Myd-C : mon univers

Myd-C : mon univers

Par myd-c Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 16/10/14 à 15h57

Retrouvez mes avis, mes tests, mes humeurs et même mes dessins autour du thème jeu-vidéo !

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux Vidéo (Jeu vidéo)

Petit... façon de parler, je vous ai pondu une tartine, mais il fallait bien ça pour parler de ce Zelda.
Je l'ai mit dans la partie test de Gameblog, mais frustré de ne pas pouvoir mettre d'image, je le remets ici complet.
Premier avis que je donne sur un jeu 3DS et je pense que le prochain n'est pas prêt d'arrivé.

Il y a des petits clins d'oeil dans la vie qui évoquent bien des choses.
C'était en 1998, que je découvris l'histoire d'un petit gars nommé Link qui devint le héros du temps et un jeune adulte par la même occasion.
Fait aussi rare que plaisant dans un jeu vidéo, on incarne le héros à deux âges différents.
J'étais moi-même un gosse âgé d'une douzaine d'années lors de la sortie de la version originale sur Nintendo 64 de The Legend of Zelda : Ocarina of Time (que j'appellerai dorénavant OOT), et je suis maintenant un jeune adulte pour rejouer à cette nouvelle monture 3DS du jeu.
Il faut préciser que j'ai fait le jeu plusieurs fois, fini deux fois, qu'il figure parmi mes jeux préférés (si ce n'est mon jeu préféré) et que je rêvais d'un remake.

Le temps a passé et mon rêve s'est réalisé, que c'est beau le jeu vidéo.
Je peux maintenant emmené mon OOT partout, tout refait et en 3D !
J'aurais pu sauter partout et me laisser envahir par une joie intense mais je me suis retenu. Pourquoi ? Simplement parce que plusieurs appréhensions sont apparues. Je citerais le fait que les mécanismes, le gameplay, les bruitages, disons le jeu en lui même, a sûrement mal vieilli, qu'il aurait perdu son charme, que le petit écran de la 3DS ne suffirait pas à m'immerger dans ce monde si magique et si vaste, comme à l'époque, que le fait que je connaisse par coeur le jeu me laisserait un goût de lassitude...
Autant le dire de suite, ces impressions ont été dégagées d'un grand coup de pompe dans le derrière façon Bulletstorm dès les premières minutes de jeu.

Graphiquement, sur N64 c'était ce qui se faisait de mieux, qu'en est-il sur 3DS ?
Graphiquement, sans doute qu'une personne qui découvre le jeu ne trouvera pas ça éblouissant mais pour ceux qui comme moi, ont une bonne mémoire visuelle, il est presque étonnant de voir les personnages aussi peu "polygoneux", de voir autant de détail dans les textures, que les décors sont moins cubiques et que tout est bien plus lumineux et coloré.
Je trouve, cela dit, que tout n'a pas bénéficié du même soin, certains éléments ont prit un sacré coup de jeune et d'autres beaucoup moins.
A titre d'exemple, j'ai été agréablement surprit de la différence entre le Link enfant de la N64 et celui de cette version 3DS, mais beaucoup moins pour Link adulte, idem pour certain décors.


Sans manette, ça reste chouette ?
Le gameplay était très bon sur N64 avec sa manette unique qui lui allait si bien, il en est de même pour cette version portable. Le Circle pad est agréable, aucun manque de touches ou de deuxième stick ne se fait ressentir (sauf à quelques exceptions prêt). Si je n'étais pas du tout emballé par la reconnaissance de mouvement et l'écran tactile, je dois reconnaître avoir été très agréablement surpris et j'avoue que ces fonctions sont bien pratique pour jeu et vraiment bien intégrées.

Des musiques cultes
Peut-être que la déception viendra de la bande son alors ? Pas du tout, les mélodies me transportent toujours autant, les bruitages ne m'ont pas parue dépassés comme ce fut le cas avec un autre remake : Rayman 3D, pour ne pas le citer.
Je ne m'arrête rarement sur les musiques d'un jeu ces derniers temps, et bien ça fait plaisir de retrouver celles de ce Zelda. Je m'en souvenais très bien et je me surprends encore à fredonner celles-ci de temps à autres.

La 3D, c'est le pied
... si on ne bouge pas. On ne peut pas y considérer comme un défaut du jeu, mais de la console en elle-même. En me forçant je peux jouer sans bouger d'un poil, mais ça ne dure jamais, il y a toujours un moment ou je me positionne différemment, ou je bouge les mains, trop prit par le jeu, et donc je décroche la 3D. Même chose en utilisant le gyroscope, vautré dans mon canapé je ne peux pas bouger le corps, les bras et la tête en même temps.
Sinon l'effet 3D est souvent réussit, comme les éclats des pierres qu'on fracasse contre un mur et qui rebondissent dans notre direction. Le jeu est plus joli avec la 3D, un peu comme un effet HD, mais à part ça elle n'est pas indispensable. Personnellement, je me suis forcé à la garder au début mais je l'enlève souvent.

Un univers inégalable
L'univers du jeu, lui non plus, n'a pas prit une ride. Il se peut que ce soit ma nostalgie qui parle, mais je ne pense pas. Cet ambiance est tellement magique, si prenante, au combien magistrale, vraiment poétique,... bref, vous le comprenez, j'accroche totalement à l'univers de ce Zelda (je dis bien CE Zelda).
Pourtant, ce n'est pas un genre de monde qui me plait habituellement.

Avant de rejouer au jeu, je me posais une question : pourquoi ce jeu m'a tellement marqué, et je ne suis pas le seul apparemment, pourquoi ce jeu demeure t-il mon Zelda préféré, probablement même mon jeu préféré ?
J'ai trouvé un début de réponse en me disant que c'était l'un de mes premiers jeu d'aventure, mon premier Zelda et que l'arrivée de la 3D dans les jeux (pas relief uh ?) est un élément qui ne pourra pas être reproduit. En effet, j'étais, à l'époque, transporté dans cet univers gigantesque en 3D qui me donnait un sentiment de liberté et d'immensité jamais ressenti alors.
Maintenant que je refais ce jeu, je m'aperçois qu'ils y avaient beaucoup plus de facteurs qui comptaient.

OOT, c'est une histoire et un univers qui nous portent et auxquels on s'attache, on s'immerge et dont on veut
tout découvrir. Ce Zelda a particulièrement beaucoup de quête annexe et de personnages plus loufoques les uns que les autres à rencontrer. Il mixe merveilleusement bien entre humour et sérieux, entre les passages colorés aux passages sombres et entre donjon et lieux de vie.
Il est impressionnant de voir que pour un jeu sorti en 1998, les mécanismes de jeu sont encore à l'ordre du jour et que d'une manière générale, le jeu est meilleur que bien des jeux qui sortent ces temps.

Tout est parfait dans le meilleur des mondes ?
Non, il ne faut pas rêver non plus, mais rien qui n'entache le plaisir de jeu. Je peux donc citer à la rubrique des broutilles : que les kokiris ont toujours la fâcheuse tendance à apparaitre au dernier moment, qu'on a vu mieux depuis pour les animations, que depuis Assassin's Creed ou Red Dead Redemption on a vu des mondes ouverts plus vivants, ... Le coup de vieux viendrait plutôt de ces éléments là, s'il faut vraiment trouver des défauts...
Je trouve aussi que les nouveautés sont peu nombreuses et ne seraient pas une raison suffisante pour refaire le jeu, au cas où l'envie vous manquerait.
Reste à savoir si pour quelqu'un qui découvre le jeu pour la première fois, l'effet est aussi fort que pour nous qui l'avons découvert il y a déjà 13 ans de cela.

Pour les p'tits nouveaux, c'est pas trop vieillot ?
Découvrir ce Zelda pour la première fois, c'est de cas de mon frère de 13 ans, justement, qui après avoir commencé The Wind Waker, s'est acheté son premier Zelda. C'est plein d'appréhension que je lui ai conseillé ce jeu, et ce, pour deux raisons. La première est évidemment qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, est-ce que OOT lui plaira ou le laissera indifférent au point d'être vite mit de côté.
La deuxième raison c'est que le jeu, comme dit plus haut, bénéficiait à l'époque de beaucoup de nouveautés inédites, d'une sensation de liberté très poussée et des débuts de la 3D, ce n'est plus le cas aujourd'hui.
Heureux homme que je suis, le jeu lui a beaucoup plu et il l'a qualifié lui-même de "excellent" et même de "magique".
Je suis même fier quand notre mère me dit qu'il passe beaucoup "trop" de temps dessus, alors qu'elle me faisait les même remarques quand j'avais son âge sur la version N64.

On conclue ?
Pour résumer, The Legend of Zelda : Ocarina of Time était déjà un des meilleurs jeux tout support confondus unanimement sur Nintendo 64, il le reste avec cette version 3D qui sublime ce jeu et les améliorations graphiques et de gameplay qui évite l'effet vieillot.
Qu'on découvre ou qu'on redécouvre le jeu, il y a de très fortes chances pour que vous l'adoriez.
Je reste surpris de voir à quel point ce jeu était en avance sur son temps et à quel point il reste agréable à rejouer aujourd'hui. Ce qui doit être la marque des très grands jeux, à n'en pas douter.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

myd-c
Signaler
myd-c
Merci ça fait plaisir ! ^^
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
Très bon test !

Édito

MYD-C : qui suis-je ?MYD-C : mes jeux favoris

Archives

Favoris