Premium

Listen To My Story

Par Nathan Gouzien Blog créé le 01/02/17 Mis à jour le 24/04/19 à 03h36

Ajouter aux favoris
Signaler
JV (Jeu vidéo)

 

Conseil d'écoute pendant la lecture

Parler d'un jeu indé, il y a quelques années cela aurait été plus simple. Les supports et les outils de développement étaient restreints. Mais il suffit de regarder l’Eshop de la Switch pour se rendre compte qu’aujourd’hui, il en pop des dizaines par semaine. 

J’avais donc prévu de vous parler de Wargroove : tactical en pixel art, digne héritier d’Advance Wars, sur lequel j’ai passé quelques heures à planifier, organiser et développer mes stratégies tour par tour afin de venir à bout des ennemis sur les nombreuses maps que composent le jeu. Malheureusement la difficulté augmentant trop rapidement,  les échecs après avoir passé 1h à 1h30 sur une map sont venus à bout de ma patience et ce malgré un système de gestion des dégâts pris, des dégâts donnés et le total d’or reçu par tour qui peut permettre de vous faciliter la tâche. Une grosse Maj est prévue donc Wait and See.

Je ne savais donc pas quoi faire, vous présenter un jeu que j’ai aimé mais pas terminé, ce qui de fait ne me permet pas de vous donner un avis complet.  Mon intégrité était en jeu (LuL). Et là, tombé du ciel, ou du moins disponible sur l’E-Shop le 28 février 2019, le jeu qui a eu un effet sur moi encore jamais eu auparavant. Ce jeu c’est Ape Out.

Développé par Gabe Cuzzillo, Ape out est un dual stick shooter s’inspirant du Gameplay d’un Hotline Miami. Mais là ou dans Hotline Miami le but était d’executer tous les ennemis d'une zone donnée, ici on incarne un Gorille dont le seul est unique objectif et de s’enfuir, d’un laboratoire, d’un immeuble ou encore d’une base militaire bien sur en exterminant les hommes récalcitrants au passage.

Pour ce faire vous n’aurez que 2 options : repousser les ennemis afin qu’ils s’explosent contre les murs ou un autre ennemi, ou les saisir ce qui vous protégera des tirs et vous permettra à votre tour de tirer quelques balles sur vos adversaires. Adversaires variés qui vont du simple trouffion avec un pistolet au bon gros lance-roquette en passant par le fusil à pompe manié par une brute en armure.

Le jeu se réparti sur 4 Disques de 4 niveaux par face soit 32 niveaux pour le jeu de base. Et bien sur la difficulté est ici bien réelle, frustrante et progressive et le sentiment d’accomplissement à la fin d’une face est réel. La structure faisant en sorte qu’il n’y a pas de coupure entre les niveaux de chaque « face », si bien sur vous survivez. Si jamais ce n’est pas le cas, et croyez-moi vous allez mourir, le jeu vous permet de recommencer quasi immédiatement . Le tout après avoir eu le tracé de votre progression dans le niveau afin de bien rager en voyant que vous avez échoué à 2 pas de la fin.

Graphiquement très épuré, la structure des niveaux est fixe mais procédurale dans son remplissage. Je m’explique entre 2 morts le niveau de change pas de taille mais tous les éléments de décors murs, vitrine, portes et ennemis sont changés. 

Bon tout ça c’est très sympa mais qu’est ce qui fait la différence de ce jeu.

Vous entendez cette batterie endiablée ? (cf. conseil d'écoute)

Si vous ne l’avez pas vu, ce solo vient du final du film Whisplash. Maintenant imaginez ce solo en continu, mais avec des variations, pendant toute votre partie.

L’ost de ce jeu est unique. Unique car elle s’adapte totalement à votre gameplay. A chaque coup reçu ou donné, chaque vitre brisée ou porte explosée le batteur qui va vous tenir compagnie tout le long donnera un coup de tom, de caisse clair ou de cymbale. La rythmique s’adapte donc à tout ce qui se passe, vous accompagnera pendant votre fuite et pourra en fonction du nombre d’ennemis autour de vous et de la rapidité de vos actions s’emballer jusqu’à ressembler à vos propres battements de c½ur face aux situations. Grisant ? Oui, mais pas que.

Elle aura aussi pour effet d’appuyer le fait que vous recommencer en boucle une portion et je vous assure qu’au bout de 20 minutes à refaire et refaire un tableau vous aurez des envie de faire bouffer ses baguettes à Matt Boch, le batteur.

Ape Out est une expérience grisante et unique ou seul votre skill vous permettra d’en venir à bout, que je ne peux que vous conseillez d’y jouer sur Switch ou PC.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
J'en profite pour partager cette vidéo sur APE OUT d'une chaine qui mérite beaucoup plus de vues
Yaeck
Signaler
Yaeck
Ce n'est pas un jeu que je ferais mais pour essayer 5 minutes ça doit être folklo!
Listen To My Story

Édito

Le blog d'un passionné de jeux vidéo (bien-sûr), de cinéma, de séries et de lecture. Membre de la communauté depuis 2010 je vais essayer de vous partager ici mon sentiment sur ce à quoi je joue, je vois et je lis.

@NathanGouzien

Archives

Favoris