Le Blog de Mr tigrou

Par Mr tigrou Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 08/01/15 à 20h08

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Laissant GT5 de côté pendant le week end pour cause d'anniversaire et de St Nicolas, j'avais hâte de reprendre le volant hier soir. C'était sans compter sur le fait que je me bloque complètement le dos!!! Pas question de sortir le volant, le siège, etc.

Mais Kazunori Yamauchi est un type bien, si, si vraiment bien. On a beaucoup décrier son oeuvre et on le fait encore aujourd'hui mais il avait pensé à tout! Si ces voitures ne connaissent pas les accidents, les joueurs ne sont pas dans le même cas. C'est pourquoi il y a Le mode B-SPEC!

 

Tranquille devant ma télévision, plié en deux sur mon canapé je pouvais m'adonner à la folie GT.

Cela commence par la « création » de son pilote. On est loin des SIMS et de leurs multiples possibilités de création. En fait on fait le tri dans une sélection, chaque pilote ayant un caractère particulier et des compétences propres. Puis on le nomme mais là aussi, aucune liberté n'est permise, on se contente de choisir dans une liste. Le mien s'appelle T.Norton, référence à Tim Burton (Whaou!). Enfin on définit les couleurs du casque et de la combinaison sur le même mode. Le menu n'est pas bien pensé, lourd et pas très clair.

Puis on sélectionne la course et c'est parti.

 

Le mérite de ce mode est de permettre de regarder les replays, qui sont magnifiques. Je dois avouer n'avoir jamais été passionné par les replays de GT. Certes ils sont toujours réussis mais à vrai dire je m'en fout. Si je veux regarder une course de voitures, je mets TF1, Eurosport. Il est à parier d'ailleurs que si ce mode n'avait jamais exister dans ce jeu, je serai passer encore une fois à côté des ralentis.

Sur l'écran apparaît toutes sortes d'informations, comme le tracé du circuit, la localisation des concurrents, la jauge de force physique et mentale de son pilote et le classement de la course.

A noter la possibilité d'enlever toutes ces indications afin de profiter du spectacle d'une manière plus claire et la possibilité de passer à un autre écran afin d'avoir le détails des temps au tour par pilote et par secteur.

 

Le but du mode B-SPEC est de « coaché » son poulain et lui donnant différents ordres durant la course Malheureusement pour l'instant 4 ordres sont accessibles. Étant seulement au niveau 3, il se peut (ou pas) que d'autres choix soient débloqués par la suite. On peut donc lui demandé de ralentir, de maintenir sa vitesse, d'accélérer et de dépasser. Mais attention, le pilote dispose d'une jauge de force physique et mentale qui va falloir gardé à l'oeil durant toute la course. En effet, nos ordres ainsi que la pression exercée par les adversaires vont avoir une répercussion sur l'état du pilote ce qui aura pour conséquence de le fatiguer et de le pousser à la faute. On peut très bien démarrer en trombe, enchaîner les meilleurs temps mais le pilote ne pourra pas suivre ce rythme pendant toute la course. Si on ne le ménage pas assez il perdra son sang froid et commettra des erreurs.

 

Même si c'est le fonctionnement reste simpliste, j'en ai gardé une bonne impression. Bien que l'on on reste relativement passif, pas question de simplement regarder la course se faire et laisser notre pilote se débrouiller tout seul; donner des ordres est nécessaire. Il est d'ailleurs plaisant de voir que ces derniers influx réellement sur le cours de la course car on peut avoir une différence d'une dizaine de secondes entre un tour où l'on demande au pilote d'y aller piano et un autre où on lui demande de pousser la voiture jusque ces derniers retranchements.

B-SPEC n'est pas un jeu à part entière, mais il propose une bulle d'air au A-SPEC qui n'est pas négligeable. Je ne sais pas si je continuerai à jouer sur le long terme mais en tout cas cela m'a donné suffisamment envie pour récidiver et ainsi voir ce que les développeurs ont pu réalisé.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris