Myd-C : mon univers

Myd-C : mon univers

Par myd-c Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 16/10/14 à 15h57

Retrouvez mes avis, mes tests, mes humeurs et même mes dessins autour du thème jeu-vidéo !

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux Vidéo (Jeu vidéo)

Introduction :
Je n'ai pas eu l'occasion d'écrire un si long texte depuis ma dernière dissertation il y a des années de ça.
Alors à tous les courageux qui liront tout jusqu'à la fin : bravo et merci !

Le jeux-vidéo : la mode virtuelle
Tout comme le prêt-à-porté, les jeux vidéo sont eux aussi victimes de la mode.
Certains produits apparaissent, d'autres disparaissent, certains s'en réjouissent, d'autres en pâtissent.
Les plus jeunes commencent leurs vies vidéo-ludique avec les nouveaux jeux, s'y habituent et ricanent des anciens jeux en se demandant comment les "vieux" ont fait pour y jouer. Pendant ce temps, les plus expérimentés se remémorent des jeux « à l'ancienne » en bougonnant "c'était mieux avant"...
Evidemment, comme on trouve des grand-mères en jean délavé ou des jeunes en bretelles, il y a aussi les anciens du jeux vidéo qui savourent la nouveauté et des nouveaux venus qui rattrapent leur retard via le rétro-gaming.
 
L'évolution technique
 

La première chose qui vient à l'esprit quand on pense à l'évolution des jeux vidéos, c'est bien-sûr les graphismes.
De Pong à Virtua Tennis 4, le bon franchit depuis les début est monumental.
C'est tant mieux, les possibilités n'en sont que décuplées. Pour les nouveaux jeux pas de souci, mais certains pourront toujours reprocher aux adaptations HD de leurs vieux jeux une perte du charme des pixels ou que le rendu haute qualité dénature l'idée qu'ils avaient du jeu. Le rondouillard Guybrush de 1990 a bien maigri dans sa version 2010, on peine même à le reconnaitre :


La 3D est de plus en plus belle, le rendu devient de plus en plus réaliste, l'immersion n'en devient que plus grande, il n'y a qu'à voir le dernier Call of Duty.
La 2D, elle aussi, se bonifie avec le temps. On trouvait Street Fighter II sur Super Nes si beau et si impressionnant, pourtant sa version HD sur PS3 et Xbox 360 donne un sacré coup de jeune à ce jeu. Wario Land : The Shake Dimension, bien que sur Wii, affiche un rendu digne d'un dessin animé et que dire des effets visuels des derniers Castlevania 2D. Les exemples ne manquent pas mais...

Les générations passent la 2D trépasse...
C'est sûr, les jeux 2D sont toujours présents. Il y a ceux que j'ai cité plus haut et bien d'autres qui résistent encore et toujours aux effets de mode.
Certains même mélangent habillement le style de jeu 2D tout en offrant un jeu 3D. Je pense évidemment aux succès de New Super Mario Bros ou de Street Fighter IV.
Pourtant, il est clair qu'au fil du temps, les jeux 2D laissent la place aux jeux 3D.
Avec les moyens d'aujourd'hui, on pourrait pourtant faire de merveilleux jeux 2D, que ce soit des jeux de plate-forme ou des Shoot'em Up...
Pour les amoureux du genre, c'est regrettable.

Une évolution, oui, mais dans quel sens ?
Nous sommes dans une société de consommation, c'est un secret pour personne. Donc, quand un genre marche, il est usé jusqu'à la moelle pour remporter un succès facile jusqu'au prochain effet de mode où le monde suivra oubliant le précédent...
Du coup, certains genres disparaissent, certains mécanismes mais aussi certaines bases !
L'exemple le plus flagrant est le cas des FPS. Vous avez certainement vu cette image représentant le level design des FPS des années 90 comparés à ceux de cette décennie :


Si l'exagération est présente, la vérité l'est également...
Les FPS sont donc bien plus linéaires pour que l'action y soit plus présente. Et ça marche, on se croirait dans de véritables films interactifs. On est prit au coeur de l'action, on vit l'histoire, on est touché, ému, stressé, etc... Plus le jeu peaufine ce côté et moins on est indifférent à son histoire et ces personnages.

Malheureusement, la liberté de jeu en prend un coup. Il est évident qu'il est plus difficile de prendre en compte toutes les directions et les choix qu'un joueur plutôt que de lui faire faire un chemin tout tracé et ainsi programmer un évènement quand cette personne arrive à un certain endroit. Améliorer les graphismes, les effets, l'action, l'histoire et compagnie, tout ça c'est bien gentil mais du coup les développeurs mettent de côté le souci du détail et tous ces petits plus qui font la différence.

