Premium
Le Blog de M0um0u vous respecte

Le Blog de M0um0u vous respecte

Par Moussif Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 18/12/13 à 08h57

Une pure sensation de fraîcheur, avec 0 sucre ajouté.

Ajouter aux favoris

Catégorie : Mon savoir il est mieux que vous

Signaler
Mon savoir il est mieux que vous

Je suis un fanboy de Darwin. Je n'ai pas peur de le dire, c'est un fait.

J'ai beaucoup d'admiration pour ceux qui ont passé leur vie à comprendre le monde et l'univers, les touches-à-tout fascinants, poètes, scientifiques, naturalistes, peintres, tout à la fois.

Hé ben avant Darwin y en a eu, pendant et après aussi, mais je vais pas m'étendre là-dessus car :

1) Ça n'est pas le propos

2) Je les connais à peine ou pas du tout.

En fait je connais pas non plus tant que ça Darwin, ou celui dont je vais brièvement parler maintenant, Buffon. Georges-Louis Leclerc de, pour être précis.

Donc Buffon. Je tiens d'abord à parler de sa théorie de la dégénération. En gros, on a un stock de départ, jusque là c'est super, et puis en fonction de l'influence de l'environnement ça dégénère. L'exemple concret de l'âne qui est un cheval en moins bien, ou encore un R. Kelly qui est un Lushlife en raté.

C'est complètement idiot si vous voulez mon avis comme théorie, mais pardonnons-le parce qu'à l'époque, l'obscurantisme et compagnie, fallait filer droit c'est moi qui vous le dit. Et puis bon on partait de loin.

Et c'est quand même un chic type parce que selon son coeur et sa tête, les hommes étaient tous issus du même "moule". Brothers et tout. C'est le climat qui change de menus détails. 

Et pour moi c'est surtout un chic type parce qu'il a réalisé (entre autres) une superbe encyclopédie d'histoire naturelle, avec dessins vintage à la main. Je l'imagine, à la lueur tremblotante d'une bougie, la langue dépassant de la commissure de ses lèvres, et plein d'petits crayons d'couleur dégueulant de sa petite trousse Spiderman.

Si j'en parle, c'est parce qu'un mec cool m'a offert une réédition/adaptation de cette histoire naturelle. Elle ne compacte pas toutes les parties de cette histoire naturelle, mais elle est dense (au propre comme au figuré) et le bouquin est superbe.

Donc voilà, moi je m'éclate. je me verrais bien croquer des singes, ou encore fuir des religieux armés de torches.

Quelques pics de l'ouvrage sus-cité :


Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Mon savoir il est mieux que vous

Bien le bonjour, mes gentils petits camarades.

Hé bien, derechef cependant, cela faisait une paye que je n'avais point posté un article de blog. ^^'

Alors au jour d'aujourd'hui, je m'en vais vous faire un petit exposé sur Fulgore, le petit personnage du futur jouable dans le jeu de bataille Killer Insctinct. Je vais aborder son image, ses origines influencées par le cinéma, mais plus surprenant la peinture des impressionnistes, et enfin je vous dirai pourquoi c'est mon petit chouchou.

 

Hahahahahahahaha ! Hé bien non ! Je vais plutôt vous parler d'une librairie assez incroyable que j'ai découverte grâce à un ami de moi. Olivier B., mon ami donc, était venu à Paris la Belle pour me visiter. Et comme le gars il s'intéresse énormément à la bédé alternative, il me dit qu'il a entendu parler d'une boutique "étonnante et déto(n)nante". Et effectivement, quelle surprise. Halalalala je vous raconte pas comment j'étais étonné.

Mais bon, à l'époque je n'ai pas vraiment insisté, vu que dès qu'on est plus de 2 dans la boutique, ça devient vite ingérable. Des images floues, et l'odeur tenace des livres comprimés.

Depuis quelques semaines, je travaille Boulevard Saint-Michel. À deux pas du Regard Moderne. Je passe systématiquement mes pauses déjeuner là-bas, je dépense une fortune en livres, c'est vraiment génial.

Je ne saurais pas trop dire la spécialité, c'est surtout graphique comme ouvrages, mais on trouve aussi des bouquins plus classiques, avec seulement des mots dedans. Y a du comics, vieux et rares je suppose, des livres sur l'art et la photographie, et donc des montagnes de bédés.

Un contenu riche et fou, et un contenant dans le ton. La pièce est minuscule, divisée en deux. Les couloirs apparaissent via des empilements de livres, il n'y a jamais la place en largeur pour 2 quidams. Comme dit plus haut, dès que 2 à 3 personnes se déplacent là-dedans, il faut faire des manoeuvres dignes des énigmes du professeur Layton.

