Myd-C : mon univers

Myd-C : mon univers

Par myd-c Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 16/10/14 à 15h57

Retrouvez mes avis, mes tests, mes humeurs et même mes dessins autour du thème jeu-vidéo !

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenez-vous...

 

Dans les années 90, comme beaucoup des garçons de mon âge, j'étais un grand fan de Dragon Ball.

J'achetais tout ce que je pouvais aux effigies de mes héros aux pouvoirs dévastateurs. Magazines dédiés, mangas, cassettes VHS (et oui, à l'époque...), figurines, Pogs (les fameux),... tout était bon à prendre pour satisfaire ma soif de goodies de mon manga adoré.

Les magazines me faisaient baver d'envie devant les jeux de cette licence qui s'accumulaient, et pourtant, aucun ne complétait ma collection. Trouver un jeu Dragon Ball tournait à l'obsession, j'en rêvais la nuit !

Imaginez alors ma joie lorsque je découvris par hasard DBZ 3 sur Super Nes dans le vidéo-club du coin qui - Ô surprise - vendait aussi des jeux vidéos d'occasion ! Impossible de vous dire ce qu'il y avait d'autres à vendre ce jour là, je n'avais d'yeux que pour l'objet de toutes mes convoitises. Les 30 francs payés, je suis rentré surexcité afin d'incarner (enfin) mes héros.

 

Plaisirs de fan

Que de joie de faire s'affronter mes personnages favoris à travers divers décors ! On pouvait leur faire faire divers combos et attaques spéciales comme on le faisait avec Street Fighter II, à la différence qu'on ne se contentait pas de « petits » Hadokens, les Kaméhaméha étaient bel et bien de la partie !

Le jeu s'arrêtait alors pour montrer le personnage concentrer son attaque pour ensuite la balancer sur l'adversaire qui pouvait essayer de la contrer avec une attaque de la même veine. Le duel de Kaméhaméha se réglait alors à celui qui tapait le plus vite sur les boutons.

Spécialité des jeux Dragon Ball, on pouvait s'envoler pour poursuivre le combat dans le ciel. Dans le cas où les personnages étaient trop loin de l'autre, l'écran se partageait alors pour laisser une plus grande liberté. 10 personnages étaient jouables, plus un caché, déblocable uniquement en faisant un cheat code. Malheureusement, les 10 personnages n'étaient pas tous les meilleurs de la série. 


 

Même pour le fan, tout n'est pas rose dans un jeu à licence...

 Le 3e volet de DBZ sur Super Nes enlevait malheureusement le mode histoire et enlevait donc de l'intérêt au mode solo.

Le plus gros défaut du jeu était sa lenteur. Nous étions loin du dynamisme des combats de la série TV.

Si le jeu était sympathique, avouons-le, il était plutôt réservé aux fans dont je faisais partie.


Quand je vois les Budokai, Burst Limit et Raging Blast aujourd'hui, je me dis que le moi du passé aurait été on ne peut plus heureux d'avoir ça !

Ne vous y trompez pas, si ma flamme pour Dragon Ball s'est atténuée, elle ne s'est pas encore éteinte et je continue à acheter la plupart des jeux de cette licence... jusqu'à l'overdose « Raging Blast 1 »... Ceci est un autre sujet dont je reviendrai...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Iron-Tom
Signaler
Iron-Tom
Moi c'était celui sur Sega Saturn qui m'attirait le plus... Y avait trop de persos !!
guilman
Signaler
guilman
Mon premier jeu de combat sur Snes ! :')
Hakayami
Signaler
Hakayami
+1
Mais en revanche, l'opus suivant Hyper Dimension a rectifié le titre d'une main de maître :)
snkforever
Signaler
snkforever
Une adaptation horrible, surtout quand on sait que le jeu japonais original avait le fameux mode histoire !!!!

Édito

MYD-C : qui suis-je ?MYD-C : mes jeux favoris

Archives

Favoris