantasy Tactics et autre FF XII. Où est-il maintenant ? Que fait-il aujourd'hui ? Travaille t-il encore dans le milieu du jeu vidéo à l'heure actuelle ? Depuis qu'il a quitté Square Enix, c'est un peu le blackout faut bien le reconnaître même s'il se murmure qu'il jouerait un rôle dans le développement de The Last Story sur Wii. Autre cas : en voyant des titres comme Deep Labyrinth ou World Destruction sur NDS, il est aussi dommage de ne pas revoir des créateurs comme Masato Kato (scénariste de Chrono Trigger, Xenogears, Chrono Cross) et Yasunori Mitsuda (responsable des OST de Xenogears, Chrono Trigger et Chrono Cross) réunis sur un projet sur console de salon. Certes, Mitsuda a officié récemment sur le jeu Arc Rise Fantasia sur Wii mais ça serait tellement bien de le voir à l'oeuvre sur un gros RPG sur console next-gen. Au hasard, un Chrono Break ou un FF V, qui sait.

  • Les J-RPG sur Xbox 360 : que valent-ils vraiment ?

    Blue Dragon, Lost Odyssey, Tales of Vesperia, Eternal Sonata... Autant de RPG très sympathiques, d'un niveau plutôt satisfaisant pour la plupart. Mais force est de constater qu'aucun de ces RPG n'est réellement exceptionnel. Aucun n'est ce qu'a été FF VII lorsqu'il est sorti c'est-à-dire un RPG alliant à la fois un système de combats intéressant, un scénario captivant et un niveau technique exceptionnel pour l'époque. D'ailleurs, comment expliquer le niveau technique si faible de titres comme Lost Odyssey ou The Last Remnant alors que les occidentaux s'en sortent plutôt bien avec des titres comme Fable 2 ou Mass Effect ? Est ce que les japonais avaient vraiment besoin de se servir de l'Unreal Engine 3 ? J'espère en tout cas que FF XIII ne sera pas le seul titre à allier les trois qualités citées plus haut (enfin, pour les graphismes et le système de combat, ça devrait passer mais pour le scénario, j'attends de voir, comme tout le monde quoi. Parce qu'au niveau du level-design, je sais à quoi m'attendre malheureusement).

  • Les J-RPG : trop classiques ?

    Un peu oui. Incarner une sorte d'élu de la destinée, c'est un peu has been. Par contre, les alcooliques dépressifs à la Kaim Argonar, j'en redemande. Idem pour des personnages comme Yuri Lowell de Tales of Vesperia (qui comme certains l'ont à juste titre mentionné,  partage certains points communs avec le personnage de Lelouche Lamperouge dans Code Geass, pour ceux qui connaissent). Pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas jouer un méchant par exemple ? Dommage aussi de voir que lorsqu'il y a des tentatives pour essayer de chambouler un peu une série, les protestations ne tardent pas à suivre (c.f. l'affaire Dragon Quest IX). Dommage aussi de voir que les J-RPG sur Xbox 360 restent pour la plupart classique dans leur système de combat (c'est drôle ça : "classique mais efficace" revient très souvent dans le cas des J-RPG sur la Xbox 360. Pourquoi ai-je l'impression que Valkyria Chronicles est le seul T-RPG next-gen à apporter du neuf en terme de gameplay ) ? Certes, on va me dire que Demon's Soul change radicalement des action-RPG habituels, mais il mise vraiment sur une progression par l'échec poussée à l'extrême...

  • Le problème Tetsuya Nomura :

    Bon, je dis ça mais en fait je n'ai rien contre lui en particulier. J'aimerais simplement qu'il nous offre plus de variété au niveau du character design et qu'il évite de nous ressortir des variantes à peine déguisées de Squall, Yuna ou Selphie à peine (le pire, c'est que Noctis de FF Versus XIII me rappelle trop un certain Uchiha Sasuke dans Naruto, surtout au niveau de la coupe de cheveux). Bref, je n'ai rien contre son style que je trouve même plutôt adapté aux RPG se déroulant dans un environnement urbain (Nomura s'en est plutôt bien tiré dans the World Ends with You voire même le récent Kingdom Hearts : Birth by Sleep) mais je n'ai pas vraiment envie de voir une Selphie troisième du nom ou une Yuna bis, surtout si Nomura est au commande d'un éventuel FF XV (sic). Je pourrais étendre le problème du character design à d'autres jeux, genre Resonance of Fate, mais je m'égare...

  • Les quêtes secondaires : sont-elles encore intéressantes à jouer ?

    On peut se le demander. En 2010,  n'est-on pas en droit d'attendre des développeurs nippons un peu plus d'imagination de ce côté-là ? Aller se taper du level-up pendant 30-40H pour buter un boss de 50 000 000 d'HP, ça devient un peu lourd à force. Heureusement que ça reste facultatif d'ailleurs. Je ne parle même pas de certaines quêtes sur des titres comme Blue Dragon ou Crisis Core : FF VII qui font plus office de remplissage qu'autre chose. Sans déconner, fouiller tous les décors de Blue Dragon, même les endroits où à-priori il n'y a rien, est-ce que ça semble naturel ?

  • Les J-RPG qui sortent en Europe.

