Le Blog de Mr tigrou

Par Mr tigrou Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 08/01/15 à 20h08

Ajouter aux favoris
Signaler

Actuellement je suis en train de participer à un championnat sur GT5, celui du site GT5rs. En bref, c'est un site et un forum de ouf malade du volant. On peut souvent voir cette communauté très bien située lors de concours basé sur ce jeu (le dernier en date étant le concours signature). Plusieurs formules sont possibles, j'ai choisi la formule GT Grand Prix. Elle se caractérise par différentes poules en fonction du niveau, l'utilisation de voiture de série modifiée ou non, des contraintes qui peuvent changées d'une course à une autre (pneus course, propulsion, aides...).

Généralement il y a 1 à 2 courses par mois qui se déroule comme cela : on se retrouve à heure fixe, le vendredi soir, suivi d'une qualification de 20 minutes puis la course qui dure généralement 1h15.

J'avais envie de vous narrer une des épreuves afin de vous donner un petit aperçu.

 

La course se déroule sur le circuit de Grand Valley Speedway Reverse sur 38 tours. Quatre choix de voitures possibles :

Lexus Weds Sport,
Subaru Cusco,
Autobacs Arta,
Ameniya RX7.


Avant la course je n'étais pas trop confiant, je n'avais quasiment pas tourné, j'ai choisi la RX7 par manque de temps et parce que c'était la seule que j'avais dans mon garage.

J'ai essayé de la régler au mieux en faisant appel à mon expérience de GP legends sorti sur PC. J'ai privilégié l'appui aérodynamique qui me permettais d'avoir une bonne tenue de route (réglages favorisant les parties sinueuses) au détriment de la vitesse de pointe. A ce propos je ne tardais pas à me rendre compte que ma voiture manquait de vitesse ce qui me coutera la victoire dans la dernière ligne droite.

Première surprise à l'issu de la qualif, je pars 3ème. J'ai un bon ressenti et suis plutôt content.Les doutes d'avant course se sont envolés et l'adrénaline monte.

Le départ est donné, je me fais vite doubler et je suis 4ème. Le départ est délicat car on peut perdre beaucoup de places par une manoeuvre stupide ou hasardeuse. Les 2 premiers prennent le large tandis que je me bat contre un concurrent, Nihls. S'en suit une bonne bagarre avec lui, un moment très excitant où nous étions très proche, en se battant à coup de dixièmes de seconde. Trop proche d'ailleurs car après quelques tours ensemble, je loupe un freinage et je le percute dans le deuxième virage et part en tête à queue. Gentleman oblige, je m'arrête le temps qu'il se remette en selle Puis on reprend de plus belle ! Cet épisode est d'ailleurs caractéristique de l'ambiance au sein de ce forum et pendant les courses : même si on joue pour gagner, on oublie pas d'être fair play et de communiquer, d'aider les autres lorsqu'ils ont besoin de conseils. C'est vraiment agréable.

Peu à peu je perd du terrain je temporise, il faut préserver ses pneus car les temps au tour peuvent s'effondrer très vite. Au 16ème tour (soit 3  tours de plus par rapport à ma stratégie initiale) je rentre au stand et je change mes pneus. Il était temps ils étaient complétement usés.

Je repars avec 46 seconde de retard sur le premier et j'entame ma remonté en profitant de rares erreurs de mes adversaires. Je me rend compte que je gagne énormément de temps sur les autres qui ont opté pour une stratégie à 1 arrêt. Mes pneus sont plus frais alors que les leurs sont carbonisés, je reprend régulièrement 3 à 4 secondes au tour.

2ème arrêt au 29ème tour alors que j'étais 2ème (je crois). Pareil, 40 secondes de retard mais je carbure et je remonte très très vite. Je suis confiant, vu mes temps au tours précédents, et je me dis que la fin de course sera pour moi grâce à ma stratégie décalé.

A 4 tour de la fin, je suis 4ème et me rapproche très vite de Nihls que je double de manière peut être un peu autoritaire. Je suis 3ème, Réplicant est devant moi, je n'ai qu'une infime chance de le doubler car jusque là il conduisait relativement bien. Mais coup de théâtre il part à la faute, je me retrouve juste derrière lui je le colle le plus possible sans pour autant le dépasser. J'analyse sa façon de rouler,  temporise pendant quelques virages et le double avant la fin de l'avant dernier tour.

Dernier tour je suis 2nd et je constate que je n'ai plus que 8 secondes de retard sur Sub. Je taille la route avec Réplicant aux basques. Au 1er temps intermédiaire  je n'ai plus que 4s de retard. Je me dis que les pneus de Sub sont morts mais est ce que je vais avoir le temps de le doubler surtout que Sub me met une pression énorme.

Je parviens à doubler Sub à 5 tours de la fin, le pauvre, ses pneus sont à l'agonie, il est quasiment à l'arrêt.

Dernier virage, Réplicant qui est toujours derrière moi se déporte mais je lui ferme la porte. Cependant il croise sa trajectoire et prend l'aspiration pour me doubler à 100m de l'arrivée en me devançant de 1s!!! Maudite vitesse de pointe !!!

Un finish incroyable et une fin de course mémorable !
Bien que je sois un peu déçu de ne pas gagner, j'ai adoré cette course! Encore maintenant, alors que je suis en train d'écrire je ressens encore l'adrénaline du dernier tour.

Je me console en ayant le meilleur temps au tour.

Le championnat continu et je ne manquerai pas de donner des nouvelles. Dommage que je ne puisse pas illustrer ce texte avec de la vidéo mais la gestion des ralentis catastrophique et le fait de ne pas exporter sa course sur PC me mettent trop de bâtons techniques dans les roues.

A plus sur les pistes...

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris