Myd-C : mon univers

Myd-C : mon univers

Par myd-c Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 16/10/14 à 15h57

Retrouvez mes avis, mes tests, mes humeurs et même mes dessins autour du thème jeu-vidéo !

Ajouter aux favoris
Signaler
Divers

Ah qu'il est simple, pratique et économique de pirater !
Souvent les jeux sont disponibles même avant sa sortie !
Ah oui vraiment c'est merveilleux, on peut tout avoir rapidement et gratuitement.
Pour certains, ils ne savent même pas si c'est légal ou pas (voir à la 3e minute), Aaah l'insouciance :



De toute façon, on ne fait rien de mal n'est-il pas ?
Ben oui, on n'est pas dans un magasin en train de voler un pauvre commerçant après tout !
Je n'ai pas enlevé un produit que le commerçant ne pourra plus vendre, je l'ai juste prie une copie.
Pourquoi se priver ? Sur internet tout est à portée de main. De toute façon 70 euros le jeu c'est du vol ! Voler à un voleur, y a pas de mal à ça.
La plupart des choses que l'ont télécharge ne sera même pas utilisés.
Combien de musiques téléchargées ne sont même pas écoutées, combien de films ne seront pas visionnés, combien de jeu seront à peine joués ?
Forcément, si ça ne nous intéresse pas vraiment, on ne l'aurait pas acheté de toute façon, donc il n'y a pas de vente perdue n'est-ce pas ?

Voyons ça autrement
Car même si on n'est pas dans une boutique, qu'on télécharge ou que l'on mette un produit en douce dans son slip, le délit est le même : on a volé.
Le bien n'a pas été payé, si ça n'influe pas sur un produit qui manquerait en rayon, ça reste un produit qu'on aurait pu acheter mais qu'on a eu sans le faire.
Ces produits sont d'ailleurs vendus dématérialisés de nos jours. Ce n'est pas un produit physique mais bien une copie, pourtant il est vendu. Il y a bien une raison à cela. On achète le droit de l'utiliser, donc pirater équivaut à voler ce droit.

Des sous des soucis
Il est vrai que les jeux sont chers. On peut comprendre le prix quand on voit le temps et l'argent investi dans un jeu pour le faire.
Mais pour certains, il est clair que le jeu est vendu trop cher pour ce qu'il est et pour ce qui a été investi pour la création.
Pourtant quand le studio 2D Boy propose son jeu World of Goo en paiement libre, c'est-à-dire qu'on paie ce qu'on veut, on devrait soutenir l'initiative et montrer que c'est une bonne façon de faire et que ça peut-être rentable pour l'éditeur. Et bien non : la première semaine 16'852 andouilles n'ont payé leur jeu que 0,01 € (soit 30 % des acheteurs), ce n'est pas ce qui me pousserait à suivre l'opération en tant qu'éditeur...
Les éditeurs qui en pâtissent aussi, ce sont les petits développeurs qui en souffre en premier.
Première chose qui nous cause du tord, la faillite menace ces petits développeurs que certains affectionnent...

Si on s'en fie aux chiffres qu'on trouve sur internet, les pertes ces dernières années s'évalue en milliards d'euros !
Pour les gros éditeurs qui se risquent à sortir des jeux gamers sur une console piratée comme la Wii ou la DS, les jeux font des ventes frisant le ridicule. Certes, les gamers sont surtout sur d'autres consoles, mais la demande des jeux gamers est là, le piratage joue un rôle important sur ces échecs. Il ne faut pas se leurrer, le public visé, soit des joueurs d'un certain âge et avec des connaissances sur le sujet, fait aussi parti des pirates potentiels.
Résultat, certains éditeurs comme Sega déclare qu'ils ne feront plus de jeu de ce style sur le support. Le manque de jeu touche la PSP, la Wii et la DS, bizarrement les 3 consoles les plus piratées du moments...
Deuxième problème pour nous : on a moins de jeu, on passe peut-être devant des perles, on ne le saura jamais...

Que font les constructeurs de consoles quand leur bébé est violé ?
Ils le protège, forcément, quitte à enlever des fonctions : la Playstation 3 nous privait de Java dans sa mise à jour 2.50, puis de la possibilité d'installer un autre système d'exploitation en 3.21 et dernièrement la mise à jour 3.50 bloquait certains périphérique USB pour bloquer la clé USB "PS Jailbreak".
Résultat, moi qui ait acheté un beau stick arcade pour profiter de Street Fighter IV, je ne peux plus m'en servir, je dois payer pour les conneries des autres ? C'est quoi ce délire...

