Screenopathe

Catégorie : My life as a robot

Signaler
My life as a robot

 

                   Hamac-et-cocotier.jpg

Bonjour à toutes et à tous!

Aujourd'hui, c'est un article un peu spécial puisque je vais vous donner des nouvelles de vues-subjectives.fr, c'est l'heure d'une annonce importante. Comme vous le savez tous, cela fait presque un an que j'alimente quotidiennement le site, sans temps mort ni vacances. Et il va bien falloir que j'en prenne à un moment donné si vous voulez que je survive à la première année de vues-subjectives.fr! Du coup, je pars en vacances pendant presque tout le mois d'août à un endroit où il me sera difficile d'accéder à internet.

Mais rassurez-vous! Cela fait des semaines que je me prépare pour assurer la permanence sur le site afin de ne pas vous laissez orphelin pendant trois semaines. Cependant, il est difficile de prendre un mois d'avance tout en assurant les publications quotidiennes (d'où l'absence de post le weekend dernier). Je vous propose donc d'aménager un peu les publications du mois d'août en réduisant un peu leur nombre. Il y aura donc cinq posts par semaines, du lundi au vendredi.

Au programme : les sorties cinéma de la semaine, toutes les semaines, des épisodes de mon aventure spoiler sur Alan Wake deux fois par semaine, le lundi et le jeudi et d'autres joyeusetés pour égayer un peu cette période d'absence de ma part. Pour le programme détaillé du mois d'août, jeter un oeil en dessous.

Semaine du 1er août au 7 août :

                                                             Cars 2 affiche 

Lundi : [Dossier] Films de l'été, partie 2/2 : août 2011

Mardi : Les sorties cinéma de la semaine # 31

Mercredi : Critique Cars 2

Jeudi : Spoiler Alan Wake épisode 16

Vendredi : Les films du mois de juillet + Carnet Critique

Semaine du 8 au 14 août :

                                                          Super-8-affiche.jpg 

Lundi : Spoiler Alan Wake épisode 17

Mardi : Les sorties cinéma de la semaine # 32

Mercredi : Test Infamous

Jeudi : Spoiler Alan Wake épisode 18

Vendredi : Critique Super 8

Semaine du 15 au 21 août :

                                                                Colombiana affiche

Lundi: Spoiler Alan Wake épisode 19

Mardi : Les sorties cinéma de la semaine # 33

Mercredi : Vidéotest Infamous

Jeudi : Spoiler Alan Wake épisode 20

Vendredi : Critique Colombiana

Semaine du 22 au 28 août :

Lundi : Spoiler Alan Wake épisode 21

Mardi : Les sorties cinéma de la semaine # 34

Mercredi : Test Dungeon Siege III

Jeudi : Spoiler Alan Wake épisode 22

Vendredi : Critique Itinéraire Bis

C'est tout pour le programme du mois d'août. Vous savez donc que vues-subjectives.fr restera actif tout au long de l'été, même en mon absence et ça c'est un peu la magie du paradoxe temporel! J'espère que vous ne vous sentirez donc pas trop seuls pendant mes vacances mais j'avoue que j'en ai besoin. La reprise de l'activité totale du site se situe au 29 août. Je vous dis donc à très vite sur vues-subjectives.fr pour toute l'actualité du cinéma mais du jeu vidéo au quotidien!


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot

 

       LA-Noire-banniere.jpg

Il y a des jeux qui m'interpellent dès le début mais que je ne préfère pas suivre de trop près afin de ne pas perdre l'effet de surprise que je cherche dans un jeu vidéo que j'attends. C'était le cas pour L.A. Noire. Il a fallu que je fasse des pieds et des mains pour ne pas trop me gâter l'effet de surprise. Même si je n'ai pas tout à fait réussi à ne pas voir les nombreuses réactions des joueurs y ayant joué avant moi, je commence à peine à me lancer dans l'expérience.

