Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Le 21ème siècle sera, ou ne sera pas...

Par neokenji Blog créé le 22/12/09 Mis à jour le 11/11/10 à 11h02

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo - Brainstorming

C'est en finissant hier soir Valkyria Chronicles 2 sur PSP que l'idée d'écrire ce billet m'est venue. En effet, j'avais envie de parler de ces boss qui nous ont fait piquer des crises de nerfs, pester contre l'IA de la console, maudire les programmeurs pour avoir eu l'idée de nous mettre ce genre de bâtons dans les roues mais qui, une fois battu procurent quand même un certain sentiment de satisfaction. Bref, le genre de boss qu'un joueur peut rencontrer après s'être baladé tranquillement dans un jeu et qui soudainement, peut tomber face à un mur limite infranchissable. Bon, je préviens d'avance, il y a un risque de SPOIL plutôt important donc vous êtes invités à passer votre chemin si vous n'avez jamais joué aux jeux dont je vais parler par la suite. Pour les autres, ça risque d'être une séquence souvenir, surtout pour les fans de RPG...

CAS N°1 : Wiegraf Folles (Final Fantasy Tactics, PSone, Squaresoft, 1997)


Lorsqu'on parle de Final Fantasy Tactics, impossible de ne pas se rappeller les douloureux moments passés en compagnie de Wiegraf qui est sans problème le boss le difficile à battre de tous le jeu et qui aura certainement fait recommencer des parties de FFT à pas mal de joueurs, voir même forcer certains joueurs à reprendre une partie plus tôt dans le jeu histoire de booster son escouade de personnages. Je me souviens encore de son attaque Steady Sword qui, en plus d'être plutôt dévastatrice, pouvait dans certains cas tuer n'importe quel personnage en un seul coup. Mais ça, ce n'est rien en comparaison de la deuxième confrontation avec Wiegraf dans le château de Riovannes. Non seulement le combat se déroule en plusieurs parties, la première consistant à l'affronter seul avec Ramza Beoulve. Et si on parvient à survivre à cette première confrontation, il faut ensuite l'affronter lorsqu'il se sert de sa Zodiac Stone pour se transformer en Velius. Et inutile de dire qu'il ne vient pas seul...

 

 

 

Le problème de ce combat : il valait mieux avoir à sa disposition une sauvegarde à sa disposition avant d'entamer l'assaut contre le château de Riovannes, sinon on était bon à démarrer une nouvelle partie si on  ne réussissait pas à battre Wiegraf. Malheureusement, on ne pouvait pas savoir à ce moment-là.

Bref, je dois avouer que ce boss m'a vraiment marqué. D'une part à cause de sa puissance totalement abusée, mais aussi parce qu'il m'aura forcé à revenir avec tout un escadron de ninjas et d'invocateurs surpuissants pour pouvoir le battre. Et puis, pouvoir placer 2 attaques en même temps, ça aide :D

                                                  ________________________________________

                                

CAS N°2 : Selvaria Bles - Valkyria Chronicles (PlayStation 3, Sega, 2008)


 

Raaah Selvaria ! Elle aussi elle m'aura fait pester pendant un petit moment contre les programmeurs de Sega pour nous avoir pondu cette Valkyria aussi... surpuissante, sachant qu'à chacune de ses apparitions, vous pouvez être certains que vous allez en bavez (ou pas) pour venir à bout des missions dans lequel elle apparait. Déjà que la première fois où on doit l'affronter, celle-ci est capable avec sa lance de Valkyria de one-shot en coup n'importe quel personnage de votre escouade et de détruire en un coup de lance bien placé votre char d'assault... Mais ce n'est rien en comparaison de la 16ème mission du jeu où l'on doit en finir avec Selvaria. Le problème est que celle-ci est perchée au sommet du fort que l'on doit prendre d'assaut et celle-ci nous attend avec une Gatling de 20 mètres. Inutile de préciser que toute attaque frontale équivaut à un suicide pur et simple.

 

 

 

Dans mes souvenirs, je me souviens l'avoir battu en "m'infiltrant" littéralement dans le fort par les côtés et en la mitraillant dans le dos (oui, c'est lâche :D) mais certains ont apparemment été beaucoup plus... malin dans leur approche notamment en l'enfumant un bon coup :D

                                                ______________________________________________

 

CAS N°3 : Deus - Xenogears (PlayStation, Squaresoft, 1998)



Bizarrement, je ne sais pas trop quoi dire sur le dernier boss de Xenogears, si ce n'est que j'en garde le souvenir d'un combat vraiment chiant à jouer. Je m'attendais vraiment à une confrontation qui me permettrait de déchainer toute la puissance des Gears (que j'avais pourtant upgradé au maximum à l'époque) et en fin de compte, j'ai dû me taper un combat à l'esprit très... gestion de ressource. Sans compter que buter les 4 sbires qui accompagnent Deus facilite beaucoup la tâche. Le plus amusant dans l'affaire est de constater que beaucoup ont galéré sur ce combat, que beaucoup de personnes ont proposé leur méthode sur gamefaqs et qu'en fin de compte, il n'y a pas vraiment de méthode ultime pour le battre.

 

 

 

                                                    _________________________________________

 

CAS N°4  : Cloud of Darkness - Final Fantasy III (NES, Nintendo DS, Square Enix, 2007)



Ici, on a affaire à l'un des boss les plus difficiles à battre de la saga FF (je ne mentionne pas les boss optionnels type Emerald & Ruby Weapon de Final Fantasy VII). En fait, je n'ai pas trouvé ce boss si difficile à battre mais il y a un gros hic dans le sens où l'on devait d'abord se taper un donjon rempli de monstres plutôt costaud et où il n'y avait pas de point de sauvegarde. Autant dire qu'il vaut mieux être bien préparé et avoir fait pas mal de level-up avant d'aborder le dernier donjon du jeu parce que traverser le dernier donjon et rejoindre le dernier donjon peut prendre facilement 1H30-2H sans fuir les combats Alors si en plus on finit par clamser entre temps... A noter que le concept du donjon final sans point de sauvegarde avait été repris dans Final Fantasy VII. Si on ne se servait pas du crystal sauf dans le North Crater, il était impossible de créer un point de sauvegarde dans le dernier donjon du jeu.

