Multani's Haven
     
Signaler
Que sont-ils devenus?

     Bonjour à tous! J'inaugure aujourd'hui une nouvelle catégorie (qui ne sera probablement pas régulière) qui a pour objectif de se pencher sur certains acteurs de l'industrie vidéoludique.

Mais attention, pas n'importe quels acteurs! On va ici se focaliser sur les oubliés, ceux dont la gloire semble appartenir au passé. On pourra ainsi rappeler leur belle contribution au jeu vidéo, tout en s'interrogeant sur leur actualité.

Japonais, américains, français, ouzbèkes, pas de discrimination! Il y en aura pour tout le monde.

Sans plus attendre, la vedette du jour: Richard Garriott !

 

Quand je serai grand, je serai astronaute

 

- Fiche de personnage -

  C'est en un bel Independence Day de 1961 que Richard voit le jour. Bon, étant né à Cambridge, on imagine qu'il s'en fout un peu. Néanmoins, il se retrouve rapidement à Houston, Texas, et c'est là qu'il est élevé. Il vit aujourd'hui toujours au Texas (sauf quand il part dans l'espace).

  Surnoms connus: Lord british / General british.

 

- Background -

  Dès le lycée, il commence à développer des jeux vidéo, et commercialise même son premier jeu à 19 ans: Akalabeth.

 

 Akalabeth, 1979, résolution d'époque


  Il développe ensuite Ultima et Ultima II, qui posent les bases de ce qu'on appelle aujourd'hui les RPG à l'occidentale. Motivé par l'engouement des joueurs, il crée la société Origin Systems en 1983, plateforme de développement et distribution de ses productions.

  En 1992, il vend sa compagnie à Electronic Arts, tout en restant en son sein. C'est avec le soutien d'EA qu'il développe la série Ultima. Il faut bien comprendre que cette série reste pour beaucoup de joueurs PC la crème du RPG. Outre les qualités vidéoludiques de ces titres, on y retrouve des éléments de jeu de rôle papier qui font frémir de bonheur les rôlistes.


  Cette période bénie a ainsi été caractérisée par des monuments du genre: Ultima VI et VII principalement. Il crée également à cette époque Ultima Online (1997), un monstre sacré, fondation inébranlable du MMORPG. Après 9 extensions, il est d'ailleurs encore joué aujourd'hui.

 

L'Hôtel des ventes de Stormwind.. Ah, non


  Ultima IX, quant à lui, a un tout autre destin. Sorti en 1999, il met à jour les désaccords croissants entre Origin et EA. L'éditeur, pressé de sortir le jeu, le commercialise alors qu'il est loin d'être terminé. Ainsi, c'est perclus de bugs en tout genre que le jeu paraît.

  Cette anecdote est la goutte d'eau pour l'ami Richard, qui prend ses affaires et claque la porte. Mais pas de panique, il revient bien vite dans le domaine du jeu vidéo en fondant Destination Games en 2000. Ce studio est rapidement absorbé par NCSoft, et c'est chez l'éditeur coréen qu'il développe Tabula Rasa, un MMOFPS à l'opposé de ses univers habituels.

 

Des flingues, des choix moraux, et... c'est tout


  Tabula Rasa, qui connaît un destin funeste, est à ce jour la dernière production d'envergure de Richard Garriott. Certains diront que la deuxième passion du "Lord british" est la raison principale de l'échec du titre. Car oui, il a une autre passion, dévorante, qui lui a été probablement transmise par son père: il rêve de voyager dans l'espace. Et visiblement, cela a des incidences sur sa concentration au boulot.

  C'est ainsi en 2008 qu'il quitte le plancher des vaches pour aller tutoyer l'immensité cosmico-sidérale. De retour parmi nous, il quitte brusquement NCSoft, déclarant avoir mieux à faire que des MMORPG (c'est à peine résumé).

 

- Quêtes en cours -

  Depuis, son actualité est assez discrète. Il a fondé la société Portalarium en 2009, spécialisée dans ... les jeux sociaux sur browser. Bon. Une visite rapide du site officiel de la boite permet de se rendre compte qu'à côté des jeux de blackjack et de roulette visant à récolter des fonds, certains projets intéressants sont en gestation. On va y revenir.

  Si sa production vidéoludique est au point mort, Richard ne manque en revanche pas les occasions de s'exprimer sur l'évolution de l'industrie, déclarant (dans le désordre) qu'EA a fait n'importe quoi avec Ultima, que les consoles vont mourir, et qu'il est temps de redéfinir le MMORPG.

  Cette dernière affirmation est intéressante. Richard Garriott est toujours passionné par les RPG, on peut à ce titre trouver sur le site de Portalarium un projet en cours: l'Ultimate RPG! Rien que ça. 

  D'après ses déclarations, il s'agirait d'un RPG assez ambitieux agglomérant tous les éléments jamais créés dans les RPG, et offrant à chaque joueur un rôle particulier dans un monde quasi-infini en termes de possibilités. Le monde ouvert à son apogée en somme.

  On peut également noter une rumeur récente de négociations entre lui et Electronic Arts concernant un futur Ultima Online 2, rumeur bien évidemment démentie dans la foulée par les intéressés.

 

     Depuis 2007, on sent Richard Garriott un peu au creux de la vague. Tout ce que l'on espère, c'est qu'il aura l'occasion de raviver la flamme dans les années qui viennent et qu'il démontrera une fois encore son talent en proposant un digne successeur à la saga légendaire des Ultima. Et pourquoi pas en partenariat avec EA, en souvenir du bon vieux temps..

 

 

Sources: Wikipedia, Industrygamers, PCGamer

Voir aussi

Groupes : 
Ultima
Jeux : 
Tabula Rasa
Sociétés : 
Electronic Arts, NCSoft, Origin Systems, Destination Games, Portalarium
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Multani's Haven

Par Multani Blog créé le 20/11/10 Mis à jour le 18/05/15 à 14h20

RPG, jeux du présent ou du passé, voire articles sans rapport avec le jeu vidéo, vous trouverez ici un peu de tout ça..

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

 

 

   -

 

 

 

 

 

I/ Présentation

 

II/ Les premiers pas

 

III/ Le système de "skills"

 

 

 

 

 

I/ Les métiers à composante militaire

 

- Mission runner

 

- Miner

 

- Bounty Hunter / Pirate

 

 

II/ Les métiers non-militaires

 

- Trader

 

- Manufacturer

 

- Explorer

 

- Planetary Industrialist

 

 

 

 

 

I/ Les corporations de joueurs

 

II/ Les flottes

 

III/ Les "wormholes" et la "Null Sec"

 

 

 

 

 

I/ Incarna

 

II/ DUST 514

 

III/ Divers

Archives

Favoris