    C'est un fait : de plus en plus de J-RPG sortent chez nous. En effet, qui auraient imaginé il y a 10 ans qu'une série comme celle des Dragon Quest puisse arriver chez nous, avec une bonne traduction dans la langue de Molière en plus ? Cependant, ce n'est pas le cas de toutes les séries. Pourquoi n'a t-on pas droit aux épisodes les plus intéressants de la saga des Tales of (je pense par exemple à Tales of Rebirth, ressorti récemment sur PSP)? Le fait aussi de sortir des titres comme Shin Megami Tensei : Persona 3 chez nous sans être traduit en français et sans mode 60hz ne va pas aider le J-RPG à mieux s'implanter chez nous. Dommage aussi de voir que des séries comme Front Mission ne risquent de revenir faire un tour dans notre pays. Et je ne parle même pas des cas Shenmue et Valkyria Chronicles, sortis sans traduction en français (d'ailleurs, ça fait combien de temps que Sega ne nous a pas sorti un RPG en français ?)
  • Ajouter à mes favoris Commenter (0)

    Signaler
    RPG

     

     

    C'est une putain de bonne nouvelle !! Même si dans tous ça, je regrette un peu la levée de bouclier suscitée dans tous les forums de jeux vidéo concernant le support choisi par Hironobu Sakaguchi pour son nouveau projet,. Il est clair que The Last Story sur Xbox 360 ou PS3 aurait été plus beau graphiquement, mais il ne faut tout de même pas oublier certaines choses :

    - Un jeu pour gamers sur Wii, je suis direct preneur. Y en a déjà très peu de qualité sur cette console alors je ne vais pas me plaindre. Et vu le succès commercial des Zack and Wiki et autre Madworld sur Wii, c'est une sacrée prise de risque de leur part. J'espère que tout ira bien pour eux.

    - Un RPG qui risque d'exploiter à fond les capacités de la Wii, je suis encore plus preneur.

    - Sakaguchi lui au moins développe un jeu sur Wii. Il ne nous fait pas un coup du genre "la Wii est une console qui m'intéresse beaucoup, j'aimerais bien développer dessus un jour" et par la suite plus rien.

    - Nobuo Uematsu peut-être de retour sur un projet sur console de salon, je prends aussi, même si le nom du compositeur n'a pas encore été dévoilé officiellement mais le thème que l'on peut entendre sur le site officiel du jeu nous rappelle pas mal de ses anciennes compositions dirons-nous.

    Maintenant, en ce qui concerne mes attentes pour ce jeu made in Mistwalker :

    - Un scénario qui tient la route, pleins de rebondissement, pleins d'émotions. Et surtout, que le rythme soit soutenu en terme de narration comme dans un Chrono Trigger par exemple. D'ailleurs, ca me fait penser que Xenoblade a été annoncé quasiment en même temps et qu'en terme de narration, je crains déjà les cinématiques interminables.

    - Des personnages attachants, charismatiques et qui surtout nous fassent ressentir quelque chose.

    - Que les level designers évitent de nous balancer des corridors façon FF XIII. Un level-design façon Tales of Vesperia me conviendra très bien.

    - Pas de quêtes parallèles qu'on a déjà vu mille fois dans les RPG nippons, surtout celle où l'on doit se tapper des boss à un milliard d'HP.

    - Pas de combats aléatoires (l'une des erreurs de Lost Odyssey, clairement). Et si possible, j'aimerais avoir autre chose que des combats au tour par tour à l'ancienne.

    - Une utilisation de la Wiimote intelligente dans les phases d'exploration des donjons.

    Pour finir, reprenons les propos de Pix n Love (ou Florent Gorges, allez savoir) sur le forum de Mistwalker-fr.info,  incitant au calme :

    Rhaaa, que vous êtes sarcastique les gars ! :)

    C'est sur Wii, ok, mais vous n'avez encore rien vu! $)

    La Wii est sous-exploitée dans 90% des jeux. Mais quand elle est bien utilisée, ça donne des trucs assez étonnants... $)

    Et puis le titre, ceux qui le trouvent nul ou trop "déjà vu" ne savent tout simplement pas quelle est sa véritable signification.

    Mais avant de descendre en flèche un truc dont vous ne savez rien QUE le titre et la machine, c'est très blessant pour ceux qui bossent dessus corps et âme depuis 3 ans en prenant des risques incencés, attendez au moins les premières images et vidéos...

    Enfin bon, tout le monde a le droit de critiquer mais quand c'est en connaissance de cause, c'est plus "juste". Bref, attendez un peu, vous verrez bien... ^_^

     

    Bref, en attendant je vais me repasser en boucle cette musique, en attendant plus d'info sur le jeu.

    Ajouter à mes favoris Commenter (5)

    Édito

    Blog provisoire d'un simple fan de jeux vidéo (surtout de RPG) et de VGM comme tant d'autres joueurs, en attendant un jour de pouvoir disposer de ma propre plate-forme indépendante. Je parlerai aussi d'animation japonaise si la flemme ne m'atteint pas.

    Statut du blog : en semi-hiatus (travaux de déménagement, tout ça...)

    Les endroits où je zone :

    L'Antre de la Fangirl

    le blog de thatgamecompany

    anime-janai

    le blog de squaremusic

    purupururin

    Le Chapelier Fou

     

     

     

    Archives

    Favoris