A noter que j'ai privilégié la version PS3, cette fois-ci, pour le seul avantage du format BluRay qui fait tenir le jeu sur un seul disque. Et ça n'a rien à voir avec du fanboyisme, croyez-moi. J'ai donc pu jouer environ cinq heures au jeu et avancer tant bien que mal dans les différentes enquêtes. Et ma première réaction a été : « Ah ouais quand même, les visages déchirent de réalisme! » Tout ce qui a été dit sur le motionscan était donc vrai, ce qui permet de vraiment faire passer le jeu des acteurs à l'écran. C'est vraiment appréciable.

Deuxième réaction positive : le travail d'ambiance est vraiment fignolé et ça fait plaisir de se plonger dans le Los Angeles des années 1940. La ville paraît gigantesque, d'autant que conduire les véhicules d'époque n'est pas tout à fait aussi sportif que ce à quoi GTA IV nous a habitué. Logique. Il y a vraiment quelque chose qui tient du film noir dans l'ambiance de ce jeu. Pour le coup, c'est vraiment bien fait.

Toutefois, si le système d'enquête peut paraître rôdé au tout début de l'aventure, il a vite laissé place à un léger sentiment de frustration par la suite, chez moi. En effet, si les phases de récolte d'indices se font aisément, les phases d'interrogatoire sont vraiment un calvaire pour moi qui n'arrive jamais à donner de bonnes réponses au bon moment. Le système « Vérité/Doute/Mensonge » me paraît trop limité pour être vraiment satisfaisant. Si bien que je n'arrive pas toujours à comprendre où est mon erreur et à force j'ai vraiment l'impression que c'est moi qui n'ai pas compris le système.

Bref, j'espère tout de même prendre le coup dans les prochaines heures. Evidemment, je vous en reparlerai bientôt. D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

  Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot

 

Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine.

             Starcraft-2-Tychus-copie-1.jpg 

Ces derniers temps, malgré le fait que mes journées sont bien remplies, j'essaie de jouer. Et je dois bien vous avouer qu'en ce moment je suis sur Starcraft 2... Quoi?! Starcraft 2?! Ben ouais et aussi bizarre que ça puisse vous paraître je l'avais même acheter le premier jour de sa sortie, en juillet 2010. Mais le fait est que je suis vite passé à autre chose et que je n'avais pas encore terminé la campagne solo. Il ne me restait plus que trois missions, que j'ai vite terminées avant de me dire « Hey, mais y a pas mal de hauts faits à débloquer! »

C'est donc à ce défi que mon esprit qui aime le challenge a répondu cette semaine. J'ai recommencé pas mal de missions de la campagne, en mode difficile afin de débloquer certains hauts faits (l'équivalent des Trophées ou des Succès) du jeu et vous pouvez me croire, certains m'ont fait m'arracher les cheveux!

Bon, j'en ai débloqué quelques uns difficiles mais il en reste encore tellement que je crois que ça va me prendre des semaines pour ne serait-ce que les hauts faits du solo. Et puis l'objectif suivant sera d'améliorer mon jeu qui est vraiment mauvais, pour espérer jouer des parties multijoueurs sans trop me faire rouler dessus (non, je ne suis pas optimiste, je sais que je vais me faire rouler dessus ne vous en faites pas!)

Et pour ceux que ça intésse, il existe une vraie scène e-sport sur Starcraft 2, comme vous le savez sans doute. Et les commentateurs français les plus connus sont Pomf et Thud. Je vous laisse donc en leur agréable compagnie.

 

Une semaine sans trop de rebondissements, en effet. Mais bon, je ne vais pas vous mentir non plus. En espérant que la semaine prochaine soit un peu plus colorée. Je vous dis à la semaine prochaine et jouez bien!

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot

 

               300-logo

 

Un nouvel anniversaire fêté par vues-subjectives.fr. 300 articles. Un palier impressionnant que je n'aurais jamais cru atteindre il y a neuf mois, lorsque j'ai lancé ce blog. Depuis, le défi lancé d'un article par jour tient la route, contre vents et marées, malgré tout le travail que je dois faire en dehors du site. A ce propos, la critique de Kung Fu Panda 2 signe un autre anniversaire de taille, la 100ème critique sur le site! Ca en fait des films critiqués par semaine...

