Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Par neokenji Blog créé le 22/12/09 Mis à jour le 11/11/10 à 11h02

Ajouter aux favoris
Signaler
RPG

 

Dans la catégorie "jeu auquel je meurs d'envie de  jouer mais c'est impossible car je ne pige pas un mot de japonais", on peut dire que la série  des Super Robot Taisen édité par Branpresto constitue un excellent exemple. Heureusement, fin 2008 des fans ont mis à la disposition de tous un patch traduisant les textes en anglais de Super Robot Taisen Alpha Gaiden sorti à l'époque sur PSone ! Un vrai SRT traduit en anglais, le rêve pour tous les méchaphiles de tous bords ne parlant pas un mot de japonais.

  Pour les deux-trois du fond qui n'ont jamais entendu parler de Super Robot Taisen, il s'agit tout simplement d'une série de Tactical-RPG  qui repose sur un principe simple mais génial au moment de la sortie du jeu, c'est-à-dire opposer les gentils des séries de mécha contre les méchants de ces mêmes séries. Ainsi, le joueur pouvait par exemple se constituer des équipes assez improbables constitués par exemple de Goldorak, Mazinger Z, les Gundams et autres Variable Fighters de Macross d'un côté contre une alliance formés de Golgoths (tirés de Goldorak), de Zaku (Gundam), de Zentradis, etc etc ... Bref, comme vous pouvez le constater, une idée toute simple sur le papier et qui prouve qu'on peut se servir des licences de séries animées de façons assez intelligente. Mais Super Robot Taisen, c'est surtout du fan service, ce sont des opening/ending assurés par JAM Project, a.k.a le meilleur groupe d'anime song ever mais c'est surtout et avant tout du très bon Tactical RPG, classique mais efficace.

En ce qui concerne le scénario du jeu, il n'est pas nécéssaire d'avoir le premier Super Robot Taisen Alpha sorti en 2000 sur PSone. SRT Alpha Gaiden étant un opus parallèle, un peu comme l'est Zelda Majora's Mask pour Ocarina of Time. Et surtout, ceux qui auront vu Macross Plus, Gundam X et Turn A Gundam se surprendront à voir toutes les clins d'oeil au scénario de ces 3 séries. Mais je vais quand même résumer un peu le truc histoire de ...

Le jeu prend place tout de suite après Super Robot Taisen Alpha qui avait vu la création d'un trou noir pour se débarasser des monstres de l'espace. Le hic, c'est que ce même trou noir a engendré une onde gravitationnelle qui risque de détruire au moment de l'impact. Pour empêcher cette catastrophe, les héros mettent au point le Project Aegis qui consiste à créer un bouclier magnétique géant à l'aide des sources d'énergie alimentant les robots géants. Evidemment, les Titans (Zeta Gundam) ne l'entendent pas de cette oreilles et comptent bien s'emparer du Project Aegis afin de mener l'opération eux-même.

Bon parlons un peu du système de jeu de ce SRT. En pratique, je n'ai pas trouvé cela très différent de n'importe quel autre Tactical-RPG. Quiconque ayant déjà joué à un Fire Emblem ou même un Final Fantasy Tactics retrouvera ses marques. Déplacement case par case, actions au tour par tour, bref, on est en terrain connu, même si la différence principale avec les deux séries précitées réside dans la présence de vaisseaux mères pour ravitailler les robots. Ensuite, le joueur doit bien faire gaffe au moment du choix des robots qu'il va utiliser durant les batailles. En effet, les mechas appartenant à la catégorie des Super Robot (type Dancougar, Gaogaigar, Mazinger Z, Goldorak, etc...) sont surpuissants au niveau des attaques mais ont tendances à être lent et à manquer de précision pour un rien par moments. En effet, il n'est pas rare de voir ce genre de robots louper leur cible alors qu'elles ne sont même pas à deux mètres. Alors que les mechas appartenant à la catégories des Real Robots (type Gundam, Macross) sont bien plus rapide et précis que les Super Robots mais sont moins résistants et puissant au niveau des attaques.

 

 

Techniquement parlant, le jeu était plutôt impressionnant au moment de sa sortie. Certes les maps en elle-même sont moches mais les animations des robots au moment ou ceux-ci lancent leurs attaques étaient vraiment impressionnantes. Et avec les voix digitalisées et les BGM tirées des séries, ben on s'y croit et il n'est pas rares de se surprendre soi-même à hurler le nom des attaques. Notons qu'il est possible de zapper les séquences d'animations lorsque son personnage lance une attaque, ce qui n'est pas un mal vu que certaines batailles peuvent durer un bon moment. Par contre, les temps de chargements sont assez longs pour un joueur d'aujourd'hui mais ce problème est facilement contournable en jouant sur émulateur.

Au niveau de la difficulté, je dirais que le jeu se traverse assez facilement durant les 35 premières missions. Une fois passé ce cap, c'est là que les affaires sérieuses commencent car on se retrouve avec des boss assez retords qui ont la fâcheuse tendance à recupérer 30% de leur barre de vie à chaque tour. Et bien entendu, ceux-ci ne se pointent jamais seul... Inutile de dire qu'il vaut mieux avoir gardé ses robots pour pilloner ce genre de boss car ces combats sont plus des combats de gestion/endurance plutôt que des vrais duels épiques. Et je ne parle même pas de la difficulté du jeu mode hard, mode déblocable après avoir rempli certains objectifs cachés dans les missions.

Les plus du jeu :

-Enfin un vrai Super Robot Taisen accessible au commun des mortels
-Un T-RPG au challenge relevé, surtout pour celui qui voudra finir le tout à 100%
-du fan-service à gogo dans le bon sens du terme
-très bonne durée de vie. Je dirais qu'il faut entre 45-50 heures pour le finir une première fois
-Hagane no Messiah = l'une des meilleures chansons jamais faite par JAM Project


Les moins :

-risque de spoil au cas où l'on n'aurait pas déjà vu au préalable les séries présentes dans le jeu
-vaut mieux y jouer sur émulateur pour esquiver les temps de chargement lors des batailles
-faut aimer les séries de mécha, bien évidemment et il faut quand même avoir vu les séries contenues dans le jeu pour tripper un max
-en anglais

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Blog provisoire d'un simple fan de jeux vidéo (surtout de RPG) et de VGM comme tant d'autres joueurs, en attendant un jour de pouvoir disposer de ma propre plate-forme indépendante. Je parlerai aussi d'animation japonaise si la flemme ne m'atteint pas.

Statut du blog : en semi-hiatus (travaux de déménagement, tout ça...)

Les endroits où je zone :

L'Antre de la Fangirl

le blog de thatgamecompany

anime-janai

le blog de squaremusic

purupururin

Le Chapelier Fou

 

 

 

Archives

Favoris