Comme décorations, mis à part les livres, on trouve des lithographies psychédéliques, pornographiques, de vieux clichés en noir & blanc de cul (poils et moustache de rigueur), des poupées très étranges et monstrueuses.

Quelques clichés pris Lundi :

La devanture

Un couloir

La pièce adjacente avec les comics, et des poupées inquiétantes juste au-dessus.

On s'approche de la caisse enregistreuse (j'ai flouté volontairement la litho coquine)

Le Maître des Lieux, j'ai pas osé insister pour la photo. Ce mec est impressionnant, il conseille toujours bien, je suis sûr qu'il connait tous les bouquins qu'il a. Il est super sympa en plus.

Voilà, vous trouverez cet endroit de dingue rue Gît-le-Coeur, tout près de la fontaine Saint-Michel. Ouvert de 11h à 20h. Impossible d'y aller et de ressortir les mains vides, croyez-moi.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Mon savoir il est mieux que vous

 

Souvenez-vous mes amis.

 

Un Super Nintendo, une ambiance clinique inquiétante, une atmosphère saturée de clou de girofle...

Et une vis rebelle.

 

Alors déjà, il est bon de savoir que cette console m'a été donnée par une dame charmante qui travaillait avec moi.

Ainsi que quelques jeux. 

(J'ai également récupéré au passage une N64 et pas mal de jeux, j'espère qu'elle fonctionne elle (toujours pas testée)).

Donc nous en étions à la vis rebelle. Elle me séparait de la panne, panne éventuellement identifiable et réparable, et là, le bonheur subtil de finir Super Probotector avec des héros SANS CASQUE. Une petite révolution qui aurait fait perdre tout sens commun à nombre d'entre vous.

 

La vis rebelle.

 

Aujourd'hui, à l'aide de mon ami le docteur ès voltmètre et soudure Patrick I. et sa douce compagne, nous avons pris une terrible décision : détruire le plastique entourant la vis. Un moyen un peu barbare qui sera au final payant.

Et là, dans le ventre de la Bête, après de nombreux autres dévissages (plus conventionnels), stupéfaction.

Un condensateur tout brûlé de façon chaude, et des séquelles sur le circuit. Des séquelles laissant entendre une réparation hasardeuse, même si pas forcément coûteuse...

Voilà, c'est foutu. J'ai pas le courage de partir dans des bricolages trop condensés de soudage. Je vais peut-être garder la boîte et la peindre. Couleur mort et défaite. Couleur impuissance et colère. Recyclons cette brave Bête. Un jour.

Au final, ça semble si fragile le ventre ouvert, alors que cette puissance nous vrillait les rêves à l'époque... 16 bits... Les 1/4 d'heures au supermarché devant les écrans de présentation, extraits du SUperscope, d'Alien 3, Street II, etc...

Et Zelda 3 quoi. Halalala. Tout cette puissance de suggestion dans cette coquille vide, maintenant cassée.

Ne me reste plus qu'à écumer les Ebay et autres Priceminister pour en trouver une nouvelle (j'ai vu des 15 €, des 30 voire 60 €, on va y arriver).

 

Heureusement pour ma nostalgie que j'ai récupéré la Megadrive de ma femme avec Sonic 2 et Prince Talmit à Marvel Land.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Signaler
Mon savoir il est mieux que vous

Bonjour,

Ça va ? Moi oui. Un peu fatigué mais on fait aller.

Alors dans ce billet je vais vous raconter une étrange histoire. Laissez derrière vous toute logique, tous ces petits murs lentement érigés depuis votre naissance pour aborder confortablement la vie et ses milles surprises.

Non en fait c'est pas la peine, finalement y a rien d'extraordinaire. Je me faisais juste chier au travail pendant une heure trente, dans ces eaux-là, et j'ai trouvé un moyen amusant de m'occuper.

J'ai récupérer il y a peu une super nintendo. Qui ne fonctionne pas. Selon internet, ça vient sûrement de l'alimentation. Pour être sur, un simple test à l'aide d'un voltmètre et hop, on commande la pièce de remplacement.

 

MAIS.

Mais Nintendo a foutu des vis propriétaires et pour dévisser ça sans le matériel adéquat, ben c'est pas "une mince affaire" (dans le sens que c'est chiant).

J'ai donc décidé de fabriquer une approximation de tournevis.

