Multani's Haven
  
Signaler
Saga

Bonjour à tous!

 

     C'est la langue pendante et le souffle court que je délivre ce dernier post dédié à la saga SSX, le jour-même de la sortie du nouvel épisode.

Donc aujourd'hui: SSX Blur, sorti sur Wii en 2007.

Là, je vois votre sourcil relevé. Sur Wii? Hé bien oui. Le jeu est intéressant à plus d'un titre.

 

 

     Donc déjà, c'est sur Wii. Cela implique plusieurs choses: graphiquement déjà, on sait la Wii supérieure aux consoles 128-bit, mais les développeurs bossent souvent à l'économie sur la machine de Nintendo. On peut donc s'interroger de ce côté-là.

     Et surtout, le gameplay. La maniabilité à la wiimote n'a rien à voir avec ce qu'on connaissait jusque là. C'est donc un tout nouveau jeu qui se dévoile devant nos yeux ébahis.

 

  - UNE REALISATION FRANCHEMENT BONNE -

     Visuellement, c'est cartoon. En fait, c'est un mélange de SSX 3 et d'un dessin animé, surtout au niveau des personnages. Ce SSX Blur est mignon tout plein, avec des effets de lumière éblouissants, une neige tellement cotonneuse qu'on a envie de se rouler dedans, et une impression générale très chaleureuse (oui, même si c'est de la neige).

 

 

 

     On note également la présence du "Blur", un effet de flou qui se déclenche avec le boost, mais également lors de certains tricks.

 

  - OUBLIEZ TOUTES LES BASES? -

     Niveau contenu, le jeu est un mélange de SSX 3 et SSX On Tour. SSX 3 pour des parcours que l'on retrouve quasiment à l'identique dans Blur. On Tour pour les objets disséminés sur la piste à récupérer en freeride.

     On va s'attarder un peu sur ces objets. En plus de symboliser l'avancée du rider dans le mode carrière, ils permettent de reconstituer des tricks. Lorsque tous les fragments d'un trick ont été rassemblés, on débloque ledit trick dans le jeu. Une fonctionnalité qui pousse à aller explorer un peu la montagne en freeride. Au passage, le côté semi-ouvert est toujours de mise.

     Au-delà de cette nouveauté, le reste du titre fait beaucoup penser à SSX 3. La montagne est toujours là, avec ses 3 pics, et ses diverses épreuves. Il y a quelques nouveaux parcours, dont certains sont magiques. Un passage me revient, dans un sous-bois, les arbres couverts de neige, et des rampes naturelles un peu partout. Une réussite.

     Du côté des épreuves, on constate l'apparition d'un mode slalom, avec des jolies portes placées sur la piste par un sadique patenté. Course et Slopestyle sont évidemment toujours de la partie.

 

     Si le contenu du jeu peut faire penser à d'anciens épisodes, le gameplay, quant à lui, n'évoque rien d'autre que la nouveauté. J'ai jusqu'à maintenant évité de rentrer dans les détails techniques de maniement des riders, mais là pas le choix !

On dirige le personnage avec le nunchuck, à la fois avec le stick et en inclinant la manette.

On effectue les sauts en lâchant la touche A (comme avant) ou en donnant une légère impulsion à la wiimote.

Les spins et flips se font également par des mouvements de la wiimote dans la direction souhaitée.

Les grabs se réalisent en maintenant une touche du nunchuck enfoncée et en inclinant la manette.

Les Uber tricks (oui, ils sont de retour) se font en dessinant des formes dans le vide avec la wiimote.

..

..

Wait.. what? Le système d'Uber tricks est très bizarre et assez complexe. Lorsque la barre de "Groove" est à fond, on peut effectuer ces fameux Uber tricks en réalisant à l'aide de la wiimote une figure affichée à l'écran. Au début, on a un Z, un coeur, un truc qui ressemble à un cercle, rien de très compliqué. Après, on a des manipulations complètement affolantes, qui mettent à contribution à la fois la wiimote et le nunchuck.

     Le concept est séduisant. Dans les faits, la courbe d'apprentissage est très douloureuse: on loupe systématiquement ses premiers Uber tricks. Au bout d'un moment, on en a marre et on va s'entraîner dans les menus. On se croirait dans un jeu de baston, à perfectionner ses combos.

     Le souci ne tient pas aux figures en elles-mêmes mais plutôt à la tolérance très limitée du jeu à l'approximation. Le moindre décrochage de la wiimote fait foirer le trick. Il faut bien prendre son temps, mais du temps on en a très peu. Il faut plusieurs heures de jeu pour commencer à maîtriser la bête, ce qui peut décourager les moins motivés.

 

  - UBER DIRECTION ARTISTIQUE -

     Là où le jeu m'a séduit, c'est dans les design des personnages. Je ne résiste pas à la tentation de vous présenter l'intégralité des riders, anciens et nouveaux, qui peuplent ce SSX.

 

          

          

          

          

 

     Franchement, certains ont juste un design pas possible. Rien que la tronche de Mac ou Moby c'est déjà pas mal, mais alors JP ou Félix c'est juste énorme.

Pour l'anecdote, les deux petits nouveaux, Maya et Félix, sont canadiens.

 

  - PAS DE LICENCE MAIS DE LA QUALITE -

     Côté bande son, on fait un peu table rase du passé, et on laisse tomber les grosses signatures qui tâchent. On en garde une: Junkie XL.

Junkie XL, de son vrai nom Tom Holkenborg, est un musicien hollandais qui fait dans la "progressive house". Sa principale activité consiste à réaliser des remixes (il a notamment remixé Still Alive de Lisa Miskosvky, le thème de Mirror's Edge).

Il a donc également réalisé des bandes-son complètes pour le jeu vidéo, notamment celle de Darkspore.

 

     Ici, la bande son est très orientée électro, mais légère, voire funky, et elle porte vraiment le joueur sur la piste. Elle a pour avantage d'être cohérente dans son ensemble, point qui pouvait faire défaut aux anciens opus qui partaient dans tous les sens. Un point en plus pour l'immersion.

 

Les titres ne figurent pas sur Deezer, mais vous pouvez écouter l'OST sur lastfm --> ici.

Quelques extraits quand même, parce que j'aime faire plaisir:

 

     
     

 

     Voilà pour cette rapide présentation de ce SSX Blur ! Un épisode atypique, un peu déroutant, mais comme d'habitude de qualité.

 

A suivre, un petit bilan de la série, et des premières impressions sur l'épisode 2012 !

Voir aussi

Jeux : 
SSX Blur
Sociétés : 
EA Sports BIG
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Multani's Haven

Par Multani Blog créé le 20/11/10 Mis à jour le 18/05/15 à 14h20

RPG, jeux du présent ou du passé, voire articles sans rapport avec le jeu vidéo, vous trouverez ici un peu de tout ça..

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

 

 

   -

 

 

 

 

 

I/ Présentation

 

II/ Les premiers pas

 

III/ Le système de "skills"

 

 

 

 

 

I/ Les métiers à composante militaire

 

- Mission runner

 

- Miner

 

- Bounty Hunter / Pirate

 

 

II/ Les métiers non-militaires

 

- Trader

 

- Manufacturer

 

- Explorer

 

- Planetary Industrialist

 

 

 

 

 

I/ Les corporations de joueurs

 

II/ Les flottes

 

III/ Les "wormholes" et la "Null Sec"

 

 

 

 

 

I/ Incarna

 

II/ DUST 514

 

III/ Divers

Archives

Favoris