 

 

 

                                                  ___________________________________________

 

CAS N°5 : Brahms - Valkyrie Profile - (Enix, Playstation, 1999)


J'avais envie de finir avec l'un des boss optionnels les plus forts de Valkyrie Profile (et l'un de ceux qui m'en auront le plus fait baver... pour RIEN en plus :D). Déjà, pour le rejoindre, il faut traverser son château et le joueur est limité en temps pour cela. Cette première étape est plutôt simple mais quand on arrive en face de Brahms, on peut être sûr à 99% de se faire éjecter du château... car celui-ci est vraiment trop balèze. Quand on tente de l'attaquer de face, bah nos attaques n'ont pratiquement aucun effet sur lui et même si on dispose d'items comme les Holy Stones ou encore la magie Mystic Cross qui est censée lui faire (un peu) mal, bah non on lui enlève à peine quelques millimètres de sa barre de vie...Et concernant les attaques du boss, je crois qu'on est beaucoup à s'être pris Bloody Curse dans les dents.

 

 

Bref, je me demande encore comment j'ai pu réussir à venir à bout de ce boss surpuissant... Avec une énorme dose de chance je suppose. Le pire dans cette histoire, c'est que ce combat n'a servi à rien puisqu'il ne faut surtout pas le buter si on souhaite voir la fin A du jeu. Bref, beaucoup de crise de nerf pour pas grand chose au final :D A noter que l'on peut incarner ce personnage notamment lors du combat contre Hrist et que l'on peut le combattre à nouveau dans la Seraphic Gate, donjon optionnel que l'on débloque après avoir fini le jeu au moins une fois et récupéré certains items dans le mode hard du jeu.

Bon, ce n'est qu'une petite selection de boss un peu abusé dans l'esprit. J'aurais pu parler du dernier boss de Star Ocean The Second Story, ou encore de certains boss de Castlevania Order of Ecclesia (j'en connais une qui en a bien bavé :D). Ou encore de certains boss dans Demon's Souls (j'en ai eu un petit aperçu et je vais vite comprendre ma douleur). Dans le fond, ça ne me dérange pas de voir ce genre de boss pululer dans pas mal de RPG mais je me demande encore pourquoi dans pas mal de cas, ce ne sont pas les boss que l'on rencontre en dernier qui sont les plus forts.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

neokenji
Signaler
neokenji
Tchyo > C'est surtout de voir certaines mécaniques de jeu aussi mal expliquées (voir pas du tout expliqué en fait) dans Vagrant Story qui me fait mal personnellement. Déjà que le jeu est dur à la base...
Tchyo
Signaler
Tchyo
C'est vrai, Vagrant Story c'est plus le jeu qu'un boss en particulier qui donne envie de casser sa manette.
neokenji
Signaler
neokenji
Tchyo > Ah maintenant que tu parles d'Odin Sphere, c'est vrai que j'ai eu moi aussi quelques problèmes face à ce fameux duo dragon/sorcier. Et puis, à mort la chute de débris dans ce jeu ! Et Vagrant Story, idem. Quoique, ça ne doit pas être le seul boss où je suis resté en place pendant quelques minutes à enchainer des coups ne faisant pas plus de 1 HP de dégâts.
Tchyo
Signaler
Tchyo
Je garde pas du tout un mauvais souvenir de Selvaria. La structure du niveau incitait à la prendre en tenaille, sans même parler des fumigènes. C'était un peu fastidieux de faire le tour, mais ça m'a pas spécialement dérangé. Deus m'a pas beaucoup marqué non plus, je crois l'avoir démoli sans trop de problème. Mais j'avais pas mal nivelé avant pour avoir tous les combos de Fei en particulier, donc ceci explique sûrement cela.

De mémoire récente, le jeu qui a du me faire le plus criser ça doit être Odin Sphere. Pour certains boss je me suis acharné des heures avant de me résoudre à laisser tomber pour un peu de grinding, sur le duo dragon/sorcier avec Velvet vers la fin en particulier. Aussi un petit souvenir ému pour Vagrant Story, où j'ai tué le boss de fin avec des coups qui dépassaient pas le 1 de dégat. La série des Shin Megami Tensei est pas mal dans le genre, en particulier ses boss optionnels souvent complètement abusés (celui de DDS, au hasard).
neokenji
Signaler
neokenji
C'est vrai que j'aurais pu inclure certains boss tirés des derniers Metal Slug ou encore provenant de certains shoots mais je ne connais pas suffisamment ces genres pour en parler convenablement.
Kolia07
Signaler
Kolia07
Dommage que ton articl ne concerne que les RPG japonais

Édito

Blog provisoire d'un simple fan de jeux vidéo (surtout de RPG) et de VGM comme tant d'autres joueurs, en attendant un jour de pouvoir disposer de ma propre plate-forme indépendante. Je parlerai aussi d'animation japonaise si la flemme ne m'atteint pas.

Statut du blog : en semi-hiatus (travaux de déménagement, tout ça...)

Les endroits où je zone :

L'Antre de la Fangirl

le blog de thatgamecompany

anime-janai

le blog de squaremusic

purupururin

Le Chapelier Fou

 

 

 

Archives

Favoris