Myd-C : mon univers

Myd-C : mon univers

Par myd-c Blog créé le 13/10/10 Mis à jour le 16/10/14 à 15h57

Retrouvez mes avis, mes tests, mes humeurs et même mes dessins autour du thème jeu-vidéo !

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenez-vous...

En 1993 sortait sur la Megadrive de Sega un jeu de Virgin Interactive et dirigé par David Perry (à qui on doit Earthworm Jim ou Cool Spot), un jeu à licence Disney, j'ai nommé le cultissime Aladdin.

S'il n'est pas le seul jeu Disney édité par Virgin Interactive, Le Roi Lion et Le livre de la jungle étant aussi de très bons jeux, il demeure aux yeux de beaucoup (dont les miens) le meilleur.

Le jeu est sorti aussi sur d'autres supports dont la Gameboy, Gameboy color, la Game Gear et la NES. Il faut toutefois faire attention à un point, il existe une version Aladdin sur Super Nintendo et Gameboy Advance. Cette version n'a rien à voir avec celle qui nous intéresse. Editée par Capcom, celle-ci est nettement en deçà de la version de Virgin Interactive.

Alors que fait donc le charme d'Aladdin sur Megadrive ?
Je prends la version Megadrive puisqu'elle est la version la plus aboutie et la plus connue.

A l'époque, et aujourd'hui encore d'ailleurs, la beauté des graphismes et les superbes animations impressionnent.
Les amateurs du dessin-animé de Disney reconnaîtront sans mal les musiques si entraînantes qui mettent de suite dans l'ambiance.
Le gameplay n'est pas en reste, Aladdin répond au doigt et à l'oeil. Aladdin court, s'accroche, se balance, attaque à coup de sabre ou de pommes et même parfois en sautant sur le dos d'un pauve dromadaire, qui crache sa salive si fort sous l'impact, que le garde qui se trouvait en face en perd son pantalon ! Culte.

De l'humour donc, renforcé par la qualité des animations, les bruitages et les petits clins d'oeil dissimulés un peu partout.

Les niveaux sont bien réalisés et variés. On se retrouve par exemple dans un niveau complètement improbable mené par les délires du génie de la lampe et que dire du niveau sur le tapis volant où on doit éviter des rochers, niveau qui en a stressé plus d'un...

Le jeu n'était pas très long, mais comme c'était la mode à cette période, il n'y avait pas de sauvegarde, ce qui augmente la difficulté et la durée de vie. Cela dit, on pouvait sauté un niveau grâce à un cheat-code qui me reste encore en tête : A-B-B-A  A-B-B-A...

Pour conclure, je dirai sans trop prendre de risque qu'Aladdin est tout simplement un monument du jeu vidéo, qui est encore très plaisant à jouer encore aujourd'hui. Il est en tout cas, un des jeux qui m'a le plus marqué et un de mes jeux préférés.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

deftom
Signaler
deftom
Quel souvenir ! :)
myd-c
Signaler
myd-c
J'y jouais chez des amis, c'était le jeu que j'enviais. J'étais l'heureux possesseur d'une Super Nes à l'époque...
Je l'ai eu des années plus tard dans un marché aux puces, avec la Megadrive qui allait avec, malheureusement la console a vite rendu l'âme!
Sylvain
Signaler
Sylvain
Mon premier jeu Megadrive. Je devais avoir 7-8 ans et nous l'avions eu, mon frère et moi, en bundle avec la console. Je me souviens que nous et nos parents avions pris une véritable claque en découvrant ce qui s'apparentait presque à un dessin animé interactif. Après plusieurs années à jouer à la NES (et à l'Amstrad), le bond technologique nous paraissait énorme, avec des environnements et des animations détaillées comme jamais.Quant au fameux A BB A BB A, je m'en souviens aussi encore. C'est d'ailleurs le titre (avec FIFA 95) qui m'a le plus marqué à cette époque (parmi ceux que nous avions).
myd-c
Signaler
myd-c
J'ai joué à la version Super Nes après la version Megadrive, résultat : ça a donné des commentaires du genre : mais... c'est pas le même... mais... c'est moche... mais, c'est pas terrible...

Ce qui ressort quand j'en parle autour de moi, c'est qu'Aladdin sur Megadrive ou Game Boy à marqué les gens, celui sur Super Nes non...
Sirocco
Signaler
Sirocco
J'y avais joué à l'époque, et j'en avais gardé d'excellent souvenir.

Par contre, la version SNES était elle aussi très sympa, mais plus axée plate-forme.

Édito

MYD-C : qui suis-je ?MYD-C : mes jeux favoris

Archives

Favoris