Le Blog de nekofurioso: "you don't want to sell me deathsticks...even on gameblog!"

Le Blog de nekofurioso: "you don't want to sell me deathsticks...even on gameblog!"

Par nekofurioso Blog créé le 29/03/11 Mis à jour le 12/01/15 à 01h22

Mes dess(e)ins, mes coups de cœur et coups de gueule...Voilà pour la description classique, sinon pour aller droit au but:
Vous qui entrez en ces lieux, attendez-vous à y trouver des illustrations fortement déviantes, des propos souvent crus mais toujours justes (ou l'inverse)autour de mes passions.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Cet article est également disponible sur mon blog perso: "You don't want to sell me deathsticks!"

En ces temps de mondialisation il est bien difficile de trouver une partie du globe qui n'ait pas été abreuvée par la culture américaine, que ce soit de ses saines valeurs de liberté, de dépassement de soi et de compétition, ou même de ses dérives impérialistes et idiocratiques. En gros, comme pour à peu près tout en ce monde, il s'agit de faire la part des choses et tâcher de séparer le bon grain de l'ivraie pour ne pas sombrer dans la facilité avec des phrases telles que: "Ils sont cons ces ricains!" ou encore "Quels bourrins ces amerloques!", mais bon, ce post n'a pas pour but de constituer une analyse sociologique donc venons en aux faits: La semaine dernière, sans m'en rendre compte, j'ai quasiment consommé 100% américain au niveau de mes loisirs.

Tout a commencé avec la mise à jour du Playstation Store du 24/08/11 qui nous proposait deux démos bien chargées en testostérone: Back Breaker Vengeance et Warhammer 40000 Space Marine. D'habitude niveau jeux-vidéos je privilégie la dimension artistique, l'originalité et la narration et donc des OVNIS auxquels personne ne joue (même si j'ai aussi quelques perles de consommation de masse dans ma collection), et pourtant j'ai pris mon pied sur les versions d'essai de ces deux jeux!

Touch douwn!!!

Pour ce qui est de Back breaker Vengeance, version dématérialisée et orienté mini-jeux de Back Breaker, l'outsider punchy des jeux de football américain, je dois dire que c'est la sensation de "mettre des vents" à l'adversaire en traversant le terrain qui m'a grisé. Une sorte d'Eyeshield 21 version macho mucho en somme où il nous est donné par de brusques changements de direction, de sauts ou de glissades, de causer des tours de reins aux défenseurs ou tout bonnement de crucifier leur honneur sur la place publique. Il n'en fallait pas plus pour rendre mon petit côté taquin accro à cette démo et de partager ce plaisir régressif mais jouissif autour de moi!

 

Orks must die!

Le cas de Warhammer 40000 Space marine est lui, lié à mon admiration pour l'univers futuriste de Games workshop, bien que n'ayant jamais joué au jeu de plateau ni peints de figurines. En effet, les deux loisirs pré-cités sont quelques peu incompatibles avec ma conception de l'amusement (et aussi de la patience^^), je me suis donc contenté des années durant de baver sur les illustrations deKarl Kopinski et Alex Boyd ou encore d'Adrian smith, n'ayant pas un PC assez puissant pour faire tourner mes Dawn of War (Ce qui est toujours le cas sigh...). Quel ne fût donc pas mon plaisir d'apprendre l'adaptation sur ma petite PS3 de cet univers chaotique et martial sous forme d'un Beat Them All bien nerveux! Je lançai donc la démo avec un brin de fébrilité, et malgré les quelques défauts constatés, le résultat était à la hauteur de mes espérances avec un jeu hautement bourrin retranscrivant assez bien l'univers guerrier crépusculaire de la franchise: nous incarnons l'Ultra marine Titus (quel nom foireux tout de même) accompagné de membres de son chapitre dans un monde en proie à la fureur des Orks. Il s'agira donc de nettoyer la planète de sa pourriture verte à coups de Saint Bolter et de Chain Sword, le tout dans des geysers de sangs et de boyaux! Un délice pour le bourrin sommeillant en chacun d'entre nous!

 

American Idiot

Après cette parenthèse vidéo-ludique, il ne me restait plus qu'à achever ma semaine avec une soirée "All-american" avec mes compagnons de gaudriole, à base de bières, de pizzas bien fat et le visionnage de Captain America au cinéma en vraie fausse 3D!

A la base je ne suis pas fan de Captain America, ce héros provoquant chez moi de très sérieuses crises de cécité/vomissement, mais cette adaptation cinématographique semblait plus lorgner sur l'univers de "Ultimates" initié par le surhomme du scénario déviant, j'ai nommé Mark Millar (Kick-Ass, Wanted, Superior ou plus récemment Nemesis) où les héros sont malmenés et ramenés à une sombre réalité. Je ne vais pas réaliser une critique dithyrambique comme à mon habitude mais plutôt vous énoncer les 3 grands axes du film.