Et ce n'est que le début, bien évidemment. Je suis très heureux d'être arrivé à ce stade où le blog n'a plus besoin d'être crédibilisé à cause de son lancement trop récent ou son manque de contenu. Même s'il m'est parfois difficile de jongler avec toutes mes activités et réussir tout de même à publier un article par jour, je le fais toujours avec plaisir.

Ce défi de trois critiques par semaine m'a permis de voir de nombreux films que je n'aurais peut-être jamais vus. Et ça, l'air de rien, c'est important. J'essaie aussi de rattraper certains films que j'ai en retard via les DVD, afin de toujours en connaître plus.

Mais vues-subjectives.fr c'est aussi du jeu vidéo, certes peu, mais du jeu vidéo quand même. A savoir que, au-delà de ce que je publie sur le blog, je contribue désormais régulièrement pour gaminfo.fr, là où je publie désormais quelques tests mais aussi pas mal de news. Je publierai d'ailleurs quelques petites choses pour gaminfo.fr par ici, afin de vous montrer quelles sont mes autres occupations.

Concernant les jeux vidéo, j'essaie de faire d'autres vidéo que le spoiler d'Alan Wake  mais cela me prend pas mal de temps et il y a déjà tellement de choses à faire. Promis, avant la fin de l'été j'enregistre un nouveau vidéo test et des live play pour apporter un peu plus de diversité à l'ensemble. Mais, là encore, le pari était audacieux, publier une vidéo par semaine pour quelqu'un qui n'en avait encore jamais fait il y a six mois... Quand j'y repense, j'ai été complètement fou!

Mais je ne regrette tellement pas cette aventure. Désormais, les pages Facebook et Twitter sont lancées et ça serait sympa que vous m'y retrouviez afin de ne jamais manquer l'actualité du site. Bref, 300 articles pour 100 critiques, il s'en est passé des choses en neuf mois sur vues-subjectives.fr! Et je ne compte pas m'arrêter là. J'attends le 1er septembre 2011 avec impatience pour fêter l'anniversaire du site en bonne et due forme.

D'ici là, merci encore pour votre présence et votre soutien. Et à très bientôt sur vues-subjectives.fr!

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
My life as a robot

 

J'avoue que, de temps en temps, l'administration de mon blog me réserve quelques surprises. Voyez plutôt. :)

J'avoue que moi qui tourne généralement à une centaine de vues par jour, en trouver 3000 sur un seul et même article au bout de quelques heures, ça m'a mis sur le cul. ^^

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
My life as a robot

 

Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine.

                          Infamous-logo.jpg

La semaine dernière, je vous parlais de mes aventures sur Infamous, que j'avais presque fini sous le bon karma. J'ai profité de la semaine écoulée pour terminer le jeu une première fois en héros, en mode difficile, puis je l'ai même terminé une deuxième fois du côté obscur de la Force, cette fois en mode facile afin d'aller à l'essentiel plus rapidement.

Et, comme je vous l'avais dit, mon but est d'atteindre mon premier Trophée platine avec Infamous, je me suis ensuite attelé à la longue tâche de récolter tous les fragments disséminés dans Empire City, au nombre de 350. Cela m'a pris quelques jours mais j'ai fini par tous les récupérer! Il ne me reste plus que quelques Trophées à avoir avant d'atteindre le Saint Graal : tuer 100 personnes avec une grenade collante, tuer 25 personnes depuis un train en marche et effectuer les 21 cascades du jeu, ces combos spéciaux pas forcément faciles à sortir. Il ne m'en reste d'ailleurs que trois à réaliser, et j'avoue que j'ai du mal. Mais je persévèrerai!