Nuisance personnelle
Le piratage de jeu nuit donc aux développeurs, aux éditeurs, aux boutiques et aux joueurs.
Mais un pirate nuit à lui-même, si la console succombe à la procédure du piratage (et aller ! plus de console) ou après avoir été modifiée, celle-ci perd sa garantie...
Plus simplement, l'abondance et le choix des jeux fait qu'on prend tout et n'importe quoi. Du coup on joue un petit peu à ceci, un petit peu à cela, on passe à autre chose sans saveur dans ce qu'on goûte... C'est tout bête, mais le simple fait d'avoir payé ton jeu te pousse à y jouer vraiment et finalement, l'apprécier.
Je parle en connaissance de cause.

Tout est noir dans le téléchargement illégal ?
Si je suis plus mitigé concernant le piratage des jeux imports qui ne sont pas sorti chez nous et pour l'émulation.
Qu'on achète en occasion ou qu'on télécharge un produit qui n'est plus sous le marché ne va pas lui nuire...
C'est juste le petit commerçant qui vend encore des vieux jeux d'occasion qui souffre (c'est déjà beaucoup).
Il permet même de connaître des jeux qu'on n'a pas eu l'occasion d'essayer ou de rejouer le temps d'une partie à un jeu qui nous a laissé un bon souvenir.

Conclusion
Moi qui voulait faire court... j'avais beaucoup à dire finalement !
Je conclurais simplement en priant les gens de ne pas télécharger ! De penser aux conséquences.
Même pour les vieux jeux, privilégiez les petites boutiques d'occasion qui le propose, ça devient rare !
Pour ceux qui revendiquent un droit à la culture, et bien il faut des baisses de prix, des abonnements, mais certainement pas avoir accès à tout gratuitement.
Un jeu, tout comme la musique ou un film, est le produit d'un travail de plusieurs personnes !
En ce qui concerne les consoles encore sur le marché, pensez à ceux qui ne piratent pas.
Comment ? Vous vous en foutez de tout ça ? ça m'aurait étonné...

Oui j'ai pêché, et je continue encore un peu, mais je me soigne.
Et vous ? Aurais-je convaincu quelqu'un ?

Vos avis m'intéressent !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

myd-c
Signaler
myd-c
Voilà un commentaire intéressant.
Je ne me suis pas attardé sur tous les à-côté, ni sur le piratage en général, j'ai essayé de rester sur le thème du jeu vidéo...
Je ne suis pas un spécialiste non plus.
nucker
Signaler
nucker
Moi perso, j'ai connu l'époque Napster (le précurseur c'est en gros à partir de là que l'histoire du piratage de masse commence), puis est arrivée l'Adsl et les FAI qui ont clairement orienté leur marketing sur le téléchargement rapide, avec la démocratisation des Emule, Bittorent, etc, etc, le prix des CD vierges baissant, le prix des graveurs, le conditionnement des CD vierge, le divx...etc, l'histoire te la connais....

Mais en réfléchissant, le téléchargement illégal a beaucoup couté d'argent à beaucoup de producteur dans tous les secteurs concernés, musique, cinéma, jeux vidéo, mais il en a fait gagner énormément au FAI, au fabricant de support, au constructeur....mais a eux qui ont une grande responsabilité dans la situation actuelle, no comment, passez-votre chemin, pourtant pendant des années ces sociétés ont fait de l'argent sur le dos du piratage. CAPITALISME.....l'argent n'a pas d'odeur...Pendant des années ces sociétés ont payés de la TVA, de l'impôt, des taxes à l'état...donc l'état par extension est complice aussi....non, je délire, sans doute....

Mais il est clair, je suis absolument contre le piratage, pour deux raisons qui me sont essentielles :

Pirater massivement, c'est détruire le plaisir de découvrir,
Pirater massivement, c'est prendre le risque de perdre l'originalité de certaines œuvres/ouvrage/plaisir.

Édito

MYD-C : qui suis-je ?MYD-C : mes jeux favoris

Archives

Favoris