Attention, de légers spoilers sont présents dans ces lignes, mais bon, rien de bien méchant! -Les attributs mammaires de l'actrice Hailey Atwell qui joue Peggy Carter(la grognasse femme forte du film) sont une véritable sucrerie pour les "boobies addicted". J'ai d'ailleurs imaginé un "Behind the scene" du moment où celle-ci se penche à l'arrière d'une voiture placé au dessus du vide.

-Tommy Lee Jones jouant un haut gradé de l'armée américaine bourru et sarcastique qui nous fera grâce de quelques savoureuses piques acides.

-Une séquence guimauve où Steve Rogerset Peggy Carter taillent le bout gras tranquillement en attendant que notre héros se plante héroïquement dans un gros glaçon. Je dois dire que cette scène m'a quelque peu fait saigner les oreilles et pousser un cri de soulagement à la fin de cette torture auditive.

Bon, après cette Yankee-isation, il est temps pour moi de me plonger dans le très nippon "Catherine", le temps de le finir entre mon escapade en Bretagne et ma rentrée universitaire et je vous ponds un article bien épais sur cet OVNI qui m'a fait réaliser encore une fois que "le jeu vidéo, eh ben c'était pas mieux avant!".

P.S:Je précise que tous les dessins illustrant ce post sont de moi donc n'hésitez pas à donner votre avis afin que je puisse m'améliorer.

P.S 2: N'hésitez pas à aller faire un tour sur mon blog et à donner votre avis/tweeter/aimer (ou pas d'ailleurs).See ya Soon bubz!

Voir aussi

Jeux : 
Backbreaker, Warhammer 40.000 : Space Marine
Plateformes : 
PlayStation 3
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Un Master Direction de projet dans les nouvelles filières culturelles et un autre en Marketing en poche, il est temps de me lancer dans la vie professionnelle avec "la rage de vaincre".
Je tiens toujours mon blog perso qui commence enfin à ressembler à quelque chose :
Nekofurioso & co.
Et c'est toujours un plaisir pour moi de faire partie de la grande famille de Gameblog.

Si je mange à tous les râteliers, ce n'est pas parce que je suis (seulement) un crevard recherchant la jouissance dans la contemplation du nombre de ses pages vues, mon égo est certes assez développé mais mon objectif est tout autre.

UNITED WE STAND

J'ai au cours de ma jeune existence développé plusieurs pathologies et addictions répréhensibles: productions dessinées et animées de tous horizons, jeux-vidéos, cinéma bien barré, littérature classique comme déviante, sports "barbares", courbes généreuses etc... Bref, si vous ajoutez à cela un esprit toujours tordu toujours en activité vous comprendrez qu'il me serait dur de ne pas sombrer dans la schizophrénie si je n'avais pas la possibilité de partager ma "folie" avec mes "semblables", et comme je suis de nature généreuse, j'ai décidé d'en faire profiter le plus grand nombre possible (je suis également égocentrique à tendance dictatoriale...surement les gènes ça!): virtuellement ou physiquement, vous n'y couperez pas!

HERO FOR HIRE!

Derrière ce titre hommage à un vieux perso de comics fleurant bon la blaxploitation (Powerman, devenu le très véner de black Luke Cage), se cache également une recherche de débouché à mon parcours voué à la culture, quelle qu'elle soit...Oui, rien n'est fait de manière purement désintéressé en ce bas monde, et si vous avez un quelconque pouvoir décisionnel/de recommandation etc. et que je suscite chez vous intérêt, curiosité, voire désir, n'hésitez pas à participer à l'essor de ma carrière professionnelle (pour rappel je suis un "marketeux au service de la culture" qui aura développé un bagage dans les domaines qu'il affectionne, ce qui me permet d'être à l'aise à peu près partout)...Je m'arrête là avant de transformer cet édito en lettre de motivation, mais avant de le conclure je me dois d'évoquer le nom de mon facteur principal de motivation, l'élément qui aura orienté tout mon parcours de formation supérieure: Ankama (visiblement cet amour n'est pas partagé ^^')

CONTENTS

Je vais tâcher de ne plus vous proposer de bêtes copiés-collés de mon blog personnel et développer un contenu adapté à ces lieux, mais toujours au travers de mon point de vue acerbe et de ma culture métissée. Ce charmant programme sera encore plus qu'avant servi par ma patte artistique toute particulière.

Vous serez donc amenés à subir mes réflexions délirantes autour des mangas, comics et autres styles de BD, de films (classiques comme d'animation) mais aussi de musiques et autres créations artistiques ayant su générer chez moi joie, émerveillement et admiration mais aussi parfois dégout, déception et frustration.

Derniers mots

Que vous aimiez ou détestez, l'important est de participer, n'hésitez pas à me cracher votre fiel ou à me manifester votre affection, que ce soit en ces lieux ou sur mon blog personnel...Ah et j'oubliais:

Bienvenue.

Archives