 

  Ensuite, parlons de petits monstres de poche. Eh oui, j'avais perdu ma version Noire pendant près d'un mois avant de la retrouver tout à fait par hasard. Pour rappel, il ne me manquait plus qu'un peu plus d'une dizaine de Pokémon pour arriver au chiffre de 153 Pokémon possédés. Et j'avais vraiment envie d'y arriver. Aussi, j'ai invoqué l'aide aimable d'un ami et nous en avons profité pour remplir nos Pokédex. Le fameux 153 est désormais atteint. Quelle joie! Maintenant, plus qu'à m'amuser à faire monter de niveau mes monstres préférés!

                     Pokemon.png

  Une semaine de jeu ma foi fort satisfaisante. La semaine prochaine, je devrais encore beaucoup jouer à Infamous pour tenter de décrocher le platine mais aussi, et surtout, parce que je suis en train de préparer un test écrit ainsi qu'un test vidéo pour Gaminfo.fr, ce qui devrait me prendre pas mal de temps! Je vous tiendrai au courant. D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

  Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot

 

Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine. 

 

                 Infamous.jpg

Cette semaine de partiels a été très chargée pour moi, mais j'ai mis à profit un weekend paisible pour jouer tranquillement à la PS3. Et j'ai d'ailleurs profité de l'offre Welcome Back suite au hack du PSN pour télécharger gratuitement le jeu InFamous, des studios Sucker Punch, un jeu sorti en 2009 où vous incarnez Cole MacGrath, un homme capable d'utiliser l'éléctricité.

L'action se déroule à Empire City, une ville mise en quarantaine suite à un diagnostic d'infection mystérieuse. Les habitants meurent de faim et sont soumis par des gangs, les Faucheurs, les Nettoyeurs et les Premiers Fils. Votre rôle sera de libérer les différents quartiers de la ville et de vous débrouiller pour sortir du périmètre de quarantaine.

Avec un peu plus dix heures de jeu à mon actif (j'ai pas tenu le compte...) j'arrive vers la fin du jeu, tranquillement mais sûrement. Les pouvoirs de Cole ont une marge de progression absolument phénoménale et j'apprends à tous les maîtriser au fur et à mesure de l'histoire. Il ne me reste plus qu'à les améliorer au maximum et l'aventure devrait bientôt toucher à sa fin. Le jeu m'ayant proposé de me mettre directement en mode Difficile (étonnant pour un joueur mauvais comme moi) je continue tranquillement même si j'avoue que certaines missions m'ont vraiment donner du fil à retordre.

  J'aimerais bien arriver à atteindre mon premier Trophée Platine avec InFamous, d'autant que ça a l'air accessible. Cette semaine, je devrais terminer le jeu et le recommencer pour atteindre un Karma 100% méchant et arriver au sacro-saint Trophée. Je vous tiens donc au courant! D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

 

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot

 
Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine.

                  Portal-fond-d-ecran.jpg

Comme je vous l'avais annoncé au détour d'une phrase, cette semaine je me suis mis à
Portal... Wait, what?! Oui, oui, le premier et pas le deuxième qui vient de sortir. Tout simplement parce que je n'ai jamais pu jouer à ce jeu qui, depuis sa sortie dans la Orange Box de Valve en 2007, a obtenu très rapidement le statut de jeu culte. Bien sûr, j'avais déjà vu pas mal de vidéo et entendu évidemment parler de cette phrase culte : « The cake is a lie », mais je n'avais jamais joué au jeu de bout en bout. Et pour la petite histoire, mon frère a la Orange Box depuis des années et lorsque j'ai voulu jouer à Portal je me suis tout simplement dirigé vers son jeu. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai découvert que la clé CD avait tout simplement disparu! Je me suis donc décidé à téléchargé le jeu sur Steam.
A moi les salles de tests en compagnie de GlaDOS, cette intelligence artificielle qui guide le joueur tout au long de ses tribulations. On incarne un sujet de test androïde sans nom qui se trouve dans les laboratoires d'Aperture Science afin de tester le système de projection de portails inventée dans les laboratoires. Ainsi, le joueur va devoir s'initier à l'utilisation retorse de ces portails qui vous permettent d'apparaître à différents endroits de la carte selon le placement de ces portails. Cela donne à
Portal une dimension extrêmement réflexion qui n'est pas pour me déplaire. La difficulté est bien évidemment progressive et je me suis retrouvé un peu dépourvu de temps en temps même si l'on finit par trouver la porte de sortie assez rapidement, au final.



