Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Par neokenji Blog créé le 22/12/09 Mis à jour le 11/11/10 à 11h02

Ajouter aux favoris
Signaler
Hors-sujet

Samedi 19 Septembre 2010. Un fan de jeux vidéo, plein de rêve et d'excitation dans sa tête débarque aux Festival du jeu vidéo Porte de Versailles,dans l'espoir de pouvoir tester les gros jeux du moment et  les blockbusters de fin d'année. Cependant : ce fan doit vite se rendre à l'évidence : il y a trop de monde, on peut à peine respirer, les queues pour accéder aux bornes de démonstrations sont prises d'assaut, les allées sont encombrées, la bouffe est hors de prix, etc, etc... Bref, à la fin de la journée, le fan lambda de jeux vidéo se dit que l'on ne l'y reprendra plus, qu'il téléchargera les démos chez lui et puis basta ! Bref, c'est à mon avis ce qu'ont dû vivre une bonne partie des visiteurs qui ont fait le déplacement au festival du jeux vidéo, Micromania Game Show et autre TGS. Autrement dit, une expérience tout sauf mémorable. Cela dit, je pense qu'il est possible d'améliorer un peu tout ça. Je ne dis pas qu'il est possible de faire en sorte que tous les visiteurs de ces salons puissent passer des plombes sur les démos, mais qu'il est possible de rendre la visite de ces salons un tantinet plus vivable dirons-nous. Attention , certaines de mes propositions relèvent plus de l'utopie qu'autre chose :

1) Limiter le nombre des entrées vendues. Oui ça peut faire grincer des dents mais moi, lorsque je vois des salons surbondés et qui en plus voit leur fréquentation augmenter d'années en années, je ne vois pas l'intérêt pour le visiteur qui vient surtout pour tester les jeux sur place de se retrouver à ne rien pouvoir faire car toutes les bornes sont prises. C'est un peu comme vendre trop de préventes et constater qu'à la fin, ça ne sert pas à grand chose à la fin puisqu'on ne rentre pas plus vite en fin de compte.

2) Généraliser les démos en temps limités. Parce que les campeurs qui passent 30 min sur une démo parce qu'il se tapent 50000 game over, ou tout simplement parce qu'ils sont incapables d'appuyer sur start pour tout simplement lire les commandes du jeu, ça fait un peu pitié quand même. Je me rappelle d'une très mauvaise expérience lors du Festival du jeu vidéo 2008 où je voyais que les hôtesses du stand de Mirror's Edge ne faisait rien du tout pour virer les joueurs qui squattaient le pad depuis des heures. Enfin j'éxagère un peu mais c'était presque ça.

3) Installer des chaises sur les stands. Ca a l'air de rien comme ça mais essayer de jouer à Street Fighter IV debout pendant 1-2 H (en ajoutant les queues faites pendant la journée sur les différents stands) et vous verrez comment seront vos pieds après. Croyez-moi vous aurez envie d'une chose c'est de chopper un siège libre près des salles de conférences (s'il y en a). D'ailleurs, l'endroit où j'ai le plus zoné lors du dernier Festival des Jeux vidéos, c'était sur le stand de l'association MO5 où l'on pouvait jouer tranquillement assis dans un fauteuil à.... Radiant Silvergun. Inutile de dire que personne ne venait sur la borne, à part quelques rares connaisseurs. En comparaison, j'ai l'impression que les DsinParis ou encore les DS Point organisées à l'époque par Vincent Pierlot (et qui me permettait de rencontrer d'autres joueurs pratiquant Daigasso Brothers DX pour des partis en coop') sont des events bien plus sympathiques pour jouer avec d'autres personnes, même s'il est vrai ces events n'ont pas du tout la même vocation qu'un salon consacré aux jeux vidéo.

4) La fin des goodies pourris et inutiles. Sérieux qui n'en a pas marre de voir les masques à l'éffigie des Lapins Crètins circuler dans les allées de ces salons alors qu'au Japon, ceux qui venaient sur le stand de Level 5 avaient une chance de repartir avec des cartouches Level 5 Premium Platinum contenant des démos jouables de leurs prochaines production, dont Ni no Kuni ? Ok, ça a dû coûter cher à Nintendo et Level-5 mais en attendant, les visiteurs seraient certainement plus intéressés par ce genre de goodies plutôt que ces trucs complètement nazes qu'on a l'habitude de nous refiler sur les stands d'Ubi Soft.

5) Diversifier encore plus les activités proposées. Certes, c'est bien beau de proposer aux visiteurs de pouvoir découvrir les nouveautés en avant-première, d'organiser des conférences avec les créateurs, etc... Mais il me semble qu'il seraient tout aussi intéressant de pouvoir organiser des trucs autour de la musique de jeux vidéo. Les allemands avaient pu le faire en invitant Michiru Yamane en 2008 à la Gamescom et même organiser un petit concert. C'est toujours très sympa pour le visiteur. Même avec des mecs non-professionnels, ça pourrait être intéressant. Alors que nous, on doit simplement se contenter d'un petit stand d'information sur Video Games Live...

Bon il y a surement d'autres idées intéressantes, comme vendre les jeux encore moins cher sur les salons (ce qu'il font déjà à ce qu'il me semble) mais malgré ça, je sens que je vais encore remettre les pieds au Festival des Jeux Vidéo version 2010, sauf si la guerre des salons qui se prépare ne m'en dissuade.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Blog provisoire d'un simple fan de jeux vidéo (surtout de RPG) et de VGM comme tant d'autres joueurs, en attendant un jour de pouvoir disposer de ma propre plate-forme indépendante. Je parlerai aussi d'animation japonaise si la flemme ne m'atteint pas.

Statut du blog : en semi-hiatus (travaux de déménagement, tout ça...)

Les endroits où je zone :

L'Antre de la Fangirl

le blog de thatgamecompany

anime-janai

le blog de squaremusic

purupururin

Le Chapelier Fou

 

 

 

Archives

Favoris