Voilà le compte-rendu de cette bouleversante aventure humaine.

Dans un premier temps, je me suis dit que faire un négatif de la vis en polyméthacrylate de méthyle était une bonne idée.

J'ai pris mes précautions et ai abondamment badigeonné la cavité d'accès à la vis avec de la vaseline.

Pourquoi ? Hé bien pour éviter que la résine apportée ne fasse trop corps avec le plastique de la console, condamnant l'orifice et me plongeant dans le doute. Malheureusement, la suite prouve que la vaseline ne suffisait pas.

*SPOILER* désolé.

Donc je me sens en confiance, et hop je prépare la résine dans un adorable petit godet. ^^ 

Voilà la poudre et le solvant pour fabriquer la résine. "L'odeur est très forte, elle fait tourner les têtes". Au prix d'une poignée de milliers de neurones, voilà une défonce abordable.

Hop je malaxe, la résine prend corps, ne colle plus au gant, je l'introduis dans le passage.

Et là, malheur ! J'ai essayé de piéger en même temps un instrument pour pouvoir retirer facilement, mais malgré la vaseline, ça colle. Et méchamment qui plus est. 

Devant cette terrible surprise (sur le moment je la compare à une malédiction portée par un Dieu quelconque) je me vois contraint de dégager le trou à la fraise. C'est long et stressant, mais au final les dégâts restent légers.

Où l'on constate la forme de la vis.

Bref, après 2 tentatives de cette méthode, j'abdique et passe au plan B.

Un tournevis plat

 

+ une fraise à congé diamentée

Et plusieurs étincelles plus tard, j'obtiens un nouvel instrument, rare et précieux.

Et là, J.O.I.E. Ça reste fastidieux, mais ça marche. J'arrive à sortir une vis, et malgré les précédentes mauvaises expériences je repars sur la piste de la clé en résine acrylique.

À un moment je me demande si inconsciemment ça n'est pas pour renifler du solvant, mais je ne suis pas de ces gens-là.

Donc cette fois pas de risque, je prépare une petite boule de résine, et j'imprime la tête de la vis dessus, par pression légère mais continue.

Là bien évidemment ça fonctionne, le négatif est réussi, il ne me restera plus qu'à monter cette mini-clé sur un tournevis préparé avec des rétentions, à l'aide de "encore plus de résine, encore plus de solvant".

La tête me tourne, l'espace et les dimensions de la pièce changent presque imperceptiblement.

Sur cette dernière photo, il s'agit d'une fraise résine montée sur une pièce à main (et son micro-moteur). C'est grâce à ça que j'ai pu terminer mon tournevis custom.

Pendant que la résine finit de durcir, je m'amuse et grave un visage souriant sur le tournevis de la réussite. Mais que voilà un bien mignon chat / diablotin.

Je suis maintenant l'heureux propriétaire de deux approximatifs tournevis spéciaux réparation super nintendo.

Je terminerai ce billet sur deux points importants. Primordiaux diront les plus téméraires.

1) J'ai pratiqué l'art subtil du bricolage de précision avec beaucoup de protection. Car il ne faut pas déconner avec ça merde !

2) Au final, le tournevis-clé résine se révèlera être un échec cuisant, le polyméthacrylate de méthyle présentant des propriétés de résistance et de résilience médiocres. Après deux tours tout était effacé, no more rainures. Tant pis.

"C'est la vie".

Je vais peut-être essayer la technique du stylo bic fondu, mais j'en ai marre en fait.

 

Gros bisous et à bientôt.

Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Signaler
Mon savoir il est mieux que vous

http://www.picm.co.tv/2010/01/single-sheet-of-paper.html

Parfois, on tombe sur des sites, on reste sur le cul.

Certaines personnes ont du talent, de la patience, une cape +10 en dextérité et surtout, surtout, de minuscules instruments très aiguisés.

Le concept est génial, de la sculpture sur papier, mélange de la 2D à la 3D, le lien restant conservé pour ajouter une composante tragique.

Exemple :

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Mon savoir il est mieux que vous

Un article où je n'écrirai rien. J'aime Mars Volta, c'est tout.

 

Et pour finir une version live d'une chanson que j'apprécie tout particulièrement

Je rajoute aussi Asilos Magdalena parce que je suis faible, mais tout ça ne rend pas hommage à l'autre face plus énergique du groupe.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito

Car il voulait simplement revoir le rire des hommes.

Car il voulait sentir les phalanges contre son crâne encore maléable.

Salut les kid'z bienvenue à vous tous HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

Fun²

Archives

Favoris