Ce qui a rendu le jeu culte, à savoir la présence de cette I.A. complètement barrée qu'est GlaDOS m'a évidemment plu. Lorsqu'elle s'adresse au joueur et lui promet du gâteau, lorsqu'elle nous explique la marche à suivre, lorsque l'on découvre qu'elle nous a menti sur les périls que l'on encourait dans la dernière salle de test. Portal est un jeu qui se parcourt évidemment seul mais la présence de GlaDOS est le fil conducteur narratif de l'histoire. En tant que sujet de test suspicieux, le joueur va finir par se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond et tentera de s'échapper par tous les moyens.
Le jeu reste très court. J'ai dû le terminer en 3h30 ou quelque chose comme ça, mais j'avoue n'avoir pas chronométré. Mais l'expérience est tellement forte qu'on lui pardonnera. Le final du jeu, notamment, est tout simplement intense (dommage que le jeu passe complètement en anglais à partir de ce moment là, sans véritable explication). Bref, je ne regrette pas d'avoir aligné mes sous pour découvrir ce jeu culte!

Portal est un grand jeu, je n'en doutais pas, bien sûr, mais ça fait toujours du bien de rattraper un retard accumulé depuis des années pour enfin pouvoir découvrir ce dont tout le monde parle. J'ai vraiment adoré. Si jamais, comme moi, vous n'y avez jamais joué, foncez dessus! Enfin, la semaine prochaine, je retourne un peu à mes consoles pour parcourir une galaxie lointaine, très lointaine et ancienne, très ancienne (hmmm, tant de mystère...) D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot

 

Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine.

Heavy-Rain-origami-wallpaper.jpeg

La semaine dernière, je vous laissais en vous parlant avec ferveur de mes débuts dans
Heavy Rain, le jeu événement de Quantic Dream sorti en février 2010 en exclusivité sur PS3. Je crois que je vais encore donner dans la ferveur puisque j'ai eu le temps de terminer le jeu cette semaine et je peux vous dire que j'ai été secoué.
Encore une fois, je ne donnerai pas dans le spoiler mais les thèmes centraux du jeu, à savoir la paternité et jusqu'où l'on serait prêt à aller pour sauver quelqu'un qu'on aime, sont extrêmement bien gérés et font surgir des émotions que j'ai rarement vécues la manette à la main. Je me suis particulièrement identifié au personnage d'Ethan Mars, ce père rongé par la culpabilité et en contact direct avec le tueur aux origamis. Les choix qu'il doit faire m'ont vraiment ému et j'ai souvent été poussé dans mes derniers retranchements.



D'une manière générale c'est ce qui caractériserait le mieux Heavy Rain, sa capacité à toucher le joueur. Ma fin du jeu est, il me semble, une des plus heureuses qu'il puisse y avoir sur la vingtaine disponible. Pour le moment je n'ai pas de point de comparaison mais ça a l'air. Je ne recommencerai pas le jeu tout de suite parce que je souhaite que cette aventure me reste. Car Heavy Rain n'est pas une aventure comme les autres, c'est une expérience personnelle, presque intime, propre à chaque joueur. Et c'est pour cela que je ne m'empresserai pas d'aller découvrir les différents embranchements scénaristiques que j'ai ratés ou que je n'ai pas choisis, parce que ce sont bien souvent des choix qui ne me ressemblent pas.
Heavy Rain est donc une expérience mémorable. Je comprends qu'il ait fait couler beaucoup d'encre car ce n'est évidemment pas parfait et la question du jeu ou film interactif peut se poser, mais là n'est vraiment pas l'intérêt du jeu. C'est une expérience qui doit se vivre et il est évident que les moyens de transmettre l'expérience sont différents du jeu vidéo traditionnel. Et c'est pour ça que Heavy Rain sort si nettement du lot, parce que ses développeurs n'ont pas eu peur de sortir des sentiers battus et de proposer un jeu inhabituel. En un mot comme en mille, Heavy Rain est un grand jeu. Tout simplement.