ça plaît, donc je fais...
Il y a une dizaine d'année, quand je jouais à GoldenEye sur Nintendo 64, je me demandais comment les FPS évolueraient. J'avoue que si j'adore l'ambiance d'un Modern Warfare 2, je ne peux m'empêcher d'être déçu de voir que la tendance, pour les FPS, est au jeu de guerre réaliste. Le jeu fait des records de vente, beaucoup de jeux essaient de lui ressembler et d'atteindre ce succès au lieu de se démarquer. Je suis déçu quand je me rappelle que dans GoldenEye de 1997 les impacts de balles étaient vraiment bien gérés. Que ce soit un trou dans un mur, une vitre brisée, un cadenas qui sautait, un chapeau qui volait ou un ennemi qui se tenait la jambe de douleur, tout ça était dû à l'effet d'une balle. En 2010, on trouve encore beaucoup trop de jeu où une balle ne provoque qu'une légère fissure dans une glace et voir même pas de trace du tout. Dans quel jeu dernièrement avez-vous obligé une personne d'aller où vous l'obligiez par le pouvoir de votre arme ? En 1997, c'était pourtant possible. Dans combien de jeux aujourd'hui arrivez vous à approcher un garde de dos ? La magie de la technique, entre 1997 et 2010 les personnages se vont vu attribuer de yeux derrière le crâne. Tout ceci ne sont que des exemples, ils sont là pour dire qu'on pouvait attendre une évolution de ces éléments et non une régression...

 
Le fun en voie de disparition
Les jeux qui privilégient l'arcade ou le fun sont devenus aussi ringards que Mister Bean. Pourtant, il est aimé par beaucoup de gens Monsieur Haricot, tout le monde ne veut pas voir que du La chute du faucon noir. Les gouts sont personnels et sont aussi nombreux que variés.
Je ne vous demanderais pas de me citez un FPS récent typé arcade, au mieux vous ne trouverez que le remake de Perfect Dark ou, s'il n'avait pas été uniquement multi-joueurs, Team Fortress 2...
Je me suis pratiquement focalisé ici sur le FPS, mais le constat est souvent le même pour les jeux de courses ou d'un autre genre. Le réalisme prime.
 
Chacun chez soi et les manettes seront bien gardées 
Sur consoles qu'on appelle "Next-Gen", la mode est aussi de jouer en ligne. On peut donc enchainer les parties avec des inconnus voir même avec ces amis de la vrai vie, mais chacun chez soit, en bon insociable qui se respecte.
Du coup, ceux qu'on affronte sont humains avec les avantages et les inconvénients que ça comporte. Ils sont imprévisibles, doués ou maladroits, aimables ou agressifs.
Peut-être que, comme moi, vous vous êtes déjà fait insulter par un parfait inconnu parce que vous l'aviez battu à Dragon Ball ou que vous vous êtes fait éjecter d'une partie de MAG pour une raison qui vous échappe encore ?
Le jeu en ligne est un plus indéniable pour un jeu. Malheureusement, il arrive que pour certains jeux, il soit fait au détriment du solo et/ou du multi-joueurs en écran partagé.
Que serait les derniers Call of Duty s'ils n'avaient eu que le mode solo ? Auraient-ils une durée de vie de moins de 6 h?
Jouer à plusieurs sur une même TV devient extrêmement difficile du fait que de moins en moins de jeu le propose.
Combien d'entre vous, quand un ami vient à la maison, cherchent désespérément un jeu dans leur ludothèque qui propose cet avantage ?
Combien d'entre vous, en montrant votre jeu du moment à un pote, ont regrettés de devoir se passer la manette plutôt que de jouer en même temps.
Oui, je lève la main. Heureusement, j'ai aussi une Wii.

CONCLUSION
Heureusement pour moi, la mode, c'est bien connu, c'est aussi l'art de faire du neuf avec du vieux. Il parait que les bretelles et les noeuds papillons redeviennent tendance ! Du coup, je peux rêver de revoir un jeu de plate-forme de licence de qualité (Aladdin, Mickey, Astérix, Lucky Luke, Tintin...), Cyril et AHL peuvent espérer un nouveau R-Type, et que tous ceux qui attendent des beat'em all 2D, des point'n'click, des jeux 2D et j'en passe, s'arment de patience !
Car peut-être qu'une fois la mode qui nous fait gesticuler devant notre TV sera passée, la suivante en satisfera certains. Il s'agira peut-être même d'une nouvelle air inoubliable ? Car, ne l'oublions pas, le changement a souvent du bon...
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Un texte que je ne peux qu'approuver, sur tout les points.
Le jeu vidéo est passé par des modes diverses, y'a eu les jeux de plate forme puis les survival horror et maintenant les FPS. Certains genres disparaissent d'autres réussissent à survivre dans leur coin. Comme le dit la conclusion on ne peut qu'espérer que ces genre qu'on affectionnent reviennent à la mode !

Édito

MYD-C : qui suis-je ?MYD-C : mes jeux favoris

Archives

Favoris