Heavy-Rain-Ethan-Mars.jpgHeavy-Rain-Madison-Paige.jpg

La semaine dernière, je n'étais pas sûr de pouvoir terminer Heavy Rain à temps. Eh bien, je dois avouer qu'une fois plongé dedans j'ai eu du mal à me décrocher de la manette. C'est bien qu'il y a quelque chose de grand dans ce jeu dont je me souviendrai longtemps. Enfin, la semaine prochaine, je lâche un peu la PS3 pour aller (enfin) découvrir un jeu avec du gâteau et des mensonges, à vous de deviner (c'est franchement pas dur... Quoique, il faut pas se tromper de numéro). D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
My life as a robot


Les jeux vidéo, c'est ma grande passion, comme le cinéma et, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les deux. Du coup, il m'arrive de jouer le soir pour vous préparer gentiment des tests, vidéo tests et autres vidéo rien que pour vos beaux yeux. Voici un petit récapitulatif des jeux auxquels j'ai joué cette semaine.

        Heavy-Rain-artwork.jpg

Cette semaine, j'ai continué à découvrir les trésors exclusifs à la PS3, mais faute de temps, je n'ai pas pu avancer énormément. Je me suis donc lancé dans
Heavy Rain, ce jeu développé par Quantic Dream et sorti en février 2010. Heavy Rain avait créé l'événement tout comme il avait divisé la communauté des joueurs (notamment sur la question « C'est un jeu ou pas? »). Toujours est-il que la critique était comme qui dirait unanime. J'ai donc rongé mon frein pendant une bonne année avant de pouvoir me l'offrir, avec sa console d'origine. Car, je dois bien l'avouer, Heavy Rain était l'exclusivité PS3 qui m'intéressait le plus, avec les Uncharted.

J'ai donc commencé l'aventure, avec à peu près deux heures au compteur à ce jour. Et ce qui m'impressionne c'est à quel point je n'ai pas vu ces deux heures passer. Tout ceci est sans doute dû aux qualités d'immersion de
Heavy Rain qui réussit à jouer sur des cordes sensibles dès le départ. En effet, le scénario tourne autour de la disparition en série d'enfants que l'on retrouve morts quelques jours plus tard, assassinés par le tueur aux origamis.

J'ai été très touché par les moments d'intimité de ce père, Ethan Mars, et son destin tragique. C'est sans doute les phases du scénario qui m'ont le plus happé, jusqu'à maintenant. J'ai aussi été très agréablement surpris par le dynamisme de la première scène où apparaît Scott Shelby, ce détective ventripotent et asthmatique qui enquête pour les familles des victimes. Quant à Norman Jaden, même si je ne l'ai pas vu longtemps, je n'ai pas encore réussi à bien accrocher à son univers, bien que le scénario promette pas mal de chose de son côté. Enfin, je n'ai pas encore eu le plaisir de rencontrer Madison Page, le quatrième personnage du jeu. J'attends cela avec impatience.

Comme vous vous en doutez il est très difficile de parler de
Heavy Rain sans spoiler. Il me semble que j'ai réussi, dans cet article, à ne rien révéler du tout. Toutefois, il me semble qu'au fur et à mesure que l'aventure va avancer, j'aurai du mal à continuer cet effort, c'est pour cela que je ne reparlerai de Heavy Rain que quand je l'aurai fini pour vous livrer mon sentiment général sur le jeu. On donc se retrouve la semaine prochaine, quand j'aurai terminé le jeu, je pense. D'ici là, jouez bien et à la semaine prochaine!

Venez soutenir vues-subjectives.fr sur la page officielle Facebook ainsi que le compte Twitter, pour ne jamais manquer quoi que ce soit de l'actualité cinéma!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris